Avez Zemmour, l’agriculteur qui a tué son cambrioleur ne serait pas poursuivi

legitimedefense2.jpg

 

A Longré, en Charente, le vendredi 25 mars, à 10 h 30 c’est la nuit et un agriculteur de 35 ans, qui travaille chez son père, et occupe une maison de location, vit seul avec sa fille de trois ans. Il se sent menacé car des gens sont entrés chez lui et en légitime défense, il tire sur quatre cambrioleurs.

L’un des quatre cambrioleurs est atteint, un Serbe de 44 ans dont on se demande bien ce qu’il faisait en France.

Transporté par ses comparses à l’hôpital de Ruffec, il est déposé et abandonné devant la porte des urgences, où on le retrouve décédé.

justice-4.png

On remarquera d’abord que ces cambrioleurs ont le cœur bien sec, ils laissent leur camarade mourir tout seul. Ils devraient être poursuivis pour cela.

Mais devinez qui est poursuivi, bien sûr, dans la droite ligne de la justice-mur-des cons et félonne car elle n’applique plus le droit ? L’agriculteur, bien sûr.

A l’issue de sa mise en examen pour « meurtre », l’auteur des coups de feu a été laissé libre et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître à son domicile, qui est mis sous scellés. Cette interdiction lui rendra bien service pour élever son enfant.

Si l’instruction le démontre, les faits pourraient être requalifiés notamment en violences aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner. C’est l’article 222-7 du code pénal et la sanction est de quinze années de réclusion.

Un voisin se demande : «Est-ce qu’il a eu peur ? Est-ce qu’il a paniqué ? »  Comme si c’était mal d’avoir peur et de paniquer. Bien sûr que l’agriculteur a eu peur, bien sûr qu’il a paniqué !

Entendre des personnes pénétrer chez soi par effraction, en groupe et de nuit, n’a rien de rassurant.

C’est d’ailleurs une circonstance aggravante du vol : de nuit, en réunion et par effraction. Mais de cela, personne ne parle plus jamais.

La Charente Libre, dont on aurait pu espérer qu’elle défende l’agriculteur charentais, se montre particulièrement ordurière. Furieuse de la pétition orchestrée par « Reconquête ! » pour soutenir l’agriculteur, elle écrit  que « selon la pétition on n’a pas le droit de se défendre ce qui est faux puisque qu’il y a l’article 122-6 du code pénal » ! Quelle mauvaise foi !

Justement, cet article n’est pas appliqué, et longue est la liste des cambriolés qui ont été poursuivis et emprisonnés pour s’être défendus.

Le plus connu étant René Galinier, qui avait, à 77 ans, blessé deux cambrioleuses roms, qui n’ont d’ailleurs pas été poursuivies pour leur effraction et leur tentative de vol, ni placées car elles étaient mineures.

René Galinier a été condamné à cinq ans de prison dont quatre avec sursis et a purgé sa peine. La légitime défense n’a pas été reconnue, bien qu’il ait prévenu plusieurs fois les pompiers avant de tirer, et tiré vers le bas.  

L’article 122-6 dispose : Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l’acte :

1° Pour repousser, de nuit, l’entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité ;

2° Pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence.

Il faut être particulièrement de mauvaise foi pour soutenir que l’agriculteur charentais n’était pas en état de légitime défense. Ou arc-bouté contre Eric Zemmour, qui demande le retour à l’application de la légitime défense. L’idéologie n’est pas bonne conseillère.

Cette notion de légitime défense est dévoyée depuis longtemps, depuis qu’on exige une riposte proportionnée. En gros, lorsque vous êtes agressé, il faut évaluer l’agression, sa violence, l’utilisation d’une arme et de laquelle, peser le pour et le contre en un éclair avant de se décider à défendre sa vie. Ce qui conduit souvent à renoncer à se défendre. On peut même se faire tuer cent fois pendant qu’on réfléchit au lieu de se défendre.

La justice-mur-des-cons ne défend plus les agressés, mais les agresseurs, en leur donnant par un invraisemblable retournement des valeurs, et tout simplement des faits, le statut de victimes.

Les forces de police et de gendarmerie ne le savent que trop, elles qui renoncent quotidiennement à se défendre face à la racaille, sachant ce qui les attend si elles le font. Ce qui les attend, c’est un procès, une condamnation, un licenciement, etc. Ce qui est un comble.

