Avec Uber, Macronescu le chauffard a perdu les pédales

Vendredi 3 juillet 2015 : Travis Kalanick, un quadra de la génération Macron dont la fortune est estimée par Forbes à plus de 6 milliards de dollars, envoie un SMS au ministre de l’Économie, futur dictateur des Français.

Sans crainte de laisser une trace écrite – à ce niveau de pouvoir, on est au-dessus de ça – l’Américain pose sans détour la question qui tue : « Pouvons-nous faire confiance à Cazeneuve ? » (alors ministre de l’Intérieur qui l’a traité de flibustier).

Un conseiller de Kalanick lui dit qu’il a peut-être commis une erreur tactique.

– Un membre d’un gouvernement prendra difficilement parti contre un autre ministre ;

– Pensez donc, rétorque Kalanick qui connaît bien Macronescu depuis son passage chez les Rothschild. « Ce type serait capable de noyer sa propre mère contre un morceau de gras de jambon ! ».

Le pot aux roses révélé sept ans plus tard

 Un cadre licencié copie des milliers de documents internes de Uber émis entre 2013 et 2017 révélant que le patron de la compagnie d’applications mobiles de contacts pour des transports privés, confronté à des entraves administratives et à des tracas judiciaires en France, a bénéficié de la bienveillance et de l’appui de Macron.

En 2015 Kalanick s’ébroue dans la plus parfaite illégalité au Francistan. Son entreprise est sous le coup de nombreuses enquêtes tant pénales que fiscales. Parmi les sujets de discorde, l’offre « Pop » totalement illégale qui permet à  n’importe quel blaireau de s’improviser chauffeur de taxi.

Puisque les dirigeants d’Uber ne tiennent pas compte des observations et rappels de la loi, François Groland décide le 26 juin 2015 que la succursale française d’Uber doit être dissoute. Trop tard ! Il n’est plus qu’une potiche à l’Élysée. Et son ministre de l’Intérieur n’est là que pour le décorum. C’est déjà le félon sinistre de l’Économie, le vrai patron. Ou du moins le pantin arrogant dont le NWO tire les ficelles.

Macronescu-Kalanick un politicard sous la coupe du Nouvel Ordre Mondial

Bien avant les cadeaux fiscaux aux super-riches au détriment de la Nation, bien avant les honoraires somptueux versés à des consultants parasites, bien avant les crimes contre la santé des Français pour optimiser les profits de Big Pharma, Macronescu se faisait la main avec Uber.

À l’époque, la loi Thévenoud, censée réglementer l’activité des VTC, aurait dû obliger UberPop à se plier aux obligations légales ou à disparaître.

Les fichiers détournés et diffusés révèlent une histoire tordue, de celles que le dictateur affectionne. Elle commence le 1er octobre 2014. Macronescu vient d’être nommé ministre de l’Économie cinq semaines auparavant. Cédant aux           « suggestions » des grands créanciers de la France, François Groland a suivi leurs prescriptions.

Quatre visiteurs de marque rencontrent alors Macron au ministère : Kalanick le PDG, David Plouffe ancien directeur de campagne d’Obama, alors en cheville avec Zuckerberg, Pierre-Dimitri Gore-Coty, ancien de Goldman Sachs et vice-président d’Uber, ainsi que le lobbyiste européiste Mark MacGann. Une belle âme qui mettra plus tard son talent au service du Zygomyr Zelensky pour l’aider à enfumer le monde.

La rencontre est secrète. En principe. D’ailleurs, elle ne figure pas à l’agenda du ministre. Mais MacGann, qui est du genre frimeur, se vantera auprès de ses collègues dans un mail surréaliste (les écrits restent) « Malgré quelques réticences pour la forme, on a eu tout ce qu’on voulait. Ce type est très maniable si on sait lui montrer où est son intérêt. »

Les valises de biftons, c’est bon pour les ploucs. Les conseillers municipaux de Trifouilly-les-Oies pour le marché de réfection des pissotières municipales. Ici on est entre gens de la haute. On se prête des jets privés, on offre des campagnes de propagande sur les médias audiovisuels et web qu’on contrôle, on monte des machinations sordides contre les opposants, et on ouvre des lignes de crédit aux Bahamas à des ONG « humanitaires » qui participeront aux campagnes électorales.

