Avec Macron, le Général qui dit la vérité doit être exécuté

Publié le 29 septembre 2017 - par - 59 commentaires - 3 119 vues
Share

Après la récente « exécution » du général Pierre de Villiers pour avoir dit la vérité, personne ne doit oublier les circonstances et le contexte qui ont conduit à l’arrestation mouvementée du général Christian Piquemal, le 6 février 2016 à Calais, pour avoir également crié la vérité au cours d’une manifestation organisée dans le cadre des journées européennes contre l’islamisation et l’invasion migratoire. Il faut rappeler que ces manifestations se déroulaient dans de nombreuses villes européennes et que pour la France elles étaient programmées à Bordeaux, Montpellier, Saint-Brieuc, Calais et Paris/Rungis (journée-meeting pour cette dernière, le 7 février). Les pouvoirs publics décidaient d’interdire pour des raisons fallacieuses les manifestations à Saint-Brieuc et surtout à Calais en invoquant l’impossibilité d’assurer la sécurité. Curieusement, une semaine plus tôt, une manifestation de milliers de clandestins installés dans la « jungle » encadrés et motivés par les antifas et autres no-borders déferlaient sur la ville en exerçant des violences sans que les forces de l’ordre présentes n’interviennent car elles en avaient reçu l’ordre. On notera la différence de traitement entre une manifestation de protestation non violente de quelques centaines de participants en soutien des habitants de Calais avec des arrestations dont celle du général et une manifestation marquée par un déferlement de violences de la part de milliers d’individus encadrés par l’extrême-gauche et répandant la peur sur la ville et ses habitants sans aucune réaction des forces de l’ordre.

Cela dit, hormis le fait que les « juges » du Conseil d’Etat manquent à tous leurs devoirs en matière de respect des règles élémentaires de bienséance en diffusant le 22 septembre – sans informer le général Christian Piquemal – un communiqué notifiant le rejet de son recours et confirmant sa radiation des cadres par mesure disciplinaire, le message est limpide. Le Conseil d’Etat confirme la volonté du pouvoir de museler la liberté d’expression des généraux et donc, par l’exemple, de les faire taire. Cette absence d’égards et de tact dans la communication d’une telle décision semble refléter un certain mépris à l’égard d’un grand serviteur de l’Etat et de la Nation de la part d’une institution comme le Conseil d’Etat censé dire le droit. Mais ce mépris avait déjà été manifesté au plus haut niveau de l’Etat. En effet, cette attitude discourtoise et choquante avait été employée par le président de la République lui-même qui signait le 23 août 2016 le décret de radiation des cadres ou « d’exécution » du général Christian Piquemal. Ce dernier ne l’apprenait que le 17 septembre, près d’un mois après ! Cerise sur le gâteau, le décret – signé en catimini – n’était pas publié au journal officiel. Cette bassesse et cette hypocrisie qui traduisent en fin de compte un manque évident de discernement et de sagesse de la part du pouvoir, d’autant plus que le général avait été relaxé par le tribunal trois mois plus tôt, le 26 mai 2016 et que le Parquet n’avait pas fait appel ! Cette radiation apparaît d’ailleurs comme un désaveu scandaleux de l’institution judiciaire, ce qui en dit long sur la pratique contestable du pouvoir. Il faut bien comprendre ici l’acharnement des autorités politiques contre ce général, finalement relaxé par le tribunal, mais qui avait osé défier leur autorité par sa présence à Calais le 6 février 2016. Ce crime de lèse-majesté était insupportable et ne pouvait pas rester impuni. Celui qui dit la vérité doit être exécuté.

