Avec Sarkozy, tout ce qui a été impossible pendant 5 ans redevient possible !

Publié le 12 mars 2012 - par - 582 vues
Share

Hier, grand show à Villepinte, tout le gratin était là les ministres, les militants de toute la France, les célébrités. Parmi les « people »on a aperçu  Astérix accompagné d’Obélix. Astérix avait dit à son comparse « viens  on va voir à Villepinte » et Obélix avait compris « Viens on va boire mille pintes »…

L’organisation de ce meeting aurait couté environ 3 millions d’euros… Ils étaient très nombreux dans la salle, 80 000 selon l’UMP, 50 000 selon l’AFP.

Après les chauffeurs de salle, tels que Michèle Alliot-Marie et Jean-Christophe Lagarde (rien à voir avec Christine), la vedette est arrivée, attendue comme le messie.

Juché sur une estrade ressemblant à une soucoupe volante, nous avons eu droit à un beau discours où nous avons appris que le Président avait changé (une fois de plus) pendant son quinquennat et qu’il avait enfin compris…

Les thèmes déjà abordés auparavant sont revenus, le référendum sur le droit à la formation des chômeurs, la lutte contre la fraude, la mise à l’index de l’assistanat, la remise en cause des 35 heures par le biais des contrats compétitivité-emploi (une façon de contourner les accords de branche et de remettre en cause à terme le Code du Travail trop rigide à son goût et trop protecteur pour les salariés ), en bref rien de nouveau.

Puis soudain, la révélation de Villepinte : Sarkozy veut réformer l’Europe, elle seule nous protégerait de tous les maux .En fait, Sarkozy ne veut plus être le Président de la France mais il caresserait le projet d’être le Président de l’Europe.

C’est quand même curieux comme démarche alors que nous savons tous que le scepticisme à l’égard de l’Europe est en progression. C’est en tout cas ce que révèle un dernier sondage IPSOS réalisé le 2 et 3 mars par Le Monde.

56% des Français seraient ainsi favorables au « renforcement des pouvoirs de décision de notre pays, même si cela doit limiter ceux de l’Europe». Face à la crise profonde qui touche le vieux continent, il semblerait qu’une majorité de Français ait décidé de privilégier les intérêts de la France.

Il nous promet de remettre en cause les accords de Schengen (accords qui autorisent la libre circulation) et a menacé de « suspendre la participation » de la France si un « gouvernement politique de Schengen » n’était pas mis en place « dans les douze mois ». Or il faut savoir que cette prétendue nouvelle réforme est déjà à l’étude à Bruxelles. Les ministres de l’Intérieur de l’espace Schengen ont parlé de ce dossier pas plus tard que la semaine dernière. Selon les informations d’Europe 1, le siège du ministre français est resté vide, Claude Guéant ne s’était pas déplacé.

http://www.europe1.fr/Politique/Schengen-le-candidat-contre-le-president-984957

Rappelons que lorsque Marine  Le Pen  a parlé de modifier les accords de Schengen, tous les politiques l’ont vilipendé, Laurent Wauquiez l’avait traité de ringarde…

. http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Wauquiez-Il-faut-pouvoir-retablir-les-controles-aux-frontieres-interview-303371

Revenons à notre magicien de Villepinte. Joli tour de passe-passe, nous faire croire qu’à lui seul il peut faire changer un traité européen alors qu’une modification est déjà engagée !!!

Comme c’est étrange, lorsque François Hollande a parlé de faire modifier un traité européen, tous les ténors de la majorité ont hurlé en disant que cela était impossible car la signature de la France ne pouvait être remise en cause.

Expliquez-moi comment modifier un traité est possible pour Sarkozy et impossible pour Hollande ?

Autre idée-choc, créer un « buy european act » (acheter européen) qui serait le pendant du « buy american act » promulgué par Franklin Roosevelt en 1933 et toujours en vigueur. Plutôt que de parler anglais pourquoi ne pas employer le mot de protectionnisme ? Protectionnisme est un vilain mot quand il sort de la bouche de Marine Le Pen, alors on change juste la formulation…  Cette idée de « buy european act » a déjà été proposée par la Fondation Jean Jaurès qui est plutôt orientée à gauche… Quand je vous dis que le présicandidat pique ses idées un peu partout !!

Tout le reste n’était qu’incantation et parlotes, la conclusion n’était pas différente de ses autres interventions : « Aidez-moi, aidez-moi ».

Lance-t-il  ces SOS  désespérés parce que le bateau UMP est en train de couler ? De toute façon la France ne l’intéresse plus, dès 2005, il disait d’après le livre de Philippe Ridet « Le président et moi » (Albin Michel 2008) « D’abord, je fais président, puis avocat ». Son objectif : « faire de l’argent».

La semaine dernière il a évoqué sa retraite sur une radio, 57 ans c’est un peu tôt non au vu de la réforme entrée en vigueur le 1 juillet 2011 ? Comme il l’avait déclaré en Guyane en janvier 2012 : « Vous n’entendrez plus parler de moi. Je changerai complètement de vie. Je peux voyager, je peux prendre du bon temps, commencer sa semaine un mardi et la finir un jeudi… »

http://huffingpouf.fr/?p=131

Il demande à chacun de travailler plus , quel mépris de sa part pour un candidat qui ose se présenter comme un candidat du peuple!!!

Marie-José Letailleur

Voir son blog :

http://lebloglaicdechamps.over-blog.com

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.