Bataclan : Toutes ces morts auraient pu être évitées si l’armée était intervenue

Publié le 23 mars 2019 - par - 77 commentaires - 5 222 vues
Share

Toutes ces morts auraient pu être évitées si les autorités n’avaient pas demandé aux huit militaires du 1er régiment de chasseurs de Thierville (Meuse) de l’opération Sentinelle de ne pas intervenir contre les terroristes à l’intérieur du Bataclan. Car les militaires du 1er régiment de chasseurs disposaient d’armes lourdes et étaient parfaitement entraînés !

Georges Fenech a dénoncé les dysfonctionnements de l’État lors de la prise d’otage terroriste du Bataclan

Ce samedi, les militaires de l’opération « Sentinelle » sont mobilisés contre les Gilets jaunes, avec consigne d’ouvrir le feu s’ils se sentent menacés. Or, lors des attentats du Bataclan, les huit militaires du 1er régiment de chasseurs de Thierville (Meuse) de l’opération Sentinelle, positionnés contre les bâtiments du Bataclan, ont reçu l’ordre de ne pas intervenir. Leur engagement immédiat aurait permis de sauver 90 vies. En août 2018, les victimes ont porté plainte suite à ce dysfonctionnement d’État.

Le constat est simple, net, terrible. Face à des terroristes islamistes surarmés, qui tirent sur des centaines de civils, les militaires reçoivent l’ordre de ne pas intervenir avec leurs Famas. Face à des Gilets jaunes désarmés et qui manifestent, les militaires reçoivent l’ordre d’intervenir et d’appuyer les forces de l’ordre. Cherchez l’erreur !

Notre question a déjà été posée, en 2016, notamment par des parlementaires qui composaient la commission d’enquête parlementaire, formée pour étudier les dysfonctionnements lors des attentats terroristes en France. Georges Fenech, alors député Les Républicains et ancien magistrat, s’est interrogé « la non-intervention des militaires ». Selon le président de cette commission Georges Fenech, «  clairement, un ordre a été donné aux soldats Sentinelle de ne pas engager le feu alors qu’ils avaient en ligne de mire des terroristes ». « À la question : qui a donné l’ordre aux soldats de ne pas intervenir ? On n’a jamais su, » regrette encore aujourd’hui Georges Fenech. « Avec les autres parlementaires, on était sidérés » avoue l’ancien magistrat et député.

Bataclan : rappel des faits

Le soir du 13 novembre 2015, alors que trois jihadistes prennent en otage les spectateurs au Bataclan, huit militaires du 1er régiment de chasseurs de Thierville (Meuse) de l’opération Sentinelle figurent parmi les premières forces de sécurité sur place, armés de Famas. Mais ils reçoivent l’ordre de ne pas intervenir et de ne pas soutenir les hommes de la brigade anticriminalité (BAC) du Val-de-Marne. Lorsque ces policiers, ainsi qu’un commissaire de police accompagné de son chauffeur, sont entrés dans la salle et ont constaté l’armement lourd des terroristes et l’ampleur du drame, ils ont demandé aux militaires, n’intervenant pas, de leur prêter leurs armes de guerre. Ce que les militaires ont refusé ! Les policiers, sous-équipés, ont alors essuyé le feu des armes de tir automatiques des terroristes.

Maître Gérard Chemla, avocat pénaliste à Reims et représentant de quatre-vingt victimes et ayants droit du Bataclan a lui aussi, en 2016, fait une demande d’acte pour «  qu’ils enquêtent sur la non-autorisation aux militaires de donner leur arme ». Amer, l’avocat, joint par téléphone, lâche : « Je ne suis pas saisi de ces questions » m’a répondu le juge à l’époque… Malgré un recours devant la Cour d’appel, la question reste sans réponse. »

Pour Sébastien Gomet, frère d’une victime et l’un des plaignants, « il n’y aurait pas eu ce lourd bilan de 90 morts au Bataclan si les soldats Sentinelle avaient pu intervenir. Je voudrais que l’État français responsable de l’ampleur du drame le reconnaisse ».

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

Moselle : combien coûtent les migrants dans ce département ?

