Belghoul-Escada : l’alliance du sabre islamique et du goupillon catholique

TV Libertés a organisé un débat à propos du gender ou plutôt du rapprochement musulmans-catholiques dans l’affaire du gender qui pourrit nos chères têtes blondes. Débat qui n’avait de débat que le nom puisque les deux protagonistes sont d’accord sur tout, et notamment sur le fait que l’athéisme est une monstruosité qu’il faudrait interdire, tout comme l’homosexualité et même, soyons fous, la République !

Bref, non pas un débat mais des réponses données à l’excellent intervieweur Martial Bild, quelques-unes par Alain Escada, qui a eu bien du mal à en placer une, écrasé par le bulldozer Belghoul, ravie d’avoir cette tribune et donc son heure de gloire, elle qui croupit depuis 20 ans dans l’injuste anonymat qu’elle impute à l’Union des Etudiants juifs qui auraient créé SOS racisme (rien que ça) rien que pour l’embêter, elle, et l’empêcher de créer avant Soral je ne sais quelle obscure association beur, une espèce d’Egalité et Réconciliation avant l’heure qu’elle a bien entendu rejoint d’ailleurs.

[youtube]622b2VqG1uk[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=622b2VqG1uk 

On ne s’attardera pas, ici et aujourd’hui, sur l’ensemble de l’interview, mais on commentera les quelques minutes, si révélatrices, où les deux compères évoquent les affreux « laïcistes  » responsables de tous les maux, tout particulièrement Riposte laïque et Résistance républicaine, à partir de la minute 19.

Intéressantes car leur haine des laïques ou plutôt « laïcistes » (la laïcité, à leurs yeux, ne pouvant être que péjorative et affublée d’un suffixe en -iste), les excite tellement qu’ils y perdent leur prudence habituelle et, pour Belghoul, sa takkia…

En effet nous apprenons dans la bouche d’Escada que nous ferions partie de la « Droite nationale » et que nous serions sans cesse « dans le double langage » ; ce monsieur en sait plus que nous sur nous-mêmes, puisque nous pensions rassembler des gens de gauche Et de droite, des patriotes sans engagement politique, des chrétiens et des athées, des nés musulmans, des agnostiques et des bouddhistes… Mais ce monsieur Escada ne craint pas le ridicule en affirmant que si la France était restée catholique le patronat n’aurait pas attiré d’immigrés et la France serait demeurée indemne de toute immigration…

On aura pitié du bonhomme en ne lui demandant pas si ce sont les laïcistes qui tuent les chrétiens en pays musulman ou bien les amis de Madame Belghoul et en lui taisant la liste impitoyable des grands patrons catholiques qui ont fait venir des immigrés, on se contentera d’évoquer Francis Bouygues -faisant partie du « Grand Patronat apatride »(sic !) qu’Escada pourfend à chaque phrase ?- qui a fait ses études au lycée de  l’Immaculée Conception à Laval et dont les obsèques se sont déroulées à la Madeleine… On lui évitera aussi la liste des trahisons des ducs et rois de France qui ont pactisé avec l’ennemi mahométan, et notamment François premier, prêt à tout pour mettre à mal son vieil ennemi Habsbourg et notamment à faire une alliance qui durera plus de deux siècles avec le sultan qui menaçait Vienne. Que dire des troupes franco-turques qui ont assiégé Nice en 1535 ou des Mahométans accueillis par milliers à Toulon l’hiver de la même année pour leur permettre d’attaquer les côtes italiennes et espagnoles…

Mais l’expression à mettre en valeur dans le discours d’Alain Escada, c’est « cette République laïque« . La République, c’est la laïcité, il n’a pas tort, mais avec la République il y a les valeurs héritées des Lumières, liberté, égalité, fraternité… valeurs arrivées jusqu’à nous en partie grâce au christianisme, mais quand on veut tuer son chien… Il est bien évident que le sieur Escada rêve de la France d’avant 1905 mais surtout de la France d’avant 1789, la France fille aînée de l’Eglise, avec un roi adoubé par l’Eglise ayant tous les pouvoirs  et entraînant son pays dans ses choix personnels. Comme on vivait bien à la cour du roi Soleil (beaucoup moins bien dans les campagnes…), comme l’art était florissant dans notre pays, du temps de la Montespan et comme on y est devenu austère et peu productif artistiquement quand Louis XIV est tombé sous le charme de la dévote Madame de Maintenon… Le destin de la France réduit, trop souvent, à des histoires de fesses… ça ne me fait pas trop envie. Parce que, voyez-vous, si Trierweiler et Gayet influencent le mollasson de l’Elysée, la République nous permet d’espérer en être débarrassés au bout de 5 ans et préservés de devoir subir les fils et petits-fils Hollande (horresco referens !) jusqu’à ce qu’un Jacques Clément ou une Charlotte Corday en puissance nous en débarrasse, seule façon pour l’Ancien régime de se débarrasser des rois fous, des incapables ou des trop progressistes…

muzznonmariagehomoQuant à l’ineffable Belghoul, qui a du bagout et s’entend à détourner la conversation des choses qui fâchent, on ne sera pas étonnés de sa diatribe contre Elisabeth Lalesart qui commettrait le crime énooorme de dénoncer une pancarte en arabe et non l’anglicisation de la France et la vente de « cochonneries »… Certes, l’anglicisation de la France peut être un combat à part entière ; mais quel rapport ? En quoi cela empêcherait-il de critiquer une pancarte en arabe ?

