Belfort : non au gavage des oies, oui à l’égorgement halal…

Décidément il se passe bien des choses à Belfort. Et des choses un peu contradictoires. Je m’interroge. On va faire ensemble quelques petits voyages dans le temps.

– Destination 1814: … Le reflux de la Grande Armée après la retraite de Russie fut suivi de l’arrivée devant Belfort d’une division autrichienne qui investit la place de Belfort commandée par le lieutenant-colonel Jean Legrand (un ancêtre ?). La ville résista pendant 113 jours dans des conditions très éprouvantes pour les habitants.- Cap ensuite sur 1870: Pendant la guerre de 1870, la ville est assiégée par les Allemands. La garnison de 15 000 hommes du colonel Denfert-Rochereau tint tête aux 40 000 Prussiens durant 103 jours. En raison de cette résistance héroïque, et parce que l’arrondissement de Belfort était francophone, la moitié sud-ouest de l’arrondissement (avec Belfort, Delle et Giromagny, mais sans CernayDannemarieMasevauxSaint-Amarin et Thann) ne fut pas annexée par l’Allemagne, contrairement au reste du département du Haut-Rhin : les Allemands quittèrent la ville en 1873.- Années 1970 – 2000: L’islam entre par la petite porte de la forteresse et prend soin de la laisser entrouverte. On constate une vague de faillite des barbiers de la ville. Heureusement les boutiques sont reprises par des boucheries Halal, ce qui est une chance pour Belfort comme pour la France, ce que personne n’ignore.- Année 2013: L’islam est tellement bien implanté qu’il organise avec la complicité de l’élu local une grande boucherie à quasi ciel ouvert, on y égorge un puis deux puis trois puis (faut pas s’endormir)… 900 moutons en trois jours. Personne ne bronche à part les moutons et leur supplice dure environ 10-15 minutes avec quelques hectolitres de sang qui dégoulinent dans nos rivières.

Pour plus d’infos à ce sujet je vous renvoie sur une recherche avec « Alain de Peretti » comme mot clef. Vétérinaire de son état, il s’oppose à l’abattage rituel en l’expliquant de façon technique et parfaitement compréhensible pourquoi cet abattage est dangereux pour la santé.Parmi les 900 moutons qui partaient, on s’en doute joyeusement, se faire égorger selon des rites antédiluviens et incongrus dans ce territoire il y avait un mouton noir vêtu de rouge qui n’acceptait pas son sort en criant « L’islam est une saloperie ». La justice de Belfort fut tranchante, 3000 Euros d’amende. C’était sans savoir que le mouton noir était une lionne et que celle-ci fut relaxée en appel après un an de torture mentale.- Année 2014: Une association jusque là silencieuse quant à l’égorgement des moutons s’insurge contre le gavage des oies. C’est ici https://www.facebook.com/pages/D%C3%A9fense-Animale-Belfort-D-A-B/1381712888734388?fref=photo et défile avec pancartes dans Belfort.

Que ceux qui sont opposés au gavage des oies de Belfort ou d’ailleurs n’en achètent pas, personne ne les oblige à se gaver ma foi. Mais interdire aux autres ce qui peut être un plaisir est bien représentatif d’une société qui se bat pour déterminer le sexe des anges alors que l’envahisseur est à nos portes. La D.A.B (Défense des Animaux de Belfort et non pas Distributeur Automatique de Billets, quoique …) n’a jamais parlé de l’abattage rituel de 900 moutons en 2014, date de la création de cette association subventionnée. Gaver des oies ou des canards: NON, trancher la tête d’un animal vivant et le laisser mourir de longues minutes: C’est pas NON. Curieuse conception de la défense des animaux.

 

égorgement d'un mouton lors de l'aïd - illustration de la pétition - NON à la création d'un abattoir provisoire halal à Belfort pour l'aïd 2013 -Belfort ne doit pas devenir une ville de sang. 300 animaux par jour seront sacrifiés pendant 3 jours soit 900 bêtes condamnées à une mort horrible!! Que ce soit au nom de l’art, de l’alimentation, de la religion, c’est un crime ,un non respect de l’Etre Vivant, un manque de respect envers les citoyens qui ne souhaitent pas voir de sang à leur pied. Nous pouvons faire la fête sans sacrifice barbare.Monsieur le Maire,Cette décision a été prise sans consultation publique !La nouvelle annoncée le 26 septembre 2013 dans le journal Le Pays, de l’ouverture d’un abattoir provisoire halal à Belfort , à proximité d’un lieu de passage très fréquenté (la maison du peuple), a bouleversé la population qui s’oppose …Source ici: http://sitamnesty.wordpress.com/2013/10/07/non-aux-egorgements-halal-a-belfort/

J’en ai longuement discuté avec mes trois chats et on est tombé d’accord; Ils refusent catégoriquement l’égorgement (ou l’écrasement par un déséquilibré motorisé, c’est la mode) mais ils sont d’accord pour le gavage à coup de pâté pour surmonter cet hiver qui s’annonce un peu froid dans notre grand réchauffement climatique.Alors Mesdames castatrices de chatons mignons, recadrez un peu votre « com » parce que j’ai l’impression que vous êtes un peu à coté de la plaque. Belfort s’est toujours battu mais vous n’êtes pas dans le rang des défenseurs.

Philippe Legrand

image_pdfimage_print