Avec Macron, l’Élysée transformé en cage aux folles

Le retour de la cage aux folles à l’Élysée, cette fois en vrai et dans le monde réel de Macron. Durant le mandat de Macron, la fête de la Musique a été l’occasion de mettre en scène la cage aux folles de l’Élysée. Sophie de Ravinel, Le Figaro : Une performance qui n’a pas plu à tout le monde !

Macron sans cravate, et son épouse en jean et veste rose, ont fait de la fête de la Musique à l’Élysée un message de soutien aux migrants et à la cause LGBT. Jack Lang a salué cette initiative. Le pauvre Lang en costume très coûteux s’est réjoui de la promotion de la cause LGBT qui a été constamment maltraitée.

La cage aux folles de l’Élysée n’a pas convaincu certains élus de droite et d’extrême droite qui y ont vu un affaiblissement de la fonction présidentielle et un non-respect de l’institution. « De Gaulle réveille-toi ils sont devenus fous ! » pic.twitter.com/Cvfn1WXEpx — Eric Ciotti (@ECiotti) June 22, 2018

« Maintenant ça suffit ! La présidence de la République n’est pas une boîte de nuit et encore moins un strip bar. @EmmanuelMacron a déshonoré sa fonction en hébergeant un spectacle complètement déplacé. J’ai honte pour lui ». #Satiricon — Julien Aubert (@JulienAubert84) June 22, 2018

« Respecter l’Élysée, c’est respecter la France et les Français. Ici Macron en est loin. Tout n’est pas possible au nom de la com’ ! » https://t.co/3Lh98m8XX7 — Florian Philippot (@f_philippot) June 22, 2018

« Ces marches ont vu passer de Gaulle, Kennedy, Trump ou encore Poutine. Et puis il y a eu ça… pic.twitter.com/2rm9Cj5bXR Jordan Bardella (@J_Bardella) June 22, 2018

Le retour de la cage aux folles à l’Élysée avec les incapables déguisés en ministres travestis. Dans une interprétation d’un mandat catastrophique, la mise en scène par Macron et les loges maçonniques GOF-LGBT. Le duo Macron sans cravate et son épouse en jean et veste rose improvise sans cesse dans le n’importe quoi. Le défi était de taille pour les deux figurants qui ne pourront pas échapper à la critique. Vont-ils former un couple crédible ? Là est bien la question avec les mœurs LGBT et l’arrogance homosexuelle !

Comme le souligne la critique, l’histoire d’amour de Macron et de son épouse en jean et veste rose est décrite avec exagération dans les médias people. Macron, avec son couple qui a déjà des années de vie commune, est moderne. La Cage aux folles à l’Élysée doit séduire une nouvelle génération d’électeurs !

La Reine de la cage aux folles de l’Élysée… Guillaume de Longeville sur Twitter le 22 juin 2018 : « Le Palais de l’Élysée transformé par Macron en Cage aux folles. Après cela, comment le « chef de l’État » espère-t-il être respecté par le moindre adolescent qu’il croisera ? (sans parler des autres chefs d’État !) »

Macron à l’Élysée : Pédale douce et La Cage aux folles ? Le Point : certifié incorrect ! Dans La Cage aux folles, l’intention de Jean Poiret est simple : « Normalement, au théâtre, on place les gens normaux dans des situations anormales« . Là, Macron a pris le contre-pied : des marginaux remplacent les gens normaux à l’Élysée pour inventer des situations anormales et jouer des simulacres de fonctions soi-disant honorables.

Les minorités agissantes GOF6LGBT ont tué le crédit de Macron et la confiance des Français. Puis la peur des minorités s’est installée et les médias ne s’attaquent qu’à des Français dont ils ne craignent rien !

Voilà pourquoi Macron aura droit à l’indifférence la plus totale de la part des Français pour 2022.

Et lorsqu’ils voient dans les médias des LGBT convoquer la presse pour faire leur coming out, les Français se disent qu’ils ne font que de la propagande LGBT et rien d’autre.

L’orientation sexuelle est une affaire de choix personnel qui devrait relever du droit à l’indifférence, et non pas faire l’objet de la plus insigne propagande, mais faire le choix de la discrétion pour tous !

Voilà pourquoi le retour de la cage aux folles à l’Élysée présente un spectacle de travestis LGBT en soi-disant conseillers chargés de communication ou un simulacre de ministres incapables ! C’est pourquoi la chute s’avère inévitable. La cage aux folles à l’Élysée est une farce, c’est un pied de nez à la France et aux Français. La cage aux folles à l’Élysée fait grincer des dents pour apporter plus de visibilité aux homosexuels.

Macron nous aurait menti ? Le duo Macron et son épouse en jean et veste rose a décidé de se moquer des Français. La PMA-GPA doit mettre sur le devant de la scène l’homosexualité et l’homoparentalité pour populariser la propagande des loges maçonniques GOF-LGBT pour les gays et les lesbiennes.

La cage aux folles, c’est l’incroyable faste du palais de l’Élysée que Macron veut moderniser ! La réorganisation LGBT de l’Élysée serait-elle à l’image de ce que Macron veut imposer à la France ?

