Les juges empêcheront Marine d’appliquer son programme

Publié le 1 mars 2017 - par - 21 commentaires - 3 795 vues
Share

La dictature des juges n’a jamais été si bien expliquée et si bien traduite que dans cet article écrit par un avocat auprès du Conseil d’Etat et de la Cour de Cassation (vous savez, ces avocats spécialisés qui coûtent entre 5 et 15 000 euros… et qui sont obligatoires. Ce qui décourage plus d’un patriote de faire un recours, quoi qu’il en ait, quand il a perdu l’appel).

Il s’en écrit, des choses passionnantes, dans la Gazette du Palais dont nous avions parlé il y a peu… Et c’est fait pour l’édification des magistrats… Magistrats qui nous jugent, qui vont me juger après-demain. Intéressant, n’est-il pas ?

LE DROIT, UNE ARME AU SERVICE DE LA DÉMOCRATIE

Quel sera l’avenir de nos démocraties ? Quand les discours souverainistes et populistes trouvent chaque jour plus d’écho dans l’espace public, comment éviter de voir disparaître des libertés que nous pensions définitivement acquises ?

C’est l’enjeu essentiel des années à venir. La sortie programmée de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, l’élection de Donald Trump, l’incertitude inédite qui pèse sur le prochain scrutin présidentiel français sont autant de signes des failles structurelles du modèle démocratique occidental tel qu’il nous a été légué après la seconde guerre mondiale.

Les raisons de ce phénomène sont diverses. On peut certainement songer au déclin d’un système économique qui génère toujours plus d’inégalités et dont personne, pauvre ou riche, ne semble se satisfaire.

On peut avancer ensuite la disparition progressive de toute notion de transcendance, qu’elle ait un fondement religieux, laïc ou simplement moral. Nourris de matérialisme, à coup d’American way of life, nous avons été élevés aux canons d’une société de consommation où chacun se définit désormais par ce qu’il a et non pour ce qu’il est.

Enfin, il est incontestable que la résurgence du phénomène terroriste a ravivé des craintes que les sociétés occidentales croyaient naïvement éteintes. La peur de la violence domestique paralyse une génération qui, n’ayant jamais connu la guerre, est prête à tout sacrifier à sa sécurité.

Face à ce repli des pays et des citoyens sur eux-mêmes, le Droit continue d’être la principale boussole de la justice, le premier outil démocratique efficace pour garantir nos libertés. Les dérives nationalistes ou démagogiques des programmes de certains candidats pourront encore, s’ils devaient arriver au pouvoir, être contenues par nos institutions, et en particulier par l’autorité judiciaire. Le décret sur l’immigration de la présidence Trump a été suspendu par un juge fédéral, la Cour suprême britannique a imposé la consultation du parlement pour sortir de l’Union européenne, le Conseil constitutionnel et le Conseil d’État français ont fixé un cadre aux mesures de l’état d’urgence dont le gouvernement ne pourra s’affranchir ; autant d’exemples du rôle cardinal des juges pour garantir la démocratie face à la défaillance de certains élus pourtant censés l’incarner.

Les discours défaitistes qui augurent la fin de notre société sont à la mode mais ils sont stériles, souvent tenus pas ceux-là mêmes qui, après avoir largement profité d’un système sont les premiers à vouloir l’enterrer.

Je leur préfère les discours de résistance. Oui, les temps sont durs ! Qui pourrait le nier ? Mais nos institutions sont fortes. Elles ont été bâties à l’ombre de menaces autrement plus graves. Il faut leur faire confiance.

Quoi qu’en pensent nos hommes politiques, le Droit n’est pas un instrument de satisfaction électoraliste mais la colonne vertébrale de notre société. À trop l’oublier, ils risquent de l’apprendre à leurs dépens.

Télécharger le texte en pdf Tribune_de_Patrick_Spinosi

Christine Tasin

 

Bref, on assiste à une incroyable manipulation et sémantique et intellectuelle.

Le demos, le peuple, vote pour sortir de l’UE ?

L’émanation du DEMOS, le juge, nommé pour faire appliquer ses lois et ses volontés, doit s’y opposer.

Le demos vote pour un candidat anti-immigration ?

L’émanation du DEMOS, le juge, nommé pour faire appliquer ses lois et ses volontés, doit s’y opposer.

Le demos vote pour la souveraineté de sa nation ?

L’émanation du DEMOS, le juge, nommé pour faire appliquer ses lois et ses volontés, doit s’y opposer.

