#BalanceTonPorc : une délation d’Etat assumée

Publié le 21 octobre 2017 - par - 68 commentaires - 1 788 vues
Share

Il est des jours où notre société ressemble furieusement à un asile d’aliénés en proie à une folie collective provoquée par cette drogue à laquelle carbure l’Occident : la mentalité SJW (Social Justtice Warrior) dont les symptômes sont un culte pavlovien des minorités et la haine sectaire de la prétendue « majorité dominante ». Comme l’a jadis dénoncé le regretté Umberto Eco, c’est dans les réseaux sociaux que cette folie a trouvé un tremplin pour se propager.

#BalanceTonPorc, c’est ce hashtag qui figurait dans les trending topics de Twitter au début de cette semaine. Lancé au cours du week-end dernier par la journaliste féministe Sandra Muller, dans le but d’inciter les femmes à « dénoncer les harceleurs », ce hashtag consistait à rapporter un harcèlement ou une agression dont les femmes auraient été victimes et à donner le nom des présumés coupables.

Un hashtag repris plusieurs centaines de fois. Unetelle dénonce son patron qui lui a effleuré le coude ou qui l’a complimentée sur son parfum, telle autre balance son voisin qui lui lance des regards lubriques quand il la croise ou son collègue lourdingue qui chante des chansons paillardes pendant la pause, d’autres évoquent ces mufles qui s’assoient dans les transports, jambes écartes, comme s’ils étaient fiers d’avoir des burnes… Tout cela relèverait du « harcèlement sexiste et sexuel« , nouvelle expression orwellienne qui vient s’ajouter à la logorrhée schiappesque. Si les « accusés » ont le privilège de voir leurs noms (et parfois leurs photos) défrayer twitter, il n’en est pas de même pour les accusateurs dont certain(e)s postent avec des pseudonymes.

Mesdames, la chasse aux porcs (blancs, sinon on est raciste) est ouverte. Les médias en font un « succès féministe ». Gonflée artificiellement, la campagne médiatique à la limite de la légalité fait des émules, d’autres pays imitent l’initiative française : Grande-Bretagne, Italie, Belgique, Allemagne… Pour une fois, la France a été à l’avant-garde. La délation fait toujours führer.

Si cette campagne a eu un certain succès, il mérite la nuance : le hashtag #BalanceTonPorc a effectivement été publié plusieurs centaines de fois, mais il est intéressant de faire un tour sur les profils de celles qui l’ont utilisé. Militants féministes, sympathisants de gauche, antispécistes, antiracistes, LGBTistes, végans… Est-ce à dire que les femmes de droite ne se font jamais harceler ? A moins que la notion de « harcèlement » varie et qu’un acte considéré comme tel par une militante de gauche ne le soit pas forcément par une femme de droite.

Les femmes n’ont pas été les seules à « balancer », beaucoup d’hommes ont participé à cette campagne pour dénoncer des voisins, collègues ou patrons ayant une attitude « inappropriée » avec les femmes. Sans compter les nombreux twittos sous pseudo et sans photo valable, dont on ne peut dire avec certitude si ce sont des hommes ou des femmes. Face à ces hommes, les féministes sont partagées : certaines félicitent ces messieurs de leur contribution à cette chasse aux porcs, d’autres pensent au contraire que le fait pour un homme de s’immiscer dans une campagne féministe est une manière sournoise de perpétuer le patriarcat…

D’autres, dans notre camp, ont aussi essayé de reprendre cette campagne et de parler des harceleurs gauchistes. Mal leur en a pris… Ainsi, Pierre Sautarel, rédacteur de Fdesouche se retrouve poursuivi en justice pour avoir mis en lumière le viol d’une militante antifa par ses camarades rouges. Dénoncer les agresseurs, oui, mais pas tous…

Une semaine plus tard, la chasse aux porcs (riches et blancs) est encore loin d’être close. Ainsi, Pierre Joxe s’est retrouvé accusé d' »agression » par Ariane Fornia, fille d’Éric Besson et écrivainE féministe. Le bougre lui aurait touché la cuisse en 2010, à l’opéra.

