Bataille du rail : les potes à Jadot détruisent 1500 tonnes de blé!

1 500 tonnes de blé ont été saccagées et déversées dans la nature par les écolos pilleurs de train. Une autre forme de grand banditisme sur une planète où 2 milliars d’êtres humains meurent de faim.
Samedi matin, en quelques minutes, près de Pontivy dans le Morbihan (56), un groupe de personnes – les médias locaux évoquent une cinquantaine de participants – du collectif « Bretagne contre les fermes-usines » soutenu par le mouvement Extinction Rebellion s’en est pris à un train livrant des céréales. Le chargement était destiné à une usine de fabrication d’aliments pour animaux du groupe Sanders. « Environ 1 500 tonnes de céréales ont été ainsi détruites » estiment nos confère de l’action agricole Picarde. Et d’ajouter « La justice doit passer »..
Un braquage à l’ancienne, avec construction d’un mur d’agglos sur la voie pour bloquer le train. Un braquage de cérales dans un pays où les habitants n’ont jamais connu la faim…

En détruisant 1500 tonnes de grains de blé, soit l’équivalent de 6 millions de baguettes de pain pour nourrir les gens, les réactions d’indignation ont été nombreuses. Parmi elles, celle d’Intercéréales, l’interprofession des céréales, qui condamne cette opération« intolérable » en ces termes: « Alors même que le monde mesure jour après jour les conséquences de la guerre en Ukraine sur les risques d’approvisionnement en céréales. Alors même que la FAO s’inquiète sur la capacité de de nombreux pays à nourrir leurs populations dans les prochains mois. Alors même que les éleveurs français ont besoin d’aides d’urgence afin de pouvoir continuer à nourrir leurs animaux. La filière céréalière française dénonce une action intolérable et alerte sur les conséquences que pourraient avoir ce type d’actions sur les consommateurs français, ainsi que sur les populations des pays pour lesquels l’approvisionnement en blé est vital ». Les citoyens français partagent, dans leur ensemble cette indignation.

Cette action, revendiquée par le groupe écologiste  “Bretagne contre les fermes-usines” et l’association anti-élevage “Extinction Rebellion France”, porte un coup à la campagne présidentielle de Yannick Jadot et décrédibilise le camp des Verts et leurs belles paroles. Car ces gens là critiquent tout, mais ne proposent pas de solution pour nourrir 70 millions de Français, et bientôt 10 milliards de gens sur terre.
Ces militants nantis critiquent le système “ productiviste” , « l’agro-industrie“ et les ” fermes usines  » , qui nourrissent chaque jour les populations, et qui constituent l’exception en France. Car la quasi majorité des exploitations françaises sont plus “petites” que dans beaucoup de pays en Europe et dans le monde. L’Agriculture française a des productions extrêmement variées et assure à la fois les débouchés industriels, locaux et de proximité, aux choix des consommateurs.
La rédaction de Riposte Laïque s’associe à tous les agriculteurs pour dire « honte à ce gâchis ! » quelles qu’en soient les raisons évoquées, et demande à la justice de retrouver les auteurs et de les condamner sévèrement, en utilisant les textes du code pénal réprimant le banditisme en bande organisée. Car cette « bataille du rail » (1) moderne est intolérable et relève de l’imposture.

Qui sont ces braqueurs d’un nouveau genre ? A première vue des écolo qui n’ont pas la valeur de l’argent et du travail des agris, des personnes qui souhaitent détruire le travail des autres… Encouragés par un Yannick Jadot qui profite d’indemnités et de salaires démesurés en tant que député européen.

Quel dégoût que cette rébellion, d’un autre âge, déversant 1500 tonnes de céréales sur les voies ferrées soit l’équivalent de 6 millions de baguettes de pain, alors qu’une partie de l’humanité crève de faim et que nombre de nos retraités font les poubelles pour survivre, pressés comme des citrons par le système Macron.

Face à ce préjudice financier de 2 millions d’euros, l’interprofession des céréales a demandé une réunion en urgence avec le gouvernement.

L’enquête de flagrant délit, conduite par les gendarmes, a déjà permis d’identifier certains acteurs de cette attaque de train, selon une source proche du dossier, jointe par téléphone.

Certains militants pensaient que les wagons contenaient du soja. Faut vraiment être écolo pour confondre soja et blé.

Francis GRUZELLE
Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

(1) La Bataille du rail est un film français de René Clément, sorti en 1946 . Ce film retrace la résistance des cheminots français pendant la Seconde Guerre mondiale et leurs efforts (sabotage des trains et des voies) pour perturber la circulation des trains pendant l’ occupation nazie.

Pour son film, René Clément avait fait du repérage sur la ligne de Guingamp à Lannion dès la fin de 1944. Le tournage a lieu de début avril à septembre 1945 entre les communes de Plouaret, Trégrom, Lannion, Guingamp et la gare de Saint-Brieuc . De nombreuses scènes sont également tournées à Château-du-Loir dans la Sarthe et Dissay-sous-Courcillon (Gare de Saint-André).

image_pdfimage_print
20
1

24 Commentaires

  1. Il faut mettre en taule tous ces écolos qui ne tiennent pas compte de la situation crispée que nous connaissons. Honte à Jadot et consorts !

