Avis aux prédateurs et trafiquants : 500 clandos à récupérer !

Que les exploiteurs et trafiquants de toutes sortes se réjouissent, voici un arrivage de 500 clandestins en vue ! Et pour être sûrs de n’en perdre aucun, les bateaux des ONG ratissent scrupuleusement les côtes africaines, multipliant les rotations et se confrontant même avec les gardes-côtes libyens. À croire qu’ils sont rémunérés à l’unité…

Pendant que l’Ocean Viking se repose à Marseille, deux navires, le Humanity 1 et Geo Barents, longent les côtes européennes pour débarquer plus de 500 migrants. Le troisième, le Louise Michel (financé par l’artiste Banksy), avec 33 clandestins à bord, a accosté aux alentours de 23 h hier soir à Lampedusa.

Le Humanity 1, appartenant à l’ONG SOS Humanity, est parti le 24 novembre de Burriana en Espagne, et se trouve actuellement à hauteur de la côte est sicilienne avec 261 migrants. Selon le quotidien italien d’obédience communiste, Il manifesto, le vaisseau a demandé à l’Italie et à Malte un port de débarquement. « Nous avons demandé deux fois mais nous n’avons reçu aucune réponse positive », aurait déclaré Lukas Kaldenhoff, porte-parole de SOS Humanity,. En “stationnant” près des côtes européennes, l’équipage entend mettre la pression sur les pouvoirs publics, leur rappelant qu’ « un sauvetage n’est terminé qu’au moment où tous les survivants peuvent quitter le navire vers un endroit sûr ».

Ces associations collaborent activement entre elles pour récupérer les migrants. Le 4 décembre, le navire Louise Michel, intervenant pour « aider » un bateau gonflable avec une centaine de clandestins, a dû faire appel à son homologue, le Humanity 1, pour éviter que les garde-côtes libyens ne puissent interférer. Grâce à l’application de suivi du trafic maritime Vessel Finder, on s’aperçoit que les deux bateaux sont intervenus tout près du continent africain, ce qui a d’ailleurs donné lieu à quelques altercations avec les autorités libyennes…

Parti le 30 novembre du port italien d’Augusta, dans la province de Syracuse, le Geo Barents exige de débarquer au plus vite les 249 migrants qui se trouvent à bord. Deux femmes, de 26 et 18 ans, ont déjà été évacuées par hélicoptère vers Lampedusa et Malte. L’une venait d’accoucher et l’autre était enceinte de neuf mois. Selon le même quotidien italien, la première aurait confié avoir pris la décision de quitter la Libye après y avoir travaillé en tant que femme de ménage pendant deux ans, n’en partant qu’au moment où                              « l’accouchement était imminent ». Mais elle n’a pas effectué seule cette traversée : ses autres fils, âgés de 2, 8 et 11 ans, l’accompagnaient… Cela a nom, selon Jean-Paul Gourévitch, de « migration prénatale » : « La femme enceinte se rend au dernier moment dans un pays où la prise en charge sera assurée et les services médicaux seront meilleurs. D’autant qu’à plus long terme, le nouveau-né pourra bénéficier de la nationalité italienne. »

En France, le phénomène est quotidien, avec « l’arrivée en nombre de jeunes Comoriennes enceintes à Mayotte »… Si les Italiens n’en veulent pas, l’humaniste Macron pourrait nous refaire le coup de l’Ocean Viking. Cela illustrerait parfaitement sa loi « émigration choisie ». Espérant que pour ne plus se ridiculiser et nous coûter moins cher, il évitera de les parquer dans un centre dédié et les confiera immédiatement aux innombrables ONG immigrationnistes qui se feront grand plaisir de s’en occuper et de les envoyer camper devant le Conseil d’État pour accélérer l’accueil qui leur serait dû… puis être récupérés au plus vite par les kyrielles de prédateurs et trafiquants qui les enverront (au mieux) vendre des cigarettes, des tours Eiffel ou de la drogue… sans parler des proxénètes qui se réjouissent à chaque arrivée.

Mitrophane Crapoussin

image_pdfimage_print
14

9 Commentaires

    • ya kekun qu’a un sous marin de poche ? a ec quelques torpilles de préférence

  1. Depuis des décennies l’aéroport d’Orly sud voit débarquer quotidiennement des femmes enceintes de huit mois venant accoucher en France. Personne n’a jamais rien dit donc ça continue tranquillement.

  2. Le coup des femmes africaines enceintes jusqu’au cou qui débarquent chez des cousines déjà nanties d’un appart , n’est pas nouveau ! En 4 ans les nouvelles arrivées auront obtenu depuis longtemps allocations de mères isolées, et logement social , étant prioritaires sur les malheureux Français ! Les préfectures ayant 30 % du parc HLM à leur disposition , les employeurs 30% également , pourront ainsi dispatcher les nouveaux venus dans TOUTES les municipalités, et c’est ainsi qu’aucune d’elle ne sera épargnée par ll’invasion migratoire imposée par le multimilliardaire américain Soros pour réaliser son idéologie de métissage de l’Europe et d’éradication de ses peuples et de leur civilisation greco romaine également fondée sur le christianisme qu’ils veulent faire disparaître grâce à l’arrivée massive de musulmans pour beaucoup incompatibles !

  3. LIRE
    39 ans
    lire : périnatal

    l’on ne dira jamais assez le rôle joué par les premiers
    immigrés , pour en faire venir d’autres ensuite.

    chaque immigré est une pompe aspirante sans fin , pour l’entrée
    de toute sa smala.

  4. En France, le phénomène est quotidien, avec « l’arrivée en nombre de jeunes Comoriennes enceintes à Mayotte »

    Le même phénomène se produit également chaque jour en Guyane
    ( quasiment sans en parler ) et pour la métropole, depuis . ans
    en 1983 , j’en avais déjà causé avec une gynécologue de centre
    péinatal, à Grenoble , dégoûtée par la réalité quotidienne de son métier

    elle avait fait des études de médecine pour soigner des françaises, en France.

    chaque jour arrivaient , vers le 8ème mois , des femmes logées chez les cousines déjà présentes et qui guettaient le jour J .

Les commentaires sont fermés.