Avions : Ruffin et Batho atteints par le syndrome Greta

La Suède est décidément un pays formidable. Après le syndrome de Stockholm, voici venir le syndrome Greta.
Greta, vous connaissez ? C’est ce cyborg qui se prend pour une grande scientifique, qui se permet d’insulter les grands de ce monde, lesquels en redemandent !

Greta ne prend JAMAIS l’avion. Bon, c’est un choix personnel tout à fait respectable. Seulement, là où le bât blesse, c’est lorsque qu’elle arrive à persuader le commun des mortels de ne plus employer ce type de transport, au point que maintenant un autre syndrome, suédois encore, nous est tombé dessus, la honte de prendre l’avion.
À tous ces empêcheurs de voler en rond, j’aimerais conseiller, si toutefois ils en sont capables, de se pencher sur l’histoire de l’aviation : des Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry ont risqué et même souvent donné leur vie pour que le courrier soit distribué aux quatre coins du monde, au temps de l’Aéropostale. Si aujourd’hui nous sommes confortablement installés (je parle pour les salauds qui n’ont aucun respect pour la planète !) dans un long-courrier qui vole à 11 000 mètres, en train de siroter un whisky et de regarder un film sur son écran individuel, pensons-nous une seule fois à ces aviateurs dans leur petit coucou non chauffé et non pressurisé, obligés de jouer à la roulette russe à chaque qu’il fallait franchir les Andes à plus de 6 000 mètres d’altitude ?

Tous ces bobos, avec leurs grands discours écolos, sont-ils conscients que l’avion a permis de désenclaver des régions désertiques, que ce soit dans les zones polaires, en plein Sahara, dans les forêts tropicales ou en pleine montagne ? Que c’est souvent par la seule voie aérienne que ces populations isolées sont ravitaillées ?

Tous ces bobos écolos ont-ils subi une fois dans leur vie un ouragan majeur, comme ce fut le cas à Saint-Martin le 6 septembre 2017 avec Irma ? Croyez-moi, pour avoir vécu ce phénomène, je sais de quoi je parle. Irma aurait pu être classé en catégorie 7, alors que le maximum actuel est 5. Si j’ai eu la chance de conserver mon toit, ce ne fut pas le cas de 90 % de la population. Eh bien, je peux vous certifier, les écolos de mes deux, quand dès le 8 septembre, nous avons vu arriver sur l’aéroport de Grand-Case (qui avait subi peu de dégâts) les premiers A-400 de l’armée qui nous apportaient de quoi survivre, on était ravis. On était ravis également quand les hélicoptères (tiens, on n’en parle jamais, de ceux-là, ils fonctionnent avec des panneaux solaires ?) survolaient les habitations la nuit, les éclairant de leurs phares, pour protéger la population contre les pillards !
Les bobos écolos, on est bien content quand un avion peut amener en urgence un grand blessé au CHU de Pointe-à-Pitre. Les malades du Covid-19 de Guyane ont été bien contents d’être acheminés par avion sur les hôpitaux des Antilles. Et ce que je dis est valable pour toutes les catastrophes naturelles, la voie aérienne étant la plupart du temps le seul moyen de venir en aide aux sinistrés.

Les bobos écolos, si vous ne voulez plus d’avions, expliquez-moi un peu comment on va éteindre les incendies de forêt qui sévissent un peu partout dans le monde ?
Oui mais les bobos écolos vont vous sortir un argument imparable : l’avion pollue, alors là ils font très fort, tout le monde sait que l’industrie, les cargos pourris qui sillonnent les mers du globe, les navires de croisière, les camions, les bus et naturellement les voitures sont vierges de toute pollution. Il reste un argument mis en avant par les bobos écolos, l’avion rejette du CO2 ! Oui, le méchant dioxyde de carbone, voué aux gémonies par l’ineffable Giec (et par Greta la pisseuse), ce CO2 prétexte à des malus hallucinants sur nos voitures ! Évidemment « on oublie » que sans ce gaz, la vie serait impossible sur Terre, on oublie aussi que chaque être humain (et les animaux terrestres) rejette du dioxyde de carbone à chaque expiration ; après tout, on est peut-être de trop sur cette planète…

