Barbe : grâce à nos routes pourries, les Français ralentissent, donc il y a moins de morts…

Publié le 18 août 2018 - par - 67 commentaires - 2 526 vues
Traduire la page en :

Je viens de dégoter un blaireau de compétition : normal, il s’appelle Emmanuel Barbe (facile…) et il est délégué interministériel à la Sécurité routière. Je vous avais déjà parlé de ce loustic à l’occasion d’un reportage de France Info, que j’avais abondamment commenté, sur l’augmentation de la destruction des radars constatée en France lors du premier semestre. En fin de reportage, jouant les durs, il avait roulé les mécaniques en disant que l’État ne laisserait tomber aucun radar !

“Et bien sûr, ultime intervenant, un homme important et qui paraît imprégné de sa mission : faire la leçon aux Français. Il s’appelle Emmanuel Barbe et il est délégué interministériel de la Sécurité routière. Il nous explique donc, l’air martial, que l’État fera respecter l’ordre ! Comme avec les rodéos, sans doute ? Et il poursuit que les méchants qui font péter les radars coûtent cher à l’État et que c’est l’argent public qu’ils dilapident. Il conclut donc qu’aucun radar ne sera laissé tomber ! On croirait entendre un patron parlant de son personnel après un plan de licenciement !”

https://ripostelaique.com/la-resistance-francaise-passera-t-elle-par-la-destruction-des-radars.html

Je vous l’avoue, je guettais la prochaine bourde du blaireau Barbe et je n’ai pas été déçu. Celui qui joue volontiers les donneurs de leçons a réussi à se faire poirer, avant de donner une interview à des journalistes, en train de garer sa voiture sur une piste cyclable ! Faut le faire !

https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/monsieur-securite-routiere-emmanuel-barbe-prit-en-flag-1038345.html

Puis, très fier de lui, dans un langage technocratique qui fait son charme, il a attribué aux 80 km/h 100 morts de moins par rapport à l’an dernier en juin. À ceci près que la mesure avait été décidée pour le 1er juillet !

https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/80kmh-emmanuel-barbe-evoque-100-morts-de-moins-en-juin-par-rapport-a-l-an-dernier-1092692.html

Et apparemment, cela n’a pas marché aussi bien que prévu puisque, devant un journaliste insistant, Barbe avoue avoir les chiffres mais refuse de la communiquer…

https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/rapport-sur-les-resultats-de-la-nouvelle-limitation-a-80kmh-emmanuel-barbe-delegue-interministeriel-a-la-securite-routiere-reste-etrangement-silencieux-1094067.html

Mais depuis, il  a encore réussi à se surpasser, et pourtant il avait mis la barre très haut, le bougre !

Le sujet évoqué est l’état des routes en France. Partons d’abord d’un constat. Il est de plus en plus catastrophique, que ce soit dans les villes, sur les départementales ou les nationales. Qui ne se souvient d’avoir proféré des injures à l’égard de l’État après être passé dans un gros nid-de-poule et s’être fait rudement secouer, sans parler du choc pour le pneu.

https://www.autoplus.fr/actualite/Mauvais-etat-route-Reseau-France-Emmanuel-Barbe-Securite-routiere-1530074.html

Les chiffres avancés par le site AutoPlus confirment l’ampleur du désastre. Sur les 12 000 kilomètres à la charge de l’État – 9 500 kilomètres de routes secondaires (sur le million que compte la France) et 2 500 kilomètres d’autoroutes non concédés – 17 % sont considérés comme gravement endommagés. On  aurait pu penser qu’un homme soucieux de la sécurité de ses concitoyens aurait été alerté par ce constat.

C’est tout le contraire. Emmanuel Barbe s’en réjouit, enfermé dans le dogme selon  lequel la vitesse serait responsable de la plupart des morts de la route. Il explique donc sans sourciller que plus les routes sont mal entretenues et plus les conducteurs sont obligés de rouler doucement. Le paroxysme de l’imbécillité de la Sécurité routière ; même une Perrichot des grands jours n’aurait pas osé nous la faire, celle-là !

Les routes les plus belles de France sont 3,5 fois plus mortelles que les autres. Comme elles sont belles, on y roule plus vite. Le vrai facteur de dangerosité, en sécurité routière, c’est véritablement la vitesse.”

L’avenir s’annonce rose pour les ayatollahs de la Sécurité routière car, selon l’audit, les chaussées très dégradées pourraient devenir la norme en France en représentant 60 % du réseau en 2037 si le gouvernement n’agit pas très vite.

Donc, le remède miracle pour faire baisser le nombre de morts, outre la prolifération des radars et l’augmentation de la répression routière, serait de multiplier les routes mal entretenues. Chapeau, les docteur Knock de la Sécurité routière.

Puisque nous sommes sur ce terrain, je vais proposer ma contribution pour diminuer le nombre de morts en France.

Bien sûr, réduire la vitesse à 60 km/h sur l’autoroute, à 30 km/h sur les nationales, à 20 km/h sur les départementales, et à 10 km/h dans les agglomérations.

Lancer des grands travaux d’intérêt général, sous la direction des duettistes Barbe-Perrichon : plus une seule route départementale, nationale, voire autoroute ne doit pouvoir être intacte. Un nid-de-poule tous les cent mètres, sous la responsabilité des communes qui devront mobiliser leur personnel municipal à cette  fin.

Augmenter encore le nombre de ronds-points, en faire un tous les kilomètres.

Augmenter la hauteur des dos-d’âne qui devront tous passer à 30 cm de haut.

Multiplier les travaux sur les routes, obligeant les voitures à une circulation alternée tous les trois kilomètres.

Faire mettre des clous bien visibles sur la chaussée, obligeant les automobilistes à les contourner, donc à ralentir, s’ils ne veulent pas crever, ou à s’arrêter pour les retirer.

Donner une prime aux cyclistes pour qu’ils roulent deux par deux, de front, obligeant les conducteurs à rester derrière eux.

Mobiliser les policiers sur les grands axes, pour qu’ils donnent l’exemple en roulant à des vitesses ridiculement basses pour réduire encore les risques liés aux excès de ces automobilistes irresponsables.

Sanctionner par de lourdes amendes les municipalités qui auraient la fâcheuse idée de boucher les trous.

Ce ne sont que des premières pistes, bien sûr, on peut faire confiance à Barbe et à ses crânes d’oeuf pour faire preuve, dans ce domaine, de trésors d’imagination…

Bref, avec de tels loustics, conduire, cela va vraiment être la barbe…

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi