Vous avez décidé de vous armer ? Quelques conseils pratiques

femmefusil2Pigeons, tous au ball-trap !

Cela vous a pris un matin, en vous levant. A force d’être pris pour un pigeon par les politiciens, par les journalistes, par votre voisin du cinquième, vous finissez par voir rouge. La situation crèverait les yeux d’un aveugle. Le mur est droit devant, nous sommes dans le train et il n’y a pas de conducteur. Le pigeon, c’est fini. Le pigeon, c’est vous qui le ferez voler en éclat le moment venu, pour reprendre les commandes. Pour cela, rien de plus simple, tous au ball-trap !
Vous rendre sur le lien suivant : http://ffbt.asso.fr/clubs.php?m=18 et choisir le département de votre choix. Passez un petit coup de fil de courtoisie afin de convenir d’un moment pour venir remplir la demande de licence. Pensez à vous munir d’une pièce d’identité.

Lors de votre passage pour remplir la fiche, vous pouvez expliquer que vous êtes motivés pour essayer ce sport (vous avez vu une vidéo ou un reportage sur le sujet), vous n’avez pas encore de fusil, mais tout cela sera bientôt du passé… De toute façon, la personne en charge de vendre la licence ne va pas faire une enquête de voisinage, son but est de vous refourguer le petit bout de carton, point barre. Ne prenez aucun abonnement dans un club de balltrap, c’est souvent très cher, et ce n’est pas le but de la manœuvre. Dites que vous aviserez le moment venu, vous ferez un essai ponctuel, pour voir. La licence seule vous coûtera une cinquantaine d’euros, ce qui est bien moins cher qu’une licence de tir ou qu’un permis de chasse, et c’est surtout moins contraignant. Les clubs de tirs sont dans le collimateur de l’Etat (surveillance renforcée des tireurs), le permis de chasse est assez cher et demande une formation ainsi que le passage d’un examen théorique et pratique.

Quelques semaines plus tard, vous pourrez retirer le saint-graal. La petite carte devra être tamponné par un médecin, qui haussera sûrement les sourcils « Du balltrap, quelle drôle d’idée, c’est sympa ? ». Mais oui, c’est sympa, vous allez en faire avec des amis, on va vous prêtez une arme ad hoc et vous ferez un bon barbecue avec du saucisson, pas de soucis !

Une fois la licence validée par le doc’, vous pouvez acheter légalement toutes les armes et munitions de catégorie C pour l’année en cours. Vous pouvez vous rendre chez votre armurier préféré qui sera de très bon conseil, ou commander en ligne, les sites ne manquent pas. Allons à l’essentiel, que choisir ? Pour les « pigeons » qui nous intéressent, deux calibres retiendront notre attention, de par leur disponibilité et leur versatilité.

Tout d’abord le sacro-saint calibre 12, utilisé au balltrap et par une majorité de chasseurs. Si vous êtes une femme ou de faible consistance, passez votre chemin, ce calibre sera trop violent pour être maîtrisé en toute sécurité. Je vous déconseille les modèles semi-automatiques (ils s’enrayent) et les mono-coups (peu pratiques). Optez pour le bon vieux deux coups, canons superposés ou juxtaposés, si possible à éjecteurs (les cartouches sont éjectées automatiquement lorsque l’on casse le fusil). Ses qualités : Puissance de feu inégalée, possibilité de tirer de la chevrotine ou des balles pour le très gros gibier (pigeons jusqu’à plusieurs centaines de kilos).

Ensuite, vient le 22 Long Rifle (22LR). Ne vous fiez pas à la petite taille des munitions, placées entre les deux yeux, elles peuvent faire tomber un buffle. Excellent petit calibre de défense, on peut aisément chasser le « pigeon » jusqu’à une centaine de mètres (avec de l’entraînement et une lunette de tir ou peut espérer atteindre les 200 mètres). Recul inexistant, faible signature sonore (inaudible avec un modérateur de son), grande disponibilité… Une carabine à répétition manuelle agrémentée de chargeurs 10 coups et d’un millier de munitions feront amplement le boulot.

