Bataclan : un seul homme s’est levé, Patrick Jardin !

 

Les attentats de Paris du 13 novembre 2015 restent l’attaque la plus meurtrière sur notre sol français depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ces attentats sont clairement un acte de guerre contre notre pays, la France, une offensive du fascisme islamique dans la même veine que le nazisme que nos anciens ont courageusement combattu en 39/45.

Le soir du 13 novembre 2015, j’étais présente dans l’immeuble de l’administration du Bataclan où se trouvait mon domicile depuis dix ans, juste à côté de la salle de concerts. Pendant toute cette longue nuit tragique, nous avons entendu les tirs de kalachnikovs, les cris des victimes, les hurlements « Allahu akbar » depuis la sortie des artistes, la voiture du commando des trois terroristes s’étant garée devant notre immeuble. Bien que non politisée et totalement ignorante en matière de religion, j’ai su dès le soir de l’attentat que c’était une attaque de l’islam, un massacre au nom du djihad conformément aux préceptes meurtriers du Coran envers les mécréants. Le soir du 13 novembre 2015, je me suis retrouvée seule face à un jeune homme décédé dans le bureau de l’équipe du Bataclan, au RDC de mon immeuble, je me suis penchée sur son corps meurtri en lui faisant la promesse de parler en son nom.

Au vu de la violence qui a frappé notre quartier du Bataclan, j’étais intimement persuadée que la majorité des survivants de ce drame, les familles de victimes ou encore les voisins du quartier feraient tous front commun pour dénoncer la barbarie de l’islam. Mais hélas, à ma grande surprise et déception, c’est exactement le contraire qui s’est produit : la majorité des citoyens français préférant l’omerta, la soumission et le déni face à la réalité de ce drame.

Dans ce contexte désastreux, un seul homme s’est levé pour dire la vérité, s’opposer à la bien-pensance et dénoncer la signature islamique des attaques du 13 novembre 2015 : Monsieur Patrick Jardin, père de Nathalie qui travaillait dans mon immeuble comme éclairagiste du Bataclan. Patrick Jardin s’est indigné dès le lendemain de ces évènements tragiques en interpellant les hommes politiques, en multipliant les témoignages et en faisant barrage au concert du rappeur islamiste Médine qui devait se tenir dans la salle du Bataclan où sa fille Nathalie a rendu son dernier souffle.

Aujourd’hui, Patrick Jardin sort un livre choc pour révéler au grand public tous les détails, parfois volontairement cachés par nos dirigeants politiques, sur le déroulé de cette nuit meurtrière du 13 novembre 2015. Malgré la censure et les nombreuses menaces dont Patrick Jardin est régulièrement la cible depuis bientôt cinq ans, il continue sans relâche son combat contre l’islamisation de la France en mémoire à sa fille décédée. Sa persévérance et sa lucidité font de Patrick Jardin un combattant de la première heure dont la parole est aujourd’hui entendue et approuvée par des millions de nos concitoyens français.

Récemment invité sur les ondes de Sud Radio à l’occasion de la sortie de son livre, Patrick Jardin a rappelé la situation désastreuse dans laquelle se trouve la France face à la montée de l’islamisme. Il fait le triste constat que notre pays ne pourra pas combattre ce fléau sans passer par la guerre civile. Car de tous temps, partout où l’islam s’installe, cette idéologie amène le désordre, la violence, la terreur et la mort. Face à ce totalitarisme arriéré, barbare et sanguinaire qui avance chaque jour davantage sur notre territoire français, seule une riposte inflexible et déterminée de notre peuple français permettra de sauver notre pays et l’avenir de nos enfants. À défaut, comme le rappelait Patrick Jardin, dans un an ou deux, ce sera la charia en France.

Caroline Christa Bernard

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=kp-JzoPuzWw

image_pdfimage_print

18 Commentaires

  1. Merci á tous ceux qui savent encore s’indigner ! courage á ce papa qui a perdu sa fille.

  2. Les attentats se sont multipliés cette année malgré le confinement, le déconfinement et l’ absence de vacances au bled et dans la brousse, la savanne ou la jungle… Patrick JARDIN est comme le chevalier BAYARD: sans peur et sans reproche! Un père exemplaire et digne refusant toute compromission avec les traîtres et les ennemis. Un héros moderne, modeste, honnête et accompli.Qu’ il soit remercié pour son action afin d’ éviter d’ autres massacre et l’ assassinat sauvage des enfants français. Un grand merci aussi à Caroline-Christa BERNARD, Vestale du Bataclan, rappelant sans cesse ce drame national et les auteurs en cause: des descendants de fellagas et fellouzes eux-mêmes.

  3. on se demande si les pourritures de la pensee unique ne vont pas passer des accords avec les muzzs pour eviter que les FRANCAIS ne se reveillent et VOTENT pour les PATRIOTES !

    • Ce qui veut dire : ? passer des accords avec ces muzzs de merde afin qu’ils se tiennent tranquille et que les français ne votent pour les Patriotes ? Putain de Zora !!!!

