Avec Ron de Santis l’Amérique pourrait retrouver un peu de bon sens

Cet homme a l’étoffe d’un présidentiable. Ses idées sont assez proches des nôtres. En toute hypothèse, loin des crapuleries des cyniques loufiats du Deep State.

Mais il y a le même problème qu’avec Giorgia Meloni. Ces deux-là, on les aime bien. Mais on les aimerait encore plus s’ils ne s’étaient pas laissés contaminer par la russophobie ambiante, assénée en permanence par les merdias.

Un succès qui ne doit rien au hasard

Les médias « progressistes » d’ici et d’ailleurs poussent des cris de vierges outragées à l’énoncé des actions passées et du programme du gouverneur de Floride, triomphalement réélu avec 59 % des suffrages alors qu’en 2018, il n’avait que 32 000 voix d’avance (soit 0,2 %) sur son adversaire.

Dans un « swing state » réputé pour ses tergiversations et ses majorités indécises, ses actions courageuses, à contre-courant de la doxa, l’ont propulsé au dessus du lot.

Pendant l’épidémie du Covid-19, il s’est activement opposé aux obligations vaccinales et au port des masques-muselières, et avait permis aux commerces et aux écoles de Floride de rouvrir bien avant le reste du pays. Pourtant, dans cet état où abondent les retraités, il n’y a pas eu plus de morts que chez les politicards véreux, commerciaux zélés de Big Pharma.

De Santis est aussi une voix parmi les plus percutantes fustigeant les « guerres culturelles » qui divisent l’Amérique. N’étant pas entravé par des lois scélérates et des délits d’opinion comme en France, il peut se permettre de dire ce qu’il pense des « wokes » et des BLM. Pour lui, quand ce ne sont pas de vulgaires délinquants, ce sont des ratés, opportunistes, agressifs et victimaires, auxquels il ne faut rien céder,

Par ailleurs, il a signé cette année une loi interdisant d’enseigner l’identité de genre à l’école primaire et de faire la promotion de l’homosexualité présentée comme une forme d’élégance et de distinction.

Ce n’est pas en Floride qu’on trouverait comme en France des enfants de 8 ou 9 ans au cerveau tourneboulé par des enseignants irresponsables, répéter leur leçon bien apprise : « Je n’ai pas encore choisi mon identité de genre, je ne sais pas si je préférerais être une fille ou un garçon.»

En réponse à l’appétence des bobos pour les immigrants clandestins, il avait suggéré de les mettre dans des avions à destination de Martha’s Vineyard, une île des plus huppées au Nord-Est des USA.

Une idée suivie par les gouverneurs républicains du Texas et de l’Arizona visant à envoyer les migrants vers les villes démocrates du nord et de l’est du pays.

Le sens du social et une sensibilité à l’environnement, sans l’hystérie de la gauche

Pour les bien-pensants, la cause est entendue, c’est un facho.

Pourtant, dès ses premiers mois de fonction, il a élargi l’accès aux chèques éducation dont bénéficient de facto une majorité d’Afro-Américains. Mais l’attribution se fait désormais au mérite, au vu des résultats scolaires, et en fonction des revenus familiaux. La couleur de peau ne confère plus le privilège de l’affirmative action (discrimination positive) à des cancres.

Question environnement, il a interdit la fracturation hydraulique dans les Ever Glades dont il veut protéger le faune et la flore. Mais il dit ne pas être convaincu par les discours sur le réchauffement anthropique généralisé. Les écolos purs et durs le traitent avec mépris d’environnementaliste.

Au plan sociétal, il a autorisé le cannabis thérapeutique dont chacun sait que c’est la porte dérobée pour l’usage « festif » sans le dire… Mais bon, allez, en se regardant bien droit dans les yeux, combien de gros fachos d’aujourd’hui n’ont jamais tété un petit joint dans leur jeunesse ?

