La barbarie salafiste-djihadiste-wahhabite est avant tout islamique

combattre-l-islamismeUne fois de plus, l’idéologie islamique a frappé. Elle a commis un carnage à Nice, charmante ville méditerranéenne qui fut plongée dans l’horreur alors qu’elle célébrait dans la joie la fête du 14 Juillet.
Après la mascarade du loup solitaire des précédents attentats, les experts de la désinformation et de l’enfumage ont fait la tournée des plateaux de télévision pour dire que l’islam est innocent et que le meurtrier présumé Mohamed-Lahouaiej Bouhlel des 84 victimes de la promenade des Anglais venait juste de se radicaliser. Alors pas de stigmatisation, circulez, il n’y a rien à voir.

Après Mohamed Merah, le loup solitaire, c’est au tour de Mohamed-Lahouaiej Bouhlel, le radicalisé express. A chaque meurtre perpétré au nom de l’islam, l’oligarchie régnante et mondialisée invente un nouveau concept pour dédouaner l’islam, son grand ami, l’amour de sa vie. Ainsi va la vie au pays des bisounours qui croient qu’avec des câlins, on pourra lutter contre la déferlante islamique. Il faut vraiment être naïf ou insouciant pour avaler ces mensonges, car l’islam est l’ennemi de tout ce qui n’est pas musulman et c’est écrit noir sur blanc dans le coran et dans les hadiths. A moins que ceux qui ont les clefs de la cité en mains, s’encontre-fichent de la sécurité des français et des françaises du moment qu’ils jouissent des privilèges que leur procurent les maroquins tout en se disant et en ricanant « qu’ils aillent au diable ces sans dents et en attendant le prochain attentat islamique pour les enfumer à nouveau, on les distrait par des mensonges».

Ce n’est pas en déposant des fleurs et en allumant des bougies tout en versant des larmes qu’on fera reculer le terrorisme islamique mais en le frappant efficacement à la tête. Pour cela, il faut que la peur change de camp, tout autre bavardage n’est qu’une perte de temps et des morts en plus à prévoir.
Ces messieurs-dames, oublient-ils que les peuples arabo-musulmans baignent dans la culture islamique qui est basée sur la haine de l’autre, de ce qui n’est pas musulman depuis 622 après J.C. Les neurones du musulman sont irrigués par la culture de la détestation des kouffars ( les mécréants) depuis sa naissance. Et comme d’habitude la famille de ce criminel annonce que son fils ne priait pas, ne faisait pas le ramadan, buvait de l’alcool et mangeait le porc. De la taqquyah dernière mode. Du déjà vu, rien de nouveau à l’est.

Il ne faut pas perdre de vue que potentiellement tout individu soumis à cette idéologie criminelle pourrait passer à l’acte et casser du kouffar( le mécréant), un instant ou un autre de sa vie, et c’est ce qui est arrivé à Mohamed-Lahouaiej Bouhlel. Il n’y a rien de nouveauté, car l’islam absout tous les péchés du musulman ou du nouveau converti qui combat et qui meurt dans le sentier d’Allah, avec le bonus des délices de l’au-delà qui l’attendent au paradis (versets coraniques).

Ce n’est pas non plus en créant des centres de dé radicalisation qu’on pourra lutter contre les attentats terroristes si comme le djihad était une maladie qui a besoin de psychiatres et de psychologues. Le gouvernement français en s’inspirant du modèle saoudien des centres de désintoxication ne s’est-il pas fait berner une fois de plus ? Ignore-t-il que tous les saoudiens qui sont passés par ces centres se sont trouvés chez DEASH à Rakka mais ça, chut, il ne faut pas le dire. C’est top secret, car il ne faut pas vexer, nos amis saoudiens.

Mahomet, n’avait-il pas constitué sa première armée avec les Sâalikas ( les bandits et les coupeurs de route qui écumaient les environs de Médine) en leur promettant le paradis, le vol ( les razzias) et le viol ( les esclaves sexuelles) ?

Un chat restera un chat. Et l’islam, c’est la mort des kouffars, du Juif, du Chrétien et de l’Apostat.
Cette nuit de cauchemar sur l’une des plus belles promenades au monde est une première mondiale qui doit être inscrite dans le livre du Guinness de l’horreur islamique. C’est le troisième attentat de masse depuis janvier 2015 perpétré en France, un pays devenu une cible des groupes terroristes. La menace s’installe et commence à devenir permanente mais les dirigeants refusent d’avouer qu’ils sont attaqués par l’islam. Alors où sont passés ces dirigeants de cette France meurtrie dans sa chair pour dire la vérité, rien que la vérité aux Français et aux Françaises ? Sont-ils insensibles aux morts qui n’ont rien demandé à l’islam et qui voulaient vivre tranquillement dans leur patrie ? Il y a comme du mépris à leur égard que de refuser de nommer leur assassin qui porte le nom d’islam ( la soumission à Allah et son prophète) ?