Parmi les réactions de soutien, Brigitte Macron s’illustre. En déplacement au Théâtre Antoine pour regarder une pièce autobiographique  (encensée par le monde de la culture) dont l’auteure met en scène son propre viol, la Première Dame a encore tenu à réagir : « Quelque chose est en train de se passer, c’est formidable ! » et, tel Urbain II appelant ses ouailles à libérer Jérusalem, Brigitte de conclure par : « Je pousse à rompre le silence« .

D’autres personnalités ont aussi réagi : « Ce n’est pas de la délation mais un devoir civique« , a déclaré Aurélie Fiippetti. Son ex-compagnon, alors avocat, avait usé du même argument pour défendre l’assassin de René Bousquet : « C’est un meurtre civique » (sic) avait-il déclaré… La gauche a décidément une drôle de conception du civisme.

Disons-le clairement : une femme qui a été victime de harcèlement ou d’agression a le droit inaliénable de réclamer justice. Mais cette « libération de la parole » doit se faire au commissariat ou au prétoire, comme le prévoit la loi. En aucun cas dans les colonnes d’une presse à scandale ou sur les réseaux sociaux, temples du lynchage et de l’injure gratuite.

Il y a une certaine dose de perversité dans cette campagne. Un homme mis en cause dans le cadre de la loi a la possibilité de se défendre en justice et de faire valoir sa parole au même titre que celle de la présumée victime. Ici, on se situe hors de la loi. Celui qui a été « balancé » (pour des faits supposés remontant à plusieurs décennies, donc prescrits) n’a aucun moyen de prouver qu’il est innocent. Dès lors, la condamnation n’est plus judiciaire mais morale et sociale. Or, l’opinion publique a la dent dure et la mémoire méchante.

Nicolas Kirkitadze

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
gael reffo

c’est une manière de criminaliser le desir masculin

andrej

Nicolas,
Chacun sait, pour l’avoir constaté, la gauche est pourrie (pas seulement elle) et elle pourrie notre société! « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fait ».
Le socialisme à la française et tout ce qui s’en rapproche devraient ètre interdit en France.
Cordialement.

euréka

tariq ramadan vient d’être « victime » de cette « délation ». Qu’en pense RL?

France.org

La société est indifférente.La plupart des femmes se taisaient par peur de représailles. Le couvercle a fini par sauter et c’est tant mieux. lLa colère de ces femmes est légitime.Cette « campagne » entrainera très certainement des dégâts colatéraux, tant pis, c’est le prix à payer et si la justice fait son boulot , certains y réfléchiront à deux fois . Certaine de mes connaissances ont eu à subir ce genre de personnage Je me réjouis d’avance que les « porcs » finissent par payer du mal qu’ils ont faits

andrej

France.org,
 » si la justice fait son boulot » : la justice du mur des cons? Ou la 17ème chambre? C’est de l’ironie!
Cordialement.

Abenaton

#jebalancematruie
Brig…39 ans mariée, mère, prof, agresse Emm.. 15 ans, collégien.

Vladimir Trump

Et que pensez vous de la nouvelle idée de renforcer les contrôles de pôle emploi? Eh ben je vais vous le dire. Si l’idée peut paraître utile, voici ce que ça donnera dans les faits: les noirs et les arabes hurleront au racisme et les dégonflés de nos administrations leur fouteront une paix royale et ils continueront de frauder comme si de rien n’était. Pour compenser et faire du chiffre, le zèle des contrôleurs tombera dur tous les FDS qui seront persécutés au décuple et radiés à la moindre occasion. Merci beaucoup pour eux!

hathoriti

pas plus tard que ce matin, au sortir de la messe, je bavardais avec des amis, quand est passée auprès de nous, une jeune femme blonde tenant en laisse un superbe husky ! « mince ! nous dit un de nos amis, on ne peut même pas lui dire qu’elle a un beau chien, on se retrouverait en taule ! » Conclusion : élevons un monument à la connerie humaine !

