Avec Sandrine Rousseau, les sorcières sont de retour !

Sandrine Rousseau, l’écoféministe qui sera peut-être la représentante des Verts à la prochaine présidentielle, celle qui est « hyper heureuse » de vivre avec un homme déconstruit, celle qui prône la démobilité, autre nom de la disparition totale des véhicules, celle dont les troupes écoféministes promènent dans les manifestations des slogans dignes d’intérêt : « Léchez des clitos, pas le cul de Monsanto », « Enculez-nous, pas le climat », « Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides », préfère « des femmes qui jettent des sorts plutôt que des hommes qui construisent des EPR ».

En clair, Sandrine Rousseau aime les sorcières, pas les ingénieurs.

En 2019, elle avait lancé avec Coralie Miller une tribune signée par près de 200 femmes pour réhabiliter la sorcière, symbole féministe. Parmi les signataires, Marlène Schiappa, Charlotte Gainsbourg, Muriel Robin, Inna Shevchenko. Pas vraiment des sorcières bien-aimées.

« La sorcière met au jour ce qui chez les femmes est censé rester caché, au risque de devenir incontrôlable et destructeur : la sexualité et le pouvoir » peut-on lire dans cette tribune. Le balai, outil de la servilité féminine dans le ménage, est un symbole phallique entre les cuisses des sorcières, une sorte de godemichet qui évite le contact du mâle.

Les sorcières y sont décrites comme « les actrices parfois involontaires d’une des luttes les plus longues de l’humanité : celle pour l’égalité et le droit des femmes ». La tribune dénonce le système misogyne incarné par la chasse aux sorcières.

 

Nous aurions tort de ricaner de ce retour de la sorcière. Les jeunes filles, depuis leur lecture assidue de l’œuvre de J.K Rowling, sont sensibles à ce personnage féminin. Elles regardent Sabrina l’apprentie sorcière sur Netflix et se font à l’idée d’en être.

Après avoir lu tous les Harry Potter et regarder Sabrina, les plus âgées lisent maintenant une fan de la sorcellerie féminine, Mona Chollet, journaliste pour Le Monde Diplomatique  et auteur de Sorcières. La puissance invaincue des femmes, et Kristen J. Sollée, une Américaine qui a signé Sorcières, salopes et féministes.

L’une comme pour l’autre appuient donc leur écoféminisme derrière la figure de la sorcière.

 

Mona Chollet fait de ces femmes chassées parce que diaboliques du XVIe au XIXe siècle, des êtres qui pensent si différemment du masculin que l’Église et les hommes leur vouèrent une haine mortelle.

Refusant la pression du mariage hétérosexuel, la maternité, la domestication, selon Mona Chollet, elles étaient perçues comme des ennemies de la société patriarcale et donc à éliminer.

Pour Kristen J. Sollée la chasse aux sorcières d’antan révèle « les origines brutales du sexisme auquel les femmes sont toujours confrontées aujourd’hui. »

De la sorcière conduite au bûcher à la femme tuée par un homme blanc du XXIe, « cela porte un nom, aujourd’hui sur toutes les lèvres : féminicides », disent les écoféministes.

 

« S’autoriser à être une sorcière : c’est se recentrer, s’autoriser à être soi-même la source de son salut, puiser ses ressources en soi, au lieu de s’en remettre toujours à des figures masculines légitimes et providentielles », écrit Mona Chollet.

Chaque femme est une sorcière en puissance.

Et ce discours plaît.

Ne ricanons pas.

Derrière Sandrine Rousseau, les jeunes filles envisagent de nous faire Halloween toute l’année.

Elles se foutent de Marie Curie et vantent les caprices de Greta Thunberg, elles adorent la Nature des ronces et des orties et diabolisent le Nucléaire, elles jettent des sorts sur la Recherche et envoient des grigris protecteurs à la Déraison.

 

Ne pas se moquer de Sandrine Rousseau.

Flambe peut-être en elle notre régression proche, le triomphe d’un monde obscur de croyances et formules « magiques » qui nous emmènera à notre perte.

Quand l’irrationnel triomphe, le matin des sorcières ouvre sur l’enfer.