S’il est par certains aspects proche des libertariens, cela ne l’empêche pas de rester attaché aux valeurs morales de la famille traditionnelle, à la différence de nombreux politicards de Washington, y compris chez les Républicains, dont certains sont des partouzards notoires, adeptes BSM et autres fantaisies… Encore heureux quand ils ne sont pas pédophiles.

Présentation de sa carrière par les merdias progressistes

Diplômé de Yale et de Harvard, deux des plus prestigieuses écoles de droit, il a été conseiller juridique de la marine américaine pendant 6 ans, de 2004 à 2010. C’est assez pour le présenter comme une espèce de culotte de peau aux vues étriquées, façon GI Joe. Toujours dans la nuance les gauchos.

En jouant sur les noms et les origines familiales, des journaleux pas racistes bien sûr, ont ensuite tenté d’en faire un consigliere de Cosa Nostra. Toujours dans la finesse les gauchards.

Pardi, d’origine italienne, il s’est rabiboché avec son challenger aux primaires Fred Costello pour piquer à la Chambre des représentants le siège d’une bobo démocrate wasp (white anglo saxon protestant, acronyme de guêpe). Parce que, en plus, il est catholique pratiquant.

Et cerise sur le gâteau empoisonné, le sénateur Marco Rubio a refusé de lui laisser son siège comme promis. Ce qui ne les a pas empêchés de rester en bons termes. Ah mamma mia, depuis qu’on encense aveuglément tous les nègres, la bonne société s’est rabattue sur d’autres boucs émissaires pour se défouler, et c’est tombé sur les Ritals !

Peut-il se mettre en travers de la route de Trump ?

Ron de Santis n’a que 44 ans et beaucoup d’ambition. Mais Trump est encore très apprécié d’une large fraction des électeurs républicains. D’autant qu’ils pensent qu’il faut laver l’affront dont il a été victime lors des fraudes de 2020, aggravées par l’injustice de ces juges de gauche complètement pourris qui ont refusé de voir des preuves qui crevaient les yeux.

En 2024, Trump aura 76 ans, et il ne pourra se présenter qu’une fois. La sagesse voudrait que De Santis figure sur le ticket comme vice-président. Il n’aura que 50 ans en 2028.

D’autant que sur le fond, ils partagent la même philosophie. « Je pense que la survie de ce qui fait l’Amérique nécessite une résurrection des vrais principes traditionnels des Américains. » a dit Ron. Don aurait pu dire la même chose.

Sinon, le risque est grand qu’une confrontation entre ces deux grands fauves aboutisse à un échec électoral, cette fois sans trucages. Non pas que les Républicains iraient voter démocrate, mais les déçus de n’avoir pas eu leur champion retenu aux primaires, pourraient s’abstenir de dépit.

D’ailleurs, il suffit de voir avec quelle gourmandise perverse, les journaputes gauchistes se dépensent pour flatter leur ennemi de classe et l’inciter à se présenter, afin de semer la confusion dans le camp adverse.

S’il était élu, il serait le deuxième président catholique après JFK. En France, on n’imagine pas l’importance que revêt la religion aux States. Et là, son épouse Casey a commis un faux pas selon nos standards, qui est probablement une initiative géniale selon leurs critères. Dans un court clip en noir et blanc, elle a présenté son homme comme investi d’une mission divine !

L’atout d’être contre une gauche qui commence à lasser ses supporters habituels

Impensable il y a quelques années, De Santis a remporté le comté à majorité hispanique de Miami-Dade, où aucun candidat républicain au poste de gouverneur n’avait été victorieux. Or si les Hispaniques votaient traditionnellement à gauche, beaucoup sont désormais attirés par l’autre camp. Surtout dans les communautés d’origines cubaine et vénézuélienne sensibles, et pour cause, au discours anti-socialiste. Ils ont payé assez cher pour voir.

