Si les Belges ne se réveillent pas maintenant, leurs enfants seront des dhimmis

Belgiquemuzz

Alors que la Belgique est aujourd’hui devenue le foyer central du terrorisme européen et que le nom Molenbeek, il y a peu ignoré de tous, est désormais connu de tous comme celui d’une pépinière à terroristes musulmans, Riposte Laïque a tenu a en savoir plus et a voulu interroger un responsable politique belge sur la situation telle qu’il pouvait la voir de l’intérieur. Je me suis donc déplacé à Bruxelles et ai interrogé en exclusivité pour vous M. Mischaël Modrikamen, président du Parti Populaire. Le Parti Populaire est un parti d’opposition connu pour son franc-parler, ce qui lui vaut régulièrement dans les médias d’être taxé de « populiste ». Ceci, pour un lecteur ou une lectrice de Riposte Laïque, sonne sans conteste comme un compliment !

Alain Wagner

Bien évidemment, il s’attarde sur Molenbeek. Il tient un discours intéressant sur la place de l’Islam en Europe et en Belgique, tout en conservant l’illusion qu’on peut domestiquer ce dogme. Il situe le Parti Populaire dans la lignée des partis que nos adversaires appellent « populistes », et se dit proche de la vision du monde de Poutine, Trump ou Farage.

Il explique l’offensive de la gauche et des prétendus antiracistes contre la liberté d’expression, mais nous apprend qu’en Belgique la liberté d’expression est bien mieux protégée qu’en France.

Il démontre comment la gauche s’est reniée en s’alliant avec les islamistes. Il estime enfin que si son parti était traité comme les autres organisations politiques, dans les médias, au lieu de se situer à 5-6 % aux élections, il serait à 20 %.

Il exhorte enfin ses compatriotes à se réveiller, faute de quoi, dans une génération, les islamistes feront la loi.

Jeanne Bourdillon

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. Je trouve les commentaires bien négatifs. Moi je suis content de voir réapparaître Alain Wagner, dont on n’avait pas entendu parler depuis un moment sauf erreur, d’une part, et surtout, de l’autre, je me réjouis de l’existence en Belgique d’un parti populaire se réclamant d’un axe Trump Poutine en passant par Farage. C’est la première fois que j’en entends parler et c’est pour moi une bonne nouvelle.

    Les belges sont peut-être un peu long à la détente, sans vouloir faire de mauvais esprit ( non non vraiment ) , mais tôt ou tard, la réalité les rattrapera et leur ouvrira les yeux au forceps, comme partout. C’est vrai que la question de savoir s’il ne sera pas trop tard se pose évidemment mais de toute façon, nous n’éviterons pas le conflit. Il n’y a pas d’autre choix que de cultiver l’espoir de le gagner.

    Comme dit M. Modrikamem avec ses « mots » , la priorité pour le moment c’est la bataille de l’information : faire savoir à la population ce qu’est l’islam, le vrai islam, le seul islam.

  2. Nous sommes déjà dhimmis! Ceux qui viennent en « réfugiés » trouvent tout à fait normal que nous les hébergions, nourrissions… sans devoir travailler en échange. Et nous devons respecter leurs coutumes (etc…)

  3. C’est pas demain la veille ! Sortez vos fourches — pour ceux qui n’ont pas encore d’arme.

  4. Mme Bourdillon, j’espère que vous vous rendez compte que la situation de la France est au moins aussi catastrophique sinon plus que celle de la Belgique!
    Et il y a à peine 4 mois le peuple de France a donné la gestion de toutes les régions aux islamos-collabos. Alors, balayons devant notre porte avant d’aller voir ce qui se passe chez les autres. Une majorité de français sont largement aussi cons que les belges!

  5. Si les Européens continuent à se voiler la face, bientôt, ils devront voiler leurs femmes!

  6. Mouaï…….. Le Monsieur en question ne m’a pas convaincu du tout! I Il semble conscient, mais engoncé dans des adjectifs conformiste et bien entendu évite les adjectifs qui fâchent et je peux comprendre jusqu’à un certain point. Cependant il est illusoire de penser s’en sortir s’en mettre en place des (lois raciale incontournables) c’est à dire: tout couple extra Européen qui mets au monde plus d’un enfant sur le territoire Européen et de fait expulsé sans possibilité de recours de quoi que ce soit! Si votre cœur chavire à ces allégations viriles mais néanmoins de bon sens, alors c’est la fin dans 25 ans, et vos petits enfants seront parqués dans des réserves voir pire suivant les états d’âmes des remplacistes en question! Seul la radicalité sera payante! les prêchis prêchas buteront sur la triste réalité du monde réel, c’est à dire du rapport de force! Hélas! Malheurs aux vaincus!!! Il est plus que temps car nous sommes les plus nombreux pour encore!

    • @ Joël

      La prise de conscience de l’attachement des populations blanches à leur identité raciale et au caractère moral de sa conservation viendra dans une second temps et est beaucoup trop éloigné des consciences collectives pour être dès aujourd’hui présenté comme un cheval de bataille au niveau politique. N’oubliez pas que le Monsieur en question est un chef de parti politique.

      La tâche de faire monter ce débat sereinement dans l’opinion incombe aux philosophes et il faut lui laisser le temps de mûrir pour que les politiciens s’en emparent à leur tour. La priorité, pour le moment, c’est de préparer l’Europe à résister à l’invasion et à la soumission islamique qui l’assaillent de toutes parts et à affronter la perspective de guerre intestine qui l’attend sans aucun doute avec détermination, de sorte à la gagner.

  7. aucun réveil à attendre, ni là-bas ni ici. les dhimmis d’eurabia sont tous babouchards et à plat ventre. Parole de 17e chambre !

  8. J’espère qu’on sera nombreux pour les foutre dehors, ceux du gouvernement, et qu’on n’attendra pas la Saint-Glinglin !

Les commentaires sont fermés.