Et il doit s’y opposer au nom de la liberté…

Champion du sophisme le sieur Spinosi…  Adieu la liberté du peuple. Adieu la démocratie. Adieu la constitution française et ses fondamentaux, la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1789 :

Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

Mais quand on s’appelle Spinosi, on a tous les droits, surtout ceux de marcher sur la Constitution.

Parce que, quand on s’appelle Spinosi, on est convaincu de penser juste, de détenir le bonheur de l’humanité dans sa main. Il ne serait pas un peu de l’internationale socialiste, le sieur Spinosi ?

Parce que celui qui affirme sans rire que s’opposer à l’immigration et à la dictature de l’UE serait une défaillance des élus montre clairement son camp, celui de la mondialisation brutale et du Grand Remplacement. Des idéologies, des choix politiques… que le peuple et ses élus n’auraient plus le droit de remettre en cause.

Bref, Spinosi a pris les écrits de Soros comme livre de chevet et a décidé unilatéralement qu’ils remplaceraient la Constitution française, votée par le peuple…

Et les gardiens de la constitution Soros sont les juges. Simple, il suffisait d’y penser.

On comprend d’autant mieux les attaques de Marine hier contre les magistrats et la nécessaire réforme de la justice qu’elle prône.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/27/lavocat-spinosi-menace-marine-les-magistrats-devront-empecher-frexit-anti-immigration/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
lombard

les juges ne sont QUE des fonctionnaires, et eux doivent être au service du peuple.
ils n’ont et ne doivent avoir aucun pouvoir pour juger le peuple et ses choix ni les politiques dans leurs actes politiques.
de plus c ‘est très bête pour ces juges mais dénoncer les crimes est une obligation légale en france, et l’excision(222-1 cp français ), la circoncision (222-1 cp français ), le terrorisme, etc sont des crimes hihihihih
donc cette levée d’immunité ne peut avoir la moindre valeur en droit, et elle ne peut pas ne pas le savoir.
a elle de se défendre
hélène

Gabriel Zallas

Et avec les deux jambes cassée à titre de d’argument difficilement contournable vous ne croyez pas que ces juges ‘au dessus des lois » ne rentreraient pas dans la voie de la raison issue de la pensée populaire ?

Romanin

Punaise Christine, il a vraiment une tête de faux-cul ostrogoth de la photo d’accompagnement. C’est lui le spinomachin qui a le droit de vie et de mort???
Oui, les temps sont durs!

jean noel segni

Qu’ils fassent bien attention la guerre civile n’est pas loin .juges ou avocats n’y changerons rien ….

Matt

Nos « institutions fortes » ne peuvent strictement rien contre le fascisme islamiste qui se propage comme un cancer. Article complètement anachronique d’un auteur qui n’a pas du tout compris en quoi consistaient les événements qui nous attendent.

madeleine

Qu’a décidé la « Justice » à propos de François Hollande qui a divulgué des « secrets d’Etat » au travers de son livre écrit par les deux journalistes auxquels il s’était confié. C’est une faute grave qu’a commise Hollande et il doit être jugé comme tout citoyen.

Clamp

Et pour mettre fin au régime des juges, il faut en priorité dissoudre les deux Conseils dès l’investiture. Priorité absolue. Difficile cependant d’expliquer aux français que c’est pour mettre fin à une dictature et non pour en instituer une comme on voudra le leur faire croire. Qu’il lui faudra du talent à Marine. Et de la liberté, laquelle, ces même juges feront tout pour bâillonner, avec le soutien des médias. Quel spectacle déprimant.

le brebis galleux

PS : lapsus, par « président » je parle de Mac Ronschild…

le brebis galleux

Je n’ai jamais assisté, ni personne, à une aussi infecte élection présidentielle avec ce bobard incarné comme président, aidé par des forces tellement puissantes qu’il peut agir comme un dictateur de régime bananier…

adrien

« nous avons été élevés aux canons d’une société de consommation où chacun se définit désormais par ce qu’il a et non pour ce qu’il est ». Même si on veut le contraire, dans cette société ne rien avoir c’est n’être rien…..

tirebouchon

Spinosi….Spinosi…..Ce patronyme me rappelle celui d’un grand philosophe du 17ieme siècle Baruch Spinoza…Ce philosophe avait été excommunié par les chefs religieux de sa communauté….Cette prise de position de ce Spinosi me fait froid dans le dos…A lui seul il prononce un Herem à l’égard de tous les patriotes de la France…Par cet article cet avocat sectaire et dangereux pour la Démocratie démontre avec précision que la grande majorité des gens de justice se croient détenteurs de tous les droits et que le vrai pouvoir est entre leur main…Pauvre France il y a vraiment un grand coup de balai à donner…Cet avocat nauséabond ignore en toute conscience la séparation des pouvoirs.