Et puis, les Ritals et les Latinos se sentent proches, ils sont cathos, et trouvent qu’on en fait trop pour les nègres et pas assez pour eux.

À part ça, il méprise les Français. Mais peut-on le lui reprocher ?

« Vous vous imaginez si Poutine avait envahi la France, que les Français auraient résisté ? Probablement pas. Ce n’est pas dans leur mentalité. »

Il n’est pas agréable d’entendre un dirigeant étranger nous dire nos quatre vérités. Mais peut-on le blâmer de faire cette constatation ? Jusqu’en juin 1944, il y avait moins de 1 % de vrais Résistants. Les autres étaient soit collabos, soit corbeaux, soit profiteurs de guerre, soit indifférents ou paralysés par la trouille.

Peut-on le blâmer d’observer que, depuis 40 ans, la France s’est laissée envahir et conquérir, sans se défendre ? Pire, en collaborant à plus de 50 % avec des bandes de guenilleux et de pouilleux, armés d’un couteau de cuisine et d’une valise en carton. La cause est entendue. La majorité de nos chers compatriotes sont des pétochards doublés de traîtres. Et au pays des cow-boys et des gunmen, ça craint !

Christian Navis

Climats sous influence (climatorealist.blogspot.com)

image_pdfimage_print
27
1

37 Commentaires

  1. Merci pour votre article Christian !
    Vous nous redonnez l’espoir d’une Amérique pas encore foutue, pas encore wokisée à mort, pas encore livrée aux hordes des Panthères Noires et autres dingues armés pour éliminer les Blancs.
    Si vous regardez la chaîne « https://www.crimedistrict.tv/ », vous y verrez moult reportages effectués aux USA, où 90% des crimes sont le fait des Noirs…
    Je craignais qu’un nouveau Noir prenne le relai d’Obama. Ouf !

    • Ce n’est pas tant la couleur de peau qui me contrarie, que le fait que Barack soit un prénom typiquement arabo musulman, tandis que Kamala est le féminin de Kamel.
      Or, on le voit en France, l’entrisme dans les institutions est une de leurs tactiques.

  2. Dans beaucoup de commentaires, ici ou ailleurs, on perçoit une détestation spontanée de l’Amérique.
    Chacun pense ce qu’il veut, mais en ce qui me concerne, je ne confonds pas les Américains, dont beaucoup dénoncent le gouvernement illégitime de Robinette, avec les crapules du Deep State et du Nouvel Ordre Mondial, qui tirent les ficelles du pouvoir.
    Ceci dit, question patriotisme, beaucoup de Francarabiens auraient des leçons à prendre.

    • De Santis est un nom d’origine italienne, aussi fréquent en Italie que Lefevre ou Dulac chez les derniers Français pas encore musulmanisés.

        • Et le mec que vous appelez Jésus était connu de son temps comme rabbi Yeshua Bin Youssef.
          Les seules traces écrite qui font mention de ce personnage le désignent ainsi, mais aussi sous le surnom de « Christos » qui signifiait en argot grec d’époque « le fouteur de merde. »

  3. Apparement vous avez oublie que les prochaines elections president-elect aux Etats Unis sera en 2024, pas en 2028. Donc Ron DeSantis sera 46 ans, pas 50. Personellement, j’ai supporte Trump depuis 2016 mais ai ete tres decu par lyi a cause de son support pour les vaccins mortiferes. Je suis sur que, eventuelement, Ron DeSantis sera le president des Etats Unis tres bientot.

  4. La guerre TRUMP/De Santis est stupide !
    Sans doute attisée par les « démocrates » ( pour diviser ) et l’establishment républicain bon teint ( Bush et toute la clique Romney , Ryan ..ont soutenu Biden contre Trump ) , « country club » comme disent les américains , et « bipartisans » .
    Certains conservateurs cons ( ça existe il y en a partout …..) , les conconservateurs , aiment mieux De SANTIS qui fait plus bon chic , propre sur lui , que le « populiste » TRUMP

    • Les médias gauchards jouent en Amérique le même jeu qu’en France avec Giscard-Chirac, puis Chirac-Balladur, ou Zemmour-Marine, ils font semblant de soutenir la personne la plus susceptible de plomber un adversaire qu’ils détestent.