Tristana

Un monument à la connerie ? Le problème, avec les cons, c’est qu’on n’entend qu’eux, ce sont eux qui ont la plus grande gueule. Vous connaissez la réplique des Tontons flingueurs : ‘les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ». Nous en avons une éblouissante démonstration avec ce hashtag et son déferlement de haine stérile et de dénonciations sans preuve qui ne peut donc déboucher sur rien de positif et ne fait qu’attiser la haine et créer un climat pourri de suspicion entre les femmes et les hommes . Ce n’est pas avec des accusations publiques sans preuve qu’on peut avancer. J’aurais été prête à soutenir une initiative intelligente mais là c’est impossible.

geronimo

personnellement et en tant que professionnel (pas du harcelement hein, attention !!) je reçois de temps à autre des femmes rééllement victime de ces salopards…le probleme n’est pas de dénoncer, mais une fois de plus ,la NON reponse apportée par les juges (souvent femmes d’ailleurs) à ces faits. le VRAI probleme une fois de plus c’est la JUSTICE !!!!

Allobroge

Depuis que la femme est l’égale de l’homme (ce dont pour ma part je ne doutais absolument pas), et ce déballage sur le harcèlement, j’évite la galanterie en ouvrant une porte et en laissant passer une personne du sexe opposée, elle pourrait mal le prendre et porter plainte. Donc chacun pour soi. Et enfin j’évite de soutenir leur regard, un battement de cil pourrait être mal interprété !

Tristana

Je ne sais pas pourquoi on a baptisé du nom charmant de « tweet » – lequel évoque le doux gazouillis des oiseaux – ce fil qui mérite plutôt le nom de « croassement », vu tous les noirs corbeaux de la calomnie et de la délation qui viennent s’y poser pour y démolir autrui, gratuitement, sans preuve et sans risque. ça aurait pu être aussi « sifflement » = pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? Enfin, corbeau ou serpent, ou les deux à la fois mais rien, vraiment absolument rien d’un gentil moineau dans ce hashtag haineux, aigre et rance, imaginé peut-être un lendemain de cuite par sa créatrice ?

hathoriti

elle a la tête à ça !

dufaitrez

La Vraie question est celle de la Preuve ! Dans les plus brefs délais !
30 ans après, comme elles le demandent, c’est un peu tard…
Combien d’autres sont repassés sur le sujet ?
C’est Gratuit, ça ne coûte pas cher…. et ça peut rapporter !
Quant aux Hommes diffamés……..

Lorong

« Il y a une certaine dose de perversité dans cette campagne. Un homme mis en cause dans le cadre de la loi a la possibilité de se défendre en justice et de faire valoir sa parole au même titre que celle de la présumée victime. Ici, on se situe hors de la loi. Celui qui a été « balancé » (pour des faits supposés remontant à plusieurs décennies, donc prescrits) n’a aucun moyen de prouver qu’il est innocent. Dès lors, la condamnation n’est plus judiciaire mais morale et sociale. Or, l’opinion publique a la dent dure et la mémoire méchante. »

Chaque personne mis en cause peut porter plainte pour diffamation…

Lorong

« D’autres personnalités ont aussi réagi : « Ce n’est pas de la délation mais un devoir civique« , a déclaré Aurélie Fiippetti. Son ex-compagnon, alors avocat, avait usé du même argument pour défendre l’assassin de René Bousquet : « C’est un meurtre civique » (sic) avait-il déclaré… La gauche a décidément une drôle de conception du civisme. »

Argument que vous savez absurde…il s’agit de deux personnes différentes. Se mettre en couple ce n’est disparaitre en tant que personne…

Tristana

La délation et le crime n’ont vraiment rien et n’ont jamais rien eu de civiques. Ceux qui osent l’affirmer sont réellement très inquiétants. Et avant d’accuser les autres, il faudrait peut-être balayer devant sa porte. La pornographe Filippetti est vraiment mal placée pour pourchasser les obsédés sexuels, elle n’ a elle-même rien d’exemplaire, pas plus que d’autres féminins soutiens du hashtag des balances qui en leur temps, en bonnes prédatrices, n’ont pas dédaigné la chair fraîche.