Et (ne vous étranglez pas !) ils ont l’arme fatale : faire passer pour des fachos les vrais chauffeurs de taxi qui ont acheté fort cher leur licence et sont sujets à des contrôles draconiens. Puisque c’est pour la bonne cause : combattre l’extrême droite !

Selon les enquêteurs du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui ont eu accès aux documents internes d’Uber de 2013 à 2017, Kalanick, qui connaît fort bien le contexte français, aurait demandé à ses cadres de pousser les chauffeurs Uber à participer aux manifestations des taxis, en se faisant passer pour des « voyous d’extrême droite » afin d’entretenir la controverse. Et présenter Uber comme un acteur important de la « lutte anti-fasciste ».

C’est que Uber est un grand humaniste. À la vue un peu trouble tout de même. Puisque installé en Chine, en Colombie, en Égypte, en Turquie et en Arabie saoudite, dans ces pays, il n’a rencontré que des démocrates.

Un dirigeant français qui piétine les lois de son pays

Bien avant les viols répétés de la Constitution attentant aux libertés des citoyens, et bien avant le détournement des pouvoirs publics à son usage exclusif, le psychopathe manipulateur pervers s’était déjà fait la main avec les vrais-faux taxis.

Macronescu le traître avait pour mission assignée de faire changer les lois, d’empapaouter les médias et d’entraver la bonne marche de l’administration et de la justice. Les rendez-vous à Bercy s’enchaînent pour mettre la pression au freluquet.  Dans un compte-rendu destiné à l’état-major de la multinationale (et rendu public) les représentants de Uber écrivaient :

« La situation est délicate depuis que des agents de la Direction des Fraudes (DGCCRF) ont investi nos locaux et que des fonctionnaires du ministère du Travail enquêtent sur du travail dissimulé. Mais notre ami haut placé (sic) nous a garanti qu’il allait mettre bon ordre à tout ça. »

Bien entendu, Macronescu et sa bande nient la réalité de ces entretiens. Quant aux documents rendus publics, ce seraient des affabulations de cadres désireux de se faire mousser auprès du patron. Des médias subventionnés ont déjà adopté cette version.

Pourtant c’est bien Macronescu le futur tyran qui écrit qu’il est favorable à une licence allégée pour les VTC avec moins de contraintes pour la formation des chauffeurs (7 heures au lieu de 250 !) et plus de souplesse dans le suivi de la fiabilité des véhicules.

Et pour ça, il inaugure une technique de contournement de la loi qu’il réutilisera lors de la dictature sanitaire : en respectant les procédures sur des points secondaires. Mais pour les dispositions importantes et litigieuses, il passe par des décrets. Rédigés en l’occurrence par les lobbyistes d’Uber ! Plus tard de Pfizer.

« Il s’agit de trouver le moment opportun pour rédiger le décret abolissant le régime de la loi Thévenoud pour introduire une réglementation plus souple. » Mais ce n’est pas lui qui a écrit ça. Les mains prises dans le pot de confiture, l’immature nie tout. Et charge un conseiller de cabinet maladroit, décédé depuis.

Pour éviter des remous créés par les parlementaires, alors en majorité socialauds, députés dépités d’être dépossédés de leurs prérogatives et qui pourraient faire du foin (les merdias ne sont pas encore entièrement sous contrôle) une méthode s’impose. Suggérée par une proche collaboratrice du freluquet : « S’enquérir des besoins en circonscription des élus les plus influents et leur proposer des solutions ».

La corruption, quel vilain mot !  Entre gens de l’élite, on reste dans l’euphémisme.

Dans un échange interne qui a été rendu public, une responsable de la plateforme américaine se félicite des résultats obtenus : « C’est une excellente nouvelle. On a trois amendements déposés par des députés socialistes qui portent sur des éléments clés du régime, et notamment sur l’amendement sur les gares et aéroports (…) Ceci permet, comme c’était le but, de légaliser un régime VTC assoupli. »

L’empire mondial de Travis Kalanick fascine Macron l’arriviste provincial

Cette entreprise implantée dans plus de 50 pays correspond à sa vision du monde globalisé, où la start-up nation doit jouer un rôle aux contours inscrits dans un cadre bien précis. En servant d’abord les intérêts des nababs du NWO.

