Béatrice Bourges nous montre la voie : cette année Carême pour tous contre la désespérance

Publié le 4 février 2014 - par - 512 vues
Share

Quand tout le monde se demande « Que faire ? », que faire contre les puissances qui tiennent les commandes, et se servent du pouvoir à leur seul avantage, Beatrice Bourges nous montre la voie.

« Je suis prête à donner ma vie pour mon pays » dit-elle, joignant l’action à la parole.

Montrer notre détermination, voilà ce qu’il faut faire. Face aux forces « aveugles » du marché, face aux pressions des dirigeants qui veulent nous les imposer, face aux militants de l’islam qui veulent nous terroriser. Montrer que nous sommes plus déterminés qu’eux, prêts nous aussi à donner énormément et jusqu’à notre vie, détermination d’autant plus forte que nous, nous aimons la vie plus que la mort. J’ai expliqué que je voyais dans le jour de colère surtout un « jour de volonté » et le « jeûne spirituel » me parait s’inscrire dans cette logique de démonstration de volonté …

François Mitterrand se plaignait de ne pas avoir réellement le pouvoir, même en tant que Président, face aux institutions internationales et au marché. Arnaud Montebourg écrit un livre très enthousiasmant «  La bataille du Made in France », mais il s’y plaint de ne pouvoir mettre en œuvre la politique qu’il souhaite dans une Union européenne paralysée.  On peut spéculer sur la réalité de leur volonté. Mais ce qu’il me semble qu’ils ont réellement manqué de faire, c’est de mobiliser les Français. Que peuvent les « marchés » face à un peuple français déterminé et résistant, soutenant ses dirigeants ? Envoyer des chars ???

Alors maintenant le peuple français doit se mobiliser tout seul et c’est ce qu’il fait.

Le principal obstacle à une mobilisation de masse est la crainte, justifiée, d’une récupération.

Or il existe un moyen de montrer sa détermination personnelle tout en gardant sa liberté totale de mettre cette détermination au service de ses convictions personnelles, sans faire le jeu de tel ou tel récupérateur de manifestation. Ce moyen c’est le « jeûne spirituel », démarche de volonté, purement individuelle, totalement pacifique.

Il montre que le moment venu, si telle ou telle politique est jugée utile, nécessaire, les Français feront tout pour la faire appliquer, et ne céderont devant aucune pression.

Carême de cette année devrait être un « carême pour tous ».

J’ai déjà expliqué dans des articles précédents les sources chrétiennes des droits « humains », de notre droit. J’ai déjà expliqué que la France appartient à ceux qui peuvent la perpétuer. Or  la France, la civilisation française est principalement fondée sur le christianisme, et ceux qui peuvent la perpétuer ce sont, principalement, les Français descendants de Français dont les ancêtres depuis des générations sont nés en France et instruits dans le catholicisme. Dès lors, même si l’on est athée ou d’une autre religion, appliquer une pratique chrétienne pour défendre la France a tout son sens.

Le jeûne, sauf poussé jusqu’à l’extrême, n’affaiblit pas : il renforce. Il a toujours servi d’un côté aux « fols en dieu », mais d’autre part à renforcer les guerriers, depuis Sparte aux cavaliers légers de Gengis Khan.

Carême pour tous pourrait être pratiqué dans toute l’Europe …., dont Arnaud Montebourg dit à juste titre, que les Européens devraient se souvenir plus souvent qu’elle est la première puissance économique. L’Europe sera détruite par les pouvoirs islamiques si elle n’a pas la force spirituelle pour se maintenir. Mais si elle l’a, alliée à la Russie, elle sera invincible.

Elisseievna

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.