Avis à la caste : ce n’est pas terminé, le combat jaune va continuer

Publié le 8 décembre 2018 - par - 140 commentaires - 4 724 vues
Share

Le mouvement des Gilets jaunes a fracassé le brouillage mis en place par les élites économiques, politiques, médiatiques, universitaires, culturelles. Jusqu’à son apparition, les classes moyennes, c’était tout le monde. Il n’y avait plus de lutte de classes. Les Gilets jaunes lui ont redonné vie. Ces ouvriers, ces employés, ces paysans, ces retraités qui campent sur les ronds-points, ces hommes et ces femmes qui brandissent des drapeaux tricolores ramènent à quelques tableaux de notre Histoire de France.
1789, 1830, 1848, la Commune.

Des moments devant lesquels la nomenklatura au pouvoir depuis des décennies se pâmait ostensiblement, comme elle a vénéré les révolutions arabes de la place Tahrir, au Caire, et celle de Tunis.

Elle est bien moins admirative quand la révolution a lieu sur le pas de sa porte. Elle apprécie peu de voir sur les Champs-Élysées des Gilets jaunes qui lui rappellent que, comme toute caste dominante, elle est périssable. Alors elle lance ses VBRG, ses chiens-loups et ses robocops dans la mêlée.

Ce dimanche soir, la classe riche – le 1 % qui possède 50 % de la richesse – et ses subalternes, falsificateurs de la réalité, adeptes du politiquement correct, signataires de pétitions contre le fascisme (idéologie archaïque qui n’existe plus et n’existera plus jamais, disait Pasolini), grandes âmes protectrices de l’immigration, tous ces soutiens du système respirent. Pas de marée jaune pour prendre l’Élysée et faire peur à Macron et à sa fine équipe – j’espère un jour le voir s’enfuir de Paris comme il s’est enfui du Puy-en-Velay.

Notre Jupiter de cinéma, perché sur un tas de fumier mondialisé qu’il a pris pour le Capitole, ce gamin capricieux, égocentrique va pouvoir encore quelques semaines, quelques mois nier la réalité et vanter dans sa langue de foutriquet la start-up nation et se moquer des derniers de cordée, de ceux qui ne valent rien, des illettrées, de ceux qui ne portent pas des costards à quelques milliers d’euros pièce, de ceux qui n’ont qu’à traverser la rue pour avoir du boulot.

Pour mater le peuple, Castaner et ses roquets ont mis les moyens. Ils disaient craindre l’extrême violence parce que, dans la panique de ces derniers jours, ils savaient que sans la violence, il n’y aurait pas eu 1789 ni aucun autre renversement de régimes honnis par leur population.
Il est rare que le peuple obtienne quelque chose en rentrant sagement chez soi aux premiers coups de menton d’un Castaner qui « s’envergogne ».

Les Gilets jaunes, comme leurs prédécesseurs, demandent la fin des privilèges d’une caste qui a forgé son arrogance avec les outils que la République lui a fournis dans ses meilleures écoles. En guise de remerciements, elle crache sur les populations qu’elle a abandonnées, sur la Nation qu’elle désire voir disparaître au profit d’un monde sans frontières.

Jusqu’à l’intrusion des Gilets jaunes dans le paysage, les élites pensaient avoir élaboré un système qui leur garantissait une longévité au pouvoir frisant l’éternité.
Elles croyaient avoir réussi à sortir de l’image d’Épinal du bonheur libéral, la France périphérique, ce monde où 60 % des Français croupissent dans l’abandon (routes qui ne sont plus entretenues, services administratifs, scolaires, de santé détruits, leçons de morale sur le diesel, la vitesse…), subissent les insultes de prescripteurs d’opinion qui les décrivent comme racistes, aigris, pétainistes, poujadistes, beaufs indécrottables, surnuméraires sans aucune utilité.

Le cauchemar jaune leur a sauté dessus. Ce soir, il s’éloigne un peu.
Mais le cri des Gilets jaunes doit résonner aux oreilles de Macron : « C’est nous les patrons ». Les Gilets jaunes ne veulent pas seulement moins de taxes, ils désirent surtout plus de démocratie.

Bien sûr, les Gilets jaunes vont retourner dans les boîtes à gants, mais 1789 ne s’est pas fait en une seule année. Louis XVI est monté sur l’échafaud en 1793.
Le feu continuera à couver. Le totalitarisme soft macronien est au crépuscule. Nous sommes majoritaires et l’ancien monde de la France d’en haut, pour reprendre des mots de Christophe Guilluy, est condamné.

Marcus Graven

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pilaf

Et c’est aussi le même Florian Bachelier (LaREM) qui avait dit le 23/11 : des «chemises brunes» se cachent «sous beaucoup de gilets jaunes» http://www.fdesouche.com/1111837-florian-bachelier-larem-des-chemises-brunes-se-cachent-sous-beaucoup-de-gilets-jaunes?utm_source=engageim

Pilaf

Sans preuves, le député LREM Florian Bachelier accuse Steve Bannon de manipuler les Gilets Jaunes https://www.fdesouche.com/1122695-sans-preuves-le-depute-lrem-florian-bachelier-accuse-steve-banon-de-manipuler-les-gilets-jaunes
Je ne sais pas et il n’a pas de preuves… Mais la seule chose que je sais, c’est que Macron lui-même ne peut qu’amener à être « révolté » en l’écoutant, en le voyant et en constatant ce qu’il fait. Et les LREM ne veulent pas voir cette réalité.

alfonse

demander au GJ cheminots de recuperer les videos surveillance gare de lyon le 17 juillet 2015. C’est portant vous y verrez nos deux terroristes nationaux les freres abdeslam. La DGSi savait tout… les videos du 17 juiller je vous prie.