Pour être totalement dans les clous par rapport à la législation actuelle et éviter de finir dans les gros titres du type « Arsenal de guerre chez un particulier », vous devrez déclarer votre arme avec le formulaire suivant :
https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_12650.do

Vous enverrez par courrier le Cerfa à votre préfecture qui vous délivrera un récépissé sous 1 à 12 mois (parfois plus, ne pas hésiter à les relancer gentiment par téléphone). Conservez toujours la facture d’origine et le récépissé en présence de l’arme. Même lorsque votre licence sera périmée, vous pourrez conserver vos armes et vos munitions (par contre vous ne pourrez plus en racheter, excepté si vous reprenez une licence). Je vous rappelle que le port d’arme est interdit sauf autorisation spécifique, aucune fatwa à votre encontre ne justifiera le port d’un coach gun dans votre pantalon. Le transport est quant à lui autorisé du domicile au stand. Que ce soit à la maison ou lors d’un déplacement, je vous conseille d’équiper vos armes de verrous de pontet à codes, d’enlever les chargeurs et de retirer la culasse (pour les fusils, il suffit de les démonter en deux ou trois parties). On s’assurera qu’aucune cartouche n’a été chambrée et oubliée par mégarde. Si vous avez des enfants ou des ados à la maison, cachez et verrouillez les munitions dans un coffre à clé.

Vous voilà équipés, prêts à affronter le monde de demain. On pourra me rétorquer que je donne aussi l’astuce à nos ennemis, mais je crois qu’ils ne nous ont pas attendus pour s’armer jusqu’aux dents. Et j’ai comme l’impression que les barbus ne sont pas si nombreux que cela sur les fichiers de ball-trap, se feraient-ils rembarrer par des patriotes au moment de la demande d’inscription ? Un armurier m’a laissé entendre la chose.

Si la situation dégénère, il est probable que l’Etat cherche à récupérer toutes les armes enregistrées, comme en 1942, mais si on en arrive là, c’est que le chaos sera déjà bien installé. Il ne serait alors pas étonnant que vous soyez cambriolés et que vos armes disparaissent… C’est pigé les pigeons ? A bon entendeur, salut !

Charles Marteau

image_pdfimage_print

60 Commentaires

  1. Que de bons conseils. Par contre la photo d’illustration mis à part son esthétisme est trompeuse. Le recul de l’arme non retenue par l’épaule va planter la lunette dans l’arcade de notre tireuse et la bonnette en caoutchouc ne suffira pas à la protéger. Elle sera vite sur le ´cul’ également. Je suis prêt à servir d’instructeur . Lol

    • Il s’agit d’une carabine à air comprimé donc recul nul. Mais la position de la jeune femme est plutôt dangereuse pour son oeil droit si l’arme était chambrée en plus gros calibre.

      • GTony, il y a toujours du recul sauf sur les PCP, c’est à dire avec une bouteille d’air pré-comprimé.On ne voit pas quel modèle c’est sauf que c’est un modèle à canon basculant qui eux vont de 175 à 380m/s, donc de moins de 10 joules à 30 joules; ex: Gamo 1250 380m/s ou Diana 52 320 m/s respectivement 30 et 26 joules(tout dépend du type de plomb).

        • Effectivement, vous avez raison. La 3ème loi de Newton s’applique toujours même si le projectile devait peser un 10 millième de gramme.

    • Dites, comme instructeur, j’étais là avant vous. Vu les qualités physique de la dame, je ne laisse pas ma place. ;-))
      Pour le reste, il faut savoir que la volonté du gouvernement est de désarmer de plus en plus. Bruno Le Roux, a beaucoup œuvré dans ce sens lors de la rédaction de la dernière loi en la matière. Mais les clubs de tir sont aujourd’hui sous « surveillance » et les tireurs se méfient des nouveaux entrants. On a vu des journalistes enquêter a charge.
      Sur les forum, on se rend compte d’un engouement particulier pour les revolvers six coups a poudre noire. (Western)Certes, cela demande quelques connaissances en matière de chargement, mais je soupçonne certains de posséder ces armes en vente libre (18 ans requis) et approvisionné en poudre et amorces par des amis tireurs ou chasseur. Et là, point de licence a obtenir ou de déclaration a faire.
      A 10 m un calibre 44 abat un pigeon d’argile de 100 Kg sans problème..