Mais la défiance de ce soldat loyal à l’Etat et à la Nation qu’il a servis pendant toute sa carrière n’était-elle pas légitime face à un pouvoir qui se dérobait à ses devoirs dans une gestion calamiteuse de la crise migratoire, en particulier à Calais et dans le Calaisis ? Car la responsabilité de cette situation déplorable n’incombe-t-elle pas au pouvoir politique qui non seulement n’a pas assumé ses devoirs mais a voulu, de surcroît, faire taire ceux qui dénoncent des faits inacceptables dans un Etat de droit ? Peut-on être surpris qu’un officier général, qui comme tout serviteur de l’Etat ayant servi ou servant sous l’uniforme, attaché viscéralement à la légalité et au respect du règlement, ait considéré qu’il était de son devoir de dénoncer précisément le non-respect de l’état de droit qui fonde notre démocratie ? Qui est le plus coupable ? Ce général qui a enfreint l’interdiction de manifester ou ceux qui n’ont pas fait appliquer la loi et ont participé à l’aggravation de la situation ? Car c’est bien la loi républicaine qui n’a pas été appliquée – et qui ne l’est toujours pas aujourd’hui d’ailleurs – par nos responsables politiques face à l’entrée illégale de clandestins sur notre territoire. N’oublions pas que notre Constitution précise en son article V que le Président de la République est le garant de l’intégrité du territoire. Sa responsabilité ne peut donc pas être ignorée dès lors que des migrants clandestins, donc illégaux, entrent massivement sur le territoire français. Et le nouveau pouvoir issu des dernières élections présidentielles ne doit pas l’oublier car des centaines de clandestins pénètrent chaque jour sur notre territoire et ne sont pas expulsés. Et il ne devra pas l’oublier au moment de la levée suicidaire du contrôle des frontières intérieures de l’Union européenne annoncée pour le début du mois de novembre 2017. Car ce serait la submersion migratoire assurée par des clandestins encore retenus tant bien que mal aux frontières sud, nord et est de notre pays. Alors, devant l’abandon par l’Etat de ses responsabilités régaliennes, les lois de la République n’étant pas respectées, le général Christian Piquemal s’était rendu sur place pour constater et dénoncer l’impuissance, le renoncement, voire la capitulation des pouvoirs publics face à la chienlit, en un mot crier la vérité.

Mais, après la décision du Conseil d’Etat confirmant la radiation des cadres du général Christian Piquemal, la véritable question qui doit être posée est celle-ci : est-ce transgresser et dénier le devoir de réserve que de dénoncer des faits inacceptables dans un Etat de droit alors que le pouvoir politique, incapable de garantir l’intégrité du territoire face à l’entrée illégale de milliers de clandestins, ne respecte pas la Constitution et bafoue les lois de la République ? Que le pouvoir politique se réfère en permanence au sacro-saint devoir de réserve dans une telle situation, alors que ni le secret militaire, ni la neutralité politique ne sont mis en cause parce qu’on dénonce le non-respect de l’état de droit, relève de la malhonnêteté, de l’hypocrisie et même de l’abus de pouvoir. Cela est d’autant plus vrai et condamnable que ce non-respect de l’état de droit par ceux qui ont précisément à l’appliquer et à le faire respecter a conduit à l’instauration d’un état de non-droit. Mais peut-on rappeler à l’ancien président de la République – qui a voulu punir le général Christian Piquemal – que l’état de droit dont il ne cessait de se prévaloir, en plein état d’urgence, pour ne rien faire a plongé la France dans un état de faiblesse extrême ? Par sa présence à Calais le 6 février 2016, le général ne dénonçait-il pas également, par anticipation, l’aveu incroyable d’un président inconscient et irresponsable fait quelques mois plus tard à deux journalistes sur la partition du pays qu’il considérait comme bien engagée ? Quelle désinvolture, quelle imprévoyance et quelle lâcheté ! Cette seule déclaration aurait, dans une vraie démocratie, mené le Parlement à engager une procédure de destitution. Car un responsable politique à ce niveau de l’Etat peut-il impunément, non seulement refuser de voir le danger, mais en être conscient et ne pas agir en conséquence ? Il s’agit de démission coupable, en langage militaire de trahison puisqu’il s’agit réellement d’un manquement à ses devoirs incompatible avec l’exercice de son mandat. C’est bien cela que le général Christian Piquemal dénonçait à Calais. Et ce manquement à ses devoirs est aggravé par la divulgation à ces mêmes deux journalistes d’informations militaires hautement confidentielles violant délibérément l’obligation de discrétion et de réserve portant sur des informations classifiées relevant de la Défense. Il s’agit d’une faute lourde, d’autant plus grave que le président, de par ses fonctions, est le Chef des armées et donc dépositaire, à ce titre, d’éléments couverts par le secret de la défense nationale. Il n’avait pas le droit de communiquer ces éléments à des personnes non qualifiées ni habilitées. Mais son immunité présidentielle l’a préservé d’une poursuite du chef de compromission prévu par le code pénal (articles 413-9 à 413-12). Il n’est cependant plus couvert par cette immunité aujourd’hui. Ce délit qui est hautement plus grave qu’une transgression de son devoir de réserve par un général restera-t-il impuni ?