  5. Quand on voit comment Kennedy a été assassiné, on devine qui est le vrai parton aux USA : le consortium militaro industriel et son financier le plus fiable: la mafia internationale… voilà le fameux état profond

    DS comme les autres ne sont que des façades avec quelques pouvoir s mineur cependant.

    • La famille Kennedy aurait fait partie d’une certaine mafia ….à ma connaissance …
      Le père aurait fait fortune dans le commerce de l’alcool sous le manteau à l’époque de la prohibition et l’élection de JFK aurait été entachée de grosses irrégularités ( ce serait prouvé et documenté ) ! Mais les médias etc , aux US COMME en Europe ( la « mafia » liberale-« progressiste » n’est pas qu’américaine ….) ont starifié ce bellâtre de JFK avec sa Jackie ( un peu française ….) .
      Quant au « catholicisme » de JFK …il faut être un peu demeuré pour y croire ! Certains feraient bien de retourner au cathé ! C’est la honte

    • Un gouverneur d’Etat aux USA a plus de pouvoirs que le pédézident de la ripouxblique francarabique qui doit demander la permission aux boches avant de faire quoi que ce soit dans son propre pays, ou de prendre une initiativve diplomatique.
      Un gouverneur dispose de tous les pouvoirs régaliens, sauf sur l’armée et la diplomatie, et doit composer avec les rares lois ou jurisprudences fédérales comme l’interdiction de la ségrégation.
      Et dans les états riches comme la Californie ou la Floride, il gère des budgets de l’ordre de 100 milliards de dollars uniquement pour les services publics, sans être criblé de dettes comme le Francistan.

  6. Achtung , minen 💀💀
    Ne jamais se fier aux politichiens même s’ ils ont des positions dignes de Rodrigo Duterte des Philippines, un des rares à engager des tueurs pour liquider les droguistes locaux .
    Le bateleur de foire Trump, le vidangeur de marais, a su s’ entourer de pleutres ( Pence , …) et de couilles molles (juges ultraconservateurs de cour suprême) selon les journaputes 🤣🤣🤣🤣) et on a vu ce que l’ on a vu , c’est à dire rien du tout .
    Abandonnez tout espoir de changement quelconque avec les politiputains avides d’ or et de pouvoir et se souciant du peuple comme un poisson d’ une pomme .

    • Eradication du mondialisme et …..de la connerie ( vaste programme ) aussi
      . TRUMP avait contre lui le deep state ( truffé de mondialistes , liberal-fascists… par les décennies Clinton , Bush , Obama ) au FBI à la CIA au Department of Justice et entouré de républicains « bon teint » , bipartisans ou , autrement dit , représentants de ce que les ricains appellent the uniparty , le parti unique , pour lequel la démocratie n’a plus cours ou n’est qu’un show pour « amuser » le bon peuple .
      Son gendre Jared Kushner et sa femme Ivanka sont de parfaits bobos .
      Les meilleurs dans la famille TRUMP sont Melania , la femme , et DONALD TRUMP junior le fils . Bref Donald avait contre lui la meute démocrate et une bonne parti des républicains …. On n’en voit pas beaucoup des comme ça en Europe ! Seul E Zemmour s’en rapproche ….

  7. Merci depuis que je vous ai rencontré je suis devenu « inteligente » moi que au début j j’étais contaminé par les gauchistes
    Merci

    • Prenez des nootropiques comme le piracetam, vous arriverez peut-être à un QI de 200.