Mais au-delà des considérations économiques, il y a la fascination du pervers sadique pour les dirigeants d’une boîte capable de faire bosser les gens pour des queues de cerises, en violation de toutes les règles juridiques et au mépris des considérations  élémentaires d’humanité et de respect des personnes. Un régime sec qu’il aimerait bien imposer à la France entière.

En toute hypothèse, forts de ce soutien au sommet de l’État et avant la moindre régularisation formelle, les dirigeants d’Uber continuent de déployer le service Pop dans toutes les grandes villes de France et amplifient leur campagne de recrutement de chauffeurs. Une provocation pour les taxis. Le 25 juin 2015, 3 000 manifestent à Paris.

Les lobbyistes rappellent alors ses promesses à Macron. Celui-ci les rassure : « Je vais faire taire les taxis ». Mais il manque d’expérience, le bougre. Il ne sait pas encore que pour calmer des manifestants en colère, il faut les faire éborgner, gazer et mutiler par sa flicaille dévoyée.

Et il n’a pas encore la haute main sur l’appareil d’État pour faire valser à sa guise les préfets, les commissaires de police, les agents du fisc et les magistrats.

Le 28 juin 2015, soit 5 jours avant la fameuse réunion stratégique à Bercy, Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty, dirigeants français d’Uber, sont placés en garde à vue. Macronescu est furieux. On a osé défier sa magnificence !

D’après des témoins hauts fonctionnaires, le paltoquet trépigne, donne des coups de pied dans les portes et les murs, et pousse des hurlements dans son bureau, comme un petit demeuré auquel on aurait confisqué son ours en peluche.

Le 3 juillet, Uber n’a pas d’autre choix que d’annoncer officiellement la suspension de son activité « Pop ». Mais pour la France, c’est une victoire amère. La multinationale américaine abandonne un département qu’elle avait peine à rentabiliser, mais en contrepartie obtient un changement des règles de droit à son avantage. Et dans la foulée, la suspension des procédures pénales et fiscales, qui seront déportées vers une filiale néerlandaise.

Chez Uber on exulte en lisant les messages échangés entre Kalanick et Macronescu. Le tycoon a obtenu du minus tout ce qu’il voulait moyennant une simple  concession de pure forme.

Des perquisitions annoncées à l’avance pour bien s’y préparer

Le 6 juillet, une nouvelle  perquisition fiscale est menée chez Uber France par des fonctionnaires tenaces. On prétend que, s’ils sont repartis bredouilles sans trop insister, c’est parce que Macronescu, leur supérieur hiérarchique, leur a conseillé d’aller voir ailleurs. Avec des formules bureaucratiques fleuries du style : « Il serait dommage que quelqu’un comme vous, promis à une brillante carrière, la gâche en se perdant dans des investigations inutiles. »

Mais il n’y a pas que ça. On sait aujourd’hui que Uber disposait d’un système de gestion à distance permettant de neutraliser les documents compromettants en mettant HS ses propres serveurs. Pas dramatique dans la mesure où on a des sauvegardes dans un autre pays.

Mais pour activer le « kill switch »  il fallait agir en temps réel, donc être prévenu par quelqu’un de haut placé qu’une décision avait été prise, mobilisant des enquêteurs.

Quoi qu’il en soit, le 29 juillet, Mark MacGann remercie le ministre complaisant pour sa compréhension et sa patience et ajoute : « Travis vous est très reconnaissant des avancées considérables obtenues depuis la tension du mois de juin. »

Le futur tyranneau lui répond : « No problem. On continue ».

Les Uber Files révèlent d’autres contacts directs et réguliers, familiers voire amicaux, entre les dirigeants de la multinationale et Macron dans les semaines et mois qui suivent. Le ministre de l’Économie a pris sous sa seule autorité le dossier des VTC normalement placé sous la responsabilité du ministre des Transports.

