Baby-Loup et burqa : de quoi se mêle l’Onu ?

Publié le 24 octobre 2018 - par - 22 commentaires - 938 vues
Share

Je vous le dis tout net, concernant les lois de la physique appliquées aux personnes, j’hésite souvent entre l’infiniment petit et l’infiniment grand.

L’infiniment petit dans le degré d’intelligence.

L’infiniment grand dans le degré de sottise.

Je parle ici du Comité d’éthique de l’ONU.

Je reviens sur l’affaire de la condamnation de la France par le comité d’éthique de l’ONU pour le licenciement d’une femme voilée par la crèche Baby-Loup et pour l’interdiction du port du voile intégral dans l’espace public.

La France aurait violé les articles 18 et 26 du pacte international relatif aux droits civils et politiques en interdisant le voile dans un espace privé mais qui accueille du public et le voile intégral.

Sur le fondement de l’alinéa 1 de l’article 18 du pacte, chacun a effectivement la liberté de  « manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou en commun, tant en public qu’en privé, par le culte et l’accomplissement des rites, les pratiques et l’enseignement ».

Mais cette latitude est limitée par l’alinéa 3 du même article qui stipule que la liberté de manifester sa religion peut faire l’objet des seules restrictions prévues par la loi et qui sont nécessaires aux libertés et droits fondamentaux d’autrui.

Or le principe de laïcité à la française est de garantir la liberté religieuse sous réserve d’en limiter l’expression ostentatoire afin que chacun puisse avoir ses convictions intimes sans heurter les convictions d’autrui.

La laïcité à la française met donc sur le même plan toutes les religions, et il n’y a alors aucune discrimination puisque l’interdiction de manifestation ostentatoire s’adresse aux catéchumènes de l’ensemble des cultes.

Le Comité d’éthique de l’ONU ne peut même pas prétendre qu’il y a violation de l’article 26 du pacte qui interdit toute discrimination, notamment en fonction de la religion.

En niant le principe français d’égalité applicable à tous les cultes pour privilégier seul l’islam, le comité d’éthique de l’ONU a rendu un avis partial qui n’a aucune valeur et qui va même à l’encontre des valeurs qu’il est censé défendre. En refusant de tenir compte de l’alinéa 3, le comité d’éthique de l’ONU vient de montrer qu’il a perdu toute éthique et qu’il est à la solde d’une des parties.

Mais on ne peut pas dire que le comité de l’ONU s’est ingéré dans le droit interne français dans l’affaire de Baby-Loup : le législateur français a très mal œuvré là-dessus puisque seul le voile intégral est interdit dans l’espace public pour des raisons de sécurité et d’identification, les signes ostentatoires interdits seulement dans les établissements scolaires hors université, et le port du foulard dans la seule fonction publique au nom du principe de neutralité.

Les entreprises privées  doivent donc se débrouiller avec leur règlement intérieur et les seules restrictions admises en cas d’atteinte à leur image, intérêts commerciaux ou pour des raisons de sécurité : il aurait fallu tout interdire au nom de la liberté et des droits fondamentaux d’autrui comme le prévoit l’alinéa 3.

Sur la burqa, le Comité d’éthique est encore plus grave dans l’idéologie pro-musulmane.

L’alinéa 3 de l’article 18 du pacte dispose que la sécurité est un autre motif de restriction à la liberté de manifester sa religion.

Or la loi sur l’interdiction du port du voile intégral en France a bien été prise dans le cadre de la sécurité, loi bien mal appliquée d’ailleurs puisque l’on vient de voir un évadé recherché numéro 1 se promener tranquillement en burqa dans toute la région parisienne.

En niant l’existence de l’alinéa 3 de l’article 18 du pacte dont il était obligé de tenir compte lors de l’examen de la requête, le Comité d’éthique de l’ONU s’est totalement déconsidéré.

Pire, ces experts montrent qu’ils veulent désarmer juridiquement  et en pratique la France, en laissant la possibilité aux terroristes d’aller et venir égorger et poser des bombes en toute sécurité sous couvert d’anonymat.

Dès lors les membres de ce Comité ne peuvent être considérés que comme des complices du terrorisme, et notre pays en guerre est en devoir absolu de les condamner à ce titre.

Ces individus doivent faire l’objet d’une mise en examen immédiate, avec mandats d’arrêt internationaux et demandes d’extradition.

