Bataclan : vont-ils oser empêcher de plaider librement mon avocat ?

La mascarade continue. Abdeslam et ses petits copains ont décidé de ne pas comparaître, car un d’entre eux a un problème à l’œil. On aura tout vu, ce sont eux qui dirigent le procès, c’est incroyable !

Lundi matin, coup de fil de mon avocat : Monsieur Jardin bonjour. Je vous appelle pour vous signaler que je plaiderai jeudi après-midi pour Nathalie Jardin, votre fille.  Réponse : très bien, Maître, je serai là ! Oui mais je dois vous signaler que je n’aurai qu’une minute de temps de parole. Silence assourdissant de ma part. Il faut que j’encaisse le coup, puis là je pars dans une colère noire. Ma fille a été assassinée par des monstres, avec la complicité des politiques, que ce Président de pacotille a tout simplement refusé d’entendre, et vous n’avez qu’une seule minute pour plaider, alors que je me suis payé des heures et des heures à écouter des soi-disant experts, qui, par exemple, ont saisi les téléphones des djihadistes, et n’ont pas jugé utile de les faire analyser ; ou des experts belges qui à chaque fois qu’on leur posait une question, faisaient exprès de répondre à côté. Et je me prends la tête avec mon avocat, le pauvre, il n’y est pour rien, mais quand même ! Il est la courroie de transmission entre moi et cette parodie de justice. Bref j’ai tellement gueulé qu’il m’a rappelé ce matin, m’indiquant qu’il plaiderait bien jeudi, en milieu d’après-midi, qu’il avait dû négocier jusqu’à hier soir 22 heures. Il fallait que je lui envoie un mail indiquant ce que je voulais qu’il dise, ce que je me suis empressé de faire, et je vous en donne la primeur. Seul Dieu sait si demain il aura le culot de dire à la cour ce que je pense de leur « mascarade ». Nous verrons bien. En tous cas une chose est certaine, je ne vais pas en rester là, d’autant que désormais deux anciens officiers de gendarmerie disent exactement la même chose que moi, et nous sommes trois à lutter pour l’obtention de la vérité sur ces affreux attentats. Alors qu’on essaie par tous les moyens de nous empêcher de parler ! Mais c’est très mal me connaître. Les quatre baltringues que sont Hollande,Valls, Cazeneuve et Le Drian devront un jour s’expliquer sur les manquements, voire la complicité qu’ils ont développés lors de ce 13 novembre 2015 !

Ce procès et ses magistrats sont complètement passés, volontairement ou involontairement, à côté des raisons pour lesquelles ces horribles attentats ont eu lieu. Le président Péries et l’ensemble des magistrats porteront éternellement la responsabilité de cette mascarade. L’histoire s’en souviendra, car effectivement les djihadistes présents dans le box devront sûrement effectuer des peines de prison pour complicité d’assassinat mais, comme tous ceux qui ont tué sont morts, il ne faut pas s’attendre à de lourdes peines !

Comme d’habitude les politiques qui ont le sang des victimes sur les mains s’en sortiront SANS AUCUNE PEINE, et là le président Péries, en cherchant à masquer leur dénonciation, en porte seul l’énorme responsabilité. CETTE AFFAIRE EST UNE VÉRITABLE AFFAIRE D’ÉTAT QUE JE NE LAISSERAI PAS PASSER ET POUR LAQUELLE JE ME BATTRAI JUSQU’AU BOUT !

La différence c’est qu’avant j’étais seul à me battre, désormais nous sommes trois. En effet, deux officiers gendarmes, désormais à la retraite, ont décidé de se battre à mes côtés, avec la même hargne afin de dénoncer les véritables coupables de ces meurtres !

J’espère que le temps passant, de plus en plus de personnes ayant vécu de près ou de loin les attentats seront à la retraite et pourront désormais parler, n’étant plus liées par la loi du silence. J’exhorte ces personnes à parler pour leur honneur. Je sais que pour les militaires, l’honneur a encore une signification, donc je les appelle à dénoncer les faits qui sont cachés par l’État, car il est impensable de laisser les choses en l’état, même si cela vous met très mal à l’aise, M. Le Président, comme le révèle votre entêtement à nier les exactions qui ont été commises, et que désormais les gens de la BI qui sont entrés dans le Bataclan, délivrés de leur devoir de réserve, n’hésitent plus à dénoncer !