Cela rappelle les pseudo-argumentations de certains soraliens et musulmans nous demandant si nous n’avons pas autre chose à faire que de nous occuper d’islam en ce temps de chômage… Procédé éculé. Et on voit clair dans les grosses ficelles de la soralienne de service qui voudrait nous attirer dans l’idée « le grand danger c’est le consumérisme » : attaquez-vous au consumérisme, pendant ce temps l’islam avance, peu à peu et quand vous aurez fini de regarder ailleurs il sera trop tard…

En ce sens, Madame Belghoul qui prend grand plaisir à rabaisser les autres, histoire sans doute de se sentir pour une fois supérieure à quelqu’un ( à propos d’Elisabeth : « il faut faire preuve d’une double intelligence quand on n’est pas capable d’en faire preuve de la moitié d’une », ou encore « les imbéciles de République laïque ») manque sérieusement, elle, de cohérence et de finesse, quand elle justifie la fin par les moyens, à savoir l’utilisation de l’arabe pour toucher le maximum de gens (« il faut bien que tout le monde comprenne« ),reconnaissant in petto et sans l’avoir voulu que nombre de locuteurs arabisants -et donc non français…- se permettent de manifester contre une loi française... Mais pour la dite dame, musulmane, il n’est pas de nation, il n’est qu’une communauté au-dessus des autres, la oumma musulmane et les Escada, Bourges et Boutin en sont les idiots utiles.  

Farida Belghoul est aux antipodes de la République française, elle qui juge systématiquement comme musulmane « le nom de Frigide Barjot devrait nous faire tomber à la renverse en tant que musulmans » et donc à l’aune des préceptes coraniques… qu’elle souhaite clairement imposer à la France. La preuve, sa diatribe contre Frigide Barjot qui ose être favorable à l’union civile des homosexuels et elle bave littéralement de haine quand il est question d’homosexualité. Gageons qu’il faudrait 20 ans de psychanalyse à Farida Belghoul pour se débarrasser des réflexes hérités de l’islam, et encore, à condition d’être seule sur une île déserte avec une psy homo…  D’ailleurs, le passage en question est plus qu’intéressant, il mérite d’être retranscrit en totalité :

« (A l’UOIF) ils ont reçu Frigide Barjot qui aujourd’hui exprime clairement qu’elle est pour l’union civile des homosexuels, d’un homme avec un homme et d’une femme avec une femme, ce qui est totalement incompatible avec la France ; on discutera peut-être un jour, monsieur Escada et moi, pour savoir si l’islam est incompatible avec la France, mais en tout cas l’homosexualité est complètement incompatible avec l’islam, et le mariage gay, encore plus, je dirais ». 

Il est clair que Madame Belghoul prend ses désirs pour des réalités et qu’elle projette ses fantasmes de musulmane arriérée et homophobe sur la France, qu’elle insulte, n’est pas comme elle. Les homosexuels ont toujours demandé à vivre tranquillement comme tout le monde, loin des revendications communautaristes des lobbies qui prétendent les représenter, et leur dénier le droit d’exister comme le fait Belghour est une atteinte aux Droits de l’homme. On ne s’abaissera pas à discuter et argumenter sur ces points qui ne souffrent pas de remise en cause ; notre histoire, notre littérature, notre art, montrent à l’envi que l’homosexualité n’a jamais posé le moindre problème dans notre pays (même Louis XIII a fini par enfanter et assurer la pérennité de la dynastie malgré son penchant pour les mignons) sauf… aux yeux de quelques chrétiens désireux de faire expier à tout un chacun le péché originel en le privant du plaisir, surtout sexuel, et en cherchant à imposer l’idée que le sexe ne devrait être que corvée destinée à la reproduction et les homos des gâcheurs de semence… On connaît le succès de ces interdits et culpabilisations sur les hétéros comme sur les homos et  leur responsabilité énorme  dans la déchristianisation des pays européens. Avec l’émancipation républicaine et démocratique, avec l’école pour tous, il est devenu difficile de faire prendre aux gens des vessies pour des lanternes et un plaisir indicible et naturel pour un péché.

L’islam a quelques siècles (et c’est un euphémisme) de retard, ainsi que Farida Belghoul. La nouvelle égérie d’Escada voue une haine pathologique à l’homosexualité parce qu’elle est musulmane et qu’elle voudrait imposer à tous les Français les interdits, les obligations et les haines islamiques.

Nous, à Résistance républicaine, nous vouons une haine objective, absolue et argumentée à l’islam et les propos de Belghoul nous confirment que nous avons diablement raison. Nous considérons comme nos ennemis ceux qui osent attiser la haine contre la République et les homosexuels, parce qu’ils sont incompatibles avec la France. Quand un Escada ose dire qu’un homo devrait se faire hara-kiri et renoncer à l’amour et à la sexualité et qu’une Belghoul dit clairement son désir de voir l’homosexualité interdite (et pourquoi pas punie de mort comme dans les pays musulmans ?), on ne peut pas comprendre que d’autres chrétiens ou même des athées se laissent prendre au piège grossier tendu par le couple maudit sabre de l’islam et goupillon catho qu’incarnent Belghoul et Civitas.

La fin justifie rarement les moyens. Et si, pour faire reculer le gender, combat légitime, vous trouvez bon de vous allier avec les musulmans qui ressemblent à Belghoul, vous condamnez vos enfants homos à être obligés de vivre cachés et pourchassés, vous condamnez vos filles à vivre déguisées en Belphégor sauf à subir des tournantes dans les caves  et tous les Français à vivre comme il y a 400 ans.

Il n’y a pas d’alliance possible avec les défenseurs de l’islam, quelle que soit la situation, car ce dernier est incompatible avec la France.

Christine Tasin

image_pdf
0
0