Lorong

« Si cette campagne a eu un certain succès, il mérite la nuance : le hashtag #BalanceTonPorc a effectivement été publié plusieurs centaines de fois, mais il est intéressant de faire un tour sur les profils de celles qui l’ont utilisé. Militants féministes, sympathisants de gauche, antispécistes, antiracistes, LGBTistes, végans… »

Avouez que vous ne l’avez pas fait…

Durocher

Pourquoi Monsieur MACRON ne viendrait-t- il pas dans ce merveilleux débat « Balancetonporc » ? Tout comme Hollande était venu au chevet de Théo pour sauver son anus ! Aucune cause n’est trop vaine pour attendrir un chef d’Etat, depuis quelques années !

Allobroge

Macron n’aurait-il pas succomber lui aussi dans son genre ?

Maxwell

Après Manon, Sandra. On aime la délation chez les Muller ! SJW = héros-sans-emploi.

Femme en colère

Vu l’insistance maniaque de Mr Kirkitadze à défendre les saligauds et autres prédateurs qui s’en prennent aux femmes, je le soupconne d’être dans leur camp. Il dit comme d’hab n’importe quoi, les femmes allant dans les commissariats ne sont pas prises au sérieux. Elles ont bien raison de balancer des porcs.
Je vous souhaite de vous réincarner en femme, vous verrez ce que c’est que d’avoir peur la nuit, car une femme est une proie, pour certains mecs, dont ceux qui postent ici…

Durocher

Tu auras peut-être droit à notre petite larme, « Femme en colère » ;-)

eléa

Cette campagne « Balance ton porc » est infâme et la façon dont Nicolas Kirkitadze en relève la perversité est un service qu’il nous rend. Ce n’est pas en mettant dans le camp des saligauds, comme vous le faites, des hommes qui n’en sont pas que les femmes pourront se protéger de ceux dont elles sont les proies, bien au contraire. Mr Kirkitadze est visiblement dans le camp des hommes et des femmes qui savent se respecter mutuellement et être solidaires contre les saligauds qui pourrissent nos existences. Il convient plutôt de le remercie pour son analyse très saine qui pourrait être signée aussi bien par un homme que par une femme.

hathoriti

Comme toutes les femmes « potables » ou jolies, je sais ce que c’est que d’être complimentée pour ceci ou pour cela. Quand un homme agit ainsi, cela s’appelle « faire la cour ». Et quand cet homme et cette femme se sentent attirés l’un vers l’autre, c’est très agréable ! « l’homme propose et la femme dispose » dit le vieil adage et c’est très vrai ! Quand une femme refuse les avances une fois, deux fois, trois fois, c’est du harcèlement, mais n’exagérons pas, ça ne mérite pas le tribunal ou le hashtag dégueulasse ! c’est NON ! Point barre ! Par contre, Femme en colère, si vous avez peur la nuit…là, c’est autre chose…car, le véritable harceleur, lui, « drague » d’une façon bestiale de jour comme de nuit, ombre errante qui cherche à nuire à LA femme ! Et de ces harceleurs là…on n’en parle pas

hathoriti

suite de ma réponse ) allez donc revoir ce qui s’est passé…à Cologne par exemple ! Tout se passe en ce moment débile, comme si on voulait empêcher l’homme véritable qui garde encore en lui la « galanterie française » d’aborder courtoisement une femme ! c’est comme si on poussait en avant les plus immondes ! Monsieur Kirkitadze a parfaitement raison, il raisonne juste en homme « vrai » ,ce n’est pas un prédateur (comme LES autres !) et pas davantage ne sont des prédateurs ceux qui écrivent ou commentent sur ce site ! Seules, les féministes à la noix parlent comme vous, F. en colère !