Nous avons vu que, sur le voile, le législateur français n’a pas fait le job comme il le fallait, et la loi sur le voile intégral n’est même pas appliquée dans les faits, qui voit des évadés de prison vaquer en toute quiétude.

Il fallait tout interdire en tous lieux publics, privés accessibles au public ou privés avec du personnel auquel on n’a pas à faire état de ses convictions sous peine d’en heurter d’autres.

Seuls dérogeraient les lieux privés comme le domicile ou des lieux spécifiques de rencontre privés prévus à cet effet,  comme le nudiste a ses plages.

Mais outre leur manière de légiférer indigne d’élus de la République laïque qu’ils sont censés représenter, nos politiciens sont bien les incapables que l’on soupçonnait.

Au lieu d’attendre passivement ces avis, ils auraient déjà dû attaquer les musulmans devant ce même Comité pour faire interdire le Coran et tous les textes qui en découlent, qui ne sont que des appels à la haine, à la discrimination et à l’assassinat et fermer toutes les mosquées dans notre pays sur le fondement de l’article 20 du Pacte :

« Article 20

  1. Toute propagande en faveur de la guerre est interdite par la loi.
  2. Tout appel à la haine nationale, raciale ou religieuse qui constitue une incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence est interdit par la loi ».

Ils auraient déjà dû dénoncer tous les musulmans de la planète devant ce Comité d’éthique de l’ONU comme discriminants envers tous les non-musulmans du monde sur le simple fondement de la proclamation des droits de l’homme islamique, incompatible avec la déclaration universelle des droits de  l’Homme de 1948, puisque la première se comprend uniquement sous le sceau de la Loi  dont Dieu seul est l’auteur (déclaration islamique universelle promulguée à Paris le 19 septembre 1981) et s’interprète uniquement par la charia (déclaration du Caire du 2/8/1990), ce qui la réserve par définition au profit des seuls musulmans, d’où il découle que les non-musulmans, par l’interprétation du texte général par la seule charia, n’ont en pratique aucuns droits de l’Homme en terre musulmane.

C’est la tactique musulmane au grand  jour : donner des gages formels dans un texte général pour endormir les soi-disant élites de la planète mais appliquer l’inverse dans la réalité par le jeu des interprétations et des usages locaux : le cas de la chrétienne Asia Bibi au Pakistan aurait dû révulser tout l’ONU.

Duplicité et endormissement de l’ennemi, tout est codifié dans le Coran sous le nom de la taqîya.

Il faut dire que les musulmans sont en terrain facile à conquérir avec les bonnes consciences qui s’aveuglent de leur texte sur les droits de l’Homme de 1948, qui imaginent que le musulman est dans la même disposition mentale respectueuse de pensée et les politiciens incapables majeurs d’Occident qui tendent les fesses à tout ce qui passe pour mieux prendre les températures électorales (dans ce dernier domaine d’ailleurs, la prise de température électorale fesses tendues auprès des musulmans, il apparaît qu’après le hand-ball et le foot, les politiciens français ne sont pas loin de donner sa troisième Coupe du monde à la France).

L’incompatibilité entre les deux textes vient aussi de ce que la déclaration séculière de 1948 tire sa source et a été rédigée par des hommes et des femmes (René Cassin et Eleanor Roosevelt notamment) tandis que les déclarations musulmanes tirent leur source de la loi divine et ont été rédigées exclusivement par des musulmans.

Au besoin tous les chrétiens d’Orient, du Nigeria, du Pakistan, d’Indonésie et de tous les pays où le musulman impose son Coran peuvent aller témoigner à l’ONU des infamies qu’ils endurent tous les jours, il suffit de les convoquer à la barre du tribunal qui devra juger des crimes islamiques perpétuels.

Il serait enfin temps, si nous arrivons à changer de politiciens dans toute l’Europe, ce qui me paraît incontournable pour sortir du merdier actuel et retrouver notre souveraineté continentale, que tous les partis patriotes de l’Union commencent à se pencher sur les moyens légaux de mettre l’ensemble de la communauté musulmane planétaire au ban des nations dès que le pouvoir aura changé de mains à Bruxelles dès 2019.

Avec un peu d’huile de méninge cela devrait le faire, au besoin en créant un nouveau Tribunal pénal international.