      • Correction si vous permettez.

        Les amorces et la poudre sont également en vente libre, pas besoin d’amis chasseurs ( plus pour très longtemps sans doute dans les armureries en ligne sans doute).
        Mais à 25 mètres, à condition de savoir viser à peu prêt avec un Remigton 1858 Army, un pigeon d’argile de 120kg n’a aucune chance.
        Ni même a 50 mètres, à condition de s’entrainer un minimum et d’utiliser les balles ogivales chargée avec 1,3 g de poudre.

        L’engin sus-décrit était utilisé barillet bourré par les soldats ricains pour stopper net un cheval au galop et son cavalier ennemi à 80 mètres de distance et ils ne disposaient à l’époque que de poudre a canon deux fois mois performante que la PNF2 moderne…

  2. Vous êtes marteau Charles ! ? Vous voulez dire qu’avec une simple licence de ball trap, on peut acheter des armes de catégorie C ?!!
    Le document cerfa à renvoyer à la préfecture demande une copie du permis à chasser..
    Donc une simple licence de ball trap ne suffit pas ? …
    Des précisions , s’il vous plait, des précisions , des preuves , par quiconque !..

    • La réponse est dans le texte réglementaire suivant :

      Article R312-53 du Code de la Sécurité Intérieure :

      L’acquisition par des personnes majeures des armes et de leurs éléments de la catégorie C et du 1° de la catégorie D est subordonnée à la présentation d’un permis de chasser délivré en France ou à l’étranger ou de toute autre pièce tenant lieu de permis de chasser étranger, accompagné d’un titre de validation de l’année en cours ou de l’année précédente ou, dans les conditions prévues au 4° de l’article R. 312-5 du présent code, d’une licence en cours de validité d’une fédération sportive ayant reçu, au titre de l’article L. 131-14 du code du sport, délégation du ministre chargé des sports pour la pratique du tir ou du ball-trap.
      La présentation de l’un des titres prévus à l’alinéa précédent supplée à la production du certificat médical prévu à l’article L. 312-6 du présent code.

    • Faux ! avec une licence de ball trap vous pouver acheter une arme !!! tout les pratiquants du ball trap ne sonts pas chasseurs loin s’en faut !
      Du moment que vous avez votre inscription à un club et le formulaire signé par le doc !
      un passage chez votre armurier préféré et c’est fait !!!

  3. Merci pour cet article très explicite, mais comme vous y allez ! Une femme ne pourrait pas encaisser le recul d’un calibre 12 ? Une mannequin anorexique, alors ! Même un petit poignet tout fin encaisse très bien le recul d’un 9 mm…Revoyez votre point de vue sur les femmes, Charles ! Même quand elles sont maquillées, pomponnées – tout ça pour vous plaire – elles sont, avec une arme, aussi efficaces que vous ! 🙂 Vous avez oublié de mentionner une arme efficace et dont la déclaration n’est pas obligatoire : l’arbalète. En outre silencieuse.

  4. Ces histoires de fort recul pouvant effrayer la gente féminine ont une solution simple : le sabot de crosse caoutchouc (12euros) rembourré de film-bulle ;

    Même le très viril recul d’un K31 tirant la puissante GP11 s’évanouira comme par magie. Pareil pour un fusil à pompe canon rayé (c’est bien mieux qu’une pétoire à deux coups)

    La 22lr oui pour chasser les rats mais guère plus.

