Avec Macron, bientôt un ministère de la Vérité

Macron, l’un des présidents du Monde sûrement parmi les plus puissants de son époque, est aussi l’un des plus remarquables génies de tous les temps. C’est pourquoi Juppé, le meilleur d’entre eux selon Chirac, a dû constater que la vieillesse est un naufrage. Il a dû quitter LR pour se sentir mieux avec les anciens déchus, les  X. Bertrand en tablier, les Bayrou et autres Raffarin de Tarascon, les UMPS-Modem ringardisés, pour avoir trouvé si peu d’amour auprès de leurs contemporains et encore moins de justice auprès de la postérité.

Macron, l’un des présidents du Monde en guerre contre les Fake News, veut une presse à sa botte, comme France 24 qui n’est rien d’autre qu’une télé gouvernementale soumise. Macron veut donc uniquement une presse utilisée comme organe de propagande, mais surtout pas comme un moyen d’information.

Macron va-t-en guerre contre les sites de réinformation où les polémistes dissidents français trempent leur plume dans du fiel dès qu’ils doivent écrire son nom. La plupart des LREM sont des traîtres LR-PS social-opportunistes, de misérables intrigants, de nature reptile, des transfuges à l’âme basse pitoyable et immoraliste.

Si on veut étudier sérieusement le caractère des LREM, on doit plutôt constater leur étonnante absence constante de caractère. Pour la première fois les traits de caractère des LREM sont présentés sous leur véritable aspect admirable de bassesse intrigante et opportuniste. C’est pourquoi l’histoire ne manquera pas de reléguer la plupart des LREM au dernier rang des figurants insignifiants des opérettes de la politique politicienne.

Un nouveau Napoléon traverse la pièce du théâtre Macron, le plus souvent, sous la forme schématique et banale d’un astucieux ministre de la police de la pensée, une description sans profondeur qui confond toujours un rôle intrigant et secret, autant qu’un génie inspiré de la politique, avec un rôle secondaire d’opérette LREM.

Seul, Macron, le président du Monde de pacotille, a cru en la grandeur dans sa figure LREM originale, justement parce que lui-même se voulait grand parmi les grands. Ce haut esprit de la si complexe pensée, si plein de pénétration politique politicienne, fouille non seulement dans les scènes médiatisées des présidents made in USA pour les copier, mais encore il fouine dans les coulisses du temps de l’oubli des figurants insignifiants de la politique politicienne, les Juppé, Bayrou et autres Raffarin, dont il a pourtant a reconnu sans réserve la vacuité.

Ce sont bien les caractères politiques psychologiquement les plus inintéressants de ce siècle.

Habitué à considérer, dans toutes les passions humaines, celles qu’on nomme héroïques aussi bien que celles parmi les plus basses, le peuple est habitué à distinguer parmi la classe politique les rarissimes éléments de valeur, comme Charles de Gaulle, des habituels abuseurs-malfaiteurs-accapareurs consommés de la politique.

C’est pourquoi un politicien corrompu ne fait jamais de différence entre ce qui est moral et ce qui ne l’est pas. Il se limite exclusivement à mesurer les avantages du racket fiscal né de sa passion fiscaliste avec toujours plus d’intensité face à l’énergie endormie d’un peuple soumis. La Droite Nationale a fait sortir au jour ce Macron de l’ombre où il s’était complu par ce racket fiscal le plus honni de la population qui travaille et des retraités spoliés.

C’est pourquoi Macron de Bercy prend le risque d’être reconnu comme l’homme qui sera le plus méprisé et le plus détesté par le pays réel, lui qui se prend pour un si singulier génie de la Révolution LREM !

Guy Millière a écrit sur dreuz.info : « Macron veut un ministère de la Vérité« . Ben voyons. Takaycroire !

« Il y a eu, en France, un ministère de l’Information. Le contenu des journaux télévisés y était défini chaque jour (par le gouvernement). C’était au temps où il y avait deux ou trois chaînes (gouvernementales) appartenant à l’État. Le ministère de l’Information a été supprimé, mais l’information reste très largement prise en main en France (par le ministère de la propagande et de la désinformation de type soviétique).

« Derrière la prolifération de chaînes de télévision, de stations de radio et de la presse écrite, il y a des (milliardaires qui veulent manipuler l’opinion, lesquels sont) liés aux forces gouvernementales (dominantes).

« Les journalistes (de gauche) sortent d’écoles (de gauche) où leur esprit est formaté (de gauche).

« Dès lors, trouver dans les médias (officiels) français des éléments pertinents sur l’islam, sur ce qu’il se passe en Iran, en Arabie Saoudite, en Israël ou en Chine est quasiment impossible. Trouver des éléments pertinents sur ce que fut la présidence Obama ou ce qu’est la présidence Trump est plus difficile encore.

« Un modelage des esprits est à l’œuvre, et il fonctionne. (C’est le bourrage de crâne systématique).

« Quiconque s’informe hors de France, puis se plonge dans les médias français pour voir ce qu’il reste dans ces derniers de faits établis, relatés pourtant au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Japon, en Australie, ne peut que constater omissions et distorsions graves que nombre de gens ne s’informant qu’en France ne peuvent pas percevoir. Des campagnes de presse peuvent être menées victorieusement en France aux fins de susciter l’idolâtrie vis-à-vis d’une personnalité (macronisée) ou la diabolisation d’une autre (Marinisée), voire aux fins d’assurer le résultat d’une élection. Bien que Macron ait bénéficié d’une telle campagne pour se faire élire, cela ne semble pas suffisant pour lui. L’existence de médias dissidents et la dissémination par des réseaux sociaux d’éléments contraires au formatage des esprits lui paraît, semble-t-il, intolérable.