L’empire des passe-droits sous la houlette de Macronescu

À Paris, l’Urssaf ouvre à son tour une enquête, soupçonnant Uber de se dérober au paiement des cotisations sociales. Dans les grandes villes, de nombreux chauffeurs continuent à exercer sans autorisation. Durant l’été, la tension monte d’un cran comme à Marseille où des taxis empêchent des dirigeants d’Uber de participer au salon des entrepreneurs.

Responsable du respect de la loi et de l’ordre public, le préfet Laurent Nuñez interdit les courses privées d’Uber dans le centre-ville de Marseille, ainsi qu’aux abords des gares et de l’aéroport. Bien évidemment Uber proteste vertement auprès de son ministre à tout faire. Lequel promet de s’occuper sans délai de la situation.

Bien que toute intervention soit niée, force est de noter que dans la soirée, la préfecture des Bouches-du-Rhône annonce qu’un nouvel arrêté va être publié. Ce règlement sera beaucoup moins restrictif. Dans sa communication interne, Uber présente cela comme une victoire.

Laurent Nuñez désavoué obtiendra par la suite un bel avancement puisqu’il est actuellement coordonnateur national du renseignement auprès du président de la Ripouxblique. Le haut fonctionnaire assure n’avoir subi aucune pression, ni rien obtenu en échange du deuxième arrêté. Il n’a fait que servir l’intérêt général dans un but louable de clarification.

Christian Navis

Climats sous influence (climatorealist.blogspot.com)

 

 

 

image_pdfimage_print
46

66 Commentaires

  1. La pourriture la vermine le destructeur du pays continue sa besogne sous la houlette de Schwab Sorros Zuckerberg et compagnie…. Quand le peuple se soulèvera quand quand ????

    • Répondre à 3eme Rpima: Le Peuple a déjà gobé à l’aise : DEUX élections présidentielles FALSIFIÉES par le concours secret (mais payé par l’état) des célèbres sté SCYTL et DOMINION ! Le peuple est convaincu « d’avoir élu » ce paltoquet pourri menteur et traître à la nation … Tout va bien. 😭

  2. quand on vous dit que c’est dans l’intérêt de la France et mieux de l’intégration des musulmans importés du bled, si en plus cela génère quelques menues compensations comme le font les vaccins, c’est gagnant gagnant
    D’ailleurs c’est comme la vente et le rachat d’Alsthom lâ aussi gagnant gagnant et puis il fallait bien de la menue monnaie pour acheter le débat avec MLP sans cela elle aurait été capable de jouer les Zemmour et mettre les pieds dans le Mc Kinsey

  3. S’il fallait résumer la macronie en 3 mots, ça serait : argent, sexe et mensonge…

  4. Ça recommence, RL s’est trouvé un nouvel os à ronger.
    Macron serait un agent américain au service d’Uber. Pauvres patriotes, ils ne savent plus quoi inventer pour dénigrer Macron. Ce que je sais de cette histoire, Macron a aidé Uber à s’installer en France. Oui et puis il est où le problème? Uber c’est la modernité et l’efficacité. Tu sors ton i-phone, t’appelles Uber et le conducteur te rappelle et t’annonce que dans 2 minutes il sera à ta porte ou peu importe où tu seras, pas belle la vie.
    Uber c’est la modernité et Macron l’a bien compris, seuls les vieux ploucs ringards refusent la modernité. Eh les vieux ploucs, on ne retournera aux fiacres ni aux machines à vapeur. Si vous n’aimez pas la France, rien ne vous empêche de faire vos valises.
    « Macron, futur dictateur des Français » J’ai éclaté de rire, merci. Quel humour ce Navis.

    • Et c’est la cousine de Chantal Goya qui nous parle de modernité ! Au fait, la bombe atomique aussi c’est la modernité et ton copain zizilinski pourrait bien se la prendre dans la tronche. Je dis ton copain car comme apparemment tu es pote avec macron et que les amis des amis sont des amis.