Notamment les policiers et les gendarmes sont quotidiennement agressés sauvagement par la racaille et ne peuvent se défendre, ce qui anéantit leur mission de maintien de l’ordre. L’Etat ne se fait plus respecter. Les individus ne sont plus protégés.

Il est temps, avec Eric Zemmour, de retrouver une justice digne de ce nom, dans un pays qui ne sera plus soumis aux gangsters, avec un Etat conscient de sa fonction.

Sophie Durand

 

image_pdfimage_print
15

34 Commentaires

  1. Et le salopard poudré a osé dire très clairement, à propos de cette affaire, qu’il était opposé à la légitime défense (cf article sur le site Europe1.fr). En clair, vous avez juste le droit de vous laisser dépouiller, violer, tuer. Puisque de toute façon le poudré s’engage à vous secourir grâce aux forces de l’ordre – qui arriveront une heure trop tard si vous réussissez à les prévenir – et à vous rendre justice : à savoir, condamner les agresseurs à quelques années de prison, ce qui vous fera une belle jambe si vous êtes mort ou handicapé à vie.
    Ce sale type est l’ami des bandits et des voyous, il nous le démontre tous les jours. Normal, il fait partie de cette engeance. On ne tire pas contre son propre camp.
    Les partisans de Z qui ont scandé « Macron assassin » ne croyaient pas si bien dire !

    • Macron accorde le droit de tuer impunément aux tueurs isolés islamistes qui grâce au Monstre de l’Injustice ne seront pas jugés mais considérés comme des malades mentaux mais par contre considère comme des meurtriers ceux qui veulent simplement sauver leur peau face à un agresseur.
      Cet homme est plus qu’inquiétant, il est carrément effrayant. Il est de plus en plus évident que rien n’est cohérent, logique, approprié, dans sa façon d’agir et de penser.

  2. Exact !.. avec Zemmour président
    cet agriculteur agressé et volé chez-lui ne serait pas en prison
    et les policiers qui parce qu’ils font bien leur boulot ne seraient plus
    en garde à vue pour être interroger menottés par les boeufs-carottes
    gestapistes de la Waffen//SS de Macron !..
    et les criminels crapuleux, les assassins allogènes seraient au mieux
    expulsés dans leur pays d’origine ou/et en prison et au pire au cimetière !

    • le problème ce sont les juges collabos gauchos qui décident de qui va en taule et qui n’y vas pas, et si par malheur ils y en a qui dérogent a la règle gauchiasse ,il est mis au pilori, il y a des exemples….

  3. Un commerçant de l Hérault a été aussi condamné l y a quelques années pour. S être défendu..quand aux commentaires de.  » Charente.. » ça ne m étonné pas, les journaleux donnent le. Cul..

    C

  4. Extrait de la mise à jour des Droits de l’homme :

    ART. 29. Lorsque le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits, le plus indispensable des devoirs et la première des libertés.

    ART.29.1 ; Si le gouvernement n’est plus en mesure de garantir la sécurité, la sureté, les droits & libertés du peuple, d’une portion du peuple, fut-elle composée d’un seul individu, sur l’ensemble du territoire, alors le peuple, ou cette même portion du peuple, fut-elle composée d’un seul individu, est en droit de se défendre contre tout agresseur, ou bande d’agresseurs par tout moyen en sa possession, hors les cas fixés par la loi, et nulle charge ne peut être retenue contre le ou les agressés, car le ou les agresseurs, en agissant de manière illégitime et en violation de la présente déclaration, sont devenus des ennemis du peuple en vertu de l’article 28.

  5. La suite de l’article issu de la mise à jour de la déclaration des Droits de l’homme :

    ART. 29.2 ; Si l’incapacité du gouvernement à ne plus pouvoir garantir la sécurité, la sûreté, les droits & libertés du peuple, ou portion du peuple, fut-elle composée d’un seul individu, a pour origine les causes indiquées dans l’article 14 et suivants, alors le peuple se voit de facto transféré les pleins pouvoirs de la justice, et peut prendre toute décision pour garantir la sécurité, la sureté, les droits & libertés pour lui-même, ou pour une portion de lui-même, contre tout ennemi des droits & libertés énoncés dans la présente déclaration ; il acquiert en tout premier lieu le droit de destituer, de juger et de condamner tout membre du gouvernement responsable de l’incapacité telle qu’explicité dans les articles 14 et suivants.