  2. STOP !Aux véhicules électriques qui ne sont PAS FIABLES.
    RETOUR au moteur diesel très fiable.

  3. Le conducteur du train doit avoir des consignes. Il est évident que la maçonnerie de merde écolo était incapable de stopper le train. Si le chauffeur klaxonne et maintient sa vitesse, les pouilleux valdinguent et le train n’est pas pillé.

    • Dorylée,
      je posais la question de complicités hier à 22h32.
      J’ai vu sur une chaîne télé que le train (privé) était arrêté devant une « torche à flamme rouge ». Une sorte de feu de bengale destiné à faire arrêter le ou les trains d’urgence dès que le conducteur le voit.
      Qui chez les écolos connaît cette disposition et peut la mettre en oeuvre.
      J’dis ça comme ça….

      • Même si ce n’est sans doute pas une disposition connue du grand public, ce n’est sûrement pas non plus un secret. Il y a ce genre de torches dans toutes les manifs de cheminots, leur emploi normal est donc forcément connu en dehors du chemin de fer.

        Il suffit également d’aller voir sur le net !

        • Il y a une complicité cheminote. Je vois bien Sud sur le coup…

  4. JADOT TETE DE CON COMME TOUS CES VERTS DES BOBOS GAUCHOS ETVQUI EN PLUS SOUTIENT LES BOUGNOLES ETC….DE LA MERDE A NE PAS ELIRE MORTS AUX VERTS ET DE TOS CES IMBECILES QUI VIVENT BIEN DE LEURE CONNERIES

  5. ils faut combattre ces ayatollahs peudos écolos rouge extrême, dont l’abrutissement n’a d’égal que la bêtise crasse, qui nous pourrissent la vie, et qui là encore, ne seront jamais punis pour leur forfait

  6. A mort les khmers verts….salopards congénitaux, sous-merdes patentées !!!

  7. Les idiots utiles du Nouvel Ordre Mondial bolchévique qui s’évertue en ce moment même à créer une pénurie alimentaire dans tout l’occident afin de mieux asseoir son pouvoir.
    N’oubliez jamais : Méluche et sa bande de pastèques sont les meilleurs alliés de Schwab

  8. «  » Un braquage de cérales dans un pays où les habitants n’ont jamais connu la faim… » »

    Vous avez des notions d’histoire , sur combien d’années ???
    pour vous , l’histoire , c’est les 30 dernières années ???
    Les bretons n’ont jamais connu la faim ?? Mon oeil !

    ça m’énerve toujours , ces journaleux , pour qui l’histoire s’arrête à
    leur petite durée de vie.

    • Les habitants actuels de la France n’ont effectivement jamais connu la faim, la vraie, sauf peut-être durant la guerre, et encore : certains avaient faim, mais on ne mourait pas de faim entre 40 et 44 en France.

      Quand l’homme avisé montre la lune, l’imbécile regarde le doigt. Comprenez ce que dit cet article : ceux qui ont commis cet acte crapuleux n’ont jamais connu eux-mêmes la faim, et leurs parents non plus, très probablement. Et ils se permettent de jeter des centaines de tonnes de nourriture.

  9. Quel gâchis..quelle bande de crétins !!!
    Qu’on les foutent au pain noir et à l’eau pendant 1 mois !!

  10. ouais mais c’était du blé russe !
    avez vous entendu la carpette jadot face à zemmour? l’écolo est encore plus européiste et otanien que macron

  11. Certains militants pensaient que les wagons contenaient du soja. Faut vraiment être écolo pour confondre soja et blé.
    ////////////////////////////////////////////////////////////////////
    Ce ne sont pas des écolos ……. »ils ont de trop petites mains » Né Vendéen en 1950 époque ou pour manger nos parents étaient obligés de courber l’échine . Prendre une gifle par un pere en 1956 vous mettait sur le carreau

  12. Sur de nombreux sites on peut lire des messages de tarés qui se félicitent de ce vandalisme crapuleux et debile. La merde écolo s’apparente de plus en plus a l’islamisme.

    • La pourriture verte doit être éradiquée.
      Sortir de la COP.21 de Paris.plus grosse arnaque du siècle.

    • Cela ne fait aucun doute que les énergumènes de cette action sont des islamo-gauchistes. Des deux greniers mondiaux, l’un n’aura pas de production, ni de semences pour la deuxième production annuelle (Ukraine) et l’autre qui bloque les exportations (Russie).

  13. Un train de plus de 2000 tonnes arrêté en pleine nature pour éviter un petit muret de parpaings, j’aimerais bien savoir avec quelles complicités…

    • Le train pouvait taper dedans sans problème. Les agglos auraient été réduits en poudre.

Les commentaires sont fermés.