Bataclan, 3 ans après : quelqu’un a pensé à commander les ballons ?

Publié le 12 novembre 2018 - par - 24 commentaires - 1 321 vues
Share


Demain, ce sera l’occasion rêvée pour le couple Macron d’afficher à nouveau une mine profondément affligée
Les personnes suivantes n’ont pas besoin de simuler, l’affliction est bien là, et le gouvernement s’en soucie comme de la neige de l’an dix-neuf-cent-vingt-sept !

Djamel, grièvement blessé alors qu’il était en terrasse, se heurte à un mur administratif pour faire reconnaître son invalidité. Il a pris quatre balles dans le corps. Entrepreneur de 36 ans, il a vu sa vie brisée par les terroristes et leurs rafales de kalachnikov. Il a dû être amputé de sa jambe droite et perdu l’usage de son bras gauche. Désormais, il est en fauteuil roulant. Il s’est vu refuser par deux fois le statut d’invalidité. Il est actuellement sans ressources.

L’épouse d’Emmanuel Macron était en ensemble bleu Louis Vuitton aux boutons dorés, un haut à manches longues, col montant et épaulettes et une jupe au-dessus du genou. A ses pieds, des escarpins assortis, mettant en valeur ses jambes nues et fuselées.

Attentats du 13 novembre, les oubliés de l’immeuble de Saint-Denis attendent toujours que leur soit reconnu le statut de victimes d’actes terroristes. Tous n’ont pas été relogés. Et certains se retrouvent à la rue.

En séjour dans la région pour la Toussaint, le chef de l’État et son épouse logent dans un hôtel d’Honfleur, dont le prix des chambres aurait pu engendrer une polémique.

L’ancien chef de la sécurité au Bataclan, 38 ans, ne peut toujours pas reprendre le travail. Son avocat, Me Saïd Harir, espère toujours un soutien de l’Etat.

Le chef cuisiner de l’Elysée, Guillaume Gomez : »Tout ce que je peux vous dire, et ce n’est pas un secret, c’est qu’elle souhaite qu’on lui serve dix fruits et légumes par jour. Pas cinq, mais dix. »

Dès après le carnage du Bataclan, des bruits avaient circulé. Ils concernaient des actes de barbarie commis sur des victimes par les djihadistes. La presse et les organisations « humanitaires » s’empressèrent de traiter ces informations de fausse nouvelle et d’agonir d’injures (racisme, islamophobe, incitation à la haine, etc.) ceux qui osaient en parler. Le Monde se crut même permis de titrer : il n’y a aucune  preuve  de tortures au Bataclan. Une commission d’enquête parlementaire, dirigée par M. Georges Fenech, fut mise en place. Elle a rendu ses conclusions et mettent en évidence les mensonges des bien-pensants.

Il devient de plus en plus évident que, dans leur machination en vue de l’islamisation de l’Europe, les bien-pensants (Soros en tête) multiplient les provocations.
Bruce, rescapé du Bataclan, sera devant présent, mais n’attend pas grand-chose du Président. « Je n’ai aucune envie de lui serrer la main à la cérémonie du Bataclan, je n’ai pas envie de faire un esclandre, ce n’est pas le moment, mais depuis une éternité, je demande un logement. Quand j’interroge l’État, ils me disent ‘on est en recherche’. À la Mairie de Paris, ils me disent ‘c’est l’État qui s’en occupe’. Je ne comprends pas. »

Le maquillage du président de la République coûte cher. Trois mois après son accession à la tête de l’État, les premières factures sont arrivées. L’une de 10.000 euros et une autre de 16.000 euros.

Blessés du 13 novembre. Zorica, Jackie, Bora et leurs proches se trouvaient aux abords du Stade de France le soir des attentats. Ils se débattent pour que leurs traumatismes soient enfin reconnus. Elle parle comme si elle souffrait d’une maladie honteuse. « Je vais être hospitalisée en psychiatrie, vous vous rendez compte. Comme les fous ! » Sur la table de la salle à manger, Jackie, prisonnière d’une minerve, étale des dizaines de boîtes de médicaments tirées d’un carton à chaussures. « Depuis les attentats, je suis un légume, affirme-t-elle. J’ingurgite dix-sept remèdes différents dans la journée – morphine, Valium, etc. –, je vois le psy une fois par semaine, je marche et je parle comme une automate et j’ai peur de finir paralysée. »

Nouvelle vaisselle : « 400 euros pièce pour les assiettes les plus simples et à partir de 500 euros pour les modèles contemporains », si l’on compte bien, cela fait une facture totale d’au moins 500 000 euros.