  4. Quand ça se termine par « seule une réponse … » ou « il est temps que.. » C’est que l’auteur n’a pas tout à fait compris la réalité. Vous pensez donc qu’on va donner la parole aux français sur les ondes nationales ou BFM ? En revanche nous avons eu « vous n’aurez pas ma haine » livre, pièce de théâtre, ça c’est bien. Je me dis souvent que si vraiment ça tourne mal, il ne faudra pas compter sur les militaires pour nous défendre, comme ceux devant le Bataclan, ils n’avaient pas d’ordres, ça me révulse, les soldats ont besoin d’ordre pour porter assistance, le gouverneur de la place militaire de l’époque ne « voulait pas risquer la vie de ses soldats  » Bruno le Ray, infâme traitre qui a préféré laisser assassiner les spectateurs, ils ont manqué une belle occasion d’être des héros, ces soldats.

  5. le nombre n’est pas toujours indispensable, la valeur prime
    merci patrick jardin de nous avoir raconté l’ignominie du cercueil plombé de ta fille, merci de ne pas te soumettre à la médiocrité ambiante
    merci à cc bernard de nous dire combien c’est un homme d’exception

  6. Admiration et respect Monsieur Patrick Jardin. Vous êtes un être vrai et digne. Nous vivons dans une époque révoltante qui doit être dénoncée.

  7. MERCI Madame pour votre précieux témoignage ! Comme vous, j’ai été surprise par l’Omerta des parents de victimes et le suis encore. On se dit, « comment est-ce possible que tous ne soient pas comme M. Jardin ? »…. Chaque fois que l’un des nôtres tombe, je suis révoltée par les attitudes adoptées par les Français : celle du silence ou celle des « marches blanches »… Combien elles doivent susciter de mépris et de franches rigolades chez nos ennemis !!! Français soumis qui lisez ces lignes, ne les laisser plus se réjouir !!!

  8. Excellente lecture chère Madame. Je vous avais également écoutée après cette tragédie, alors que vous étiez invitée sur un plateau de télévision. Ce qui m’a donné envie de vomir, ce sont les personnes « offusquées, gênées », de vos propos, qui pourtant n’étaient que la vérités. Je suis dégouté du comportement de nos (excusez moi du terme) SALOPARDS de POLITICARDS et D’ELUS qui veulent bâillonner et cacher la vérité. Trois personnages malfaisants me donne la gerbe : VALLS, CAZENEUVE et HOLLANDE. Ces 3 individus, abjectes doivent répondre de leurs actes. Et les pires, ce sont les membres des familles des victimes qui, complètement anesthésiés, sont plein de compassion pour les barbares assassins. Personnellement l’un de mes enfants, aurait subi cet acte barbare, la haine m’aurait envahi

  9. (suite)…la haine m’aurait envahi, et comme l’exprime Patrick JARDIN, pour moi c’est la loi du talion. Honte à ceux qui se cache derrière le slogan : « Ils n’auront pas notre haine ». Bande de niais, de benets, de soumis, d’asservis.

  10. Islam=soumission…on y est, rien ne fait bouger les Français. Ils se couchent devant toutes les ignominies mêmes médicales. Ce procès ridicule ne devrait pas exister car on aurait dû exécuter ces salopards au Fort de Vincennes. Un inculpable qui n’est pas là, ni extradé, c’est Valls qui a classé verticalement l’information ! Il paraît qu’il veut revenir en France après sa déculottée en Catalogne…

  11. Admiration et respect pour un véritable combattant.
    Seul contre tous dont l’aveuglement est total,à l’exception de Mme Caroline-Christa Bernard…..
    Monsieur P. Jardin à l’inverse du psychopathe « Vous n’aurez pas ma haine » affronte la réalité, il écrit et combat pour que les choses soient dites.
    Dire la vérité, désigner le véritable ennemi sans soumission à l’idéologie hégémonique,électriser les consciences: voilà la démarche solitaire d’un homme courageux, un chevalier des Temps Modernes.

  12. aux pays de la fessée interdite et du « on n’obtient rien par la violence »…l’agresseur est roi. les trois agresseurs masculins « non identifiés » d’une jeune femme en jupe devant quinze témoins tétanisés avant, pendant et après en est un fervent témoignage.
    où sont les chevaliers et les amazones blanches ? comme le temps passe….
    une idée à soumettre au RN des stages de citoyenneté, de techniques (sans fournir une carte du parti) Réapprendre à s’aimer et à prendre des risques limités.
    En l’occurrence il était possible (après coup) même pour une femme de suivre de loin les agresseurs en appelant la police, et en guidant l’équipe intervenante….

  13. Oui toutes les familles de ces victimes atroces et martyres innocentes auraient dû se lever comme un seul homme pour dénoncer la barbarie. Seul Monsieur Jardin s’est levé, honneur à lui !

  14. « Vous n’aurez pas ma haine » est un discours de pleutre!
    Face à cette monstruosité, non pas une parade pour se prémunir, non pas seulement une attitude défensive vis à vis des muzz, mais plus encore des actions énergique vis à vis de tout le staff politique qui ferme les yeux et laisse faire ce genre d’ignominie!
    Faire une razzia parmi les politiciens véreux (80%), et traiter façon Italienne de la même manière qu’avait terminé Aldo Moro.
    Pas de quartiers avec les collabos!

Les commentaires sont fermés.