    Une carabine à levier de sous-garde (cf. filmographie John Wahne) peut être utilisée par un enfant tant il existe de calibres divers ( en .44-40 par ex) et possède un magasin de 10 balles ( Joss Randal en avait une version canon scié, ah c’était le bon temps !)…

    Sinon pour l’économie par rapport à une Licence de tir faut considérer l’ensemble car avec cette dernière vous aurez accès pour le même prix qu’une carabine de cow boy à une vraie AK 74 sortie des arsenaux Tula et croyez-moi c’est tout autre chose pour faire tomber les cibles…

  5. Bonjour,
    La demande de licence doit donc être demandée auprès de l’un des clubs figurant dans la liste par départements. C’est bien cela ?

  6. Mesdames, vous aimez vos enfants ?
    Et vous les papas -vous qui êtes maintenant si nombreux à n’avoir pas passé de service militaire – , vous voulez qu’ils puissent continuer dans l’avenir de porter le feu (cf. l’excellent film « La route ») ?

    Alors inscrivez-les dans un club de tir.
    Ils y apprendront en un rien de temps la discipline, la respiration, la concentration, le zen et la précision. En plus de tisser de nombreux liens – ça finira toujours par servir !

    Au bout d’une saison ils seront capable de décoller les ailes d’une mouche à 100 m avec n’importe quelle pétoire munie d’une lunette (ils apprennent beaucoup plus vite qu’un adulte !)…

  7. Les conseils sont toujours bons à prendre et semblent émaner d’une personne qui pratique. Venant d’un auteur qui se présente comme enseignant, cela montre que c’est un bon pédagogue qui ne connaît pas que la théorie. Enseignant en ZEP, il doit trouver l’art et la manière de se faire comprendre de ses ouailles. Quelle matière peut-il bien enseigner ? Parlant abondamment de pigeons, enseignerait-il les SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) ?

  8. Excellents conseils!!! J’ignorais qu’on pouvait conserver l’arme (ce qui n’est pas possible avec le tir sportif) apres la fin de validité de ladite licence…. Pour les munitions, un ami chasseur se fera un plaisir d’approvisionner gentiment….

    • Mais non ! ( c’est quoi ce pseudo à la con, vous êtes franc-mac ou muz ?) ! c’est seulement les semi auto de Catégorie B qu’on ne peut pas conserver sans valider son carnet de tir 3 fois pas ans !

      • Desolé d’avoir heurté votre toute immense science insondable en posant une question qui prouve mon absolue imbecilité, voire ma debilité profonde… Et pour mon pseudo, c’est un pseudo comme un autre, n’en deplaise. je ne suis ni muzz, ni francmac, et encore moins grenouille de benitier suce curé… Simplement un laic comme nombreux ici.

        a bon entendeur…

  9. Je vous cite : « Si vous êtes une femme ou de faible consistance, passez votre chemin, ce calibre sera trop violent pour être maîtrisé en toute sécurité. » Pas très gentil pour les demoiselles ou les dames ça…. Il y a sans doute longtemps que vous n’avez pas fréquenté les clubs de Trap `où dans certains la gente féminine y est parfois très bien bien représentée tout en faisant parti des plus fines gâchettes. J’ajoute également que dans un calibre 12 il suffit parfois de mettre deux cartouches dispersantes pour une efficacité redoutable face une 22LR dans une arme monocoup…

    • Je m’avance peut être mais l’auteur pensait surtout aux femmes n’ayant pas cette expérience du tir, il va de soi qu’une femme bien entraînée et habituée à utiliser ce genre d’ustensile est souvent plus précise qu’un homme. Et c’est du vécu !

      • Et alors, pourquoi emmerder spinrad alors qu’il contribue a donner des pistes d’achat de matos… Vous en tenez une sacree couche et fdesouche ne vous suffisait plus pour honnir ce pauvre spinrad?

  10. N’exagérons pas trop, les contrôles des tireurs sportifs ou des clubs sont pour l’heure normaux et justes à mon modeste sens.

    Ceux qui se font épingler ne respectent pas les règles de transport, de détention d’armes et de munitions, c’est un fait.
    Ou alors -bien qu’on en voit quasiment pas en Club – ce sont des types qui présentent des dégaines pas catholiques du tout, STOP! pas de discrimination je vous prie. Mais bon faut quand même ouvrir l’oeil, nan ?