Moi et mon fils ressentons une énorme injustice, car on a simplement feint de nous écouter, car vraiment on ne pouvait pas faire autrement. Ce procès qui aurait dû faire la lumière sur ces horribles attentats n’aura servi à rien, par votre faute, Monsieur le Président. En refusant de nous laisser poser les bonnes questions à Hollande, et en refusant de convoquer Valls et Le Drian, qui comme Hollande et Cazeneuve, portent toute la responsabilité sur l’exécution de ces attentats, bien que j’aie essayé lors de mon passage devant votre cour de vous faire comprendre qu’il ne s’agit pas de faire ici un procès politique, mais de bien ouvrir les yeux des citoyens sur la responsabilité de chacun lors de ces horribles attentats. J’ai bien compris depuis mon passage devant votre cour que ce procès dit « procès du siècle » était un procès complètement truqué comme l’a été en son temps celui du sang contaminé. C’est-à-dire que les politiques sont « responsables mais pas coupables ». J’ai déclaré devant la cour que j’avais confiance en la justice de mon pays. J’ai depuis bien évolué. La justice actuelle répond aux critères : « selon que vous serez puissant ou misérable… »

Je regrette sincèrement d’avoir perdu 9 mois à suivre cette mascarade qui donne bonne conscience à une certaine couche de la société. C’est-à-dire que l’on va sûrement condamner à des peines plus ou moins importantes les 16 personnes dans le box, alors qu’en fait ceux-ci n’ont finalement tué personne, mais on ne saura jamais les dessous de cette affaire, parce qu’il ne faut pas qu’on le sache. Cela risquerait de mettre à mal d’anciens dirigeants au plus haut niveau de l’État. D’ailleurs M. Le Président, lorsqu’aussi bien  Hollande que  Cazeneuve ont déclaré « qu’ils savaient mais n’ont rien fait », cela n’a attiré aucune réflexion de votre part, ce qui est pour le moins surprenant. Mais vous voyez, pour le père que je suis, j’ai été scandalisé par ces propos. Je ne sais si vous êtes papa vous-même mais j’aimerais qu’un seul instant vous vous mettiez à ma place si cela vous est possible.

Patrick Jardin

image_pdfimage_print
31

22 Commentaires

  1. Laissez moi 3 mn dans leur cellule, et l’afaireest rglée. Ils n’ont aucune rasion d’être laissé en vie. Il faut les pendre. Récompenses

  2. Bonjour M. Jardin. Je ne sais si vous vous souvenez ? Aux dernières Municipales, je vous avais, à plusieurs reprises, suggéré ici de vous présenter dans le XI° arrdt où je fus élu moi-même, et qui est celui du Bataclan. Vous m’aviez répondu que la politique ne vous intéressait pas. JE ME REJOUIS que vous vous présentiez aux Législatives, en vous souhaitant Bonne Chance ! Bien à vous.

  3. La vrai question qui se pose, car sans cela l’ attentat n’aurait pas eu lieu, ou en tout cas aurait fait bien moins de victimes est de savoir qui a interdit aux gendarmes présent sur place d’ intervenir. Mais il ne faut pas y espérer dans ce procès étouffoir!!

  4. Il y a bien un LEON quelques part qui pourrait se charger de ces 5 crevures…non ?

  5. Mon fils et moi…svp.
    Ceci dit, rien ne m’étonne dans votre écrit car nous ne sommes plus en France dorénavant.
    La gauche décadente possède tous les pouvoirs et protège l’invasion, voire en est complice.
    Bon courage pour tous vos combats Monsieur JARDIN.

  6. Avec la justice française faut s’attendre a tout hélas.

  7. place jeanne d arc metz centre
    j ai discuté avec les parents des victimes
    dégouté
    à part les marches blanches et les nounours

  8. J’admire votre ténacité, courage à vous Mr Jardin !
    Les juges sont des fum….iers asservis au mal !

  9. Au tribunal correctionnel de Montpellier, non seulement je n’ai pas entendu les accusations portées contre moi a cause des masques, plexiglas et ma surdité compensée par des prothèses auditives , mais en plus je n’ai pas eu le droit ni mon avocat de répondre librement aux questions que me posait la présidente