 

Marcus Graven

Vous pouvez retrouver tous mes articles sur

https://marcus.tvs24.ru

 

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. Je ne veux pas vivre avec un homme déconstruit. J’aime les vrais hommes, ceux qui assument leur genre, comme j’assume le mien.

  2. Je l’ai entendu parler hier rapidement : elle veut effectivement « déconstruire » et veut interdire les voitures. On repart avec le char à boeuf et comme l’avait dit l’autrer dingo qui retourne sa veste continuellement : la Polony : il faut prôner la décroissance et elle avait ajouté triomphale : manger des lentilles c’est bon pour la santé. (grandes gueules RMC).
    Donc, ces femmes qui veulent s’imposer ont choisi de le faire en faisant étalage de leur stupidité. Mais, le plus fort, c’est qu’elles sont convaincues qu’elles parlent à des abrutis. Quand à la photo de la Sandrine, on peut dire effectivement qu’elle a la tronche inquiétante d’une sorcière !

  3. En désignant S Rousseau candidate des verts ,nous sommes pratiquement certains qu’elle se prendra une veste donc tout va bien jusqu’ici.
    Une femme présidente ?Cela viendra peut-être en France un jour ,mais rapidement si possible parce qu’avec l’islam bientôt ce ne sera pas gagné.
    Mais j’écris une femme ,pas ce truc de sexe indéterminé nommé Rousseau. D’ailleurs tous les potes de Mélenchonne s’ils réussissent à instaurer la charia ,c’est cuit pour une présidente ,restons sérieux Allah akbar quoi merd…

  4. Sandrine Rousseau. n’est qu’une pauvre femme dont personne ne voudrait à part un mec « déconstruit », aussi rien à foutre de ce genre d’individu qui pollue la société ! il faut faire avec ce genre comme avec les cafards……….

  5. N’oublions pas que Sandrine Rousseau fait partie du Camp du Bien, et dans ce camp-là, l’odeur du souffre, ils y sont habitués.

  6. Lècher des clitos , oui avec plaisir, mais pas celui de Rousseau , Coffin, Fourest , De haas ou Autain , Greta Carbone, Megapouah , plutôt mourir (façon de parler) !
    Au bûcher , les salopes islamoféministes, souvenez-vous de Salem !!!!!

  7. Dans la rencontre amoureuse, l’expérience montre qu’au début la femme est presque un ange, puis elle se transforme assez rapidement en sorcière capricieuse et agressive pendant tout le reste de la relation !

  8. Bien sûr que son mari n’a plus besoin d’avoir quelque chose entre les guitares, comment voulez-vous avoir une érection avec un tombereau pareil !!
    Voilà un des remèdes contre l’amour, signe particulier ➡️ voir photo !!

  9. Les slogans de ces féministes sont hyper-vulgaires, et racoleurs. Cela fait appel aux plus bas instincts. Je suis sûr, que si on s’amuse à les reprendre sur ce thème, on se fera traiter de machistes, sexistes, etc
    Elle est complètement frappée, cette femme. Elle en appelle aux valeurs masculines, et si l’homme se manifeste, il se prend une claque. Elle se permet des choses, !!!!

  10. Nombreux sont les candidats à la présidence, mais si Sandrine Rousseau devient candidate, ce sera d’une aberration incroyable..En tant que présidente, ( a-t-elle une chance ??, qui sait . ), elle serait capable de nommer premier ministre le dernier clandestin débarqué sur notre sol..

  11. Mais non ,mais non, les femmes ne sont pas des sorcières .Les balais et les chaudrons ont pratiquement disparu des chaumières ..
    En revanche ,elles aiment toujours autant ,les bisous et les bijoux ,les petits ou les gros bouquets ,les parfums de grande marque ou de pacotille ,les compliments et les petites attentions ,qu’on se lève ou qu’on s’efface devant elles .Et si les madrigaux ont un peu vieilli ,il n’est pas interdit de les remplacer par des outils plus modernes et plus répandus :les textos.

  12. l’escrologie : le paravent d’une clique de femelles lubriques remplies de haine envers les hommes aux « visages pâles ».