  6. Et encore la suite II de la mise à jour de la déclaration des Droits de l’homme :

    L’article 30 est applicable de droit, et aucune poursuite ne saurait être engagée, ni la légitime défense non retenue, si la conséquence du défaut de garantie de sécurité est la mort d’un ou de plusieurs agresseurs ; ceci n’empêche pas les enquêtes judiciaires d’usage telles que prévues par le code pénal du pays, mais le citoyen, en l’absence d’éléments infirmant la légitime défense, ne pourra être mis en prison pour ce seul motif.

    ART. 30. Quand la garantie sociale et/ou l’intégrité physique manque au peuple, ou à une portion du peuple, fut-elle composée d’un seul citoyen, il rentre dans le droit naturel de défendre lui-même tous ses droits, dès lors que les droits en question sont légitimes et ne violent pas ceux de la présente déclaration.

  7. Cette fois, fin de l’extrait de la déclaration des Droits de l’homme & du Citoyen français :

    ART.31. Rendre illégale toute protestation et résistance à l’oppression, alors que cette dernière viole les droits du citoyen natif français, est faire montre d’un cynisme digne de la pire des tyrannies

    ART31.1 Rendre légale toute protestation anti-France, alors que cette manifestation est clairement illégale, s’apparente à une trahison du peuple et le gouvernement qui autorise ces protestations doit être immédiatement destitué

    ART. 32. Les fonctions publiques ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs publics.

    Pour ceux qui veulent lire l’ensemble de la déclaration des Droits de l’homme & du Citoyen, la mise à jour, allez sur VK et faites une recherche :-)))

    • article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

  8. Se défendre oui. D’emblée avec une arme à feu, NON. Parce qu’on ne peut pas doser la riposte d’une arme à feu. On tire toujours de manière potentiellement mortelle (c’est le principe même de l’arme à feu !). Je recommande donc d’utiliser une arme blanche semi longue, genre glaive, épée, machette, wakizashi (katana court), sabre… Voir https://www.coutellerie-tourangelle.com/ Cela oblige d’une part à être suffisamment prêt pour identifier la cible (donc évite de tirer sur sa fille qui rentre après avoir fait le mur…) et d’autre part cela permet d’être proportionné en « piquant juste le gras » ou en traversant carrément l’intrus si la piqûre ne suffit pas à le faire fuir. Et puis vous pouvez tuer silencieusement… ou plus simplement crever les 4 pneus du véhicule des voleurs sans les alerter, ni les voisins, par des détonations.

    • C’est ça oui, et si l’intrus est équipé d’une arme à feu, il vous troue avant que vous n’ayez eu le temps de réagir.
      Cette histoire de proportionnalité, c’est de la daube pour gogos. Quand un individu s’introduit chez vous de façon illégale, il devient de facto une cible, point. Bien sûr, il s’agit de s’assurer que l’individu est bien dans ce cas de figure, pour ne pas tuer un ami ou un membre de sa famille ; mais une fois la vérification faite, les sommations normales faites, on tire et tant pis si l’intrus est tué : c’est lui qui l’a cherché. C’est ainsi que ça se passe aux USA et en d’autres lieux, et c’est normal.
      Vouloir la « proportionnalité » à tout prix, c’est vouloir laver plus blanc que blanc, c’est faire un concours de vertu mais ça finit souvent mal ; les policiers en savent quelque chose, eux qui n’osent plus faire leur métier de peur de se retrouver au trou. L’angélisme, ça suffit.

    • @Laurent P
      Ce n’est pas réaliste. Une femme par exemple ne peut pas se contenter d’une arme blanche, encore faut-il savoir s’en servir, pour se défendre contre un intrus voleur et violeur potentiel…

    • Laurent AH! ben voyons…ce jeune père avec un bébé se retrouve devant 4 gaillards (sans doute bien intentionnés)et les somme de « se barrer » et gentillement ils sortent ?ou ils attaquent ce jeune père tuent le bébé et se servent dans la maison! A qui allez vous raconter cette histoire pour nouveau né? Avec votre épée dans la nuit entouré par ces 4 mecs qui vous encerclent? Vous vivez OU? Sur quelle planète?

    • je suis toujours armé , mème pour aller acheter le pain , ou pour me rendre à l’office …Je tirerai le premier , …et dans la mesure du possible , l’enterrerai dans les forets qui entourent ma propriété …Le reste , c’est du baratin , on a qu’une seule vie et il faut la défendre , comme celle de nos proches et de nos amis !

  9. Macron est lui-même un gangster et il encourage le banditisme. Il faut l’enfermer avec les islamistes enragés. Il va vouloir se faire beaucoup d’amis en prison puisque c’est un pédé notoire. Il va se faire casser la gueule bien des fois, par les islamistes et les français. Alcapone était plus courageux que lui. C’est une mauviette islamique, un croisement entre la poule mouillée et le chaton.