  10. BATACLAN : tout ce Procès ce n’est pas de rendre la Justice et de rendre justice aux pauvres victimes massacrées par les milices magrébines Nosra si chères au ministre des AE israélien en France Laurent Fabius et à ses complices et ses sbires Valls et Hollande .Que nenni ! TOUT CE PROCÈS , c’est destiné à LES disculper et à cacher les tenants et les aboutissants arabes et israéliens , perses et russes de la guerre géopolitique de Syrie à laquelle s’est retrouvée mêlée la France et les français au profit de l’axe israelo-qatarien , sous le diktat de BHL , le vrai patron des guerres françaises depuis l’éviction du De Gaulle par le coup d’État de la rue fomenté par la clique Yiddish judeo-Gochiste de Mai 68 , sous les Ordres de Mendes et de son caniche Mitterrand ; tenu en laisse par ses maitres chanteurs à cause de son passé . Les Nosra du Bataclan ont été financés par le Qatar et armés par la France Kebab

    • Toujours aussi dérangé du ciboulot le Charles. Vos galimatias sont de plus en plus imbuvables et incompréhensibles.

  11. Tous mes vœux pour les législatives Monsieur Jardin.
    Vous êtes bien soutenu aujourd’hui par le capitaine AJB et son collègue. J’ai vu votre vidéo avec eux. De quoi vous remonter le moral quand on connaît la détermination de ces messieurs. Tenez bon, un jour le vent tournera…
    Geneviève, adhérente au Peuple de France.

  12. une minute sur 9 mois de procès ! voilà ce que je retiens! l’égalité républicaine progressiste! humiliez vous, fermez la et obéissez

  13. « Parodie de justice », « gesticulation théâtrale »

    Mais je suis conforté par la justice au sens ou quand même où celle-ci a été efficace car elle a libéré jawad-bendaoud, qui avait déjà assassiné et ensuite, cerise sur le gâteau, hébergé des terroristes du Bataclan.

    Il va sûrement écrire un bouquin..

    Seul un imbécile peut faire confiance en la justice franconnaise.

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/dossier/proces-jawad-bendaoud-logeur-terroristes-daech-attentats-de-paris

    https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/tpmp-invite-jawad-bendaoud-avant-de-se-retracter-limpression-quon-nous-crache-au-visage-reagissent-les-victimes-du-13-novembre-23-05-2022-2JS6KC7ANBC5BIIV4ULDSE52HQ.php

  14. Selon que vous soyez puissant ou misérable, dans un pays de moutons, le plus fort c’est encore celui qui tient la kalachnikov…

  15. Maudite soit la guerre… la Syrie. Toujours et encore. Elle a détruit et elle continuera de détruire. Il fallait se trouver du bon coté de l’histoire. C’est du moins ce qu’ils ont cru, enorgueillis de leur stupidité plus que de leur importance à la face du monde. Il s’agissait de ne pas collaborer avec le pire. Selon eux. Les services du régime syrien savaient que des attentats frapperaient notre sol. Mais certains bureaux étaient fermés et les canaux de communication avec. Il n’existait pas de bon coté de l’histoire hélas. S’ils trouvent valorisant de participer au génocide associés aux turcs, c’est qu’ils manquent singulièrement de fierté. Et d’honneur. Quelle paix sans justice ? Quelle paix si la vérité ne trouve pas un chemin ? Existe-t-il de bonnes et de mauvaises victimes ?

  16. La preuve est faite, une de plus, que les honnêtes gens, les personnes victimes, leurs parents ou leurs proches qui ne demandent que la Justice, n’ont plus leur place aujourd’hui en France !

    • Avec Darmanin à l intérieur et Dupont Moretti à la justice, les racailles, les assassins et autres gourmandises de la République ont encore de beaux jours devant eux. Je ne parle même pas de Macron, ce serait insulter la mémoire de votre fille. Toute mon affection et mon plus profond respect Monsieur Jardin.

  17. J’espère que votre projet de candidature aux législatives sera fructueux pour que vous puissiez entrer dans l’arène afin de pouvoir aborder face à face les fumiers du gvt de l’époque, ce sera sûrement plus facile d’approcher ces pourris en entrant dans le système politique, bon courage à vous et bonne détermination…

3 Rétroliens / Pings

  1. Bataclan : vont-ils oser empêcher mon avocat de plaider librement ? – Résistance Républicaine
  2. Procès du Bataclan : Patrick Jardin, un vrai Gaulois, bien seul face aux collabos – Riposte Laique
  3. Bataclan : vont-ils oser empêcher de plaider librement mon avocat ? - Les Observateurs

Les commentaires sont fermés.