Dix-sept victimes ou ayants droit ont déposé une plainte contre X. Ils critiquent la non-intervention des militaires de l’opération Sentinelle lors de la prise d’otages dans la salle de concert. Le temps n’atténue pas leur souffrance, explique leur avocate. 17 victimes et proches de défunts ont déposé plainte contre l’État pour non-assistance à personne en péril. Ils cherchent à comprendre pourquoi, le soir de l’attaque, l’équipe de militaires située à proximité de la salle de concert a reçu l’ordre de ne pas intervenir, alors que 90 personnes ont perdu la vie ce soir-là.

Reste la question du sens de la modestie, de la sobriété et de la simplicité pour le couple Macron. Ces dépenses outrageusement affichées dans un contexte où les français doivent se serrer la ceinture est indécent. 

Vous avez l’impression qu’on vous refuse la maîtrise de votre vie, de vos projets, et qu’on vous renvoie sans arrêt à votre statut de victime. C’est comme si on vous disait : ‘vous ne pourrez jamais vous en remettre' ». Laurence était dans la salle de concert le 13 novembre. Elle s’en est sortie. Mais conséquence de cette soirée dramatique : le refus d’une compagnie d’assurance, de lui octroyer un prêt immobilier en raison des risques de stress post-traumatique. En matière d’aide aux victimes des attentats de novembre, assurances et banques sont aux abonnés absents.

Interrogé à propos du projet d’installer une piscine au Fort de Brégançon Emmanuel Macron a botté en touche avec une forte pointe d’agacement. En effet rendre compte de dépenses qui ne concernent pas les français dérange le couple.

Qu’elles soient françaises ou étrangères, les victimes des attentats du 13 novembre ont pu être indemnisées par le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme. Il peut s’agir de blessures physiques, mais aussi psychologiques. Le tout étant de pouvoir prouver le préjudice, notamment via un certificat médical. Ce qui est le cas de Claire. Les démarches ont été longues car elle n’était pas la priorité, il y avait des blessés beaucoup plus importants. Pour avoir accès à ces remboursements rapides, il faut prouver sa présence au moment des drames avec par exemple le billet d’entrée au Bataclan !!!

J’espère que Claire n’aura pas été négligente au point d’égarer son billet ce soir-là !

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
chiartano

il n’y a pas que le bataclan dans la vie , il y a Nice aussi

Loupgaulois

Pour Djamel RAF ce sont ses coreligionnaires qui lui ont fait ça.

DUFAITREZ

Philippe est « passé » ce matin devant le Bataclan… Modeste arrêt !
Macron ? Pas prévu à ma connaissance…
Il avait trouvé le temps d’aller chez Mme Maurice Audin, le traitre !! Bravo !!
Il y a « Le Camp des Saints » et celui des Traitres !

MAUREL

Regardé moi ces 3 collaborateurs sur la photo .

Bertrand

On ressent un certain malaise à voir venir commémorer les massacres de novembre 2015 les artisans de ces massacres, c’est à dire ceux qui organisent la colonisation du pays et le Jihad sur notre sol.

Celrtains trouveront peut-être le raprochement excessif, voire inconvenant, mais cela rappelle quand même fâcheusement la Collaboration.

Christine L

Je ne trouve pas le rapprochement excessif mais plus que justifié ! Ils sont LA CAUSE de ce massacre (avec leur immigration folle et leur laxisme criminel envers la racaille) et viennent verser des larmes de crocodile sur LEURS victimes : quelle HONTE !!!

pif

… et voici les bataclowns ! Bonjour les petits zenfants ! Comme Ronald MacD. et comme les animateurs bénévoles des services d’enfants cancéreux, nous avons mis notre faux nez. Nous sommes là pour faire accepter l’inacceptable. Nous serons là aussi pour l’enterrement de Maggy car nous sommes partout, là où il est nécessaire de faire passer les évènements tragiques (que nous avons fomenté ou provoqué) pour des aléas de la vie, des simples erreurs de parcours.