  8. Oui, et surtout, il n’est pas comme Trump, le populiste milliardaire. De Santis, lui, coche toutes les cases de la ploutocratie mondialiste.
    Dormez braves gens, l’alternance « contrôlée » est en cours de préparation et dans leurs écuries, les nantis en ont plusieurs des canassons comme lui, avec des couleurs différentes et ils finissent, toujours, par rafler la mise.
    Dis-moi qui te finance et je te dirai qui tu es…

    • Il coche effectivement quelques bonnes cases : anti vax, anti BLM, anti wokes, anti enseignement du genre, anti migrants clandestins, anti discrimination positive.
      Il ne s’agit pas de promesses électorales mais de mesures concrètes qu’il a fait adopter lors de son premier mandat.
      Je lui reproche seulement d’être russophobe, même s’il trouve que les USA gaspillent trop d’argent pour le Zygomyr.

      • Exact : ne pas s’ attendre à de grands changements vis à vis de la Russie avec un Trump/ De Santis ….peut être quelques adoucissements à la marge pour calmer les peuples identitaires chrétiens ( si ça existe encore!) mais tenons compte du changement de génération….les vieux boomers du deep state tirent leurs dernières cartouches , au tour des millenials : dextrogyres , émotifs, individualistes et moins nombreux que leurs défunts aînés….qu’ est ce que ça va donner ?…..

    • Excellent! Vous avez les yeux grand ouverts.Certains vont encore une fois etre decu.

  9. Drôle de texte d’un homme qui se pense catholique.
    A droite beaucoup d’entre nous sommes catholiques ou de culture catholique mais pour certains leurs discours s’éloignent très clairement de la doctrine.
    On peut vouloir stopper l’immigration de masse provenant de peuples moins avancés que le notre tout en respectant les individus.
    Les « nègres » sont nos frères, les « Gauchos » sont nos frères, les « écolos », les « socialopes » aussi..

    • Je ne suis pas catholique. Juste baptisé sans qu’on m’ait demandé mon avis. 🙂
      Sinon athée depuis ma plus tendre enfance.
      Après une seule séance, j’ai refusé de retourner au catéchisme car je trouvais complètement débiles leurs histoires à la noix.
      Ceci dit, on peut être alliés pour bouter les sarrazins hors de douce France !

      • Vous êtres bien sûr libre de vos opinions Mr Navis mais votre manière de les exprimer laisse planer un doute très sérieux sur leur justesse et leur intérêt .
        Non seulement vous n’avez rien appris , comme vous le dites vous même , « depuis votre tendre enfance » selon l’expression consacrée ( toutes les enfances ne sont pas « tendres » …) .La foi chrétienne , en l’occurrence , ne s’apprend pas seulement ni D’ABORD au catéchisme mais , souvent , en famille ou par des rencontres ( amis , camarades , enseignants ….
        En tous cas vos PETITES opinions ne vous autorisent pas à insulter , comme vous le faites bêtement , le christianisme qui a produit une civilisation incomparable que vous semblez ignorer ( c’est préoccupant ) grâce à une Foi transmise sur des générations notamment par des gens qui devraient vous inspirer une certaine humilité ….normalement .

      • suite @Christ Navis
        Certains de vos semblables , nombreux ( on en trouve dans la clique lfi , rn et dans le cloaque de la mac(r)onnerie….) , utilisent l’islam , ils sont complices de l’islamisation , comme arme de destruction massive . Il faut assumer jusqu’au bout . Alors « bouter les sarrasins » c’est mal barré .
        E.Zemmour , lui , à l’INTELLIGENCE , tout en se disant non chrétien , de reconnaitre l’importance des racines chrétiennes qui ont nourri abondamment l’arbre magnifique de notre civilisation