    • Bécassine celle qui aime la pi.. ? Elle doit être déçue avec l’inverti d’Amiens, à moins qu’elle ne se régale avec Jean Brichel !
      Autrement, elle peut étudier le dossier Alcatel, le dossier Alsthom, le dossier du financement algérien de la campagne 2017 de Manu, le dossier Kohler, le dossier des déclarations de revenus et de patrimoine du foyer fiscal Macron, le dossier des rémunérations occultes versées par Rotschild, le dossier Benahlla, le dossier Mac Kinsey, le dossier covid/ Pfizer / Lévy, etc. ….. et maintenant le dossier Uber.
      Au Frankistan macroniste, on a pas de gaz, mais on a des dossiers !

      • Malheureusement Filouthai, quand on a eu l’intelligence de tout verrouiller à quoi servent les dossiers?

    • becassine
      votre macron est un escroc criminel à flinguer au plus vite mais répetez donc 100 fois « Tous vaccinés tous protégés » pour montrer votre niveau intellectuel de larve progressiste

    • Bécassine tu porte bien t’on surnom,entre nous quand tu mange avec t’on pote macron tu est à quel place.

    • @Bécasse, dans le même temps baisse des acquis sociaux, travailler pour une poignée de cacahouète, quel délice … sans compter les pauvres gus ayant investi dans la licence, en espérant la revendre pour leur retraite, après une vie de labeurs… Tout ce que fait Jupiter est à l’image. C’est la droite, la vraie, celle des années 70 qui se cachait pas pour trouver des solutions pour faire bosser plus pour gagner moins, le petit peuple autochtones et autres sans dents . L’immigration est une de leurs armes, « divisé pour mieux régner »… Quand se sera ton tour, faudra pas pleurer bécasse. Ton pseudo te va comme un gant

      • Quand ce sera mon tour. Cher ami, mon royaume n’est pas de ce monde, là où je suis, je suis inatteignable.
        Au sujet de l’immigration. Le tout a commencé après la guerre, ça prenait de la main-d’oeuvre pour remettre sur pied notre pays, mais cette immigration était sérieuse. Ensuite, quand les affaires ont repris du mieux, dans les années 60, les Français se sont remis à faire des grèves à répétition. Les entreprises moyennes et grosses, le CAC, ont dit à nos élus: Faites quelque chose, ça ne peut plus continuer. Qu’ont fait nos élus? Ils ont ouvert les vannes de l’immigration. Ils ont remplacé les ouvriers râleurs Français par des étrangers.
        Un ex. l’aéroport CDG, le personnel est majoritairement noir et un peu arabe. Dans les 1980 ou 1990, ils avaient déjà remplacé tous les blancs par des noirs et arabes.

        • Bécasse… « mon royaume n’est pas de ce monde »… c’est bien t’en as de la chance, trop drôle … « l’immigration ont reconstruit le pays », ben voyons, les autochtones se croisaient les bras en regardant les autres bosser … c’est cela ?! . C’est bien d’aller chercher les fadaises balancer par ceux à qui ça profite (aux détriments d’autrui ), la réalité est que les français sont allés chercher des acquis sociaux bien avant guerre, les congés payés (non exhaustif), ça te parle ? … D’où une immigration corvéable à merci , pour contrer l’autochtone …. Si il n’y avait pas eu des grèves tu croit que tu partirai en vacances ? Tu crache sur les acquis sociaux conquis par nos aïeux. Avec des gus comme toi, ont auraient rien, le droit de cuissage serai encore en exercice… Décidément, ton pseudo te colle à la peau . Pauvre France

          • Je n’ai pas écrit textuellement: « L’immigration a reconstruit le pays ». J’ai écrit qu’à la fin de la guerre les élus socialistes ont fait venir des étrangers, ex. des Italiens. Mais à partir des années 60, les ouvriers Français blancs ont recommencé à faire des grèves à répétition et ils ont continué à en faire dans les années 70, 80, 90, 2000. Alors les entreprises ont dit aux élus: Faites quelque chose, car ça ne peut plus continuer. Qu’ont fait nos élus? Ils ont ouvert les vannes de l’immigration. Ils ont remplacé les ouvriers communistes râleurs Français par des étrangers. Ils ont aussi inventé le Regroupement Familial et Pleven en a ajouté une couche et Mitterrand a enfoncé le clou. France Terre d’Asile. Touche pas à mon pote, etc.
            Et je ne suis pas responsable de toute la merde qui s’est faite entre 1960 et 2007, alors arrêtez de m’accuser.