  13. remboursement des interventions pour changement de sexe mais en même temps les migrants clandestins ont la gratuité totle avec l’AME (merci le socialiste jospin)la sécu me retient un euro pour chaque visite médicale, 1/2 euro pour chaque boite de médicament prescrit, séance de kiné idem,(merci sarkozi) c’est l’égalité républicaine à la française

  14. Quand l’irrationnel triomphe avec des bons resultats le matins des sorcieres ouvre sur la divinite : Dieu.

  15. tauceti- 2000%avec vous, Merci d’Etre Vous. meme dans la nature se sont les femelles qui decident de tout dans les groupes d’animaux, ca aussi a ete cache par les hommes,,,[l’histoire mensongere du lion roi de la jungle !total mensonge, en veritee se sont les groupes femelles qui choisent Un lion pour procreation le tient a l’ecare des nouveaux nees,le nourrise car le lion ne sait pas chasse, et quand elle decident de choisir Un autre jeune lion dans les portees qu’elles ont eu, elles arretent de nourrir le vieux et il fini maigre , affaibli et se fait bouffer par les coyottes.Chez les chevaux la femelle est le matriarcale, les chiennes les chattes etec.. A regarder utub :  » welcome to hell  » snl [saturday night life]

  16. Là, ça m’embête. Je viens d’une famille dans laquelle la sorcellerie ancestrale était bien plus respectée que des fariboles comme l’économie, la psychologie ou l’art moderne.

    Alors que Sandrine Rousseau s’empare de cela, je crie NON !

    Marlène Schiappa, ça va, elle peut, elle est Corse.

  17. Ce délire autour de sorcières féministes est non seulement historiquement à coté de la vérité, mais en plus très dangereux.
    Hitoriquement, les procès de la chasse aux sorcières ont eu lieu aux XVI° et XVII° siècle, surtout dans le monde protestant, quasi excusivement par des tribunaux civils, laïques, qui se sont auto-attribué une procédure inquistoriale pour confisquer les bien des condamnés. 1/3 d’hommes parmi les condamnés.
    Aucune trace dans les documents d’époque d’une quelqu’onque revendication féministe qui n’avait pas de sens alors.
    Dans le monde catholique l’Église a plus freiné le phénomène qu’elle ne l’a accompagné.
    C’est une bulle papale de 1720 qui mit fin au phénomène.
    Il a perturé plus longtemps chez les protestants (Salem) à cause de l’absence de hierarchie.

    • Ce délire est dabgereux parce que :
      1°) la magie, la sorcellerie se sont TOUJOURS accompagnées de la notion de victimes sacrificielles.
      On fait souffrir et on tue une victime animale ou humaine pour payer l’aide des démons ou des dieux païens.
      2°) j’ai malheureusement pu observer des faits qui ont remis en question mon rationnalisme.
      Parfois on peut constater que oui, les démons ou quelque chose qui y ressemble agit.
      Donc malheureusement toutes les sorcières ne sont pas de simples escrocs. Il y a des fois où elles font vraiment du mal.
      Cette Sandrine est malsaine.

  18. il faut que cette frappadingue arrive en tête premièrement pour bien se marrer pendant les débats et deuxièmement ça fait un concurrent en moins I

  19. L’égérie revendiquée des féministes est Lilith. Dans la Genèse, elle est le Serpent tentateur. Dans la mythologie, c’est la première femme, celle qui s’est révolté contre l’œuvre de Dieu (patriarcat) et est partie dans le désert rejoindre Satan dont elle est devenue l’amante. Satan lui même l’a exclu de son royaume (l’enfer) car il la trouvait trop cruelle. La plupart des rituels pédo-sataniques actuels sont issus d’un livre de poèmes cryptés datant du 16e qui sont dédiés à Lilith. Elle est la Reine des sorcières. Elle séduit, trompe et tue de la manière la plus cruelle possible. Elle est aussi identifiée comme étant la Grande Prostituée de l’Apocalypse qui « tient dans sa coupe toutes les abominations du monde. A tous : ne la sous-estimez pas, ni ses filles les sorcières !!!

    • Ce qu’il ne faut surtout pas sous estimer c’est la dinguerie et la malveillance des gens qui pratiquent la sorcellerie;

    • Isis tout les textes/ livres que vous citez ont ete fait par des hommes , les femmes sont la Creation .

Les commentaires sont fermés.