Aymeric Chauprade dénonce l'imposture de la Cop et défend le nucléaire

Nucleaire
Encore un texte d’homme libre, ce samedi, en la personne de celui d’Aymeric Chauprade, député européen, qui, prenant le contre-pied de tous les discours officiels (où personne n’a parlé de la démographie en Afrique) explique, à juste titre, que pour éviter le réchauffement climatique, il faut développer le nucléaire. De quoi provoquer une attaque cardiaque chez nombre d’écolos…
Lucette Jeanpierre
La vraie leçon de la Cop 21, c’est que le salut passe par le nucléaire
La COP 21 se termine et a été l’occasion d’un immense lavage de cerveau médiatique qui visait à promouvoir le solaire, l’éolien, l’usage de la biomasse et l’efficacité énergétique. On nous a asséné des reportages sur le Costa-Rica ou El Hierro, des exemples en aucun cas transposables aux besoins des pays industriels et des pays émergents. On a oublié de nous révéler la réalité du contre-exemple énergétique allemand : l’Allemagne, même en décroissance démographique, n’arrivera pas à sortir du nucléaire et du charbon pour sa production électrique laquelle devra reposer sur des importations ; elle n’arrivera donc pas à décarboner les secteurs non électrifiés de son économie. Sa production électrique perturbe déjà les réseaux électriques de tous ses voisins.
La vérité est qu’il est impossible de subvenir aux besoins du monde en s’appuyant sur les seules sources définies politiquement comme renouvelables.
Paradoxalement, la COP se sera déroulée dans un pays qui a démontré premièrement que le nucléaire pouvait faire diminuer durablement et massivement les émissions de CO2, deuxièmement que le nucléaire est renouvelable lorsque le réacteur Phénix recycle quatre fois son combustible.
Malheureusement, le nucléaire continue de faire l’objet d’une désinformation de la part de nombreux médias en Europe. L’exemple de Fukushima est éclairant : l’accident a été associé aux 20 000 victimes d’un tsunami, alors même que les populations n’ont pas reçu de doses significatives de radiations, seulement quelques millisieverts, c’est à dire bien en-deçà du seuil de risque. Les rejets de la centrale japonaise ne perturbent pas la radioactivité naturelle de l’océan, mais ceci n’a pas été audible car la radioactivité naturelle reste un tabou dans nos établissements scolaires. Enfin la surface de la zone évacuée au Japon devrait être comparée à la surface rendue inconstructible par les éoliennes et les mines de lignites. La superficialité du traitement médiatique est trahie aussi par l’amalgame fait entre la centrale de Fukushima et nos réacteurs français. Le simple examen du système physique montre pourtant trois différences importantes : l’écoulement du réfrigérant, la neutralisation de l’hydrogène en l’absence d’électricité, et la filtration des rejets.
La conclusion objective est que nos réacteurs, dont la sécurité a de surcroît évolué depuis leur construction, n’auraient pu provoquer un accident similaire. Si donc des réacteurs datant des années 60 ne provoquent pas de victimes des radiations, on peut être confiant dans les nôtres.
Toute argumentation non antinucléaire reste cependant interdite en France : le remarquable film « La promesse de Pandore » qui décrit le parcours d’écologistes américains convertis au nucléaire n’a ainsi trouvé aucun distributeur en France.
Quatre grands climatologues sont venus nous rappeler que seul le déploiement du nucléaire peut résoudre le problème climatique. Pratiquement, il s’agirait de construire dans le monde 2000 réacteurs REP et CANDU en 20 ans, puis 12 000 surgénérateurs entre 2040 et 2100. A côté d’un déploiement raisonnable de l’éolien et du solaire, le réchauffement serait ainsi limité à la fourchette 2,4 à 2,8°C. Pour descendre encore plus bas, entre 2,0 et 2,4 °C, il faut des émissions négatives, c’est à dire stocker massivement du CO2 issu de la combustion de la biomasse, approximativement la masse que l’on extrait du combustible fossile aujourd’hui. Et c’est une autre affaire compte-tenu de la croissance de la population mondiale !
Aymeric Chauprade
http://aymericchauprade.com/la-vraie-lecon-de-la-cop21-cest-que-le-salut-passe-par-le-nucleaire/
« Un accord universel contre le réchauffement climatique a été adopté à Paris »
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/12/97001-20151212FILWWW00149-un-accord-universel-contre-le-rechauffement-climatique-a-ete-adopte-a-paris.php

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. Indépendamment de ce qu’il dit sur la COP(je ne veux pas en discuter ce soir), Chauprade est un abruti qui a tourné le dos à son camp et qui n’a pas la décence de démissionner d’un poste qu’il tient de la seule étiquette FN. Peut-être un intellectuel brillant, mais pas un homme fiable. Je le lui ai fait savoir d’ailleurs.

