1

BB – Z : le grand divorce?

***

Dans une interview publiée par Valeurs Actuelles en août 2021, Brigitte Bardot ne tarissait pas d’éloges sur Éric Zemmour : « Je suis très au courant de tout ce qu’il dit, j’ai lu ses livres et je pense qu’il a parfaitement raison », affirmait ainsi notre BB nationale, allant jusqu’à affirmer que si Éric Zemmour se présentait à l’élection présidentielle (il ne se déclarera candidat que fin novembre 2021), « ce serait une très belle chose pour la France ».

***

Deux petites choses la chagrinaient cependant…

« Éric Zemmour n’a pas tout à fait la même vision sur les animaux que moi », regrettait-elle dans cette interview, ajoutant : « Je voterai pour le parti ou la personne qui prendra le mieux en cause la souffrance animale. Le reste, je m’en fiche ! »

Sur le passe sanitaire, qui a été étendu début août 2021 dans de nombreux lieux accueillant du public, BB a également affirmé son désaccord avec Z. Alors que celui qui n’était à l’époque qu’un possible futur candidat affirmait que « le passe sanitaire ne [le] dérange pas », Brigitte le comparait quant à elle à un « Ausweis », le « laissez-passer qu’on nous imposait pendant la guerre et que j’ai connu ». Et d’insister : « Nous voilà maintenant avec une Kommandantur élyséenne qui nous remet dans ces conditions. Je trouve ça terrifiant et lamentable ». Soutenant sans restriction les manifestations anti-dictature sanitaire, BB est allée jusqu’à proposer aux Français non-vaccinés, qui n’ont plus « la possibilité de vivre normalement et librement », de « lutter en arrêtant de payer leurs impôts ». « Comme notre argent est porteur de virus, je pense qu’il serait bon de ne pas le donner à l’État » a-t-elle ironisé dans cette interview.

Si Zemmour a depuis largement évolué sur le passe sanitaire – devenu depuis passe vaccinalallant jusqu’à proposer sa suppression définitive s’il était élu, en revanche, sa position sur la cause animale n’a pas varié d’un pouce, au grand désespoir de l’actrice.

***

Lundi 21 mars dernier, Brigitte a envoyé une véritable « lettre au vitriol » à Éric Zemmour dans laquelle elle se déclare « anéantie » par ses récents propos sur les animaux et la chasse.

Le 15 février dernier, à l’occasion d’un grand oral devant le « Mouvement de la ruralité », l’ancien parti « Chasse, Pêche, Nature et Traditions » (CPNT), Éric Zemmour a fait part de toute l’estime dans laquelle il tient les chasseurs, « amoureux de la nature » : « Je refuse et je refuserai que qui que ce soit vous interdise la chasse. Les vrais écologistes, c’est vous » et pas « les citadins qui veulent des biches comme dans Bambi », avait protesté le chef de file de Reconquête ! Par ailleurs, en novembre 2021, il avait également estimé que la chasse à la glu n’avait  « rien de cruel » .

***

« J’étais fière de votre courage, de votre sincérité et de votre force, de votre intelligence. Je suis anéantie et profondément choquée par les paroles insoutenables que vous avez proférées concernant les animaux » lui rétorque BB dans sa lettre du 21 mars, qu’elle a rendue publique.

Brigitte estime que la personnalité d’Éric Zemmour est incompatible avec la fonction présidentielle. « Un cœur sec et indifférent à la souffrance, qu’elle soit humaine ou animale, ne peut sauver la France, ni en être Président », assure-t-elle. « L’erreur est humaine, mais la profonde gravité de vos propos ne l’est pas. […] Les sacrifices rituels sont une honte, une lâcheté, d’une barbarie infinie pour ceux qui osent encore la pratiquer au XXIe siècle, alors que des moyens modernes peuvent adoucir l’épouvante et la douleur que les religions obsolètes leur font subir ».

***

Et BB d’enfoncer le clou : « Cette indifférence méprisante que vous avez vis-à-vis de leurs intolérables souffrances, je vous la retourne, espérant qu’elle vous fera changer d’avis, car seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. Vous ne pouvez pas, vous ne devez pas anéantir du jour au lendemain tous les efforts de mes 50 ans de combat acharné pour une évolution humaine de cette dramatique condition animale qui commence à porter ses fruits, supportée par tant et tant de gens, d’associations en France et dans le monde, afin que pour le monde animal, ce ne soit pas : “le grand anéantissement” ».

Et cette conclusion, assez venimeuse il faut bien l’avouer : « Vous voulez sauver la France depuis 6 mois, moi, je veux sauver les animaux depuis 50 ans ! Les deux ne sont pas incompatibles ». Pour BB, la « conversion » de Z à la défense de la patrie ne date que de six mois…

Soyons juste, chère Brigitte : Éric est patriote depuis beaucoup plus de six mois, même s’il n’a jamais voulu avouer pour qui il avait voté au second tour de 2017 : Marine ou Macron ? Les paris restent ouverts…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni