Belattar empêché de transformer son bar en bordel ?

On vient d’apprendre par une indiscrétion que le sinistre Yassine Belattar a revendu sa participation dans le bar « interdit aux femmes » de Sevran.

On se souvient du reportage de France 2 qui avait présenté ce bar comme un établissement, interdit aux femmes, comme au bled, où Nadia et Aziza de la Brigade des Mères avaient été dégagées avec tous les égards dûs aux femmes en islam.

Démontrant ainsi indiscutablement l’islamisation de la banlieue.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=XQnwpmUh4Xs&feature=emb_logo

C’est pour faire le buzz et accessoirement « rétablir l’honneur » du patron Amar Salhi que l’humoriste de bazar Belattar avait pris une participation dans ce bar-PMU le « Jockey-Club » de Sevran.

Et pour changer de ton Belattar affirmait, « dans un premier temps, c’est Amar qu’il va falloir rénover, même s’il a déjà bien commencé le travail. Ensuite, on va tenter de rénover ce lieu moralement, puis on y mettra un joli coup de pinceau ».

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/sevran-le-bar-pretendu-anti-femmes-entame-sa-transformation-08-03-2018-7598049.php

Ce qui faisait dire à des habituées du PMU interdites de bar :
« Avec mes copines, nous venons pour jouer aux jeux de grattage ».
« Quand on vient valider nos tickets, Amar nous fait même passer devant tout le monde ! »

Vous aurez compris que le patron Amar, connaissant son monde, ne pouvait laisser ces naïves prendre la queue entre deux blédards !

Bref, Belattar et Amar voulait tout changer. Ils voulaient en faire « un lieu de fête ».
Belattar avec sa notoriété devait le « mettre en lumière ».

De quoi faire rêver Amar Salhi, qui espérait « faire venir quelques connaissances de Yassine pour offrir de petits spectacles d’humour ».
De quoi faire saliver Amar, qui souhaitait « créer un espace de restauration, au fond de la salle, calme et cossu ».

Et puis, et puis, rien, rien de rien !

Yassine Belattar s’est désengagé du bar, car « l’endroit où il est installé, à Sevran, n’est pas facile pour faire des trucs. On a dégonflé la fausse réputation du lieu, qu’on disait interdit aux femmes, voire aux non-musulmans, alors que c’est entièrement faux ! En somme, on a pu montrer que ce n’est pas une base arrière de Daesh ».

Mais Belattar l’affirme « la porte n’est pas fermée pour y faire quelque chose, un jour, cela reste un endroit qui me tient à cœur ».


Alors Belattar aurait-il été empêché par Amar de transformer le bar en bordel ?

Le tenancier Amar n’aurait-il pas voulu que Belattar crée un espace de grattage et de tirage calme et cossu au fond de salle ?

Où on soumettrait des filles ou des femmes non-musulmanes précédées de leur bonne réputation aux « queutards » comme au bled ?

Où la maison close, même si la porte n’est pas fermée, resterait un endroit qui lui tiendrait à coeur ?

Comme au Maroc où les maisons closes assurent la survie économique de certaines régions. Où les filles de 13-14 ans sont les plus exposées à la prostitution.
https://www.maghress.com/fr/aujourdhui/66729

Comme à Casablanca où la propriétaire d’un café a transformé son local en maison close, avec chambre aménagée pour la prostitution.
https://fr.le360.ma/societe/casablanca-elle-transforme-son-cafe-en-maison-close-et-en-all-inclusive-199884

Comme cet imam, arrête par la gendarmerie royale d’Essaouira, qui avait transformé son domicile en lieu de débauche depuis 4 ans. Où l’imam avait l’habitude d’y organiser des nuits chaudes avec alcool et chicha.
https://www.lepetitjournalmarocain.com/2019/09/27/video-un-imam-arrete-pour-prostitution-et-debauche/

Mais pourtant le verset 24 de la sourate 4 légitime bien le mariage temporaire ou prostitution contre une somme proportionnelle à la durée de l’accord.
Et selon le verset 33 de la sourate 24, Allah absout le proxénète.

C’est ainsi que le Très Miséricordieux Allah est grand, en foutant le bordel ?

Alain Lussay

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. « Le Bordel ambiant est suffisant pour ne pas en créer un autre »…..
    Merci Belattar !

  2. Ce marocain, islamiste n’aura bientôt plus que le choix que partir ou mourir? Tout comme les autres grandes gueules que l’on entend un peu partout, ! Il paraît que la Main Rouge est de retour et que le djihad va changer de camp ! Il y en a du FLN, comme Samia Ghali, qui s’imagine future Madonne de Marseille. Elle doit commencé à serrer ses molles et grosses fesses pleines de cellulite de danseuse arabe ventripotente…

  3. Bref, Belattar et Amar voulait tout changer. Ils voulaient en faire « un lieu de fête ».
    Belattar avec sa notoriété devait le « mettre en lumière ».
    /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
    Amar et pelle a tarte ont loupé le coche ….ce gourbi ne sera jamais la coupole avec ses cougards (mdr) nous n’avons pas les memes valeurs
    https://www.youtube.com/watch?v=lQb0AgeZl_g&list=PLRBK5CauK9l8X3mzS-HDui2JgqhnUsa9w

    • Le Liban est bien plus développé et riant que Sevran, L’Iran bien plus sûre.
      Le 93 est un des pires trous à rat islamiques au monde.
      J’ai quelques connaissances qui y vivent encore, je leur dit sans arrêt que si c’est l’odeur du couscous, le chant du muezzin, les burqa et les prostituées mineures qui les font rester, qu’ils s’installent en l’immonde royaume du Maroc. C’est nettement plus sécurisé.

      • Le couscous est un plat berbère d’Afrique du Nord et ce depuis l’antiquité à ce jour .Aucune relation ne le relie à la sphère arabo- islamique

Les commentaires sont fermés.