Pélagie La Charrette

Suite ) d’autant plus que le danger est ailleurs et bien plus pervers et de celui ci il est défendu d’en parler !
Mais ce hashtag est ignoble !! et je le répète venant de starlette qui en ont bien profité ce n’est pas très crédible !
On ne va écouter que la voix de TOUTES les femmes et je déplore les dégâts collatéraux ,parce que certains hommes seront condamnés sans preuve pour un compliment ,un clin d’oeil ,ou un geste galant et ça c’est inaceptable !
Il faut savoir se défendre et oser demander de l’aide à quequ’un de confiance ,mais cette chasse aux sorcières non !!!

Pélagie La Charrette

C’est vrai qu’une femme est une proie et la mysoginie a encore de beaux jours chez nos mâles habitués depuis la nuit des temps à tout régenter ,mais ce que je trouve écoeurant c’est le balance-ton-porc ,car ces femmes starlettes ou pseudo artistes ,ont bien profité de ces promotions canapé et elles débalent 10 ans après ou plus de 20 ans ce n’est pas crédible !
Je suis une femme et j’ai été harcelée , mais il ne faut pas prendre un compliment même appuyé pour du harcèlement ,je craint fort que tout cet étalage ne nuise à nos sociétés d’autant plus que les mâles en cause sont bien ciblés !

Sniper83

A quand un site « balance ta truie » pour les hommes harcelés par des femelles en rut ???

Paskal

Ca peut arriver mais je n’ai jamais été injurié, ni subi de violences physiques de ce fait.
Sinon, ce sont les mâles qui sont en rut, les femelles sont en chaleur.

;belphegor

Stasi, stalinisme, national socialisme, macarthysme, gardes rouges, polpotiens, j’en passe et des pires. Qu’il y ait dépôt de plaintes oui, mais cette chasse aux sorcières de Salem façon gaucho islamo collabo pour détourner l’attention des vrais problèmes de harcèlement sexuel, de viols et autres comportements délictuels qui sont dans l’immense majorité de « qui on sait » est d’un crétinisme abyssal et un bon indice de l’état « nauséabond digne des heures les plus sombres de notre Histoire » de notre société actuelle après 5 ans de pouvoir « socialaud collabo ».

Tonton Flingueur

Pour Belphégor , qui se prend pour une femme , quand le violeur est juif , il faut se taire , c’est un Elu , il faut pas toucher il faut le remercier l’échine courbée ..Hélas la bête humaine est juive aussi et surtout juive , ce sont les pires des violeurs parce qu’il y a toujours des putes ou des prêtresses comme Belphégor pour tenir leur Talit et cacher le crime … il y a certaines françaises qui sont tellement sale et immondes qu’elles donnent à vomir

Pélagie La Charrette

Si il y avait un hashtag Balance-le-gros-con ,je vous dénoncerai tout de suite ,des commentaires comme le vôtre sont abjects et ne rendent pas service à la gente masculine ,pour qui dans l’ensemble j’ai du respect ,mais dans votre cas ,non !!!

Markosorix

Le seul endroit devrait être le tribunal. Pour le reste l’absence de pudeur élevée au rang de vertu dans le domaine de la sexualité à partir des années 70 du siècle dernier a tout fichu par terre. Aujourd’hui , dans ce cas précis , l’absence de pudeur est dans le délire accusateur sans fil, sans fil conducteur. Quel est le rapport entre être un mec fier de ses couilles et la violence sexuelle. Mais quel est ce délire ? Des masses de gens (femmes et hommes) méchants, levant le pouce et l’inversant après, pour décréter sans pitié mais avec une grande lâcheté la mort d’un individu (le plus souvent de gender masculin…) … ça ne vous rappelle rien? Hé ben maintenant il suffit d’un smartphone. Voilà. Fautes d’orthographe et de grammaire comprises.

Marie35

En tant que femme cette campagne de délation me choque énormément car ces intégristes féministes mettent dans le même panier le gros porc lubrique qui passe son temps à chasser et l’homme normal qui courtise. Pour elles il n’y a aucune différence entre celui qui va leur mettre la main aux fesses et celui qui va leur faire un compliment sur leur tenue. Ces nanas doivent avoir une bien triste vie pour tomber aussi bas. Dans ma vie j’ai distribué quelques claques ou eu des paroles très blessantes envers les lourdauds, mais j’ai aussi été flattée par les compliments. Et la brizitte qui ramène sa fraise alors qu’en tant que prof déjà bien mûre elle a jeté son dévolu sur un ado boutonneux, c’est le pompon.

hathoriti

Bravo Marie35 ! Absolument de votre avis…surtout pour la fin de votre commentaire …!