  2. Merci infiniment pour cet article merveilleusement intelligent.
    Oui, deux oublis dans la COP 2. Premièrement, la guerre des ventres menés par l’islam et qui font exploser la démographie mondiale, catastrophe fondamentale de la Terre. Deuxièmement l’agriculture intensive et carnée qui font exploser les chiffres de l’émission de gaz à effet de serre carbonés, qui, réchauffement ou pas, contribuent incontestablement à l’acidification de l’océan, catastrophe écologique majeure à arrêter de toute urgence.

  3. Chauprade est un charlatan , il ne connaît rien au nucléaire pour sortir pareilles âneries !! Que fait-on du combustible IRRADIÉ en fin de vie ?? Plus de CN = plus de combustible à stocker pendant des millénaires . Ce combustible , hautement radio-actif , est essentiellement composé de Pu 239 ( plutonium ) qui a une demi -vie de 24.000 ans , çàd. qu ‘ il perd la moitié de sa radio-activité pendant cette période . On fait quoi alors ???

    • @ Vova
      C’est vous qui êtes un ignorant exécrable. Comment faut-il vous expliquer que les centrales d’un futur proche pourront recycler les déchets ?
      Comment ne comprenez-vous pas que même si cela n’avait pas été le cas, la longueur précisément de leur durée de vie fait qu’on a justement quasiment l’éternité pour savoir comment les exploiter au mieux. 24000 ans, c’est plus du double de l’Histoire de l’Humanité, comment faîtes-vois pour ne pas anticiper l’inquantifiable explosion technologique qui va déborder pendant même une fraction de ce temps ?
      Vous sortez l’argument primaire du bobo ignare et soumis sans même lire qu’il vous explique avoir 10 trains d’avance sur vous et vous osez l’insulter ? Tous les gens informés savent que le nucléaire est LA solution écologique.

            • @ Vova
              Comme vous : aucune. Mais je suis expert dans la lutte contre le sophisme, que je hais de toutes mes forces, comme ceux qui s’y abaissent.
              Alors maintenant que vous avez brassé assez d’air pour rien, qu’est-ce que vous attendez pour vous renseigner sur ce que proposent pour demain les ingénieurs nucléaires à la pointe de la recherche ?

  4. Bien entendu que la COP21 est une imposture, elle n’existe que pour faire payer les pays développés par la taxation. Baisser la part du nucléaire de 75% à 50% en faisant croire que la différence sera compensé par les énergies renouvelables ce qui est martelé par les marxistes verts incultes sur l’éolien et le photovoltaïque !!!! sachant qu’une éolienne à un rendement de 23% et les panneaux solaires de 13% en puissance fournie et non installée comme cela est souvent annoncé dans les reportages de la désinformations alors ceux qui y croient attendez vous a payer l’électricité bien plus cher et sachez que ces énergies sont subventionnées sur vos factures d’électricité…….

  5. Et Hollande a programmé la COP21 et la conclusion juste avant les régionales . C’est un petit malin , pardon un gros malin .

  6. La COP 21 est effectivement une escroquerie Obama-Hollande qui consiste à désigner l’humanité responsable d’un phénomème qui la dépasse et concerne le fonctionnement de l’Univers
    Ceci afin de justifier de nouvelles taxes

  7. En 1900 un peu plus de 1,5 milliard d’habitants sur terre ; aujourd’hui – seulement un siècle plus tard – plus de 7 milliards ; en 2025 – c’est à dire demain – près de 10 milliards !
    Comment ne pas voir là , dans ces chiffres , une des causes majeures de ce qui arrive aujourd’hui ?
     » La bombe à retardement démographique  » disait Cousteau à Rio en 1992 avant de se faire traîner dans la boue .
    Nous aurons beau faire toutes les contorsions voulues , tricoter de beaux discours « humanistes » , adopter des solutions d’avance inefficaces … Tant que nous détournerons le regard de ces chiffres les efforts ( et contributions ) que l’on nous demandera seront vains .


  8. 1 °
    deuxièmement que le nucléaire est renouvelable lorsque le réacteur Phénix recycle quatre fois son combustible.
    Ou est installé le réacteur  » pHénix  » ????
    —-
    2 ° Question de la disponibilité de la ressource Uranium ?

    • pourquoi le thème de la surpopulation rete-t-il tabou dans ce genre de réunion ?
      Si les 100 milliards qu’on va verser annuellement aux populations à la démographie galoppante étaient soumis à l’obligation d’utiliser des contraceptifs et des préservatis, au lieu de regarder ailleurs, on règlerai une partie du problème du réchauffement
      Au lieu de cela, on les laisse faire et on subit ensuite leurs déferlements démographiques en Europe.

      • Pour répondre à « lecteur », le réacteur Phénix est installé dans l’enceinte de Marcoule. A l’arrêt depuis 2010 et en cours de démantèlement.

    • @ lecteur
      Il faudrait aussi développer le nucléaire au thorium refroidi par sels de sodium fondus, mais la disponibilité de l’uranium n’est pas un problème et comme l’auteur vous le dit, les centrales du futur pourront se nourrir des déchets des centrales d’aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.