Quand la France sera-t-elle débarrassée du psychiatre égyptien Omar Erkat ?

http://www.lareference-paris.com/485

Ardèche : le maire d’Annonay interdit l’islamiste intégriste Omar Erkat

https://fr.blastingnews.com/societe/2018/05/meurtres-en-serie-a-marseille-des-kalachnikov-lyonnaises-002599045.html

Fréjus : un clando tunisien viole une sexagénaire dans un parc public

Il y a 3 ans, Hervé Cornara était décapité par un islamiste

Que faire des 460 « enfants soldats » de Daech à leur retour en France ?

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Jill

Il faudrait être complètement inconscient pour donner l’ordre à des jeunes militaires d’intervenir dans une situation d’attaque terroriste en milieu
fermé, face à des individus lourdement armés et
disposant de plusieurs centaines d’otages.
Un groupe du GIGN était en attente semble t’il,
pourquoi n’a t’il pas eté sollicité ?

Momo

Vous confirmez pour les terroristes que l’opération « sentinelle » c’est du cinéma nos militaires sont des soldats de métier entrainés et capables d’initiative et la jeunesse n’est pas un handicap au contraire ;c l’age pour faire la guérre comme pour les terroristes aussi

Jill

Sentinelle c’est une chose et des soldats ont fait preuve de son efficacité à maintes reprises. Mais mener une action antiterroriste
dans un milieu clos, face à des individus déterminés lourdement armés et disposant de centaines d’otages, c’est une autre affaire.
Les militaires ne sont préparés ni techniquement ni psychologiquement à de telles interventions.

Carter

Ils ont également reçu l’ordre de ne pas prêter leur matériel de premier secours pour les blessés. Cela aurait empiré la situation d’après vous ?

Frère TUCK

Quand on attaque la France avec tout ce qu’elle représente ,la question ne se pose pas , militaires ou policiers du moment qu’ils sont armés ; c’est un droit de sauver des innocents. Agir d’abord et on s’en fout des conséquences, qui pourra blâmer des hommes qui tentent de sauver de la barbarie des innocents. On est dans la vraie vie avec ses cruautés , on n’est pas pas dans un film .L’islam nous a déclaré la guerre donc les militaires ou les policiers eux sont armés ,tuer nos ennemis est un devoir et le peuple vous honorera . Qui… lire la suite

Garde Suisse

Il semble qu’il faille rappeler à certains au vu des commentaires (en particulier Jill) ce que c’est que la non assistance à personne en danger, dans la situation présente des assassins tuent des civils désarmés et 8 soldats armés sont à proximité et n’interviennent pas. Ce sont des couilles molles, c’est tout ! Et j’ai été soldat pendant 6 ans ! Si un ordre à été formellement donné à ces hommes de ne pas intervenir, le gradé qui a donné cet ordre doit être jugé.

Jill

Vous avez Été soldat pendant 6 ans ;vous devriez savoir que des jeunes militaires n’ont aucune compétence pour intégrer une telle situation ;la plus compliquée même pour des unités spécialisées comme le Raid ou le GIGN…
Qu’auraient pu faire ces militaires avec des centaines d’otages à part se faire tuer ?
Gèrer un tel drame, c’est autre chose que de monter à l’assaut d’un ennemi clairement désigné et isolé.

DUFAITREZ

Tout est gravé dans ma mémoire. Vous avez tout dit, On ne saura jamais, tant les responsabilités sont énormes.
Fenech fut un vrai… renard en quête de Vérité. Echec commandité !
Le jugement du « suspect présumé », on attend toujours qu’il quitte ses 4 cellules…ne donnera rien !
Secret d’Etat ! Mais 90 familles pleurent toujours.

Lys

Moi je voudrais bien savoir comment ces militaires qui ne sont pas intervenus vivent aujourd’hui avec le souvenir de cette nuit tragique ?

Jill

On ne peut et on ne doit pas interférer dans une situation dont on ignore tout cela peut faire pire que bien. Qu’auraient pu faire ces jeunes soldats sinon se faire tuer et allonger la liste des morts.
Cette opération était du ressort de la police ;les
militaires n’avaient pas à intervenir sans ordres précis…le cas échéant.

nitiobriges

huit militaires qui ne sont que des salopards indignes,qui ne bougent pas,sur les ordres donnés par la voletaille gouvernementale.ordres qu’aucuns de ses sois-disants militaires n’a eu le courage d’enfreindre.sachant l’horreur qui ce passait a l’intérieur du bataclan.un militaire ce doit de protéger les civils quoique qu’il puisse arriver.car ils n’étaient pas équipé d’un simple canif, mais lourdement armés.ne comptez pas sur l’armée pour vous protéger,vous en avez un triste exemple.l’armée est phagocitée par les frères trois points.armez vous.