Dans L’esprit des lois, Montesquieu affirmait que « La démocratie est fondée sur la vertu ». Il semble malheureusement qu’on en soit bien loin aujourd’hui. En effet, la sanction administrative qui frappe le général Christian Piquemal, alors que pénalement il avait été relaxé, pose un sérieux problème éthique et déontologique que le pouvoir politique et la classe politique dans son ensemble seraient bien avisés de prendre en considération. Car dans le cas de ce général, c’est bien le pouvoir politique qui est coupable du fait de ses manquements à ses devoirs en ne respectant ni la Constitution ni les lois de la République, en provoquant par sa passivité, alors que le pays est en état d’urgence, l’affaiblissement de l’état de droit et la mise en danger de la vie des citoyens. La prétendue transgression du devoir de réserve par ce général lanceur d’alerte ne constituait-elle pas plutôt une démarche citoyenne pour rappeler au pouvoir politique ses devoirs ? Si la loi n’est pas respectée ni appliquée par ceux qui détiennent le pouvoir et qui ne sont – faut-il le leur rappeler – que les fondés de pouvoir d’un souverain, le peuple, on ne peut pas reprocher à ceux qui ont servi sous l’uniforme et qui ont un sens aigu du devoir à l’égard de l’Etat et de la Nation de dénoncer ce qui est illégal.

Général (2s) Antoine MARTINEZ

Coprésident des Volontaires Pour la France et président du Comité de soutien au général Piquemal

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
zoom

un autre general ,,,, a subit le meme traitement ,,,,,
Le general de Gendarmerie SUBELET viré pour avoir alerté les politiques devant une mission de députés du parlement que le budget de la gendarmerie nationale ne pourrait pas assurer les missions qui lui étaient demandées me MACRON a viré un homme d honneur et de valeur comme un kleenex usagé !!

bipbip60

A propos de Macron, êtes vous au courant de ce qui circule sur le Président ?
De quoi vous informer, il y en a trois autres numérotées :https://youtu.be/b_f0sxmqrik
D’un autre côté, si cela est vrai, ce serait un bon moyen de vider l’hexagone des
indésirables muzz, car, au vu de leur commentaires, ils n’aime pas trop ce qu’ils voient sur ces vidéo !

madeleine

Il n’est pas dans l’habitude de ce site d’écouter ou de voir des vidéos pour déficients mentaux qui souffrent de délires de cette sorte.

Dunois

Dommage que l’armée ne fasse pas son travail et ne prenne pas les commandes de la France. Normalement, elle devrait intervenir (et depuis un bon moment maintenant). Comme elle n’intervient pas, c’est qu’elle reste aux ordres illégaux d’un gouvernement illégal. Pas la peine de sortir de St Cyr pour comprendre cela !

Une patriote

Exact, comment ce fait-il que l’armée obéisse à un homme imposé au poste de président par un coup d’Etat ? Comment ce fait-il que beaucoup de Généraux voyant la destruction imminente de la France, par non pas des migrants, mais bien par des d’islamistes terroristes, ne bougent-ils pas ? L’armée est sensé protéger son pays et sa population lorsqu’ils sont en danger, c’est ce qu’ils font à l’étranger ALORS POURQUOI ILS NE LE FONT PAS EN FRANCE ? Ils vont donner leur vie à l’étranger pour sauver des gens qui ne sont pas français et ils ne font rien pour venir en aide à leur pays, à sa population et à leur famille ? ? ?

madeleine

Je me pose la même question que vous chaque jour. Notre armée française se bat hors de France pour des étrangers mais elle laisse crever ses concitoyens en France. Ou sont passés l’honneur et la dignité ? Où est passé l’amour de la Patrie ?

Leonidas

Ne vous laissez pas abuser par les merdias qui mentent et manipulent l’information. Nous devons être ensemble uni comme le sont nos ennemis. Même si il y a des divergences sur certains points, ce qui nous rassemble c’est l’amour de la France. Nous avons besoins de l’armée, il y a encore dans son sein des hommes d’honneur alors arrêtez de discuter sur le sexe dans anges et Unissez vous ».

gigi

Désolé méme sur ce site tout ce que vous dites c est du blabla .
Tant que les Français ne changeront pas radicalement de politique et auront peur de mettre au pouvoir le fn ils seront toujours cocus.
Pour avancer il faut une révolution que vous le vouliez ou non.

genesys

Désolé mais ce « général »s’est si vite dégonflé en garde à vue que je ne pleurerais pas sur son sort…et ceux qui le persécutent sont vraiement stupides de vouloir en faire un martyre…c’est un vieux bonhomme qu’on doit laisser tranquille…!!