Pélagie La Charrette

J’adhère complètement à votre commentaire ,des paroles blessantes ça calme ,je l’ai remarqué aussi !!

FCDC Cercle Légitimiste de France

La chasse aux porcs étant ouverte, souvenez-vous de ce bourg de Bigorre ayant défrayé la chronique du fait du refus de ses habitants refusant un hôtel F1 affecté aux clandestins et illico soumis au politique correct incarné en l’ échevine locale… qui fut une excellente professeur d’ anglais… Voici quelques années, cet édile, de gauche, s’ avisa d’ en finir avec le cochon dans les cantines scolaires ainsi devenues allahiques… et la fédération des éleveurs de Noirs de Bigorre reçut l’ info balancée en courriel de votre serviteur: les porcs noirs de Bigorre ouvrirent ainsi le bal des balancés sur internet. FCDC Cercle Légitimiste de France Tél.: 06 04 08 46 36

jacksoul

Dès le début, j’ai trouvé cette initiative particulièrement glauque.
D’autant que mettre dans le même sac « vous êtes jolie » et « suce-moi, salope », fallait oser.
« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ».

Franck

Cette notion de delation que des idiots utiles sous direction gouvernementale essayent de mettre en place, fleure bon les heures les plus sombres, la gestapo, la stasi, les milices collabos de tout temps!!! A quand les enfants qui denonceront leurs parents, comme cela a deja ete le cas dans le passé, et episodiquement EN FRANCE pour des fausses affaires de maltraitance. Le mal etant deja fait dans ces affaires… Tous ces appels a la delation n’auront comme effet que d’exacerber la parole des plus pervers de nos concitoyens pour qui denoncer quelqu’un pour rien fait partie des genes….

Quand le systeme va peter, car il petera a un moment ou a un autre, seul les armes nous sauveront!!!!
1 delateur, une balle… Cela finira comme cela, et comme cela doit etre!

tsuki

suite de mon premier message: je conseille à Nicolas Kirkitadze de lire le très récent ouvrage intitulé:droits des femmes et des enfants; l’intolérable indifférence » de Laurence Beneux.(qui étudie les ravages de l’omerta depuis de longues années)
Le grand public ignore toutes les horreurs décrites dans cette enquête.
En revanche,pour en revenir au texte ,les commentaires sur les dénonciations à sens unique sont exactes.(on veut nous faire croire que seul le méchant blanc est capable de tous les crimes sexuels)
Il y a certains agresseurs dont il est très mal vu d’oser parler.On trouve quelques bonnes analyses à ce sujet sur Riposte Laique dont celles de Josiane Filio qui ne pratique pas la langue de bois très pratiquée à ce sujet.

Pélagie La Charrette

C’est bien ce qui m’inquiète ,seul le méchant blanc est visé ,mais le vrai danger est ailleurs !!

tsuki

Il faut apporter quelques réflexions aux analyses de ce texte.Tout d’abord l’emploi du mot très accusateur »délation »(dictionnaire: dénonciation intéressée et méprisable ».Mot qui fait penser illico aux salopards qui dénonçaient les juifs à la gestapo.
Si les femmes victimes de criminalité sexuelle en arrivent à cette méthode de dénonciation ouverte c’est qu’elles constatent depuis des lustres que leurs plaintes sont souvent rejetées.L’auteur de ce texte ne connaît pas la réalité de ce phénomène caché
et souvent étouffé par la majorité des journalistes.
Les psychothérapeutes qui voient défiler par légions les femmes brisées par les agressions sont formels.1% seulement des crimes sexuels sont sanctionnés au pénal aussi bien pour les femmes que les enfants.