Jill

Vous êtes stupide ou naïf. Le problème pour ces jeunes soldats n’eût pas Été d’attaquer des
terroristes, même lourdement armés, mais de tenir compte des centaines d’otages, et du milieu fermé. Gérer une telle situation nécessite un solide bagage technique et psychologique que n’ont évidemment pas des
militaires non spécialement formés comme le sont les gendarmes du GIGN.

nitiobriges

c’est vous qui êtes stupide et naïve.car laissez des français se faire massacrés, est une hérésie.les militaires sont formés pour la guerre.point barre, au bataclan ou ailleurs.quand on est assailli, nous nous, défendons.et je pense conjointement que toutes les victimes n’auraient pas désapprouvé une intervention armée.certes,il y aurait eu des dégâts collatéraux.civils ou militaires.mais de ce fait l’armée aurait été renforcée par l’approbation du peuple de france.et ce n’est pas avec des pleureuses comme vous que l’on va gagné la guerre.et tenir compte du milieu fermé, et des otages.comme vous le dites, nous avons vu ce que cela a donner.une… lire la suite

le Franc

les gvts des pays de l’ue savent très bien que le Peuple commence à en avoir marre d’encaisser, mais au lieu de faire une pause, genre les mecs on vous met un peu dans la confidence, non, ils ont le feu au cul du genre « dépêchons-nous d’expédier en vitesse cette histoire d’invasion du block europe, car on est PAYES POUR CA. et que dans les deux cas, si on se plante, on se fera taper par les deux camps en même temps, au lieu que d’un seul au cas où tout ce qu’on fait ça passe. »

Dupond

Pour toucher le gros cheque a la fin du mois là il n’y a pas de probleme « tout le monde prend des risques » ……

hola

mr Francis Gruzelle, vous ecrivez sans même savoir . SAchez que si les services de securités et renseignements avient pris au serieux mes mails et mes appels, rien de tout cela ne se serait passé.. Croyez bien qu’en avril, puis juillet, puis décembre 2014, ils étaient informé

logique

Hola: et vous ,vous savez sans même écrire (ce que vous contestez).
du grand n’importe quoi….

hola

pauvre con , ta DGSI etait au courant, 7 mois avant charlie hebdo.

logique

vous en savez des choses pour un roi des cons !

L'Enjoué

Voyez l’immense cœur dessiné avec les corps trainés sur le sol , un message d ‘amour envoyé au monde entier . Et il y a encore des fils de putes qui bafouillent que l’islam coranique non-réformé est compatible avec notre société occidentale , tas d’connards , monticules de pourris !

Jill

Si ces jeunes soldats étaient intervenus,on leur aurait rendu les honneurs quelques jours plus tard aux Invalides …Un détachement du Gign était à proximité ;pourquoi n’a t’il pas reçu l’ordre d’intervenir ?
Parce-que le site était du domaine de la police ;il ne fallait pas marcher sur les plate-bandes du Raid .
A mon avis la situation avait été largement sous estimée,d’où ces incohérences .

Marnie

Propos réitérés et ignobles.

Jill

Oui alors dites nous pourquoi le GIGN n’est pas intervenu, alors que semble t’il, était en situation ?

VORONINE

Si l es militaires , ne connaissant ni les lieux , ni l’adversaire,ni la situation étaient intervenus, ils auraient pu empècher que les djihadistes mutilent, achèvent les blessés , il y aurait eu un échange de tirs difficilement controlable , et peut etre un nombre de morts moindre – rien n’est moins sur .En revanche, il y aurait eu des civils blessés ou tués par les tirs des militaires .Et dès le lendemain , les médias auraient comptabilisé les innocents tués par des tirs de FAMAS , et aujourd’hui , on reprocherait aux mili inexpérimentés d’etre intervenus et d’avoir tiré… lire la suite

Bron Myriam

Non mais, vous êtes sérieux?Comment douter qu’on aurais sauver des dizaines de vies, faut vraiment être naïf pour dirent se que vous dite! Ses soldat pour moi sont des abrutis, il n’avait pas besoin d’attendre des ordres! en cas de guerre c’est chacun pour soit et Dieu pour tous. Je ne c’est pas si ils dorment bien la nuit, mais sa m’étonnerait!