  10. Je suis pour tirer sans sommation sur les intrus comme au Texas.

  11. Ces CPF n’ont pas encore appris TOUS les codes :
    En ex-région Poitou Charentes (ruinée par Sémongolito la reine des neiges), toute personne ayant une maison a au moins 1 « douze » toujours prêt et ils ont plutôt tendance à s’en servir.
    Chaque région a ses codes, dans le Nord Blayais, par exemple, il y a pas mal d’indésirables en voie de décomposition dans les marais, ils se transforment en méthane (pour remplacer le gaz Russe c’est super), et il est bien rare qu’on en entende parler : « un clando n’a pas de papiers ni d’existence légale sur le sol français », certaines régions ou assusse ma bite les aident, d’autre personnes les éliminent comme nuisibles dans la mesure ou leur comportement le justifie.. certains disent que C’EST PAS BIEN DE PROCÉDER DE CETTE FAÇON.. je suis d’accord, c’est pas bien, c’est juste utile.

  12. Parfois je me dis qu’un grand trou au fond du jardin évite pas mal de problèmes… En plus c’est écologique…Économique…

    • Ces salopêries peuvent même enrichir le sol en éléments minéraux 😂 en se décomposant

  13. et malgré ça les agriculteurs ne sont pas favorables à Zemmour.peuple de dégénérés. qui crachent sur ceux qui les défendent et votent pour ceux qui les persécutent.

  14. encore une fois la panique est mauvaise conseillère car ce monsieur devait tirer un coup de fusil dans son plafond et ensuite tirer sur les agresseurs .
    Il devenait alors plus facile de prétendre qu’ils s’étaient jetés sur lui.
    Aux USA ou d’autres pays on n’a pas besoin de cela car s’applique la loi du château qui pose le principe que votre domicile est un château dans lequel toute intrusion est considérée comme « ennemie  » ce qui vous autorise à vous défendre par tous moyens .

    • La règle américaine est la seule qui soit cohérente. La propriété privée est comme le prolongement de notre personne : tout individu qui s’en prend à elle s’en prend à nous, et souvent même, s’en prend physiquement à nous.

  15. Mais… Quand un fauve dangereux s’évade d’un cirque ou d’un zoo, on lui tire dessus une fléchette soporifique, je pense que des armes semblables devraient être en vente libre (avec une loi pour éviter les abus), ainsi la police n’aurait plus qu’à ramasser les fauteurs de troubles, agresseurs, voleurs, etc, et aviser ensuite.

    • C’est pas bête Lisianthus.

      Mais ça me fait penser aux aérosols de défense qui ont été interdits, je ne sais même plus par qui.
      Je me souviens du stand du cordonnier de la gare Saint Lazare dans les annés 80/90 qui en proposait en vitrine sans aucun problème…
      Et oui , déjà à cette époque là…

    • Sauf qu’ici (cambriolage) il y a l’effet de surprise, ce qui ne’st pas le cas quand on cherche un animal échappé d’un zoo.
      En plus, le rapport n’est pas le même : 4 cambrioleurs pour 1 cambriolé, tandis que pour une chasse au fauve, c’est plutôt l’inverse.
      La loi américaine est la seule valable : si on entre chez vous sans y être invité et avec d’évidentes mauvaises intentions, on devient de facto une cible.

  16. Il faut absolument faire retirer la notion de proportionnalité des articles 122-5 1er alinéa et 122-7 du code pénal.: celui qui prépare une agression doit envisager la possibilité d’en mourir. Il prend le risque ou pas, c’est lui qui décide. L’agressé n’est pas en mesure d’estimer l’importance du danger qu’il court lorsqu’il riposte ; on ne saurait donc lui reprocher les moyens mis en œuvre pour sa légitime défense. La meilleure des preuves est que le juge d’instruction chargé de l’enquête sur l’homicide prend entre 3 et 4 ans pour conclure l’instruction ; l’agressé a eu 4 ou 5 secondes pour choisir de vivre ou de mourir.

  17. Avec Zemmour etc… etc…

    Donc Z aurait tout pouvoir sur la justice ???
    Dictature ou simple argument commercial, voire séquence pub ?

    Et les juges en robes de chambre ainsi que leurs potes avocats à bavoirs (mêmes écoles mêmes cantines) laisseraient faire ???

Les commentaires sont fermés.