Durocher

Entièrement d’accord avec vous. Seulement, à mon sens – et comme toujours- la vérité se situe entre les deux : d’une part il est grand temps pour les femmes victimes de ces abus d’en parler, mais en aucun cas un ‘haschtag » (ou je ne sais quel autre « outil web ») ne saurait se substituer à la Justice ! Cette dénonciation subite à grande échelle est pathétique !

Pélagie La Charrette

C’est la solution dénoncer quand le harcèlement est encore  » frais » si je puis dire et si un gendarme ou un policier refuse de prendre votre plainte ,il faut aller ailleurs dans une autre gendarmerie ou un autre poste de police !!

Durocher

Cette vague de dénonciation n’est pas bien grave par rapport à un danger énorme : maintenant on sait à quelle échelle et quelle vitesse une délation généralisée sur un sujet peut se répandre !

André Léo

Le harcèlement, nom masculin, ne toucherait que les femmes?
Il semble que ces dernière années l’on ait beaucoup parlé, condamné parfois la « pédophilie », nom masculin dont sont victimes les jeunes garçons, pour l’immense majorité. La gent cléricale y était pour beaucoup, jusqu’au saint « siège » -excusez l’allusion-. Combien de jeunes garçons ont-ils été victimes de ces « attouchements » et abus par personne ayant autorité? Poursuivis par l’aumonier au patronage ou dans les couloirs du lycée, tripotés et bien plus, des victimes oubliées, puisqu’elles sont devenues adultes et mâles, donc prédateurs. Où va se nicher le jésuitisme mensonger des féministes et de leurs complices pisse-copies à faux scandales…

JEAN

Ce genre de chose me fait penser à ces scandales qui éclatent toujours au bon moment pour masquer des décisions gouvernementales défavorables au peuple, pendant que les gens se disputent ils ne voient rien de la réalité qui se déroule dans leur dos, un os que l’on jette au peuple pour l’occuper il est dommage que cela fonctionne si bien

Aguirre

Ce que je remarque surtout, c’est que cette campagne, dirigée exclusivement ou presque contre le mâle Blanc de plus de 50 ans, arrive à point pour faire oublier qu’en deux mois cinq jeunes femmes ont croisé le vivrensemble et en sont mortes.
Pas d’amalgames, surtout !
Le féminisme me dégoûte.

Massilia

Eh!! oui cette campagne n’arrive pas par hasard. Joxe aurait tripoté la jambe de la fifille à.. elle n’a pas moufté. C’est comparable aux viols du nouvel an en Allemagne et aux viols suivis de meurtres de l’actualités. On ne parlera pas non plus de toutes les femmes qui font carrière avec le talent qu’elles ont entre les cuisses et dont elles se servent à merveille. La promotion canapé quoi, mais alors où est le prédateur ? Saloperie d’homme blanc hein…..c’est une campagne publicitaire tous pareils, devrait être inaudible mais ça marche à pleins tubes

Tristana

Le féminisme, le vrai, n’est pas dégoûtant mais ces femmes ne sont pas des féministes. Ou alors il suffit d’être méchantes, vulgaires et haineuses, de vouloir se venger des hommes qu’elles jalousent (elles auraient été de bons cas d’étude pour Freud) pour être féministes, de pratiquer sans scrupule la calomnie. De vraies féministes il n’y en a guère, celles-là n’en sont qu’une grossière caricature.

Pélagie La Charrette

Ce sont des harpies ou des viragos !!!

leviet06

oui,il y a des types plutot agressifs dans leur facon de draguer tres indistante. Mais cette czmpagne de denonciation permet de masquer la politique de Macron.
de dissimuler les attaques vontres les francais.

Emil Zoula

Elles ont, ou non, payé leur dîme au système et elles le regrettent ? Trop tard… Le plus vieux métier du monde n’est pas près de disparaitre !