Leonidas

Et vous que faites vous pour défendre la France, concrètement bien sur par derrière votre clavier. Êtes vous dans le secret des dieux, quelles sont vos sources ?
C’est un des rares Généraux a s’être déclaré pour la défense de VOTRE LIBERTÉ. L’armée fait parti intégrante de la Reconquista et vous vous faites parti de quoi ….

PLATIPUS

Le Général a toute sa tête, l’esprit vif, chef de toutes les légions, molesté par le gvt comme une vulgaire racaille pour vouloir défendre son pays; Savait-il qu’il aurait été notre mascotte, non! R.Roudier et Piquemal, même expérience de la garde à vue, l’hôpital pour en sortir. Aujourd’hui il est libre de parler dans un pays où la parole est muselée!, … où nous sommes nous-mêmes refoulés. Et bien je l’ai écouté le Général P, j’ai trouvé sa diatribe percutante et enthousiasmante! (il souffre com nous pour son pays, rien ne peut être ditici.)

Une patriote

Ca fait des année que PH. de Villiers s’est retiré de la politique, écoeuré par ce monde pourri. Le seul espoir qui nous reste pour sauver la France, c’est le soulèvement des Généraux, il n’y a plus qu’eux qui peuvent remettre l’ordre et la stabilité dans le pays. Nos gouvernants sont tellement corrompus que plus rien de bon ne peut en sortir, j’en veux pour preuve le coup d’état des gauchistes pour mettre le psychopathe au pouvoir afin de terminer ce qu’avait entrepris Hollande. Ils ont volontairement laissé s’installer le chaos , ils bradent et vendent le pays au plus offrant à savoir le Qatar et la Chine, les français sont petit à petit dépossédé de leur pays. D’un côté l’invasion de musulmans et de l’autre les ventes de groupes et de patrimoine.

Ubersender

Dans le droit fil de la logique décadente qui accable le général Piquemal, nous n’oublierons pas que nombre de nos concitoyens ont voté pour l’actuel président de la République par peur d’une « guerre civile » qu’on leur a présentée comme certaine si le résultat n’était pas conforme à celui voulu par les mondialistes. Tous ceux qui ont voulu l’entendre ont bien compris que les banlieues n’accepteraient pas l’élection de MLP ; et qu’elles serviraient de levier à une « suspension de l’ordre républicain » – annoncée par quelques éclaireurs en mission commandée – en cas de victoire du FN

LAPLAUD Jean-Pierre

Aujourd’hui il est inutile de faire du blablabla.Il est un devoir impératif que l’armée prenne le pouvoir avant des évènements sanglants qui s’annoncent.Le problème ,c’est que les généraux se sont politisés et n’ont plus le regard objectif d’une FRANCE qui se meurt. Les premiers traîtres se sont eux ,et ensuite tous ces politiciens corrompus qui par intérêt personnel ont trahis notre pays. il mérite tous d’être arrête pour un jugement sans concession.

dufaitrez

De Villiers / Piquemal, même combat ! Même résultat ! Dehors ! Mais…
L’un par sa Vertu propre (Démission),
L’autre par une vengeance d’Etat (Radié des cadres).
Tout les deux ont raison !
Pardon de le dire, mais le Gal Martinez bavasse sur tous les sites, que fait-il ?
Une idée ? Comité de Salut Public ! Avec tous ces « Généraux » que l’on attend !
Ils se souviennent de Salan ?

Jacques Barrio

Patriotes, Attention! Surtout ne comptez pas sur l’Armée. Je connais un peu la mentalité. Pour devenir haut gradé, il faut savoir dire oui au pouvoir politique. Tous les généraux ou presque obéiront au pouvoir islamo-collabo en cas de grabuge. L’Armée est viscéralement légaliste. Une révolte des résistants patriotes serait écrasée ans le sang.