Fleur de Lys

Indemnisation des victimes d’attentats : pourquoi autant de ratés ? (ENTRETIENS)

https://francais.rt.com/france/55365-indemnisation-victimes-dattentats-pourquoi-autant-rates-entretiens

Jill

Il n’y a pas eu de tortures au Bataclan ;c’est possible… quand on mutilé les morts, ce n’est
pas de la torture, mais des actes de barbarie
passifs ;selon les bonnes vieilles méthodes
islamiques.

MANU

Qui vous a dit que les tortures ont étés faites sur les morts????????
Tout le monde sait que les tortures sur les morts n’en sont pas…!!!
Quand vous aurez un couteau dans la gorge, vous saurez ce que veut dire des actes de barbarie. Moi pour ma part j’aimerais mieux une balle dans la tete que d’être égorgée, avec un couteau c’est de la barbarie. Mais bon!!!

Jill

Ils ont dit qu’il n’y avait pas eu de tortures, je
n’en crois pas un mot, mais admettons… ceci
étant les mutilations de cadavres vont aussi
dans le sens de la barbarie de ces sauvages.

Jill

Commander les ballons ;vous écrivez çà en
plaisantant j’imagine Anne… si oui, vous avez eu
tort car il y a bien un lâcher de ballons prévu à
Paris aujourd’hui. Les limites de la connerie des
bobo-gauchos sont sans cesse repoussées.
Les muzzs doivent bien rigoler.

Alan

Cette caste doit être éradiquée par le peuple francais.

mimo

ouais mais le peuple a voté et préféré la peste et le choléra et ..pas sur qu’il ne recommence pas aux européennes !la trouille et l abêtissement pour lui et le mépris et les dépenses pour ces nantis !

Dobermann

« L’épouse d’Emmanuel Macron était en ensemble bleu Louis Vuitton aux boutons dorés, un haut à manches longues, col montant et épaulettes et une jupe au-dessus du genou. A ses pieds, des escarpins assortis, mettant en valeur ses jambes nues et fuselées. » des escarpins signés aussi Vuitton à 3000E la paire !!!!

QUELLE PROVOCATION ….on va leur faire payer CASH le 17 Novembre 2018….

Kader Oussel

« des escarpins signés aussi Vuitton à 3000 € la paire » Pourquoi voulez-vous leur faire payer cash, s’ils peuvent les avoir gratos. Et à ce prix, c’est pas cher !

Allonzimollo

Cette boîte devrait être transformée en sanctuaire…

Kader Oussel

Rasée en parking, plutôt. On cherche toujours trop longtemps pour se garer, surtout le 17 du mois, je ne sais pas pourquoi.

Dupond

Jamais cette salle de spectacle ne devrait réouvrir !!! Comme le village d’Oradour le meme établissement devrait etre reconstruit dans un périmetre proche
Je ne m’imagine pas aller applaudir de la musique avec le sang d’innocents sous mes pieds ….Victimes de la barbarie islamique !!!

Kader Oussel

Je suis un peu comme vous. Je n’y mettrai jamais les pieds. A part Médine, je ne vois pas qui pourrait y donner un spectacle.

Esprit critique

« …une jupe au-dessus du genou. A ses pieds, des escarpins assortis, mettant en valeur ses jambes nues et fuselées. … »C’est aasez mal dit :
« Mettant en évidence ses Guiboles et se cuisses desséchées », me paraitrait plus descriptif et réaliste.

Kader Oussel

Vous êtes recalé. Vous n’aurez pas votre carte de presse.

Dupond

Esprit critique
C’est là qu’on s’aperçoit qu’il ne faut pas interdire systématiquement la burka ….mais traiter au cas par cas (mdr)

jeannot

Oui mdr :-)