Barbès et Sarcelles : des actes de guerre contre la France plus que de l’antisémitisme

Publié le 22 juillet 2014 - par - 4 553 vues
Share

Manifestants-pro-palestiniensAprès les émeutes qui ont eu lieu à Barbès et à Sarcelles, durant lesquelles des pro-palestiniens ont tout saccagé sur leur passage, les premiers ministre et ministre de l’intérieur Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, ont évoqué des actes antisémites.

D’une part, ils comptaient renforcer la force de leur message, en ajoutant cette « circonstance aggravante » aux hordes de casseurs lyncheurs.

Mais, en fait, paradoxalement, réduire ces émeutes à un simple problème d’antisémitisme est erroné, et consiste, in fine, à trouver une raison précise, circonscrite à ces actes.

C’est une erreur qu’il ne faut plus faire.

Si bien entendu, il y a une part d’antisémitisme, recouverte par un hypocrite anti-sionisme, et un appel à cesser les massacres (Ne craignez rien, la Syrie, n’est pas concernée, ils peuvent continuer aussi longtemps qu’ils le veulent, eux ….) mettre la cause et l’origine de ces émeutes, sur l’unique conflit israélo palestinien, et l’antisémitisme sous-entend, que ce sont uniquement les juifs qui étaient visés. Cela circonscrit le différend et limite les causes du problème, car c’est une fois de plus un combat entre les juifs et les arabes, une importation du conflit du Proche-Orient, selon la formule aisément consacrée par les médias… tant que cette cause facile les arrange.

Cette orientation du langage et des explications a, au moins, deux inconvénients :

D’une part, cela va exaspérer les Français, ni musulmans, ni juifs qui vont pouvoir se dire, « sans les juifs », ou « sans les arabes », on serait tranquille. Encore eux, toujours les mêmes qui font des histoires, qu’ils aillent au diable… ce qui s’appelle mettre tout le monde sur le même plan ou jeter le bébé avec l’eau du bain.

D’autre part, cela pourrait in fine amener à penser que globalement, sans ce conflit du Proche Orient, sans Israël, voire, sans les juifs, les pro-palestiniens français seraient doux comme des agneaux…..

Comme disent les américains : BIG MISTAKE ! (= grosse erreur)

Je n’y crois pas une seconde.

Le conflit Israélo Palestinien n’est qu’un prétexte.

La haine qui s’est exprimée ces 13 et 19 juillet était une haine contre la France. Elle concerne tous les Français.

On a vu les mêmes scènes de pillages et d’exactions, après les matchs de foot de l’Algérie, et c’est le ciel (allemand…) qui nous a épargné un France Algérie, qui aurait probablement donné lieu à des débordements sanglants.

Est-ce qu’Israël était impliqué dans la Coupe du monde au Brésil ? Non, il n’était même pas qualifié.

Est-ce qu’une rencontre des « fennecs » algériens a quelque chose à voir avec les juifs de France ? En aucun cas. Avec Israël ? Encore moins.

On a assisté aux mêmes scènes de sauvagerie, des dégradations de voitures, de mobiliers urbains, d’incendies par des prédateurs sortis tout droit de leur Jurassik park en hurlant Allah ou Akbar il y a quelques mois à la sortie de la mosquée de Chanteloup les Vignes, et il y a quelques années à Villiers le Bel et Vaulx en Velin, autant d’endroits, très loin du Proche Orient.

Le fait que ces barbares tombent le masque et prennent le conflit du proche Orient pour « s’exprimer », ne doit pas nous obliger à tomber dans le panneau….

Ce n’est pour les barbares, et les fous d’Allah, qu’une étape de plus, dans la conquête de notre territoire. De la France. Des Français qui doivent être amenés à la soumission par le règne de la peur.

Il faut se rendre à l’évidence. Dans une semaine, dans un mois, dans six mois et après, ce sera autre chose. Ce sera contre les Français (les « céfrans »), contre les « blancs » (les « faces de craie »), contre ceux qui mangent du « halouf » (cochon), contre ceux qui ne respectent pas le ramadan,…. Il y aura un autre événement, un autre fait divers, qui justifiera les mêmes émeutes, les mêmes dégradations, les mêmes hurlements de haine et cela ira en s’accroissant.

Les Français d’où qu’ils viennent ne doivent pas en douter. Ils doivent même y réfléchir très sérieusement… si ils veulent pouvoir continuer à vivre dans un pays agréable.

Et pour finir, sur le conflit du Proche Orient, puisque je l’avoue sans vergogne, je suis 100% français, et 100% pro-sioniste, si l’on doit retirer quelque chose de positif de ce conflit et de cette région, la seule bonne chose qui peut nous inspirer au Proche Orient : C est Israël.

Israël qui bien qu’en guerre depuis sa création, soit 65 ans, n’a jamais cessé d’innover et de progresser sur tous les plans,

Pour ceux qui veulent avoir un aperçu de la créativité et du génie israélien, la bien dénommée « Start Up Nation » visitez www.siliconwadi.fr

En même, temps, Israël, symbole de l’Etat nation n’a jamais renoncé à son identité, à sa culture et s’est toujours battu pour préserver ses habitants des attaques de ses ennemis. Un peu tout ce qui manque de nos jours dans nos contrées, en quelque sorte…

Israël nous montre aujourd’hui, que cela est possible en combattant sans relâche les hordes islamistes comme elles le méritent….

Dès lors, faisons un rêve….souvenez-vous du temps où, avant 1967, la France et Israël étaient très amis… et où, la France était très prospère… avant de sombrer dans une longue déchéance, en même temps qu’elle privilégiait délibérément sa politique arabe et les pétrodollars qui ont « acheté » l’immigration massive (avec aujourd’hui le Qatar en Chef de file…). Voir les livres de Bat Yeor sur la question Eurabia.

Croyez-vous qu’il y a plus d’avenir à soutenir une démocratie en plein essor économique, qui n’arrête pas d’innover et de contribuer au bien de l’humanité, ou de s’allier à des théocraties corrompues aux mœurs barbares, dont l’unique richesse est le pétrole, qui lui aussi ira en déclinant (c’est bien d’ailleurs pour ça qu’ils n’ont aucune chance, et que c’est maintenant et chez nous que se joue le vrai combat…).

Il y a forcément des conclusions à en tirer.

Si l’on veut remettre en France, « l’église au milieu du village » (Amen !), et que les moutons soient bien gardés (Alléluia !), il faut sûrement changer d’amis, renouer fissa avec ceux avec lesquels nous étions si heureux et les soutenir sans faille, car ils sont comme nous : ce sont nos frères israéliens, à nous Français, qui se battent à l’avant-garde de la civilisation, de notre civilisation.

Vous m’avez compris ?

Stéphane HADDAD

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.