          • Vous parlez des acquis sociaux que les ouvriers communistes ont obtenus bien avant la guerre. Je sais tout ça et si on commence à parler des années 36, on n’a pas fini.
            Un mot quand même, entre 1920 et 1939, nos aïeux comme vous dites et que vous semblez chérir, qu’ont-ils faits? Que de la merde et quand la France déclara la guerre à l’Allemagne, que se passa-t-il? Rien, les Français jouaient aux cartes sur la ligne, sans oublier le gros rouge, oui, les généraux savaient rendre heureux les bidasses.
            Puis un jour BOUM! La Wehrmacht et les panzers déferlent sur notre beau pays. Putain les Allemands depuis que Napoléon parada à Berlin, qu’est-ce qu’ils nous haïssent.

          • Nos aïeux que vous auréolez en ont pris plein la gueule, mais ils étaient, selon vous, super intelligents, je note.
            En 36, au mois d’août, les ouvriers blancs Français partaient en vacances grâce aux acquis sociaux, parfait, Paris était un désert, tout le monde était sur les plages, pendant ce temps-là, les ouvriers Allemands bossaient dans les usines à construire des chars, des fusils, des avions et des bombes. Cherchez l’erreur.
            Mais il n’y a pas d’erreur puisque le super communiste Français 40 ans de 93 qui sait tout vous le dit.
            Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué, je suis anti communiste.

            • Totalement marrante, bécasse. D’abord si ton but dans la vie c’est de bosser 60h semaines comme les allemands avant 40, eh ben vas y …. ensuite , les « élites » française trahissaient déjà le peuple , puisque l’aviation française était à Pau et à Toulouse pendant que le petit moustachu envahissait par le nord. Nos bon maîtres préféraient Adolphe que Léon blum, juif et de gauche…. revoit l’histoire…. Très bon pseudo en tous cas

              • Salut camarade. Ouais, tonton Adolf n’aimait pas beaucoup les communistes, dire qu’il pouvait faire la peau à cette pourriture de Blum et il ne l’a pas fait, c’est impardonnable. Adieu camarade Georges (Marchais).
                Eh! avant de se quitter, est-ce toi le secrétaire général de la CGT?

      • Merci Jacquou, vous êtes un homme bien, je vous sens sensible avec une grande âme, j’aime les hommes sensibles. Je vous considère comme un ami, bisou ta toute douce Bécassine.

    • Complètement tarée la bécasse : à Paris impossible d avoir un uBER et ILS SONT PLUS CHERS QUE LES AUTRES : je n essaie même plus !

      • Pas totalement faux et l’explication la voici: notre pays est rempli de tarés, pas vous Malo, vous, vous êtes un type bien, je parle en général. À Paris, les chauffeurs de taxi ont fait la guerre à Uber (la font-ils toujours? j’en sais rien, faudrait interroger les taxis parisiens)
        Aussitôt qu’ils voyaient un Uber, ils se jetaient sur la voiture et l’endommageaient, frappaient sur la carrosserie, etc. Réaction des chauffeurs Uber, soit ils décollaient, soit ils sortaient et c’était la bagarre en pleine rue. Quel beau pays la France.

    • Par quelque bout qu’on les prenne, on retrouve toujours les mêmes acteurs, leurs féaux et leurs loufiats, dans ce mariage contre nature de l’ultra-capitalisme et de l’intérêt général.
      Dans la réunion du 3 juillet 2015 qui officialise la collusion avec Uber, on trouve Macronescu ex de chez Rothschild, Plouffe ex de chez Obama associé à Zuckerberg, Gore-Cotty ancien de Goldman Sachs, et McGann futur mentor de l’OTAN pour Zelensky.
      Avec les Big Pharma, on retrouve les mêmes intérêts croisés, mais il ne faut surtout pas le dire, on passerait pour des complotistes ! 🙂

    • Répondre à Moi1: C’est exact : Dans sa déclaration publique d’intérêts , on s’aperçoit que le nouveau ministre de la santé François BRAUN est rémunéré depuis 2015 par – Astra Zeneca , what else ? ( les autres sinistres sont certainement de la même « bande, ou famille » )

  5. La soeur de Jean-Noël Barrot, nouveau ministre du numérique, est directrice de la communication Uber Europe.

  6. On savait depuis un moment qu’omicronescul ne travaillait pas pour les cons qui l’ont élu,.. et réélu par ces mêmes cons finis à la pisse.