Pour commencer, Macron et son épouse en jean et veste rose se sont empressés de moderniser la décoration. Le Salon doré, bureau du Président, a été transformé. Quelle métamorphose dans le Salon doré où, comme tous ses prédécesseurs, Macron a posé ses stylos et ses bonbons Fisherman ! Preuve que la réforme fait partie du passé pour le fondateur d’En marche ! C’est là qu’il termine sa journée : « Il y travaille souvent très tard, jusqu’à 2 ou 3 heures du matin », témoigne un proche. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Macron ne s’est pas contenté de relooker l’Élysée, il a voulu en assouplir les usages. Macron veut manifestement faire évoluer les choses. C’est sans doute le message qu’il a voulu faire passer avec le retour de la cage aux folles à l’Élysée ! C’est pourquoi l’ancien protégé de Hollande a préféré le bas de l’escalier ! Du jamais vu ! « On est des vrais nomades, on s’adapte ! », s’esclaffe la Sibeth Ndiaye du service communication. Et en même temps : Macron s’attaque à la Légion d’honneur, pas de quoi perturber une armée de soldats !

Annoncer la mort des LREM en 2022 ! Pierre Manent, le regard politique : Il y a 20 ans, la philosophie politique cherchait ses institutions. Pour Manent, l’interrogation porte sur le devenir moderne du continent européen, la différence moderne, ce désir de faire quelque chose de nouveau, de se séparer de tout ce qui a précédé, de comprendre la forme politique dans laquelle les Français entendent organiser leur existence, mais plus encore ce qui donne sens à la condition humaine. Pour lui, l’ordre politique est vraiment ce qui donne sa forme à la vie humaine. Les pratiques politiques sont la cause de l’ordre ou désordre humain. La vie des Français est dans la vie politique. Dès lors, l’enjeu est de connaître l’histoire de ces formes politiques.

Pierre Manent distingue la cité, l’empire (l’histoire du monde antique, c’est l’histoire du jeu entre ces deux formes politiques), puis l’État devenant État-nation. Il montre combien la Réforme protestante a été l’initiatrice de cette idée. Il note que ces formes sont en crise et non susceptibles d’être de nouveau activées.

S’il néglige le mouvement mondialiste, ses variantes libertaires ou révolutionnaires, c’est qu’ils sont flous et incertains ! La période actuelle serait une sorte d’âge adulte en crise et menacée de perdre la mesure de soi-même. La chose commune, la chance d’agir ensemble sur un projet commun se sont effacées sous le vocable proféré par tous les suiveurs de la technocratie progressiste. Plaie de l’époque, des administrations méprisantes des administrés. L’idéal de l’Europe aujourd’hui, c’est que nous soyons gouvernés par des règles générales avec des institutions d’évaluation qui vérifient que les choses sont faites dans les règles !

Pour Pierre Manent, la cité serait la mère, l’empire le père, puis une période de latence adolescente, le Moyen Âge qu’il appelle le moment cicéronien et le passage à l’âge adulte moderne jusqu’en 1945. Depuis, un trouble qui inaugure une fin de l’action, donc une impossibilité à produire du nouveau. C’est ici que vient se loger toute l’importance d’une interrogation de l’expérience moderne par la philosophie politique. Pour traiter la France en crise du début du XXIe siècle, il faut revenir plus loin que l’expérience des totalitarismes et des guerres mondiales. Il faut comprendre la science politique en partant des Français, à partir de l’idée qu’ils se font de la justice. Qu’est-ce qui pousse les Français à penser leur organisation sociale, à penser la justice ?

Les découpages historiques binaires et le montage progressiste moderne ne fonctionnent plus.

Il faut interroger les motifs des comportements humains. Pourquoi obéir ? À qui obéir ? Quel ordre raisonnable souhaitable ? Que faire du grand nombre (la masse, le peuple) et du petit nombre (les minorités) ? Ce sont avec ces questions qu’il faut cerner la vérité des non-réponses politiques de Macron !

Pierre Manent prend acte de la politisation et de la partialité politique pour lutter contre le spectre communiste ! Il faut sortir intellectuellement du marxisme, non pas comme beaucoup en abandonnant la politique pour la métaphysique, mais en renouvelant la pensée politique. Pierre Manent distingue islam et politique. Elles sont deux façons de vivre incompatibles. Machiavel est le penseur d’une action toujours possible, opposée à l’inertie d’un ordre politique LREM ou religieux. Le Florentin réfute les préceptes moraux ou religieux, toutes les maximes de prudence, tous les respects transmis pour interdire et décourager l’action politique. Il propose une nouvelle révolution nationale. La nation qui prendra la suite n’en apparaît que comme une vision opposée à l’absence actuelle de réflexion politique par Macron : l’Europe est un objet politique trop flou, privant les Français de toute identification, de tout motif d’agir en son sein. Seule subsiste une conviction droit-de-l’hommiste d’appartenance à l’humanité, mais celle-ci ne forme pas une communauté politique.