Echec&Mat

A cette hypothèse qui n’est pas à exclure pourrait s’en ajouter une autre, à savoir une division au sein même des armées Terre-Air-Mer. « La Royale » a toujours fait preuve d’un esprit particulier. N’oublions pas que c’est elle qui détient les SMNLE promis vraisemblablement a être mutualisés dans la prochaine force de défense européenne.
En continuant de servir avec fidélité, même un système oeuvrant à la destruction de la Nation-France, l’honneur serait sauf pour les cyniques qui ne manquent pas, tant chez les militaires que chez les politiques.Et puis n’oublions pas aussi que notre armée est le supplétif des « ricains » et que la République vassalisée et marchandisée ne tient financièrement qu’avec le bon vouloir de la finance internationale !

reuri

Bien d’accord. ?.
La politique finit par contaminer certains hauts gradés qui réagissent comme les politocards.

reuri
anonyme

Bonjour , il faudrait peut-être que tout les généraux se réunissent , afin de débattre pour pouvoir prendre le pouvoir afin de redoré notre blason

keltoy

L’ opération ronce : elle s’est noyée (notez le subtil jeu de mot) ! plus sérieusement l’armée a eue plusieurs opportunités légitimes de prendre le contrôle du pays,au vu des multiples mises en danger de la patrie et des citoyens! Rien n’y à fait, à croire que la grande muette zin! Comme pour la guerre du golfe, aujourd’hui: des engagés gamelles ou des transfuges refusent d’aller en opération soit en argumentant qu’ils ne veulent pas tirer sur d’autres musulmans,ou que s’est trop dangereux (on croit rêver devant cette bande de sous merdes qui veut bien parader,prendre une solde juteuse, mais pas faire la guerre pas bien!). nous n’avons que faire d’une armée de bras cassés aux ordres des fmac et donc des islamo collabos, d’ailleurs ces déserteurs devraient être traduit en cours martiale./

genesys

Exact….l’armée c’est fini à part quelques barbouzes des services spéciaux c’est un ramassis de femmelettes et de fichés S qui ne défendront surement pas les patriotes français et ne prendront encore moins l’initiative d’un Putsch….!!

Pierre

Quelles vont être les conséquences concrètes, notamment financières, de la radiation des cadres pour le Général Piquemal ? Quelqu’un peut-il m’éclairer à ce sujet ? Je n’ai trouvé aucune information à ce sujet.

Soazig

Il touchera sans doute une retraite « amputée »..on ne peut pas tirer un trait sur ses états de service..
Il est honteux qu’un homme tel que le général soit ainsi traité par ce merdeux..!

patito

réponse : il était en deuxième section à 75 ans !!! allez voir l’origine de la deuxième section qui remonte au milieu du 19 ième siècle et qui fait que les officiers supérieurs retraités peuvent reste à la disposition de l’armée moyennant quelques petits avantages comme le droit de porter l’uniforme et la gratuité des transports.
Le général Piquemal devient un « ancien militaire  » retraité et dispose donc de la liberté de parole qu’il n’avait pas de par son appartenance à la 2 ième section . il ya plus de 5000 officiers dans cette section ce que je trouve ridicule puisque nous avons déjà plus de généraux que la faeuse armée méxicaine ; un général français ne commande même pas un gros bataillon mais un petit de 700 hommes soit ce qui revient à un commandant !!!

François P

De toute façon, l’armée reste et sera toujours l’ amour de la majorité des Français. Et peu importe la décision politicarde, Mr Piquemal reste et restera Le GENERAL Piquemal, ainsi que tout général destitué par un freluquet de la politique

jean courtial

Inlassablement unir tous les patriotes français et européens

coll

Il faut rejoindre le Général Piquemal dans son cercles des citoyens patriotes, c’est le premier pas à faire actuellement.

Zorglub

Désolé Monsieur, mais je ne suis pas allé jusqu’au bout de votre baratin. Monsieur Piquemal a eu une attitude assez trouble à Calais , un coup oui un coup non .Donc les loups ne se mangent pas entre eux c’est bien connu .Maintenant vous n’êtes que des retraités comme beaucoup de gens en France , conduisez vous comme eux. Vos états de services sont derrière vous , il n’y a que le présent qui compte.
Par contre les généraux d’actives quelque soit le nombre d’étoiles qu’ils ont , sont d’une discrétion à toute épreuve à pat le général de Villiers qui a envoyé une gifle bien sentie au petit macron. Que les autres prennent exemple , mais j’ai l’impression qu’ils n’ont rien dans le pantalon.