Bron Myriam

Quelle modérations? La vérité vous dérange?

Bron Myriam

Vive la censure, vive la liberté d’expression! Pauvre France! elle tombe de plus en plus bas!

Dugenou

Quand on connait la fin d’une histoire, c’est toujours ensuite plus facile de dire ce qu’on aurait fait si, nous, grands Yakafautquons…bla bla bla!
Surprenant que GIGN ou Raid, dont c’est la mission, ne soient pas intervenus, à Paris, la capitale de la France (excusez du peu) en pleine période de menace terroriste diffuse, un soir de rencontre internationale de foot avec présence de Hollande et Merkel…

Jill

Le camarade du capitaine n’était pas capitaine, mais caporal-chef;il ne commandait pas une unité(environ 150 hommes), mais sept militaires du rang.
Même une unité aguerrie n’est pas adaptée à ce genre d’intervention.

logique

si les militaires étaient moins cons dans cette situation ils auraient au moins prêté leur valise des premiers secours, ce qu’ils n’ont même pas voulu faire. ils avaient peur ? qu’ils cèdent leurs armes à la BAC. .
indubitablement : ces soldats et celui qui a donné l’ordre de ne pas intervenir devraient être attaqués en justice et lourdement condamnés pour non assistance à personnes en danger !

Jacques

Non assistance à des personnes en danger et massacrées.

Jill

Idiot… A quel titre ces militaires du rang auraient il dû de leur propre initiative intégrer une opération de police.
Ils n’avaient pas non plus à se séparer de leurs
armes ni de leur matériel.
L’amateurisme des policiers en l’occurrence est dramatique… ils viennent sans rien pour faire face à une telle situation.

Cervantes

Facile quand on n’y est pas. Vous du genre Rambo à entrer et tirer partout ?

Joël

Supposons que l’armée intervienne. Le militaire (non assermenté pour faire usage de son arme sur le sol français contrairement aux policiers et gendarmes) tire sur un terroriste, la balle le traverse (ce qui arrive souvent avec des balles de guerre à haute vélocité) et tue un civil derrière.

Le scénario-régal des médias gauchos qui se seraient empressés de casser du militaire.

Marnie

Il vaut mieux « casser du militaire » comme vous le dites à tort plutôt que 90 personnes soient massacrées. On a de l’honneur ou on en n’a pas. On aime son pays et ceux qui y habitent ou bien on laisse massacrer des braves gens innocents.

logique

parce que vous croyez que les 3 GI qui sont intervenus dans le train avaient le droit de rosser le terroriste au sol à tel point qu’il y’avait du sang jusqu’au plafond, de le ligoter douloureusement comme un animal ? ils ont eu la légion d’honneur et la nationalité française pour cela!!! Arrêtez de délirer. si les soldats étaient intervenus , quels qu’en aurait été les résultats , ils auraient été félicités. ce n’est pas le cas , ils ont fait preuve de lâcheté, d’obéissance comme les nazis en 40, se retranchant derrière les ordres et non derrière leur humanité.… lire la suite

Cervantes

Et vous dites avoir été militaire de carrière ?

obelix

beaucoup de zones d’ombre pour le bataclan !! pourquoi 70% des vigiles ne sont pas venus ?? ils etaient dejà alertés !! pourquoi les portes etaient ouvertes ? quand un concert commence on ferme les portes avec des surveillants ces portes pouvant etre ouverts de l’interieur, concernant les militaires ils avaient un armement plus lourd que les policiers , et, surtout le necessaire pour soigner les blessures par balle !! la competence ? là on avait a faire a une zone de guerre donc pour intervenir c’etait de leurs competences !!

Jill

Vous avez vu la gueule des vigiles …
Non,une salle de concert n’est pas une zone de guerre .

Dugenou

Tout le monde sait que chaque militaire emporte un hôpital de campagne complet avec bloc d’opération et de réanimation dans sa musette.

gilbert

pourquoi cet ordre, à mon avis, il faut chercher dans la hiérarchie policière quelqu’un qui a voulu mettre en avant le RAID sur une « affaire » importante, je rappelle si mes souvenirs sont justes, qu’il y avait aussi une équipe du GIGN qui elle aussi à été bloquée, il me semble donc que le coupable est à rechercher au niveau des responsables de la sécurité parisienne!!!

