1

Bardella a raison, Castaner ment et minimise les émeutes des réveillons


Noël et le Jour de l’an n’ont pas échappé au vandalisme des racailles. Scandaleusement, la presse aux ordres ose relayer la propagande de l’État-Macron sur la prétendue accalmie des incendies volontaires de véhicules et autres exactions dans les nombreuses zones de non-droit républicain.


Toutefois, au niveau régional, la censure n’a pu éviter que la chronique des faits divers rende compte, photographies à l’appui, des carcasses calcinées au pied des immeubles et dans les rues, car il y a tout de même des limites à la désinformation. Désinformation qui fait que, quand le public doute d’un canard ou d’un baveux, il ne l’achète plus du tout, même pour les rubriques naissances et décès, le club de zumba ou de boules ou l’agenda des concours de belotes et des lotos. En trois clics sur lesdits « réseaux sociaux » et les sites de réinformation, le péquin en sait bien davantage, si tant est qu’il n’ait pas lui-même publié les photos ou les vidéos qui vont bien.
Si les incendies de fin d’année sont davantage objet de commentaires, précisons que c’est à longueur d’année que la racaille bénéficie d’un indulgent traitement police-justice sous les ordres du gouvernement.
À Strasbourg, la nuit du 31 décembre au 1er janvier a été marquée par des violences urbaines. Comme chaque année, de nombreuses voitures ont été incendiées dans les rues de la ville, et policiers et pompiers ont été pris pour cible de jets de pétards

https://youtu.be/mzVl01_94wQ
Plus de dégâts ont été commis qu’en 2018

https://youtu.be/Lo8CcyQG_vk
Tension dans le quartier Penhars Kermoysan à Quimper. Mardi 10 septembre au soir, des véhicules et des poubelles ont été incendiés. Pendant l’intervention des pompiers, les forces de l’ordre ont été prises à partie par une trentaine de jeunes.

https://youtu.be/combeEtHx4I
Brice Hortefeux a demandé aux préfectures de ne pas communiquer le nombre de voitures incendiées dans la nuit du 13 au 14 juillet, espérant ainsi mettre fin aux « concours entre villes »

https://youtu.be/lQU0PDWqHqg
Voitures incendiées à Blois en 2014

https://youtu.be/ifjLThA9u_U
Au nom du Rassemblement National, Jordan Bardella exige le véritable bilan précis des violences des fêtes de fin d’année
« Comme chaque année, la France a dû se préparer à un véritable état de guerre à l’approche des célébrations du Nouvel An, et le bilan de la nuit fait désormais l’objet d’une dissimulation assumée, sous le prétexte de ne pas « alimenter la compétition entre quartiers ».
Voitures incendiées, émeutes, pompiers pris pour cibles, forces de l’ordre attaquées et blessées au mortier : les Français n’ont plus que les réseaux sociaux pour constater la violence qui s’est déchaînée dans tout le pays…
Nous demandons un bilan chiffré et précis, à l’échelle nationale, des violences qui ont émaillé la dernière nuit de la Saint-Sylvestre : Christophe Castaner doit sortir de l’omerta et dire la vérité aux Français ! »
Nouvelle explosion des agressions de pompiers en France : l’urgence d’agir 
Communiqué de Jordan Bardella, député français au Parlement européen, vice-président du Rassemblement national
La note de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) (ndlr 1) publiée ce mercredi à propos des agressions visant les pompiers est alarmante.
De 2017 à 2018, la hausse de ces agressions s’élève à 21 % pour l’ensemble du pays, et atteint +48 % en Île-de-France, les Pays-de-la-Loire décrochant le triste record : +146 % en une seule année ! En dix ans, ces agressions ont été multipliées par quatre.
La « meilleure remontée des informations » n’explique pas tout, et ne saurait servir de prétexte pour relativiser les chiffres bruts inacceptables : 3 411 sapeurs-pompiers victimes d’une agression en 2018, 1 424 jours d’arrêt de travail, 450 véhicules endommagés. Au-delà du bilan quantitatif, les pompiers doivent également faire face à des agressions de plus en plus graves et violentes, comme l’a montré le rapport sénatorial publié le 11 décembre dernier.
En septembre, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’était dit déterminé à « tout faire » pour enrayer le phénomène. Les annonces qui ont suivi, à savoir une campagne de communication, la « formation aux situations complexes », et l’expérimentation de caméras embarquées, sont absolument dérisoires…
Ces tensions et ce risque permanent d’agression durant leurs missions s’ajoutent aux autres causes de malaise et de colère parmi les sapeurs-pompiers : rémunérations et indemnités trop faibles, réforme des retraites, crise des vocations, sur-sollicitation pour des interventions qui ne devraient pas relever de leur compétence, menaces européennes sur le statut du volontariat.
Comme nous l’avons réclamé à plusieurs reprises, les peines contre les agresseurs de sapeurs-pompiers doivent être doublées, les effectifs et moyens augmentés, leurs primes revalorisées à la hauteur des risques qu’ils prennent au quotidien. L’État doit enfin protéger ceux qui risquent leur vie pour en sauver ! https://rassemblementnational.fr/communiques/nouvelle-explosion-des-agressions-de-pompiers-en-france-lurgence-dagir/
(ndlr 1) L’État-Macron supprime l’organisme qui mesurait les violences
 « L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) fermera ses portes fin 2020. La disparition de cet organisme, responsable de la production de statistiques sur la criminalité et ses victimes, inquiète les différents acteurs luttant contre les inégalités. Son activité sera reprise par l’Insee et les ministères de l’Intérieur et de la Justice, sans certitudes toutefois sur l’avenir de certaines de ses missions. »
« Sollicité par LCI pour trancher ces interrogations, le cabinet du Premier ministre a répondu par une explication pour le moins concise : « L’ONDRP n’est pas supprimé mais transféré à l’Insee. Cette décision permet de garantir l’objectivité des statistiques en matière de délinquance. » intégralité des propos sur https://www.lci.fr/population/quel-avenir-pour-l-etude-statistique-de-la-criminalite-violences-apres-la-fermeture-annoncee-de-l-ondrp-2135034.html
Édouard Philippe ferme aussi l’Institut des hautes études de sécurité et de justice : https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/exclusif-l-inhesj-va-etre-supprimee-l-ihedn-a-eu-chaud-199746
Lire aussi : Forces de l’ordre, ce soir défoulez-vous, allumez les racailles !  https://ripostelaique.com/forces-de-lordre-ce-soir-defoulez-vous-allumez-les-racailles.html
Jordan Bardella
https://rassemblementnational.fr/author/jordan-bardella/
Jacques CHASSAING