François P

Zorglub, votre esprit ne dépasse pas le niveau de vos chaussettes.

Boudry

A ce niveau là,vous allez déjà avoir le vertige …!!!!

Zorglub

Meme chose pour vous que Francois P

Zorglub

C’est tout ce que vous avez trouvé? c’est triste. Mais je persiste et signe.

Zorglub

ah j’oubliais , comme je ne reçois plus aucune notification de la part de RL , c’est par curiosité que je suis venu jeter un coup d’œil.
A toutes fins utiles j’ai fait la guerre d’Algérie sûrement pas comme vous , et j’ai vu ce qu’étaient de vrais généraux vous pas. Je sais c’est au niveau de mes chaussettes mais que voulez vous tout le monde ne peut être dans la France active dans son fauteuil devant son écran et s’en balancer après avoir mis quelques mots qu’ils croient subtils.

Yves ESSYLU

C’est vrai que Piquemal a tenté de se dédouanner sur les identitaires, probablement sur les conseils de son baveux, et sur le moment il m’a mis en colère, mais au regard de son âge et de la façon dont sous merdes de la police l’ont traité, je le soutiens quand même
Ceci étant je n’oublie pas que les étoiles s’obtiennent en courtisant le pouvoir en place puisque le grade de général est devenu plus politique que militaire

Boudry

c’est toute la différence entre un carriériste et un homme de la nation .

kounnar

Peut être « un coup oui un coup non » …mais lui y était et bien seul …

JILL

Les généraux sont bien discrets …quelques interventions dans certains médias et cela en reste là .Que faire peuvent se dire les milliers d’étoilés en activité ou en 2° section ?De Gaulle s’est sûrement posé la question en juin 1940 …il a engagé une réponse,dans une situation qui était loin d’être assurée et confortable .Alors ,yaka,fokon ;nous en sommes et pas un manifestement pour relever le défi .Si un général faisait discidence,il serait sans aucun doute seul,ou presque ;il ne pouurrait pas compter sur l’armée,mais sur une mobilisation progressive des ciyoyens-patriotes .

Labranche

Bonjour Guerlasse. Je suis bien d’accord avec vous. Ne comptons pas sur les militaires d’active bien trop disparates en origines et orientations. Seules les citoyens patriotes peuvent repousser la colonisation. Mais pas en papottant. En s’organisant.

Labranche

Mon Général, Si vous voulez être lu et convaincre, faites court. Dans les années 40 de Gaulle n’est jamais intervenu aussi longuement. Quant aux Volontaires pour la France quoi de concret ? Je crains que ceux qui se sont portés volontaires par le web soient déjà fichés « S ».
Respectueusement.

Colonel de Guerlasse

L’armée ne peut pas intervenir. C’est une question d’effectifs, certes, mais aussi de volonté. Tout le monde ne s’appelle pas Piquemal. Il faut laisser MACRON s’enfoncer, il y a un moment où il ne va plus maîtriser les ZUS et centres d’hébergement, où s’empilent des clandestins. La seule issue, c’est le peuple. C’est pour cette raison qu’il faut s’organiser au préalable. Voir http://www.guerredefrance.fr c’est tout expliqué.

Martine28410

Merci pour le lien que j’ai partagé.

Yves ESSYLU

très concret ce lien et le site qui va avec mais le webmaster doit être fiché au moins SS en république marxiste de France

Echec&Mat

Avec le temps qui passe, la France pour ce qui en reste s’enlise. Quant à notre armée, préalablement démantelée pour être affaiblie n’a plus sa capacité de rebond en puissance, c-à-d la possibilité de multiplier ses moyens militaires en un temps très court.
Aujourd’hui la France y compris sa population sont transformées en marchandises qui peuvent être échangées sur le marché mondial à un crédit bon marché avec une monnaie-dette créée ex nihilo par des banques centrales qui envisagent acheter tous les actifs productifs et les flux de revenus du monde avec une monnaie-dette presque gratuite. Devant « ce machin » sous contrôle « ricain-requin » que voulez vous que fasse notre armée. A terme nous sommes condamnés à être des esclaves . Il est temps de se révolter comme Spartacus.