    Une confirmation parmi tant d’autres qui n’étonnera donc plus personne… après avoir vendu les turbines arabelles d’alstom et être cité dans les panama-papers, ses millions d’euros non déclarés de chez QUI vous savez, voici qu’il est dans les uber-files, la prochaine fois ça sera dans les X-files, car je pense qu’il ne sera jamais poursuivi pour haute trahison, son affaire ne sera jamais classée comme tant d’autres d’ailleurs.

  7. qu’en disait (et dit) le syndicaliste macroniste de la cfdt ? rien ! qu’en disaient (et disent) les autres syndicalistes? rien! ont ils touché des rétrocommissions? ou bien se fiche t-ils des travailleurs?

  8. Uber favorise l’emploi mais aussi une concurrence déloyale pour le vrai taxi qui paie sa licence à un prix exorbitant ! Macron pour lui tout est permis et le pompon serait qu’il y a au bout une sucette ? Au mauvais pot de vin je préfère la bonne cuvée ! Le pouvoir, ou sa soif, c’est vraiment épouvantable quand on est face à un malade de ce sentiment, si s’en est un ?😇

  9. Après le SUPER socialiste Emmanuel Flixbus, l’EXTRA socialiste Hubert Macron.

    Les cars Macron furent une escroquerie. (Allez faire un tour sur le site Flixbus pour un parcours intérieur, vous verrez le BORDEL et les tarifs !!!).

    Quant à UBER ce n’est qu’une entreprise de recyclage de racailles, de dealers, de sans-papiers. Les préférés de macron…

    Combien a touché le socialiste forcené macron pour ce boulot ?

  10. C’est marrant, mon commentaire a « été envoyé » mais pas de mise en attente de modération…!?

  11. Il perd les pédales, mais il reste « une pédale » suivez mon regard du coté de l »Elysée.

  12. ENCORE un motif de plus qui DEVRAIT normalement, dans un pays normal entrainer la CHUTE de cette immonde FIOTTE. Mais pas de problème, nous sommes en France GAUCHISTE la ou la vie des PIRES ORDURES est si belle

  13. Cet article représente un travail de reconstitution interessant.

    LE SUJET TRAITE FAIT D’ORES ET DEJA L’OBJET D’UNE DEMANDE D’ENQUETE PARLEMENTAIRE.

    Affaire à suivre

  14. Et voilà Micronescu rattrapé par la vengeance sournoise de Razmoket ( caze…) et du Verrat Libidineux ( molande)…..

  15. on comprend mieux la CABALE CONTRE THOMAS THEVENOUX qui n a eu qu un seul tort : faire sa declaration d impot en retard . LA POUDRE MINISTRE DES FINANCES A DU ENQUETER LUI et decouvrir ce retard de declaration ! mais il faut rendre a THEVENOUX ce qui est a THEVENOUX : sa seule faute est d avoir declare ses revenus en retard ca qui lui a occasionne des AMENDES ET PENALITES qu il a paye . il a donc gene le poudre qui s est debrouille pour le faire ejecter ET LE FAIRE TRAITER DE MALHONNETE … mais qui a ete le malhonnete ? cette magouille HUBER nous invite a penser qu il en est pareil pour tout le reste :ALSTOM …. jusqu a pfizer qui a eu le poudre comme meilleur vrp de l annee avec van der LAHYENE …

  16. Alstom, Uber, Mc Kinsey, islamisation… Tout ce qui est bon pour les puissances étrangères quoi. C’est pas ce qu’on appelle un traitre au pays ?