Dernière hypothèse, si le Comité d’éthique de l’ONU, en dépit de la réalité, persistait à ne pas condamner les musulmans pour leurs crimes perpétuels contre l’humanité et interdire l’islam et tous ses signes extérieurs distinctifs d’appartenance dans le monde entier, alors plus rien ne peut s’opposer à ce que tous les patriotes d’Europe se convertissent à l’hindouisme et arborent fièrement leur svastika  de la manière la plus ostentatoire qui soit, en brassards, en boucles d’oreilles, en colliers, en flocage sur vêtements ou par tout autre moyen approprié.

Si l’ONU et les politiciens actuellement au pouvoir maugréaient, ce serait alors deux poids deux mesures, position intenable juridiquement car discriminatoire.

En effet, de quel droit égalitaire les criminels contre l’humanité de l’islam pourraient porter en public leur signe d’appartenance à l’ignominie musulmane tandis qu’on interdirait à des religieux de paix et de tolérance hindouistes de porter fièrement leur svastika pour évangéliser ?

Articles 18 et 26 du Pacte International :

« Article 18

  1. Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté d’avoir ou d’adopter une religion ou une conviction de son choix, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou en commun, tant en public qu’en privé, par le culte et l’accomplissement des rites, les pratiques et l’enseignement.
  2. Nul ne subira de contrainte pouvant porter atteinte à sa liberté d’avoir ou d’adopter une religion ou une conviction de son choix.
  3. La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l’objet que des seules restrictions prévues par la loi et qui sont nécessaires à la protection de la sécurité, de l’ordre et de la santé publique, ou de la morale ou des libertés et droits fondamentaux d’autrui.
  4. Les États parties au présent pacte s’engagent à respecter la liberté des parents et, le cas échéant, des tuteurs légaux de faire assurer l’éducation religieuse et morale de leurs enfants conformément à leurs propres convictions ».

« Article 26

Toutes les personnes sont égales devant la loi et ont droit sans discrimination à une égale protection de la loi. A cet égard, la loi doit interdire toute discrimination et garantir à toutes les personnes une protection égale et efficace contre toute discrimination, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique et de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation ».

Jean d’Acre

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
reuri

Le machin onu devrait être vitrifié, même le peuple américain subit cet espèce de gouvernement mondial rempli de parasites non élus. Marre de toutes ces instances internationales.

patphil

j’attends avec impatience que ce comité onusien s’en prennent aux états qui imposent le voile islamique!
silence assourdissant des zotorités françaises pourtant si promptes à recadrer orban ou salvini

Carole

Mais c’est devenu quoi à présent l’ONU pour trouver normal que des femmes circulent dans cet accoutrement de la honte qui les rabaisse au stade d’objet, accoutrement utilisé par des malfaiteurs en cavale qui plus est ?

Aux Armes Citoyens

Une preuve de plus que la souveraineté de la France n’existe plus du tout et que toutes les lois abominables et/dégradantes, toutes les décisions, tous les décrets, toutes les conneries qu’on subies sont du fait de l’extérieur, d’organismes mondiaux qui nous sapent toutes nos bases millénaires qui ont fait leurs preuves et œuvrent allègrement au génocide de la race blanche.

lavandin

Que l’ONU s’attelle d’abord aux problèmes de liberté dans les pays musulmans, en commençant d’abord par les libertés de penser, d’expression , et de culte, des libertés des femmes, du cas d’ASIA BIBI au PAKISTAN, et des minorités opprimées. Vaste programme!!

katarina prokovich

oui j’oublie le Vatican fait l’inverse de l’ONU, il demande et force des religieuses de Vendée a retirer leurs voiles, alors qu’elles vivent dans un couvent, on les voit même pas? c’est quoi son bordel, en France, on nous emmerde pour que les femmes portent un voile, alors que ce ne sont pas des religieuses, et le pape qui force des religieuses à ne plus le porter? cela cache des choses malsaines

Aux Armes Citoyens

Katarina, le vatican est satanisé. Le pape a été dénoncé, preuves à l’appui, comme étant un véritable hérétique.
Et vous savez quoi ? Il s’assied dessus, il ne répond même pas aux courriers d’alerte des chrétiens sur ses agissements.