Jill

Exact …C’est c’est une face de la guerre des polices .De plus le Raid est loin d’avoir la compétence du Gign ;on l’a vu quelques jours plus tard dans l’interpellation d’un terroriste et sa compagne .

jan le Connaissant

quelle connerie !!!

Pyrrhon

Qui a donné l’ordre aux huit militaire de ne pas intervenir au Bataclan ?
L’ordre direct je ne sais pas, mais cela pourrait facilement se trouver, il suffit de demander au chef de la patrouille.
Par contre, pour ce qui est du donneur d’ordre au plus haut niveau – « responsable mais pas coupable » selon la formule con-sacrée –, la réponse va de soi : le grand chef, « le chef de guerre » si on préfère.

jan le Connaissant

pour moi, c’est clair, ce refus d’intervention, et le fait qu’on cache l’identité du donneur d’ordre, indique qu’il y eu complicité avec les djihadistes de la part de certains éléments d’Autorité – et pas des moindres
il fallait que cet attentat réussisse et qu’il fasse le maximum de victimes

Jill

Quelle connerie !

logique

tient le roi des cons qui croit reconnaître ses sujets est de retour sur le même sujet ! t’en n’a pas assez pris plein la gueule dans le sujet d’hier ?
cache toi bouffon, tu es vraiment irrécupérable !!!

angora

et le chanteur qui a formellement reconnu les terroristes lors de la répétition générale de l’apres midi, a été expulsé de France vite fait et interdit de concert en France au mois d’aout…..au prétexte que son témoignage salissait les vigiles………………
alors que dans une enquete on note TOUS LES TEMOIGNAGES meme les + farfelus(les flics le disent eux-mêmes) et que AUCUNE PISTE N EST ECARTEE.

jan le Connaissant

tiens le retour du troll ex PR Sheldon Cooper, ex PR1…

AA52

oui moi aussi j’ai reconnu ce cher professeurs, c’est bien lui, même avec un nouveau pseudo il est repérable, a quoi cela lui a servi, il n’a même pas pensé à changer la façon de s’exprimer et d’écrire ses commentaires.

jan le Connaissant

physionomiste !
:-)

Jill

Soyons sérieux, ces militaires n’avaient aucune
compétence pour intervenir dans une telle opération. Et la police se pointe sans l’armement
indispensable… On rêve.

Sjean-louis

Qu’est-ce qui vous permet d’écrire « les militaires n’avaient aucune compétence… » ? tous lieux sont de potentiels théâtre d’opérations pour les militaires et ils sont entraînés à toutes les configurations.
Ils pouvaient intervenir au Bataclan mais l’ordre n’a pas été adéquate !Soyez sérieux dans vos propos. ..

Joël

C’est vous qui êtes dans l’erreur. Les militaires ne peuvent intervenir sur le territoire national que si le pays est officiellement en guerre avec un autre état et que les troupes de cet état ont envahi la France.

Dugenou

C’est bien le cas!

Marnie

Mais si on nous a déclaré la guerre. Et on est en guerre contre les djihadistes. Pourquoi avoir été au Mali en Syrie ?!

Dupond

Joël
Nous ne sommes pas envahit par l’EI ?

Jill

pourquoi a t’on créé le RAID dans la police et le GIGN dans la Gendarmerie si tous les policiers et militaires avaient qualités pour intervenir quelles que soient les situations .
Une opération anti-terroriste en milieu fermé,avec des centaines d’otages ne peut pas être prise en charge par des jeunes soldats n’ayant aucune expérience ni formation pour ce genre d’intervention …
De plus cette affaire était sous la responsabilité de la police .