Les bobos écolos semblent oublier que chaque année les avionneurs dépensent des millions de dollars tous les ans pour sortir des appareils moins gourmands en carburant, moins bruyants et surtout moins polluants. La mise au rencart des mythiques B747 et A380 en est la preuve évidente.
Les bobos écolos, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît et ils viennent de sortir un nouveau lapin de leur chapeau. Les comiques Delphine BATHO et François RUFFIN veulent installer un quota de kilomètres par personne et par an pour limiter les voyages en avion. Certes, je comprends que dès lors que l’on s’appelle « Bateau » ou « Ru fin » on soit par nature tourné vers le transport maritime.

Supposons que j’aie épuisé mon quota de kilomètres pour un CDG/LAX (Paris/Los Angeles pour les intimes) : je prends le train pour Le Havre, d’ici là j’emprunte un navire (encore faut-il qu’il existe et qu’il ne pollue pas !), cinq jours de voyage pour la Grosse Pomme, plus trois jours pour rejoindre la Cité des Anges par le rail, comme au temps de la conquête de l’Ouest. Même punition pour le retour, déjà 16 jours de vacances perdus, sans parler du coût de ces voyages !
Personnellement je suis rassuré puisque cette proposition totalement débile ne s’appliquerait pas aux Outre-mer ! Ouf ! (Ce n’est pas pour autant que je vais rejoindre la métropole ; en effet payer un billet dans les 1 000 € et en plus être obligé de garder un masque, c’est non !).

Les bobos écolos ont décidé également de s’attaquer aux liaisons aériennes régionales, comme Bordeaux/Paris, par exemple. C’est oublier un peu vite que ce genre de mesures risque de coûter extrêmement cher aux aéroports de province.
Il faut cependant reconnaître que le fait d’encourager à utiliser le train plutôt que l’avion n’est pas forcément une mauvaise idée, à condition :
Que le réseau ferré ne subisse pas d’actes de malveillance ;
Qu’un transformateur ne se mette pas à griller ;
Qu’il n’y ait pas de coupures d’électricité ;
Que les caténaires ne soient pas hors d’usage à cause du gel ;
Que les fils ne se dilatent pas trop à cause de la chaleur ;
Que la SNCF ne soit pas en grève.

Il faut aussi faire remarquer que les TGV ne sont pas particulièrement confortables ! On pourrait envisager une alliance Air France/SNCF qui exploiterait des super TGV, plus chers mais offrant plus de confort avec wifi et 4G dans les rames, service à la place, etc… Bon, on peut rêver, non ?
Je ne peux pas m’empêcher de donner mon opinion sur les résultats des municipales en m’adressant aux 60 % d’abstentionnistes qui ont permis la victoire d’Anne la Dingo à Paris et surtout celles d’écolos bobos dans les grandes villes de France. Le désastre arrive déjà avec le projet de l’interdiction des voitures dans le centre de Bordeaux et surtout la prise de position du maire de Lyon qui ne veut pas entendre parler d’une liaison ferroviaire Lyon/Turin ! Pour le coup faut qu’on m’explique, car si je comprends bien, l’avion est maudit et le train aussi ? Alors que cette ligne est destinée entre autres au transport de camions réduisant ainsi notamment la pollution due aux poids lourds ? Il est vrai que lorsqu’on ferme la ligne Perpignan/Rungis, on peut s’attendre à tout.

Bref, pour en revenir aux abstentionnistes : votre manque de civisme nous a déjà amené le nabot minable de l’Élysée, maintenant c’est le tour des bobos écolos. Alors, si jamais les décisions de ces nouveaux élus ne vous plaisent pas, j’espère que vous aurez la décence de fermer votre gueule.
Je termine en revenant sur le transport aérien : l’avion est sans doute l’invention la plus fabuleuse du siècle dernier. Je suis toujours en admiration quand je vois ces monstres de 150 tonnes s’élever dans les airs comme si de rien n’était et je ne me lasse pas des décollages et atterrissages des avions à l’aéroport Princess Juliana de Sint-Maarten, du moins quand il y en a !

