Avec Urvoas-Le Roux, un détenu peut enjamber son box et se sauver !

Publié le 19 décembre 2016 - par - 2 commentaires - 571 vues
Share

Le spectateur fera la différence entre un vaudeville signé Eugène Labiche (académicien tout de même) ou un Georges Feydeau et un film de John Sturges (Les 7 mercenaires, par exemple). Après c’est une question de goût, on aime ou n’aime pas l’un ou l’autre. Mais pour moi c’est fromage et dessert. Le style est différent mais l’un comme l’autre sont tout aussi savoureux à condition de ne pas les servir dans la même assiette. J’ai horreur du mélange des genres et si je fais cohabiter un Camembert AOC à coté d’un Sabayon dans le réfrigérateur c’est l’échec assuré. Le vivre-ensemble alimentaire ne fonctionne pas.

Enfin c’est ce que je croyais jusqu’à ce que la justice socialiste me prouve que l’on peut marier les deux styles dans le même brouet proprement immangeable. Pour illustrer ce fait je vous présente le scénario revu et corrigé par Jean-Jacques URVOAS de la grande évasion (toujours John Sturges) sans Steeve McQueen cette fois mais avec un malfaiteur condamné à huit ans de prison pour extorsion, escroquerie et vol avec effraction. Voici ce qu’en dit l’AFP de source policière:  « Un détenu qui venait d’être condamné à huit ans de prison s’est évadé vendredi après-midi du tribunal correctionnel de Créteil, en sautant hors du box des prévenus. L’homme de 27 ans était jugé pour extorsion, escroquerie et vol avec effraction. Il est parvenu à s’échapper après avoir bousculé les policiers chargés de sa garde. Le détenu s’est retrouvé dans la salle des pas perdus et a réussi à quitter le tribunal par l’entrée principale« .

Si la source de l’AFP est policière, elle est forcément contrôlée alors j’ai un conseil pour la hiérarchie de celle-ci; c’est de se taire et se faire tout petit quand on fait une bourde pareille. Mais bon, il est vrai que la police n’est pas aidée dans son métier avec la succession calamiteuse de ministres de l’intérieur dont le dernier assis sur un siège éjectable cherche désespérément un voile islamique à défaut d’avoir un parachute doré. Pour confirmation voici de qui est paru dans le Syndicat Alliance le 16 décembre dernier:

10.000 Euros pour une association nommée An-Noor en cadeau, merci M Le Roux.

Revenons au vaudeville qui a conduit un fils caché d’Hussein Bolt et de Renaud Lavillenie de sauter sans perche le box des prévenus et de semer les policiers à ses trousses. Le box des accusés est censé protéger les magistrats, puis accessoirement le public, du comportement agressif d’un prévenu. Lequel box est muni d’un dispositif anti-évasion fait selon les normes établies par Christiane Taubira à sa glorieuse époque. Et c’est bien là le problème. Vu de ses un mètre cinquante par notre indépendantiste guyanaise les deux mètres paraissaient infranchissables, raté, ils le sont par la nouvelle Miss France d’origine guyanaise et ses un mètre soixante et onze sans les talons. Bien entendu Jean-Jacques Urvoas, notre ministre de l’emprisonnement et de la liberté n’est pas la hauteur, d’ailleurs sans repêchage il n’aurait pas eu son BAC, il surnage donc dans un milieu aquatique trouble et n’a pas pris le temps de faire modifier la hauteur des systèmes de protection.

Photo d’illustration d’un box d’accusé

Si j’ai un conseil à donner au successeur de Taubira et à celui de Cazeneuve, pas utile de hausser les barrières, suffit juste de mettre les bracelet aux poignets et une chaîne avec un boulet aux pieds. Ensuite direction le bagne pour y rejoindre « Papillon » et son interprète Steeve McQueen en Guyane. Pas sûr qu’on y rencontre Miss France, dommage, ni Taubira, dommage aussi mais pour d’autres raisons.

Philippe Legrand

Print Friendly, PDF & Email
Share

2 réponses à “Avec Urvoas-Le Roux, un détenu peut enjamber son box et se sauver !”

  1. socialodemerde dit :

    nous avons à faire à une bande de gougnafiers qui nous gouvernent ils font tout pour que notre France sombre dans une guerre nos gouvernant sont des traîtres ces gens sont à vomir ils aiment pas le peuple Français ni la France ils pensent que pour leur profit à eux les autres nous pouvons tous crever.

  2. Cassandre dit :

    Le ridicule ne tuant plus depuis longtemps, les responsables de cette évasion rocambolesque sont toujours en poste…