Aux Armes Citoyens

Pouce rouge : il n’y a que la vérité qui blesse, n’est-ce pas ?

katarina prokovich

c’est le monde à l’envers car l’ONU, c’est des pays non démocratiques mais totalitaire, et les experts dont ils parlent les journalistes, ne sont pas des experts mais des gens qui ont votés pour que l’Arabie Saoudite préside ce comité, les droits de l’homme et des femmes, oui! c’est pour cela qu’ils nous attaquent et nous recommande de laisser les gens se balader en niqab, comme Redoine Faïd, comme ça des terroristes pourront se balader, tuer, faire des attentats dans l’anonymat, mais ce comité n’a aucuns pouvoirs, mais il faut pendre ceux qui ont votés pour eux, c’est bien connu,… lire la suite

soldat de dieu

l onu c est une majorité de pays pauvres qui rêvent de mettre la main sur nos richesses en nous envahissant et en fesan des lois pour empêcher de ce défendre

Anne Lauwaert

Allez sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_d%C3%A9mocratie
Vous y lirez qu’en 2016 a l’ONU il y a 19 pays démocratiques – 57 démocraties imparfaites – 40 régimes hybrides – et 51 régimes totalitaires – et cet ONU vient nous dire ce que nous devons faire ?
Qu’est-ce que nos pays font dans cet ONU ? qu’est-ce que cet ONU a à nous dire ?

Fleur de Lys

Débat sur la burqa en France (VIDEO)

https://youtu.be/5qZwpf9dz5A

Spipou

Les condamnations de ce comité d’éthique sont-elles impératives et contraignantes, ou ont-elles valeur de simples recommandations ? L’ONU a-t-elle le pouvoir de les faire appliquer ?

Anne Lauwaert

Non, l’ONU c’est un salon où l’on cause, qui coute très cher et où ce n’est pas la qualité démocratique qui compte mais la quantité idéologique

Spipou

Merci, Anne.

☺ J’ai toujours du mal avec les retourneurs de pouces vers le bas. Si vous pouviez m’aider à comprendre : en quoi, à votre avis ma question les a-t-elle choqués ?

PROVENCE83

Voila encore un bel exemple qui bafoue la souveraineté de l’Etat. Au lieu de se poser en donneurs de leçons, ces fameux experts en connerie feraient mieux de s’occuper des grands conflits mondiaux . En voila encore qui doivent palper pour s’ennuyer et ne rien foutre . Au lieux de prôner la paix(ce qui est leur raison d’être) , ils encouragent à enfreindre les lois d’un pays souverain, pour dresser des communautés les unes contre les autres. Affaiblissant ainsi la sécurité des citoyens par le masquage ne permettant pas l’identification de l’individu ( ex: rédoine )

Allonzenfan

L’ONU est noyautée par les pays à majorité islamique, ce qui explique ses dérives permanentes en faveur de l’Islam et ses condamnations à répétition de l’État d’Israël !

andrej

Jean,
L’ONU, ce machin comme disait DeGaulle; on peut y ajouter l’EU qui ne vaut guère mieux.
Combien coutent ces 2 machins? On pourait en construire des logement utiles avec cet argent.
Remettre l’art. 35 de la constitution de1793 en marche nous rendrai bien service.
Cordialement.

Claire

l’ONU est infestée de pays musulmans qui ne respectent absolument pas les droits de
l’homme ! Alors on comprend qu’ils tentent l’intimidation !

kabout

encore une preuve que notre pays n’est pas libre d’appliquer ses propres lois,il faut toujours qu’il y ai soit des associations,des LDH,la c’est l’ONU…….il faut se débarrasser de tout ces trucs inutiles et passer outre.

Anne Lauwaert

si, nos pays sont libres, mais ce sont nos zélites qui sont manipulées – la faute aux citoyens qui votent pour ces gens !

Dupond

Marseille est un spectacle !!! on voit maintenant des françaises couvertes de toutes ces guenilles ……ce qu’il y a de bien c’est que comme elles sont grosses comme la porte d’aix et que leur visage apparent montre leur laideur elles peuvent vivre leur foi avec tranquilité sans attirer « l’eventuel » regard d’un male un peu ésseulé . On se demande quel bestiaux pourrait saillir ces laideurs ambulantes  » une carte de séjour » probablement . Le plus triste c’est que quand elles se feront tabasser par leur con joint « modéré » il se trouvera des voisins pour prevenir les flics alors qu’il faudrait… lire la suite