  17. [Vidéo] “Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre” : Emmanuel Macron répond aux critiques sur Uber Files

    https://www.valeursactuelles.com/politique/ca-men-touche-une-sans-faire-bouger-lautre-emmanuel-macron-repond-aux-critiques-sur-uber-files

    https://www.ledauphine.com/politique/2022/07/12/uber-files-s-il-fallait-le-refaire-je-le-referais-dit-macron

    quelle ordure !!!! Corruption, triche, mépris, vulgarité, Génocide via aiguille, pillage, brutalisation, destruction d’un pays et d’un peuple, impunité, impunité des allogènes, ricanement satisfait..

    Le visage de la Ripoublique, et de la macronie, indéboulonnable, car ayant tout verrouillé, avec la complicité du reste de la classe politique.

  18. La réponse de Borne aujourd’hui à l’AN à une question de MLP sur les obligations de quitter le territoire français non exécutées, a révélé sans conteste que Borne est une personne sectaire, anti française, gauchiste jusqu’à la moelle, en un mot MALHONNÊTE, n’hésitant pas à user de la tactique bolchevique du point Godwin et à nier le droit d’exister aux patriotes /nationalistes, en fait à tous ceux qui proposent des politiques réalistes.
    En tant que juive, elle devrait normalement, si l’on en croit le discours de sa communauté, combattre la discrimination des citoyens en fonction de leurs idées. Or elle fait tout le contraire, comme hélas beaucoup de ses congénères.

  19. Suite :
    Quant à Vallaud, le mari de Belkacem, il a fait mine de pleurer sur le sort du peuple ukrainien.
    Or le contenu de son discours démontre que son seul but était d’attaquer les opposants à l’immigration invasion du tiers-monde accusés de jouer sur la « peur et la haine » (sic). En effet il a osé comparer les réfugiés ukrainiens aux clandestins du tiers-monde venus non pour fuir la guerre mais pour vivre sur le dos des européens.
    Les journalistes de Lci présents lors des questions à l’AN, dont l’horrible Degoise, ont concentré le « débat » sur le fait de savoir si enfin Borne allait se décider à ostraciser clairement le RN en refusant que les votes de ses députés soient pris en considération. Et tout ce monde donne des leçons de liberté et de démocratie au monde entier. On ne voit cette malhonnêteté, cette tyrannie hystérique, non occidentale, dans aucun pays occidental. La France est profondément malade.

  20. j’en veux aux personnes qui ont voté pour ce Macron qui enfonce la France de plus en plus et nous trahit, nous ment, nous insulte, nous prend pour des moins que rien, attention j’espère qu’il y aura le retour du baton

  21. La Francarabia ne mérite pas mieux qu’un escroc suborneur à la tête de l’état.
    Le ménage ne sera jamais fait dans ce nid de vermines pouilleuses et tous les appétits étrangers pourront se renaître à volonté.
    Ils sont tous pour razzier la France.
    Heureusement que notre pays est très riche pour satisfaire tous les appétits de ces mer***
    A quand un sérieux ménage dans notre personnel politique ?
    La clique au pouvoir est aux ordres des appétits anglo-américains.
    Qu’est ce qu’on attend pour confisquer le passeport financier des rosbifs ? J’entends dire que nous ne saurions pas faire fonctionner une entité comme la City. C’est bien pourtant la France et son École Polytechnique quiba formé les traders anglais aux mathématiques financieres ..et comme par hasard la professeure en question est mariée à un islamiste tunisien venu parasiter la France. Son métier : islamologue.
    Hallucinant ce pays de merde.

  22. Va falloir du monde pour dégager cette pourriture de traître du trône qu’il n’aurait jamais dû occuper car il n’est pas tout seul, des traîtres blindés islamo-collabos y en a plein le gvt, plein les institutions…

  23. La France n’a plus rien à envier aux pays les plus corrompus du monde entier .
    Et avec Micronescu 5 ans de plus, nous risquons fort d’assister à la déchéance finale d’un pays européen où les habitants d’origine auront été mis en minorité définitivement, et ce, par des non-europeens majoritairement venus du continent africain.

Les commentaires sont fermés.