Les suppôts de Greta, les écolos bobos, vous pouvez trépigner autant que vous voulez, l’avion ne disparaîtra jamais, c’est devenu un moyen de transport incontournable et puis je dirai que le progrès c’est comme l’axe orienté en mathématiques : il ne va que dans un seul sens !

Philippe Dru

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Et quand les bobos parisiens, journalistes, politiques, donneurs de leçons ou autres arrêteront de se déplacer en jet, avion, bateau de luxe ou pas, TGV et j’en passe, alors que m’achèterai peut-être un vélo pour me déplacer. Pas avant.

  2. Ha oui, la fameuse Greta, on l’avait oubliée. Dommage. Elle est bien gentille, cette petite fille. Un peu tarée sur les bords, mais à part çà, tout va bien. Elle se déplace en jet, fait le tour du monde en bateau de luxe, et milite pour une pollution zéro. Bien joué. Elle a du culot la petite!

  3. On va nous donner des tickets d’avion comme on donnait des tickets de rationnement ou de tabac pendant la guerre .Chic ,je vais pouvoir revendre les miens !!!

  4. L’Ecologie est la déclinaison naturelle de la Démographie.
    Equation impossible !

  5. Vous n’avez qu’à faire comme Greta, avec son QI d’Asperge ! Traverser l’Atlantique sur le yacht de course des Princes de Monaco !

  6. Ils veulent à tout prix nous prendre nos libertés !!! un jour la corde va casser et ils paieront cher leurs saloperies.

  7. Que ces cons d’ecolos ferment leurs gueules chaque fois qu’ils parlent ils polluent.

  8. Tous les sujets sont bons pour l’extrème gauche pour opérer une dictature ; surtout ce qui peut se parer de « bonnes intentions ».
    Alors rendez-vous compte : la planète ! ………

  9. Les « écolos » Ruffin Batho ont ils travaillé UNE SEULE Journée dans leur vvie pour savoir à quoi ressemble « LE TRAVIAL » ?
    Quand à la GRETA spécialiste en tout, diplômée en rien ne parler plus d’elle c’est une inutile à qui ses parents doivent essayer de trouver un travail.

    • Ses parents préfèrent exploiter sa connerie a la dégénérée sa rapporte plus .

  10. Que celle-ci est responsable commencent donc Par faire interdire le vol des nombreux gros porteur qui depuis deux ans et demi ont déversé des milliers de tonnes de Nano particules qui sont les responsables des complications dans les services d’urgence pendant la crise du coronavirus dans les différentes souches ont elles aussi été distribué par les mêmes avions et sur les 165 gros porteur de la flotte d’Air France il y a matériels qui ne font que cela ! ! ! !

    • ne leur donnez pas des idées à tous ces cons du gouvernement ils sont capables de le faire et même d’abaisser la limite de vitesse sur autoroute à 20 kmh pour ne pas nuire aux vélos

  11. Moi mon coco celle que j’préfère et que vous oubliez de citer c’est de la flotte et sa fille pas très écolo térébenthine…. encore une adepte du voyage en batho, mais en attendant elle se bâfre chez oxfam-france à 15000 par mois.. mais elle, c’est une humaniste.

    Pour le reste des lecteurs, je vous renvoie à cette vidéo de 10 minutes « Mermoz raconté par Marc Menant ».. c’en est presque à pleurer !

    https://www.youtube.com/watch?v=7fQ0YJ2M0Kc

    Et pour être bien écolo je dirais « si Dieu (ou Allah) avait voulu que l’homme vole, il lui aurait donné des ailes ».. Je vais déposer cette phrase (qui n’est pas de moi mais qu’importe!)

    • L’homme ne vole pas ?Pourtant on peut trouver un drôle de paquet de chefs d’escadrille(NDLD:Pour ceux qui ont oublié: »si tous les cons volaient etc… »)

Les commentaires sont fermés.