Franck

Qui osera dire le contraire!!! Les petites petasses qui se croient des reines parce qu’elles rentrent dans le systeme media, cinema, TV, feraient n’importe quoi pour se faire connaitre. C’est le systeme qui veut ca, et maintenant elles se plaignent de ce meme systeme qui les a fait debuter??? Evidemment que le systeme est pourri, mais sans demande, il n’y a pas d’offre… Que toutes ces petites petasses qui veulent faire du cinema comprennent que offrir leur cul pour debuter, ce n »est pas la faute des autres, seulement la leur!!!! ELLES ONT LE CHOIX DE DIRE OUI OU NON. D’autres ont pu reussir en refusant ce systeme, mais celles la avaient du talent!!! L’exemple de ces petasse se voit dans la telerealité, une vitrine qui montre le pire de notre jeunesse!!!!

Dan

Parfois, il arrive aussi que des hommes se fassent harceler par des femmes, sur leur lieu de travail, dans un bar ou dans les transports en commun. En conséquence, je propose de lancer le hashtag #balancetatruie. Ça a de l’allure ?

Durocher

Ben… ça fait surtout très vulnérable, parce qu’un homme qui a des couilles (espèce de plus en plus rare aujourd’hui) saurait remettre une femme a sa place sans passer par internet, non ?

Franck

detrompe toi, la plupart des hommes ayant subi cela ne peuvent pas repliquer car ils seraient a leur tour accusés des memes faits, et eux ne seraient pas crus… C’est la magie de ce systeme d’accusation… La victime devient coupable….
Et puis merde, une nna qui veut reussir doit reussir grace a son savoir, ses competences, pas avec son cul!!! C’est helas ce que croient 99% des petites petasses qui debutent…

bipbip60

Absolument ! Macron pourrait ouvrir le bal, en dénonçant la sienne, mais elle l’a bien dressé !

Durocher

Mais attendez, c’est pas fini, car y a jamais de fin avec la « néo-pensée conforme » : le mouvement « Balancetonporc » est à incitation islamophobe car il y a du porc dedans ! Attendez un peu, ça va venir !

Tristana

Elle est journaliste, miss Balance ton porc ? Quelle surprise ! Vindicative mais alors vraiment pas douée tant au niveau du style que de l’orthographe. Le niveau zéro du journalisme.

Bartabac

Je suis prêt à parier mon chapeau que 99% de ces accusations sont TOTALEMENT mensongères et sont le fait de femmes haineuses, qu’elles soient jalouses, avides de vengeance, ou simplement militantes lesbiennes qui pourrissent dans un milieu misandre haineux.

Titus

Bartabac,
bouffe ton chapeau en buvant un pastis et en fumant une clope. Surtout garde ton pseudo, il te va très bien…

Franck

Il a pourtant raison, rappelez vous les numéros allo enfance battue, ou il y a eu une enorme part d’appels de delation fait pas des enfants voulant se venger de parents ne voulant pas ceder a leurs caprices
Allo pharos, ou nombre de dénonciations sont fantasmatiques, irréelles voir calomnieuses…
Les vraies victimes ne denoncent jamais via ces plateformes en tout genre, ou alors tres peu…

a chaque système de denonciation, reflete une inefficacité totale et un nombre de fausses déclarations important

Massilia

le pourcentage de bartabac est sans doute exagéré, oui le harcèlement existe. Il y a des comportement qui sont dans la nature humaine et qui existeront toujours quoiqu’on fasse. Depuis la nuit des temps il y a des escrocs, des violeurs, des putes, des meurtriers, des envieux, des salopes , des nymphos, des homos et ce n’est pas près de changer

Franck

totalement d’accord concernant les affaires du peuple, nombre de cas sont des vengeances, jalousies. Là ou la plupart des denonciations sont reelles concernent le monde du cinema, de la tele, et des affaires…

Regine

Pauvre débile, tu affabules, oui les femmes se font emmerder et pas qu’un peu@bartabac

Tristana

On ne peut pas affirmer que 99 % de ces accusations soient totalement mensongères mais il est tout à fait possible que beaucoup le soient puisque n’importe qui peut dire n’importe quoi, sans la moindre preuve. On est loin, bien loin, aux antipodes de la justice mais en plein dans la délation, la vengeance et la haine. Le climat social est de jour en jour plus pourri en France par ce genre d’initiative.