La comédie, les louvoiements, les renoncements, les compromissions et les mensonges ne feront jamais une politique, car tôt ou tard, le trop plein finira par emporter ceux qui jouent avec la vie des autres. Ce n’est pas en faisant la politique de l’autruche qu’on combattra le terrorisme islamique mais au contraire en provoquant un débat sans concession sur la place de l’islam dans la société française, car il est inconcevable qu’on tolère en 2016 une idéologie née dans le désert d’Arabie au VIIème siècles qui prône la haine de l’autre et qui jouit d’une respectabilité à faire envier le bouddhisme en France ou ailleurs. Alors le temps est venu pour secouer le cocotier !

Cette idéologie de l’extermination de l’autre de celui qui n’est pas musulman doit être combattue sans merci. Il y va de l’avenir de l’humanité. L’organisation terroriste islamique et ses satellites s’abreuvent d’un fondamentalisme religieux né en 622 après J.C. Les marchands de la mort que Mahomet avait fabriqué, continueront à semer le chaos et le désordre aussi longtemps que l’humanité ne prendra pas conscience que cette religion est un instrument de légitimation de la barbarie d’Allah.
Quelle différence, y-a-t-il entre l’islamisme et le nazisme ? Absolument rien, alors qu’on ne raconte pas des balivernes !

Il faut remonter dans l’histoire pour s’apercevoir que le wahhabisme est la matrice idéologique qui a préparé des milliers de personnes à tuer ceux qui ne cadrent pas avec sa conception de la religion islamique. Cette tendance a agi et continue de le faire sous couvert d’un Etat, l’Arabie Saoudite, lui-même soutenu et protégé par les gouvernements occidentaux et notamment la première puissance mondiale ( les USA). Sans oublier aussi que cette idéologie wahhabite dont l’inventeur Mohammed Ibn Abdelwahhab ( 1703-1811 né en Arabie) a pour fondement les enseignements du Cheikh Ibn Tyamiyya ( 1263-1328 né en Kurdistan Turc). C’était un salafi qui avait horreur de la philosophie et qui avait rejeté en son temps toute innovation dans la pratique religieuse. Il fut lui-même influencé par l’imam Ahmad Ibn Hanbal( 780-855 né à Damas), un traditionaliste rigoriste et salafi qui fut à l’origine de la création de l’une des quatre grandes écoles juridiques ( madahhab) sunnites et qui prône le retour aux sources de l’islam, c’est-à-dire à celui de Médine, au temps de Mahomet et de ses compagnons. Au moins, c’est clair, l’école hanbalite préfère l’originale à la copie.

Le hanbalisme ou le wahhabisme n’est-il pas la doctrine officielle des pays monarchiques du Golfe ? Mais de qui se moque-t-on en France ?
L’épisode tragique qui a endeuillé Nice rappelle une fois de plus la nécessité de combattre non seulement les terroristes, mais aussi et surtout l’idéologie fondamentaliste alimentée par un wahhabisme qui se répand impunément à travers le monde.

La monarchie wahhabite a été la fabrique du terrorisme. Pendant des années, elle a propagé une vision mortifère de la religion et formé des contingents de prédicateurs venus de pays musulmans et occidentaux. Des missionnaires qui prêchent la haine et la violence une fois retournés dans leur pays d’origine, qui prennent en otages des sociétés entières, malheureusement parfois avec la complicité des gouvernements.

Sous couvert de la raison d’Etat et d’intérêts économiques, les pays occidentaux refusent de voir le danger qui provient des pays monarchiques du Golfe. Il n’est plus possible de continuer à faire des concessions à ces pays qui abritent et nourrissent l’extrémisme religieux sous aucun prétexte.

La victoire contre cette barbarie islamique passera nécessairement par la réforme de l’islam, sinon ce serait l’apocalypse pour le monde arabo-musulman. Alors aux musulmans de faire leur mea-culpa, aujourd’hui car demain, il sera trop tard. S’ils persistent dans le déni de la réalité, ils auront un jour ou l’autre face à eux le reste de l’humanité qui ne va pas se laisser dominer par une religion qui sème le chaos et la désolation.

Le terrorisme islamique est l’enfant légitime du totalitarisme coranique quoiqu’en pensent ceux qui scandent : l’islam, ce n’est pas l’islamisme.

Hamdane Ammar

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. L’islam tue chaque jour des chrétiens dans le monde. C’est un peuple de menteurs et d’hypocrites. Faisons bloc contre ces fous!