hoplite

Certains ont connus le régime des colonels, nous nous connaîtrons le régime des juges si nous ne mettons pas le hola.

bm77

Ces gens , je parle des magistrats pourraient nous mener à la guerre civiles.
C’est la République des juges avec tous les dangers de dérive totalitaire et l’instrumentalisation qui pourrait en être faite par exemple par l’UE dont ils s’inspirerait pour saborder Marine.
C’est le déni de démocratie au profit des puissants contre la volonté populaire.
Il faut que au de là même des partisans de Marine l’ensemble de la classe politique se réveille. Qu’est-ce qu’il attend Fillon pour réagir et tous les autres d’ailleurs !
Sa mise ne examen est un scandale de par la façon dont elle a été précipitée pour le tuer politiquement avant les élections et même si je n’aurais pas voter pour lui.
Il y a un type qui a déjà sévi aux manettes et qui veut faire place nette pour son poulain!

pascal

Et elle fara quoi avec la justice? Elle la mettra à sa botte?

Maggellan

L’institution judiciaire est la gardienne du droit et, est en charge de le faire appliquer. Le droit étant l’ensemble de la législation qui régente une société, La justice est donc là pour faire respecter cette législation et non pour juger de son bien fondé. Elle n’est pas le législateur !!!!!
La législation quant à elle, est affaire de parlementaires et donc…de politique: Elle peut changer à tout moment ( au grès des étiquettes politiques ) ou être adaptée en fonction de facteurs aussi divers que variés….
En d’autres termes, l’institution judiciaire ( en théorie ) n’est pas là pour prendre des positions politiciennes par l’intermédiaire notamment, de ses syndicats. Dans le cas contraire, la justice ne peut plus se targuer  » d’indépendance « 

Boudry

Sauf que les juges ont droit a l’interprétation des lois !!! c’est aussi pour cela qu’il y a beaucoup d’appels…..Et que ces mêmes appels tombent  » à l’eau  » vu le prix de revient !!C’est aussi pour cela  » qu’on  » en veut à la justice !!!

YAYA

Et quand, nous, empêcherons-nous les juges de favoriser les islamistes plutôt que les européens ???… Alors, on va enfin bouger ?

Boudry

Précisément ce comportement est tellement flagrant qu’il faut bien se rendre à cette évidence que la justice est  » pourrie » …….

hathoriti

Je ne sais pas où on va, coup d’Etat ou guerre civile, mais on va vers des lendemains qui feront déchanter les français…Une personne (pro FN) me disait, pas plus tard qu’hier : » si Marine est élue, elle ne pourra pas tenir une semaine!  » J’espère que si, que l’armée et la police seront de son côté, mais…je pense que ça va chauffer juste avant et pendant les 2 tours. Les fils de pute sont capables de tout et des pires coups bas !

lombard

bonjour MARINE élue ;sera représentative de plus de 50% des votants ,donc la minorité sera malgré tout forcé par le respect du vote comme pour toute démocratie !! maintenant les échauffourées craint seront l’œuvre principalement des délinquants et des muzz qui perdrons pour l’un ,leurs possibilité soit de casser et trafiquer dans l’impunité et pour l’autre ,les muzz qui vont devoir se plier a la démocratie !! quant a l’armée ,elle est infiltrée par trop de muzz pour la penser efficace et loyale a la démocratie!! maintenant la démocratie exprimée sera appliquée par vous , moi, le voisin qui seront allé voter !! et plus nous serons nombreux a voter meilleurs en sera le résultat , surtout si MARINE est choisie !!

Epicure

Vous écrivez:  » La peur de la violence domestique paralyse une génération qui, n’ayant jamais connu la guerre, est prête à tout sacrifier à sa sécurité. »
Or je crois savoir que c’est l’expérience de la guerre de 14-18 qui a paralysé les Français face à ce risque d’une guerre nécessaire, et inévitale, avec l’Allemagne de Hitler….
S’il y a des Français belliqueux, La France, elle, ne l’est guère; aujourd’hui comme hier…C’est sa faiblesse souvent: La hardiesse inconséquente des uns et la couardise de presque tous…Le vrai courage est de faire face au Réel….comme les 0,7% de Résistants…!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Pour le moment, il semble qu’incapables presque tous azimuts, de décider raisonnablement, nous allions vers le Coup d’Etat…