Il n’y a pas d’avenir pour l’Europe dans les projets européens, car la religion droit-de-l’hommiste de l’humanité ne définit pas une démocratie agissante. On ne peut pas ressentir le sentiment du semblable, ni un affect particulier à se sentir mondialisé ! Le problème politique est celui de la reconnaissance de l’identité pour une politique vertueuse (au sens de Machiavel, virile et courageuse), c’est cela la politique, c’est cela la liberté politique ! Les Français ont confiance dans leurs propres forces, ils sont les auteurs de leurs actions. Macron incompétent nie entièrement l’idée que l’ordre politique consiste, pour des hommes différents par leur identité, à produire quelque chose en commun ! (Pierre Manent : Entretiens avec Bénédicte Delorme-Montini)

La cage aux folles de Macron à l’Élysée, c’est quelque chose qui jusque-là n’existait pas ! C’est la preuve que Macron ignore la connaissance de notre histoire politique, des luttes et des théories qui en sont nées, des pratiques qui s’y sont réfléchies et qui offrent un supplément d’âme pour affronter la tragédie des temps à venir, d’autant plus si celle-ci a les couleurs de la fatalité (on n’a pas le choix) ou s’avère le bouche-trou du non-sens existentiel (faire carrière comme le petit banquier Macron dans le cadre du marché). Macron n’a pas pu éviter de sombrer dans l’illusion, dans le dogmatisme et dans l’idéologie moutonnière GOF-LGBT !

Moralité : Le salut de la France passera nécessairement par un sursaut national et chrétien…

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. La Castafiore élyséenne persiste et signe puisque, la semaine prochaine, les clubs échangistes vont pouvoir rouvrir et les discothèques resteront fermées. Même le petit bal populaire des bords de la Marne restera fermé. Mais c’est qu’elle aime se faire fourrer par le black le plus crade possible pendant qu’elle se regarde dans son miroir, la Castafiore. Nous les FDS patriotes, nous avons honte de cette gugusse porte jarretelle de la déchéance de notre nation. Beurk, dégoût total.

  2. Moi je pose la, question : Macron est-il un homosexuel refoulé qui se sert de sa fonction pour assouvir ses fantasmes inavoués ?

  3. La fonction présidentielle en a pris un coup politique mortel. Il devrait en payer sa réélection.

  4. J’ai toujours trouvé BIZARRE que notre « bestiole » présidentielle ait DEUX ALLIANCES…! Une à chaque main. Une pour sa femme et une pour son homme ?

    Bonjour la discrétion…

  5. J’aimerais simplement savoir si l’andouille présidentielle que nous avons actuellement, tiendrait seulement une journée à la chaîne dans une usine ou une aciérie…!??

    Vous avez reconnu les 2 crétins à sa gauche, ou à droite sur la photo ?
    Ce sont les 2 « danseurs » que Macron avait tenu par la taille, en transpiration, avec un sourire béat qui en disait long… lors de son séjour aux Antilles.

    UNE HONTE ABSOLUE !
    Comment ose-t-il encore se présenter devant les Français ?
    Imaginez-vous 1 seconde que De Gaulle dise devant les caméras : « Mon garde du corps n’est pas mon amant !… ».
    Nous ne pouvions pas descendre plus bas dans l’abjection.

    Reconstruisons le Gibet de Montfaucon : il sera plus utile que des « résidences à migrants » construites partout dans le pays contre l’avis des Français !

    • il avait commencé à recevoir Rihanna à l’élysée tout d’abord et puis les types bizarres lors de la fête de la musique le 21 juin 2017.Cela a jeté les bases de sa piteuse élection

  6. « Voilà pourquoi Macron aura droit à l’indifférence la plus totale de la part des Français pour 2022. »
    Je n’en suis pas si sûre, même si ç’aurait déjà dû être le cas en 2017!!!
    Mais regardez le succès de ce clip de nunuches en voiture…C’est une parole de bon sens élémentaire que je cite, il en reste en France et pourtant……….

  7. en musée DES HORREURS en même temps! Parce qu’entre brizitte ou belloubet, ça me file des cauchemards!!

  8. Cette photo nous remet en mémoire la dérive communautariste de la macronie.
    Chacune et chacun fait ce qu’il veut de sa sexualité, mais il doit garder ses préférences pour lui et ne pas en faire des « fiertés » exhibitionnistes, ces sodomite prides…ou ces lesbienne prides déshumanisantes.
    C’est encore plus vrai lorsque l’on est personnage politique. On adore Gide, Proust ou montherland… ou on les ignore, mais ça ne doit pas faire l’objet d’un prosélytisme permanent.
    Et ne parlons pas des médias complices de ces « genres » comunautarismes LSBTIQxyz!
    Vous n’en avez pas « marre » des vulgarités grossières à la marlaud ou des ruquiérades publiques incontrôlables ?

  9. La fiotte qui se trouve momentanément à la tête ( queue ) du pays mérite juste
    Le goudron avec les plumes et une corde et là pedophile qui l’accompagne
    Aussi . L’Élysée n’appartient pas à des trous du cul .

Les commentaires sont fermés.