Jill

Vous parlez de ce que vous ignorez …Les jeunes militaires de
Sentinelle ne sont nullement entrainés pour des interventions anti-terroristes,en milieu fermé,face à des individus lourdement armés et disposant de centaines d’otages .
Une unité du Gign était à proximité,pourquoi n’a t’elle pas été engagée ? Il fallait peut-être en laisser l’honneur à la police et au
Raid …avec le résultat que l’on sait .

logique

vos militaires sont aussi entrainés à fermer leurs yeux et leur coeur pour des ordres débiles tels que de ne pas prêté leur valise de premiers soins et leurs armes ?
on a vraiment l’impression que vous faisiez partie de ces 8 salauds de soldats tant vous essayez de vous mettre à leur place et de défendre l’indéfendable !
pourquoi ne pas essayer de vous mettre à la place des familles des victimes pour une fois au lieu d’assassiner en permanence de nouveaux leurs enfants par vos commentaires nauséabonds et hors propos ?

Jill

Vous n’y connaissez rien ;jamais un militaire ne doit se séparer de son arme. Quant au matériel médical, ils auraient pu en avoir besoin en marge de l’opération.

Cervantes

Je pense que vous n’aimez pas les militaires. Avez vous une expérience dans ce domaine ?

Eric des Monteils

Le « métier » d’un militaire est de protèger son pays et ses habitants en donnant la mort, ou en la perdant. Quand à la police, elle est toujours armée d’armes de poing qui peut être suffisant pour arrêter une tuerie en cours ; OUI ! c’est aussi leur métier !

Jill

Le métier d’un militaire,c’est d’assurer la sécurité du pays contre des ennemis extérieurs …Les opérations anti-terroristes relèvent de la police et des gendarmes qui sont d’ailleurs des militaires .
Le Raid de la police dispose de l’armement nécessaire pour faire face à toutes situations ;le Gign aussi .

logique

ARRETEZ votre cinéma ! ce que vous dîtes est FAUX. les militaires viennent d’être utilisés pour la dernière manif des GJ avec ordre de tirer en cas de « besoin » sur des « ennemis » intérieurs!!!
d’autre part s’agissant de l’état islamique, vous ne savez pas qu’officiellement la France est en guerre contre ces islamistes que l’on est allé bombarder en Syrie ?
les soldats peuvent et auraient dû intervenir pour abattre les soldats d’allah habillés en civil au bataclan !!!

Jill

Ce n’est pas Parce-que des militaires sont employés en dehors de leurs missions que c’est justifié.
Les unités de gendarmerie mobile furent précisément créées pour dégager l’armée du
maintien de l’ordre lequel fut souvent catastrophique.

AA52

le métier de militaires et d’assumer la sécurité du pays contre des ennemis extérieurs, À oui, et quand l’ennemi et rentrer et a pris toute une ville en otages, vous déblayer le terrain au canon de 75 et à la grenade et tant pis pour les otages comme vous nous l’avez si bien expliqué sur le RR il y a plusieurs mois professeurs Sheldon Cooper.

Dupond

Jill
Ils ont été longs a décoinçer ? Devinez le temps le temps qu’il aurait fallu si le meme cas s’etait posé en banlieue

AA52

le problème est que les militaires ont refusé de prêter leurs armes aux policiers.

Dugenou

C’est ça! Tu files ton arme à Pinault simple flic qui par miracle va savoir s’en servir comme il l’a vu dans une série télé américaine, fait un carton comme au champ de tir, le tout sans se mettre une balle dans le pied. Ensuite dans le bordel ambiant, l’arme disparait et le soldat se prend la remontée de bretelles du siècle et le lendemain n’a plus qu’à pointer au chômage.

logique

en l’occurrence il s’agissait de la BAC, des flics qui ont un entrainement poussé et qui connaissent parfaitement le tir et les armes. Pinot simple flic c’est généralement la police municipale….

Cervantes

La bac? On voit ce que cela vaut en ce moment. Juste bons pour agresser les personnes âgées,,les femmes et les enfants.

Jill

Vous ne trouvez pas plutôt que le problème fût que les policiers arrivent sur le site quasiment les mains dans les poches.

Cervantes

Normal. De plus cela évite que des policiers se blessent entre eux.

Monrose

Lisez le récit du commissaire héroïque !
https://www.francetvinfo.fr/societe/heros-du-bataclan-le-commissaire-qui-a-tue-un-terroriste-temoigne_1716657.html.
Il s’est écoulé 20 minutes entre le début de l’attentat (21h40) et l’assaut du commissaire (22 h dès son arrivée ).sur sa seule initiative avec une arme de poing aidé de son chauffeur policier ! Puis l’assaut général a lieu à Oh18 !