France-org

Les gueux se sont levés et ne se coucheront plus jamais…..!!!

DeRodin

Ce mouvement ne peut pas durer parce ceux qui en souffrent le plus sont également les victimes de ce système totalement dévoyé par nos dirigeants (élus ne l’oublions pas) depuis 50 ans. La sortie de crise doit être simple et comprise de tous. Macron doit rester (et Dieu sait que je ne l’apprécie pas), l’Assemblée Nationale ne doit pas être dissoute (pour remettre les mêmes guignols qu’avant ?). Même Philippe et sa clique peuvent rester. Ne nous laissons pas monter les uns contre les autres. Le message a faire passer pour que TOUS les français, riches ou pauvres, gagnent du… lire la suite

andrej

Marcus,
En tout cas, je prépare un cahier de doléances qui va faire sauter au plafond beaucoup de personnes autant chez les politicards que chez les GJ. Parceque ce que savent les premiers les GJ l’ignorent. Je m’en suis rendu compte en parlant avec eux. Nous sommes des veaux. Et il faut que ça change.
Des économies, on va en faire et pas un peu. Aussi, il y aura des larmes, mais chez les nantis cette fois.
Cordialement.

DeRodin

800 caractères c’est à la fois beaucoup et bien peu pour traiter un sujet aussi important. Je soutiens sans condition les Gilets jaunes. Je refuse la violence mais ne nous leurrons pas : sans les images terribles de ces derniers WE, quel serait le discours de nos gouvernants de salon ce soir ? Triste pays où les demandes légitimes du peuple ne « remontent » qu’à coups de lattes dans la gueule de nos pauvres CRS. Que ces violences soient le fait des GJ ou de casseurs de banlieue, le résultat est là, malheureusement. Ce soir rien n’est gagné ; GJ ne… lire la suite

Dobermann

On va pas attendre le prochain attentat, le meilleur est à venir : ACTE 5.

KLAUDIUS76

MACRON CASTE TOI !!!!

Dobermann

Si Micron signe Marrakech , on va tout casser : ya un pognon de dingue pour les migrants musulmerdes et rien pour nos petits vieux et les bas salaires qui se lévent tôt pour aller mouiller leur chemise au boulot.

Dobermann

Un seul MOT D’ ORDRE : LE COMBAT CONTINU……

piloric

Ou de l’Obertone.

thorgal

La question est de savoir maintenant quoi faire pour les gilets jaunes. Ils n’ont globalement aucune ligne politique. Il ne font qu’agréger des mécontentements et des rancœurs. Un mouvement politique se construit sur un projet et pas contre. Bref ce n’est pas une révolution, juste une sorte de jacquerie sans avenir. Je ne comprends pas cette glorification.

Fabrice

Les gilets jaunes une catastrophe pour les petits commerçants… Manifester les weeks ends de December… Mais vous avez quoi dans le crâne les gars…

Dobermann

Tu veux baisser ton froc le bisounours ?????

angora

je ne fais jamais allusion à la révolution comme le font certains car cette révolutionj était l’œuvre des …………memes qui nous ont foutu dans la merde aujourd’hui.

Pilaf

Ce que dit Gilbert Collard, tout le monde l’a vu mais les « journalistes » des médias de propagande, apparemment, non… Ca n’a pas l’air très visible pour eux.

Pilaf

« Gilets jaunes » : « Les casseurs, ils viennent de banlieue », affirme le député RN du Gard Gilbert Collard : « Personne n’a le courage de le dire. Il est clair qu’ils ne viennent pas de Disneyland. Si on continue tous à entretenir cette langue de bois, on va pousser à l’extrême limite l’exaspération des gens », prévient-il. « La police sait qu’ils ne viennent pas des couvents, ils ne viennent pas des associations caritatives, ils viennent de banlieue, on le sait », a affirmé Gilbert Collard, ajoutant que « ce n’est pas du reste stigmatiser les banlieues, car il y a des gens très bien dans… lire la suite

Enée

Si Macron ( ou un de ses sous-fifres qu’il aura mandaté) SIGNE ce Pacte mondial de l’ONU, (mortifère pour nous et notre France), de sa propre initiative et SANS le consentement des citoyens Français (référendum)…OUI, le combat continuera obligatoirement.

spartac

Parce que vous appelez ça un combat … vous ??? ça me fait penser à ces crétins de profs qui font grève chaque mardi ou chaque jeudi pdt quelques semaines à la demande de leurs syndicats collabos sans jamais obtenir quoi que ce soit mais surtout sans jamais se poser de questions. Les boeufs… Allez y les canaris, on gueule tous les samedis et on retourne bien sagement à son esclavage le lundi matin, la queue entre les jambes et surtout sans jamais se demander qui tire les ficelles. Mac Rond va faire signer le pacte de l’ONU qui prévoit,… lire la suite

piloric

Pas faux, et faux à la fois, la majorité des français ne s’en fout pas mais elle se berce d’illusion à croire que la victoire peut s’obtenir par délégation.
Canaris qui retourneront dans leurs cage, on dirait du Christophe Cros-Houplon.

Dobermann

Le meilleur reste à venir , Kamarad ! ACTE 5.

Pellerm

On peut vous demander où vous étiez ces derniers weekends ..?
Les Français ne s’en foutent pas ..et ils n’ont pas tous le temps de lire RL , Minurne TVL..etc..Avez vous entendu parler du Pacte de Marrakech aux infos nationales ? En se mobilisant , les Gilets Jaunes ont l’immense mérite de réveiller les endormis et de rendre la vue aux aveugles .
Ils portent tous nos espoirs et méritent notre admiration et notre reconnaissance . RESPECT à eux !

Mélanie

Il avait déjà dit ça d Hollande et ce dernier a fait ses 5 ans.