    • Vous n’avez pas conclu votre propos par « j’ai dit », cela signifie-t-il qu’il n’est pas de vous, comme dans le jeu « Jacques a dit » ?
      A titre de rappel :Etre de culture catholique ne signifie pas aimer son prochain plus que soi-même, au cas où le sens du premier commandement des Evangiles vous aurait échappé.
      Le terme « nègre » n’est que la traduction en latin ou italien de « noir ». En français, ce mot est mal connoté et blesse désormais la communauté de couleur, d’où son interdiction.
      Qui sait s’il ne faudrait pas exclure le mot « noir » car également connoté puisque pour beaucoup, il renvoie à une réalité du continent africain encore très peu évoluée en termes culturels et civilisationnels.
      Apparemment vous êtes meilleur catho que tout le monde ici. Souvenez-vous de ce que dit encore l’Evangile « :celui qui médit d’un frère ou qui juge son frère, médit de la loi et juge la loi « 

    • Bien vu D.CHABAILLE
      Notre combat est civilisationnel , « métapolitique » , culturel et donc éthique et donc métaphysique ( car « pas d’éthique sans métaphysique » ) et non « racial » comme voudrait nous y entrainer certains néo-paiens honteux et douteux .
      RECONQUETE a , je crois , très bien compris cela

    • Tendez votre joue Didier !….et vous serez heureux de recevoir une grosse baffe ….peut être que ça va vous réveiller….

  10. Non il n’y a pas de triche, non, un représentant démocrate de l’état de Pennsylvanie, mort depuis un mois est élu victorieusement…Non, non , pas de triche !

  11. Je me considère catholique à la mode médiévale et baroque . Les présidents « catholiques » US sont des caricatures , des repoussoirs à commencer par JFK et le clan Kennedy en passant par , vous l’oubliez , cette vieille crapule , ce sac àmmm , de JOE B , l’actuel « POTUS » . Bref les « catholiques » à la mode US …faut voir ! Je leur préfère largement un REAGAN ou la cash attitude d’un TRUMP qui , sans être une grenouille et TARTUFFE faux-cul , comme Biden , sait rendre à Dieu ce qui est à Dieu

    • Robinette a été excommunié en raison de son soutien à l’avortement.
      Ses enfants ont épousé des juifs et il a dit en 2016 que s’il devait changer de religion, il savait où il irait.

      • Pas du tout Chr Navis ne racontez pas n’importe quoi . Le pape actuel peigne le Ql de Biden ( encore récemment au Vatican ) . Et le vieux sac àmmm s’est encore récemment montré dans une église . Il est présenté par les médias comme « catholique » et a osé , lors de sa dernière virée en Ukraine et dans la soi-disant très catholique Pologne , faire un préchi-précha comme leader du camp du bien au « nom de Dieu » . Le Vatican , actuellement à la ramasse avec ce Pape fantasque , n’excommunie plus personne ….Il serait temps de revenir à des Urbain II , Boniface VIII ou Pie V ….( lisez ça vous cultivera …) pour remettre les pendules à l’heure

        • Robinette a utilisé le préchi précha religieux comme argument politique auprès des électeurs superstitieux, allant même leur raconter qu’il voulait se faire curé, mais « en raison de son soutien au droit à l’avortement, il s’est vu refuser la communion par le père Robert Morey de l’église catholique Saint Anthony, à Florence, en Caroline du Sud, qui a déclaré que toute personnalité publique prônant l’avortement se mettait en dehors des enseignements de l’église. »
          Par ailleurs, il a maintes fois évoqué la tentation de se convertir au judaisme, si les rabbins veulent de lui, car ce n’est pas facile.
          https://celebanswers.com/what-religion-is-joe-biden/

          • D’accord mais ça n’a rien à voir avec une « excommunication » qui correspond à un acte précis du pape quant à la forme et au fond .
            Si le pape excommuniait tout les politiques soi-disant catholiques qui soutiennent l’avortement , il y en aurait pas mal . Non le Vatican actuel , bon gré mal gré , probablement sous controle ( politique , financier , idéologique …) , est plus occupé à faire repentance

Les commentaires sont fermés.