Belfort : les aventures d’un modeste caméraman venu filmer les beautés de l’égorgement rituel

Publié le 18 octobre 2013 - par - 4 964 vues
Share

Belfort, ce beau jour d’égorgement de plusieurs centaines de moutons, rituel musulman ancestral valorisé, sous une tente, au centre ville… Quelques non-musulmans épars, des politiques, des militants de défense des souffrances animales, quelques journalistes fort complaisants, et un caméraman indépendant… Le matin, un incident assez vif eût lieu, entre un musulman à foulard palestinien et Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine,  reporté dans la vidéo.

[youtube]9UZqjY0vUr0[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=9UZqjY0vUr0

Puis, l’après-midi, en attendant un huissier de Justice, chargé par une association de défense animale de vérifier la tenue sanitaire des égorgements, je me retrouvais, seul non musulman, devant l’entrée de l’abattoir.

Friand de débat contradictoire et démocratique, j’avisai un jeune homme, habillé d’une djellaba et d’une barbe religieuse naissante, d’expression plutôt paisible et apparemment disposé au dialogue.

A ma question concernant le coran et son apparition, il m’informa que le livre sacré était « descendu du 7ème ciel » par l’intermédiaire de l’ange Gabriel.

Soucieux de me renseigner sur le mode de locomotion de l’ange, du ciel vers la terre, battement d’ailes ou ubiquité, le jeune étudiant me précisa que son chemin fût baigné de lumière afin de le guider sans encombre… Je n’y avais pas pensé, mécréant que je suis.

Mon interlocuteur poursuivit en m’assénant doctement que le coran contenait TOUT ce que la « science » découvrait à peine aujourd’hui, preuve de l’omni-connaissance divine du 7ème siècle.

Avide d’en savoir plus, je demandais un exemple suffisamment convainquant : « dans le livre sacré, me dit-il sérieusement, il est dit que la SOIE et l’OR sont formellement déconseillés pour les vêtements des hommes, mais par pour les femmes…parce qu’ils donnent le CANCER aux hommes et pas aux femmes, c’est prouvé scientifiquement »… Sans doute par un « savant » coranique métastasé… Amusant d’ailleurs que les croyances les plus irrationnelles aiment à ce point se draper dans le prestige et l’autorité de la « science »  pour argument définitif de la « preuve » toujours indiscutable…  Ma réponse argumentée fit un instant vaciller ses certitudes. Le voyant un peu perdu dans ses tiroirs, 2 hommes l’entrainèrent plus loin, et sans ménagement, lui demandèrent avec force de suspendre le débat avec pareil mécréant. Ensuite, sur ma proposition de reprendre ce si fructueux dialogue, il me répondit, rembruni et fermé : «  Je n’ai plus rien à vous dire »… N’était-ce pas là ce que l’on raconte de ce contrôle et intimidation communautaire auquel j’assistais en direct ?

A partir de ce micro incident, le moindre déplacement de ma part fut ponctué de messages désobligeants et d’une agressivité bruyante en harmoniques.

Puis, un agent de sécurité, au QI dans les chaussettes, plaça son visage aux yeux injectés de haine à 5 centimètres du mien en ponctuant chaque mot de nombreux postillons : «  Vous nous avez envahi, vous nous avez colonisé et maintenant, c’est nous qui vous colonisons, on vous envahit, on prend votre fric et on vous aura tous »… Je pus tout de même lui signifier que la proximité de son haleine me permettait d’apprécier le contenu du mauvais sandwich halal qu’il venait d’engloutir, mais, prudemment, me dispensais de lui signaler que la bière restait contre-indiquée dans le coran… L’arrivée de l’huissier ne changea pas l’interdit coranique de la vérification sanitaire, malgré l’illégalité assumée du responsable mahométan de la « sécurité ».

Enfin, en chemin du départ, deux officiers de police relevèrent mon identité, comme si l’agressé avait sollicité ses agresseurs et devait en rendre compte : à ma question « Ai-je commis une quelconque illégalité ?», la réponse : « Ce n’est pas illégal, mais votre présence, déjà… » Et à la seconde : « Vous ne relevez pas l’identité des agresseurs ? », réponse : haussement d’épaules…

Nous vivons une époque formidable.

Guy SAUVAGE

Les réseaux sociaux musulmans font suivre également cette vidéo, prise par l’un d’eux, de la vive discussion ayant opposé Christine Tasin à un groupe de musulmans. Cette dernière, qualifiée d’islamophobe, assumera ce terme, et balancera même, avec un certain panache, au groupe cette formule, qui, à notre avis, va beaucoup tourné : « l’islam est une saloperie » ! Naturellement, la vidéo parle d’incitation à la haine raciale, de la part de la présidente de RR, selon la stratégie classique victimaire des musulmans, qui amalgame à du racisme la critique de leur dogme.

Voir la réponse de Christine et les menaces qu’elle reçoit…

http://www.resistancerepublicaine.eu/2013/christine-tasin-menacee-et-de-sevices-et-de-proces-parce-quelle-hait-lislam/

VIDEO ACCUSANT CHRISTINE TASIN D’ISLAMOPHOBIE, DONC, SELON DES MUSULMANS, D’INCITATION A LA HAINE RACIALE

[youtube]SJlBYwT5ziM[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=SJlBYwT5ziM

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.