1

Avec l’invasion, la gauche veut casser les reins à l’ancienne classe populaire

MartinezMelenchon.jpg

Pied gauche, main gauche, être un “peu gauche”, sinistra disent les Italiens, cela peut faire sourire lorsque le “faible” (non blanc) est à la mode (victime de la société) mais lorsque cela devient une manière d’être le fait d’être ainsi sinistré devient sinistre au sens littéral ou comment en répandre la substantifique moelle : le chaos, le règne de la force pure (exactement ce qui est reproché à “l’ennemi” mais en pis).

Le fait par exemple qu’un Mélenchon en appelle à l’obligation injectable sur BFM et que ses alliés en “créolisation” (métissage obligatoire) fassent la chasse au “nègre” sont les deux faces d’une même médaille hygiéniste et racialiste de ce type de sinistre (chaos, force pure) ou précisément le nazisme à l’état initial en réalité, que l’on peut repeindre dans une version plus “gauche” : les Juifs sont remplacés par les sionistes et les suprémacistes, les apories du “système” affairiste mis en place par la technostructure depuis la fin du gaullisme (69) seront habilement exploitées : en faisant en sorte qu’à l’instar du programme nazi canal historique en ses points 11 à 17 il y ait constitution d’une solide “classe” de privilégiés soutenant le régime (comme au Venezuela également).

Pour y parvenir en terme de force de frappe, il faut inverser les points 4 et 8 du programme initial nazi et donc doubler, tripler l’arrivée d’une “armée de réserve” d’étrangers pour casser les reins de l’ancienne classe populaire blanche et hétéro. L’idée de construire des centaines de milliers de logements “publics” un peu partout vise à héberger d’abord cette armée d’occupation déjà sur place dans ses avant- gardes et qui sont déjà redevables en fournissant miliciens (Tanguy à nouveau insulté, supra) farfouilleurs, harceleurs (Mila encore dernièrement) injecteurs des substances dites obligatoires.

Pendant ce temps la lumpen-intelligentsia (style Mediapart, Enthoven, Naulleau, Onfray…) aboie selon sa “sensibilité” les uns pour dénoncer les “excès” parce que “anti-autoritaires” (ils auront le sort des communistes en Iran – déjà Naulleau est exclu par Mélenchon sur TPMP – ou des démocrates en Algérie) les autres parce qu’ils veulent toujours plus de pouvoir (Plenel s’acharnant encore sur Raoult) des espèces de soudards réels (mais se targuant d’avoir une plume, plutôt une espèce de style alambiqué dont ils montrent les stigmates : Enthoven se noyant en notes “stoïciennes” devant le jeune Slama lui mettant les points sur les i) mais tous soutiennent (à l’exception d’Onfray -?-) la mise en place d’une société scientiste, hygiéniste, racialiste.

Une différence de degré et non de nature avec les totalitarismes d’antan. Et une belle hypocrisie puisqu’ils n’ont de cesse de crier au “loup” jusqu’à vouloir l’abattre, tel un Joey Starr voyant bien que son sort de “rebelle de service” est scellé.

Lucien Samir Oulahbib