    Sérieusement, pour peu que vous transportiez une pétoire avec la culasse et l’éventuel chargeur démontés, que vous avez acheté vos armes de manière légale (déclaration administrative en préfecture – l’armurier s’en charge) et n’excédez pas 1000 munitions de stock par arme et par an, il n’y a strictement aucun soucis.

    • Oups, coquille !
      les 1000 munitions par arme et par an c’est pour les Cat B en semi-auto.

      Pour toutes les armes de Cat C l’achat des munitions est illimité à condition de ne pas détenir chez vous plus de 1000 munitions en stock. (Si vous tirez 1000 munition par mois vous pourrez en racheter 1000 chaque mois) On résume donc :

      – Cat C achat illimité sous réserve de limiter son stock à 1000 munitions /arme
      – Cat B limité à 1000 munitions par arme et par an

  11. oui alors que les gentils invités dans notre pays sont souvent surarmée, eux ne sont jamais contrôlé ou très peu , nous pour se procurer une arme c est pratiquement impossible et les clubs de tir sont flické . la France est désarmé , merci Chirac , il me semblait qu’ il y avait une loi sur les mercenaires de retour au pays ( arrestation , voir prison )et elle n’ est n’est pas appliquée pour les djiadiste ???? je sais pas!!!!pouvez vous m’ éclairer !
    .

    • Vous racontez n’importe quoi mon pauvre ! Allez donc pleurnicher ailleurs !

      Depuis la nouvelle loi sur les armes de 2006 nombre de calibres qui étaient confinés en B ont été libéré en Cat C (ex le .308 W -c’est le 7.62 Otan- ou l’excellent 7.5×55 suisse ou le 7.92 mauser ou le 7.62×54 mosin nagant… )

  12. Inscrivez-vous dans un club de tir sportif, comme çà vous respecterez toutes les règles.
    … et surtout, vous éviterez de tenir votre arme comme l’andouille navrante de la photo d’illustration !

    • @ Drakkar,ah ah j’allais faire la meme réflexion, l’exemple meme a ne pas faire!!!

    • Magnifique analyse, j’espère que nos amies patriotes sauront au minimum tenir une arme. Monsieur Marteau, prévenez votre charmante amie qu’elle risque au minimum d’être défigurée, mais aussi, avec le recul, de perdre un œil. Rien à voir avec les splendides combattantes kurdes!

  13. Je m’excuse auprès de la gente féminine si mes propos ont été mal interprétés. Non pas qu’une femme ne soit pas capable d’utiliser un calibre 12 correctement, mais mon article s’inscrit dans une démarche de survie, pas dans une démarche de pratique régulière du tir. Le but est de s’outiller rapidement, facilement, et à moindre coût. Une fois en possession de l’arme, vous ne serez pas amenés à l’utiliser quotidiennement. Le calibre 12 demande un peu de maîtrise. Une déflagration en milieu clos peut vous faire perdre vos repères. Le recul peut vous surprendre, ce qui n’est pas bon face à un ennemi qui voudra votre peau ou vos fesses. Le calibre 12 et le calibre 22LR sont en quelque sorte complémentaires. Le premier est très puissant, excellent jusqu’à 50 m, et possède une grande dispersion. Il est par contre bruyant, tout le quartier saura que vous avez une arme (il sera peut être temps de partir car vous aurez fait des envieux). Le 22LR est discret et efficace quand il est bien placé.

  14. Merci pour ces précieux conseils. C’est les armes à la main que nous pourrons imposer notre religion. Prenons exemple sur daesh!