Bertrand HECQUET

Les Français qui collaborent contre les Résistants à l’ennemi en 1941, étaient qualifiés de « collabos ».
En 2017 on peut aussi qualifier de « collabos »,ceux qui,au lieu de combattre l’ennemi, combattent les Résistants à l’islamisation du Pays et les dérives qui conduiront la France vers le pire des cahots qu’elle ait jamais connu.
Un certain G. Clémenceau disait :12 balles pour chaque traître et aujourd’hui….que dirait-il à votre avis…

ADLER

Il faudra bien qu’un jour, ils paient leur forfaiture, leur trahison, leur collaboration à l’ennemi. Et je souhaite que ce jour soit proche. C’est une honte d’être dirigé par de tels individus.

Savonarole

Que vu leur bassesse, ce ne sont que des demi-traîtres et que six balles suffiront.

Yves ESSYLU

la France qui collabore en 40 c’est en première ligne les tenants du pacte germano-soviétique, fin 41 ils commencent à combattre pour l’internationale marxiste
C’est d’ailleurs leurs successeurs qui constituent actuellement les bataillons subventionnés des immigrationnistes assimilationnistes
Dans toutes périodes l’idéologie des traitres est la même:
-En 40 avec Laval et Cie
-En 50 avec Boudarel
-En60 avec Mailhot et tous les porteurs de valises dont Rocard

Savonarole

Un coup d’État militaire est la seule façon de sauver la France! Plutôt le bruit des bottes que le silence des babouches!

P.Hillout

Déjà vécu sous une dictature? Pourriez finir comme votre pseudo: Pendu et brûlé en place publique… »Plutôt le bruit des bottes que le silence des babouches! ». Navrant…
A moins que çà ne se veuille un « bon mot ».
Seulement, n’est pas La Bruyère qui veut.

Victor hallidee

Plus le temps passe, plus l’immoralité, la corruption et l’impunité des politiques prospèrent, plus on se rapproche du chaos.
Qui est légitimé à faire appliquer la Loi quand les plus hauts représentants de l’Etat ne la respectent plus ?
L’armée aura t-elle le courage d’intervenir ?

Jack

« L’armée aura-t-elle le courage d’intervenir ? » J’en doute fort cher Victor… Les généraux en retraite se contentent d’écrire des articles, voire même des livres. Les généraux d’active continuent à obéir et envoyer au combat des soldats dont les équipements vieillessent, sont souvent insuffisants, dont la paye a parfois plusieurs semaines (ou mois) de retard… A part le Général de Villiers, les autres, à commencer par l’état-major, s’inclinent devant les restrictions de budget… Alors, « intervenir ? »…

gilbert

s’ils se préparaient à intervenir, vous pensez bien qu’ils ne le chanteraient pas sur les toits, maintenant, je n’y crois pas trop, les Français dans leur ensemble ne sont pas prêt, il existe encore trop de bobogaucho et d’ultra gauche, plus une bonne dose ultra mou du genoux, pas encore assez dans la merde, puisque prêt à suivre « méchancon » et son marxisme islamogaucho!!

PLATIPUS

Inutile d’espérer voir les Français prêts, ils ne le seront JAMAIS, la situation est gravissime depuis longtemps.

Recoubro

C’est bien beau tout ce blabla, mais qu’est-ce qu’on fait de concret ?….!!!!!

madeleine

Les bobogauchos et islamogaucho-collabos sont des gens peureux et lâches. Quelques bonnes corrections par ci-par là et ils deviendront comme des toutous, mais surtout des résistants fiers d’avoir retrouvé du courage et l’amour de leur nation.

Thierry C.

Certains généraux ont même prêté allégeance à macron (majuscule délibérément « oubliée »).

Ce sont eux aussi des traîtres qui pratiquent l’intelligence avec l’ennemi.

Code pénal, Article 411-4 :

« Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d’agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d’amende.
Est puni des mêmes peines le fait de fournir à une puissance étrangère, à une entreprise ou une organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou à leurs agents les moyens d’entreprendre des hostilités ou d’accomplir des actes d’agression contre la France ».

sors

c est ce que je souhaite que l armee itervienne le plus tot possible mais que font ces generaux qui parlaient il y a qqs temps on ne les entends plus pouquoi?

Boudry

L’armée aura le courage d’intervenir sous les ordres de marcron,mais contre le peuple s’il lui prenait l’envie de contester !!