« Il envisage (il rêve), par conséquent, de supprimer l’accès aux médias dissidents et la possibilité pour des réseaux sociaux ou des sites de partage-vidéos de diffuser ce qui n’est pas (macroniquement) conforme.

« Il ne veut pas recréer un ministère de l’Information, mais ce qui ressemblerait à un ministère de la Vérité, proche de celui imaginé par George Orwell dans son roman « 1984 ». Le ministère ne prendrait pas la forme d’un vrai ministère, mais plus sournoisement (la forme obscure) d’instances judiciaires ou de police politique. Le prétexte invoqué serait des rumeurs et des informations fausses dont il faudrait protéger (les esprits faibles de) la population. Macron n’ignore pas qu’il y a toujours eu des rumeurs et qu’il a toujours été impossible d’empêcher leur circulation. Il sait qu’en matière de fausse information, la France est quasiment championne du monde. Il ne veut pas que ceux qui cherchent encore à disposer de ce qu’ils ne trouvent pas dans les instruments de modelage des esprits que sont chaînes de télévision (gouvernementale), stations de radio et presse écrite, puissent encore lire, voir ou écouter ce qu’ils veulent pour s’informer vraiment.

« Ayant vu avec quelle facilité il est parvenu à se faire élire il y a quelques mois, malgré la quantité impressionnante d’inepties qu’il a pu énoncer, ayant vu aussi qu’il était parvenu à faire exploser tous les grands partis politiques et à faire entrer au parlement une majorité de députés à sa botte, et souvent incultes, il se dit que la population française (les esprits faibles !) est mûre pour accepter l’inacceptable. »

Un ministère de la Vérité, c’est l’autre nom de la propagande officielle qui règne en toute impunité sur toutes les télés gouvernementales. Il en est de même sur Arte-libertaire-LGBT, où règne la télé-propagande de gauche de l’UE sous hégémonie de l’Empire germanique. Il l’appellerait ce ministère de la Vérité soviétique comme « le seul ministère que Napoléon n’ait jamais eu ». Il est impressionné par ce Napoléon, la plus forte tête que Macron connaisse et l’un de ces personnages de la pensée complexe qui ont tant de force, tant de volonté et tant de profondeur, qu’ils sont impénétrables au moment où ils jouent un rôle politique et militaire déterminant.

Voilà une opinion de soi bien différente de celle du peuple du pays réel avec son mépris des immoralistes opportunistes social-traîtres LR-PS, ces misérables intrigants LREM, médiocres, ignares et incultes.

C’est pourquoi Macron doit imposer un ministère de la Vérité des apparences contre la Vérité vraie !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Combien de fois ai-je parlé ici du « Ministère de la Vérité » ?
    « Quand la Vérité couvre le Mensonge, l’Homme devient Esclave » ! Confucius

  2. Les pauvres « ils » recherchent La Vérité, mais comme « ils » ne la trouveront pas, « ils » ne risqueront pas de nous la dire. Allo…Jean Jaurès !!!???

  3. quand j’étais ado, nombre de profs communistes essayaient de nous laver le cerveau, on prenait systématiquement le contrepied de ce qu’ils disaient!
    idem aujourd’hui quand il m’arrive de regarder un journal télévisé

    • Informez vous sur des sites comme celui-ci (ou Dreuz.info ) .
      Dix ans que je ne suis plus la T.V…

  4. Pardon monsieur ,où se trouve le Veritaministerium ? C’est très simple …En face vous avez la Kommandantur ;vous tournez à droite,passez l’immeuble de la Gestapo,et 50 m
    plus loin vous y êtes .

  5. C’est le grand menteur-tricheur MACRON qui veut créer le ministère de la vérité.
    On aura tout vu !!!
    Et le plus incroyable, c’est que beaucoup le croient ……..

  6. Certains en ont rêvé et Macron passe aux actes : détruire la liberté des français. Ce morveux est en contradiction totale avec les droits de l’homme qui sont pourtant clairs et bien définis :
    « La liberté d’expression est définie par la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui dispose que « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

  7. Macron salue les manants du haut de son Ministère de la Vérité Bamboulique
    Macron : Du haut de mon Ministère de la Vérité Bamboulique je salue les 10 millions de pouilleux illettrés, alcooliques, sans-dents et fainéants.
    Maman : Tu as vu comme ils sont laids ?
    Macron : Oui maman, du haut de mon Ministère de la Vérité Bamboulique j’ai décidé que les chômeurs, ces gueux, subiront la bastonnade.
    Maman : En plus ils sentent mauvais.
    Macron : Oui maman, c’est pour leur bien.

    les US ont eux échappé à la folle ! pas vous, hélas !

    • Maman : Tu as vu comme ils sont courbés ?
      Macron : Oui, ils n’ont pas le droit de se tenir droit, sinon ils vont en prison
      Maman : et en plus ils font la prière Bamboulique cinq fois par jour
      Macron : Oui, parce que du haut de mon ministère, j’ai décidé de me plier à la loi de ceux qui nous financent

Les commentaires sont fermés.