  2. Les valeurs de l’Islam sont définitivement incompatibles avec les pays démocratiques évolué dans lesquels ils tente encore de s’installer pour modifier ce mode de vie qui est le nôtre. Alors, en ce qui me concerne, je suis effectivement un salaud d’islamophobe mais croyez-moi, je vis bien mieux en luttant contre cette secte moyenâgeuse inculte et mortifère pour l’évolution et la civilisation.
    vade retro islam

  3. Tant qu’il y aura l’islam en France, il y aura des attentats islamistes en France.

  4. Monsieur Ammar je pense que vous avez une « gueule de métèque ». Mais je tiens à préciser, même si l’évidence, que certains métèques sont plus français que ceux de la vingtième génération. Dans ce cas précis, ils sont les bienvenus dans mon pays qui devient aussi le leur. C’était mon cri du jour.

    • si tu dois encore crié des conneries il vaudrait mieux que tu t’étouffes quand tu auras pour le FRANCE d’Amour, d’intérêt charnel, d’inquiètude pour son devenir tu pourrais prétendre à être un bon français, mais dans ton cas c’est grave fais-toi soigner pour essayer de comprendre ce qui se passe sur notre sol! avec un médecin je parles maladie, avec un architecte je parles maison, avec un cuisinier je parles cuisine mais avec un con je ne parles pas car je ne suis pas assez intelligente pour comprendre sa connerie, pfff paule di Malta

  5. Autre problème ! … qui pourrait donner des idées aux sociologues !
    Pourquoi l’Islam a tant d’emprise sur les partisans de cette idéologie ?
    Fait-il appel à une espèce de naturel meurtrier de l’arabo-musulman ?
    Ou bien l’arabo-musulman devient-il meurtrier à cause du Coran ?
    Le Prophète aurait-il été prophète en son pays … ou l’inverse ?
    Je vis au milieu d’eux et je me rends compte que les enfants qui ne sont pas encore pourris par l’enseignement de l’Islam … ne sont pas plus crétins que les autres !
    Plus menteurs et plus sournois … Oui ! D’ailleurs, disait Lyautey :  » Si le mensonge devait porter un chapeau, il aurait une chéchia  » … mais ils ne sont pas des meurtriers en puissance obligatoirement ! Leur humanisme est aussi celui de tout le monde …
    Pourquoi sont-ils aussi soumis à un livre aussi débile ?
    Il me semble que cette étude reste à faire …

  6.  » La barbarie salafiste-djihadiste-wahhabite est avant tout islamique  »
    Faux !
    La barbarie salafiste-djihadiste-wahhabite est avant tout MUSULMANE !

     » Idéologie islamique  »
    Faux !
    Idéologie musulmane

     » Le terrorisme islamique est l’enfant légitime du totalitarisme coranique « …
    Phrase exacte :
    Le terrorisme djihadiste musulman est l’enfant légitime de ce totalitarisme appelé islam, de ce totalitarisme coranique…

    Appelons un chat un chat !
    Mahomet était un musulman ! le coran est musulman , les hadiths sont musulmans

    Maxime Lépante, au secours !

    je lis :
     » Alors aux musulmans de faire leur mea-culpa,  » Tiens donc ce sont pas des islamiques ? Ah ben mince ! j’aurais cru pourtant à lire l’article !
     » La victoire contre cette barbarie islamique ( faux musulmane. ) passera nécessairement par la réforme de l’islam,  »
    Ah bon ?…
    Islam : idéologie de la haine et de l’extermination de l’ Autre , de tout ce qui n’est pas musulman
    Tout à fait d’accord !

    Sans rancune !

    • A mon sens islamique ne veut pas islamiste. Je pense que vous défoncez des portes ouvertes.

      • décidément la culture ne vous étouffes pas dommage vous êtes mur pour faire l’ENA (vous savez l’école des ANE° ) autant je suis fière d’appartenir au cercle des amis de Monsieur Ammar Rhamdane autant ce n’est pas le cas pour vous vous me feriez honte paule di Malta

  7. Tout le monde commet la même erreur : on veut juger l’islam pour mieux justifier de le combattre.

    Mais nous n’avons pas à justifier notre combat contre l’islam , car nous ne combattons justement pas l’islam mais seulement les musulmans.

    Faire la guerre contre les idées, quand ses tenants vous envoient des bombes porte un nom : la désertion.

    Il ne faut combattre que les soldats et laisser à Don Quichotte le combat contre les idées.

    D’ailleurs, s’agissant du combat contre les personnes :

    – nous ne reprochons pas aux musulmans d’être musulman. Leur religion n’est pas seulement la nôtre , elle est le contraire de la nôtre. Mais à Dieu seul appartient le Jugement.

    – nous reprochons aux musulmans non d’avoir la religion que Satan leur a donnée mais seulement d’occuper les territoires que Dieu nous a donné.

    Nous sommes souverains et décidons souverainement qui habite , dîne, et couche avec nous;

    Nous avons donc décidé que même le gentil musulman est haram.

Les commentaires sont fermés.