  15. Autre option, jeter un oeil içi https://www.facebook.com/jules.vonlau/posts/10154051159205742,
    ou j’explique comment s’armer légalement avec une arme plus puissante qu’un .22 long rifle, qui ne fera que chatouiller un agresseur si il la prends ailleurs que dans la tête, à moindre frais, sachant qu’un calibre .12 vaut une certaine somme et est compliqué à entretenir, et qu’un .22 est inutile à plus de 50 mètres.
    J’aimerais en savoir plus sur vous, Mr marteau, avez vous un passif dans l’armée, les forces de l’ordre, le tir sportif? Car vos conseils me semblent des plus inadaptés à la défense de chacun dans un contexte dégradé…pour un cal .12, une catégorie C permet par exemple l’achat d’un fusil à pompe ( jusqu’à 8 coups), pourquoi conseiller un bi-tube?
    Bref, vous pouvez me contacter le facebook donné plus haut dans cet article si vous voulez des conseils pour vous armer.

    • Venez que je vous « chatouille » !
      Vous constaterez qu’à plus de 50 m c’est dangereux, voire mortel ! Ne savez-vous pas qu’il existe des têtes blindées ? (22LR haute vélocité tête creuse)

  16. Tous ces commentaires de va-t’en guerre me font doucement rigoler ! Est-ce que parmi vous, se trouvent des gens qui sont allés au combat, qui ont entendu des essaims de balles claquer près d’eux ? Qui ont eu la trouille au ventre en pensant que leur dernière heure n’était pas loin ? Moi, oui ! Et à plusieurs reprises, au cours d’opérations héliportées, il y a soixante ans, pour porter secours à de pauvres gars tombés en embuscade… Aussi, me garderai-je bien de jouer au Matamore, même si je n’ai pas tout à fait « perdu la main » !

    • Respect à vous L\ »ancien du 11, aujourd’hui, tout est devenu »facile » la parole se libère et les doigts pianotent sur les claviers numériques. Et le plus dur est devant nous, allons-nous payer chèrement ces 70 ans de tranquillité que nos valeureux anciens nous ont offert??

      • Merci, mon ami ! De lire tous ces commentaires utopiques me fait penser à l’histoire de Tartarin de Tarascon… On voit bien que ces internautes ne se sont jamais trouvés dans des situations tragiques où seules, les armes parlaient ! On peut s’y connaître en armes, mais, face à des salopards prêts à se sacrifier, c’est une autre histoire… Entre « barouder » dans un stand de tir ou faire le coup de feu, face à des adversaires déterminés, il y a une énorme différence !

        • Entièrement d’accord. Mais faut déjà savoir se servir d’une arme avant de vouloir s’en servir. C’est le 1er pas qui compte.
          Pour les non militaires, le stand est la seule façon de manier une arme.
          Ensuite, la démarche doit être suivie par la volonté de se faire violence, de sortir du train-train, de faire du sport, d’aller marcher, de s’obliger à faire les choses quand elles sont nécessaires.

          Le « j’ai pas envie, je ferai ça la semaine prochaine… » ne doit plus exister. Même lorsque c’est pour un simple bricolage chez soit.
          En clair il est temps de se remuer le cerveau et le reste.

        • Il est évident que tirer sur une cible qui ne riposte pas, qui ne bouge pas et qui est tellement visible qu’un aveugle peut la situer dans le décor et le tout confortablement installé n’a aucun rapport avec une situation réelle mais au moins ils tiendront l’arme dans le bon sens 🙂 J’encourage la pratique plutôt que l’abstinence du maniement des armes. Ça peut toujours servir !

  17. Cessez de vous inquiéter pour la jolie nenette qui colle son oeil sur la lunette de tir : c’est une blague !

    Ceux qui ont déjà tiré le savent, il est impossible de voir quoi que ce soit a travers une lunette si on ne garde pas son oeil à distance de l’oculaire à environ 7-8 cm, soit la distance normale qui éloigne l’oculaire lorsque la crosse est naturellement, prudemment et dûment calée dans le creux de l’épaule, fût-elle de velours.

    Et oui ! contrairement à certains mâles a priori, nos progénitures et dulcinées sont aussi capables – et souvent même très douées – pour tirer avec une bruyante pétoire (pensez aux bouchons d’oreilles), cela ne demande pas de force physique particulière, contrairement à un puissant arc qu’il faut tenir bandé ou une épée à deux mains.

    Maitrise de soi, concentration, respiration, détachement, bonne vision sont les vertus cardinales d’un bon sniper…

    • On ne s’inquiète pas, tout juste, pour ceux qui ont un peu d’expérience et un passé militaire, l’on sourit à la vue de la photo d’illustration. Je pense qu’un grand nombre d’entre nous ont apprécié l’article et la photo(chacun à sa manière), monsieur C. Marte(l)au a visé juste et son billet d’humour est bon(surtout en début de semaine). Pour le reste, juste une petite relecture du témoignage de L\ »ancien du 11, suffira à remettre les « pendules à l’heure!

  18. Ce n’est pas tres gentil d’écrire que le semi automatique s’enraye… 🙂 Un fusil de chasse 3 coups semi-automatique convenablement nettoyé ne s’enraye pas, et tire ses 3 cartouches en un temps record. D’avis personnel de chasseur, je dirais que le calibre 12 est l’arme la plus polyvalente, on peut y tirer du petit plomb, du moyen, du gros et des balles, sans compter que certains fusil ont des « chokes » amovibles. De quoi faire à peu près tout de 10 à 100m. La .222 Remington est aussi une très bonne carabine,surtout avec lunette de visée: on y met une balle dans cible à 200m sans problème. Alors de là à avoir les 2 chez soi………

  19. Bon article, simple et efficace.
    Deux autres calibres intéressants en catégorie C (dans une carabine à répétition manuelle) : le 308 Winchester et le 7,62x54R. L’un comme l’autre sont bien plus puissants que le calibre kalashnikov dont on nous rebat les oreilles dans les journaux.

    • L’article révèle en vérité une méconnaissance à peu près totale des armes et de leur mise en oeuvre, en particulier dans le contexte qui nous intéresse. Le 7,62x54R est une munition conçue vers 1890, quand la doctrine d’emploi de l’infanterie préconisait encore des tirs de salve à des 6 – 800 mètres. Le 308 Winchester est l’héritier du 30-06 conçu à la même époque que le 7,62x54R, dans une enveloppe réduite mais en conservant le même niveau de puissance balistique. Un niveau de puissance qui dépassait les capacités du fantassin des deux guerres mondiales, d’où l’apparition du 7,62×39 (« calibre kalashnikov » comme vous dites) dont on ne vous rebat pas les oreilles sans raisons… Ce qu’ont très bien compris « les pigeons », que vous ne verrez pas, eux, avec de minables carabines de 22 long rifle à répétition manuelle, ou de misérables juxtaposés en calibre 12 dignes de Raboliot…

  20. Je ne crois pas à cette issue, nous avons les moyens en glissant le bon bulletin dans l’urne, d’empêcher un massacre barbare et stérile. Et même si le FN ne passe jamais, un haut score diffuse ses idées dans les autres partis. Cependant si jamais cela devait arriver, que des razzias de barbares musulmans voient le jour comme en Inde, le compte sur les professionnels, les militaires, pour nous en débarrasser. Au pire, j’achèterai une arbalète, on en trouve des puissantes sur le net 🙂

    • Vous êtes visiblement largement hors sujet. Cet article n’évoquait que l’intérêt qu’il y avait à pratiquer le tir récréatif sur pigeons.

      Le tir sportif est une disciple extrêmement ludique et formatrice, n’y voyez nulle autre velléité déplacée.

      Cela dit, pour les pigeons vous avez tout votre place céans, vous me semblez être plutôt concerné….

    • Une arbalète ne soutiendra jamais la comparaison face à une arme à feu, de plus son utilisation est plus hasardeuse et dangereuse. Ne comptez pas sur les professionnels au service du pouvoir étatique, comptez d’abord sur vous-même. Tous les bons conseils sont dans cet article, il n’y a plus qu’à …

      • Vous ne devez JAMAIS utilisé ou même tenue en main une arbalète pour faire un tel commentaire à son sujet !
        Une arbalète est comparativement silencieuse, a une portée utile largement suffisante en milieu urbain, et un utilisateur n’ayant pas les deux mêmes mains (gauche ou droite) voire des pieds à la place, peut s’en servir sans problème, la fréquence de tir est de plusieurs trais par Martin Niemöller suivant la dextérité de l’utilisateur ; je n’ai jamais entendu dire par un arbalétrier qu’il a eu un problème dangereux lors de son utilisation !

        • Erreur de ma part à cause de la correction auto, il faut lire :
          Plusieurs trais par minutes et non :
          plusieurs trais par Martin Niemöller
          qui n’a rien à voir là-dedans.

    • Vous comptez sur quoi ?!! « la police et les militaires » ?!

      Vous êtes au courant que les forces de l’ordre sont désarmées et qu’ils n’ont que 30 balles devant eux pour tous stock de munitions ( de quoi tirer pendant 2 ou trois minutes)…

      Qu’ils ne sont aucunement formés pour résorber un chaos urbain et qu’en plus ils ne risqueront JAMAIS de se faire dégommer à chaque minute depuis n’importe quelle fenêtre ou coin de rue.
      Que le pourcentage de bi-nationaux muzs qui compose les forces de l’ordre donne à lui seul déjà à réfléchir ?…

      Voici un petit aperçu réaliste dressé par un ancien militaire :

      http://survivreauchaos.blogspot.fr/2016/04/la-defense-de-voisinage-1-le-point-de-vue-tactique.html#more

  21. Le bulletin de vote, on sait ce que ça donne. La guerre civile approche et les naïfs seront bien surpris…

    • Faux, pour les pigeons en pyjama ou à voile, elle est ouverte toute l’année !
      Pour ce qui concerne le 22 Long Rifle (22LR), il existe des balles à pointes blindées, elles ont une très bonne pénétration en n’éclatants pas.

  22. Pour ceux qui ont allègrement les moyens de profiter de ces judicieux conseils ( génial l’article ! ) , pensez à ceux pour qui c’est plus compliqué, car lorsque nous en en auront besoin, l’idée « chacun pour soi et Dieu pour tous » ne sera pas la plus salutaire ! Donc si vous pouvez vous permettre de jouer les collectionneurs, ça vous sauvera peut-être la vie…

  23. Il y en as qui devrais absolument prendre des cours. La pauvres petite sur la photos fait bien de tenir son doigt loin de la gâchette. Dans cette position elle vas se casser le poignet et probablement perdre un œil…

  24. N’oubliez pas, quelque soit le type de munitions, de faire savoir à l’ennemi que vous avez trempé ces dernières dans de la graisse de porc, ou les avez frotté avec du jambon…

    De plus, pour le type de « pigeons », étant pour le « contrôle » de la multiplication du nombre, je préconise TOUJOURS une vasectomie !!! et d’expliquer ce qui est écrit ci-avant…

    Que ceux qui s’intéressent à l’histoire, étudie celle du Liban, et du Kosovo, ça vous permettra d’avoir une idée de la menace qui plane, et de plus en plus, en termes de « situation » réelle…

    Même mes outils, le moment venu, auront été mis en contact avec du jambon ou de la graisse de porc, et je le ferai savoir aux « pigeons » en question…

    Considérez aussi qu’une partie au moins des tirs seront fait sur des pigeons à moins de 10 mètres… Ce que je veux dire, c’est que point n’est besoin de « viser », avec un canon scié par exemple…

    La bonne arme contre la « bonne » cible, dans la « bonne » situation… arme blanche…

    • Le problème c’est qu’ils ont droit au porc quand il n’y a pas d’autre possibilité pour faire le djihad ou le protéger dans le cadre de la taqiya, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils ont le droit d’utiliser des armes : pour des raisons techniques les munitions sont toujours lubrifiées en usine par je ne sais plus quel produit issu du porc, dixit un documentaire très bien fait que voici : https://www.ted.com/talks/christien_meindertsma_on_pig_05049?language=fr

Les commentaires sont fermés.