Belgique : sur ordre de mon patron, je me suis débarrassé de 40 squatteurs

Publié le 17 septembre 2020 - par - 53 commentaires - 5 293 vues

Je ne connais pas la législation française à la perfection en matière de squat, mais en Belgique, ce que je peux affirmer, c’est que les lois sont plus respectueuses du droit de propriété. Toutefois pas question d’user de la force pour déloger des squatteurs et une procédure judiciaire prend des mois, parfois des années.

Alors, voici comment je me suis débarrassé rapidement d’une quarantaine de squatters qui, tels les 40 voleurs d’Ali Baba – toujours les mêmes –, avaient envahi un immeuble à vocation commerciale en attente de réfection, chaussée de Vleurgat à Bruxelles.

J’avais 58 ans, c’était en 2003 au mois de mai. À l’époque, j’étais le bras droit d’un promoteur bruxellois, bien connu dans ce domaine. Décédé depuis, c’était un homme d’une intelligence et d’un pragmatisme tout à fait hors du commun. Jamais il n’abandonnait ou renonçait. Il allait toujours au bout des choses, avec audace, mais réflexion. C’était un homme brillant.

Un vendredi avant-midi, il m’appelle dans son bureau et, sur le ton calme et mesuré qui était le sien, il m’informe « Pierre, nous devons commencer des travaux d’envergure pour réaffecter en commerce à louer le gros immeuble de la chaussée de Vleurgat à Bruxelles, mais il possède une délicate particularité, il est envahi par une quarantaine de squatteurs. Réglez-moi ça avant avant le premier juin ».

Je décide donc avant tout de voir les lieux. Je contacte Raymond, le technicien d’entretien sous mes ordres. Je lui téléphone et lui demande d’être devant l’immeuble le lendemain samedi vers 13 heures, avec les clefs. Raymond avait à sa disposition toutes les clefs des plus de 400 immeubles et appartements.

À cette heure-là, j’étais à peu près certain que les squatteurs vaqueraient à leurs « occupations » et ne seraient pas dans l’immeuble.

À 13 heures 15, j’étais dans l’immeuble, muni de mon Canon Coolpix… Je m’avance seul, prudemment tout en criant à plusieurs reprises « Y a-t-il quelqu’un ? ». Pas de réponse, j’avance vers le fond du rez-de-chaussée…

La partie arrière, qui abritait la partie privée, était devenue une vaste décharge. Des excréments humains partout et pourtant, dans la cuisine des restes de repas. C’était répugnant… À l’étage, composé d’une unique grande salle, des paillasses et des déchets de toutes natures : bouteilles vides, boîtes et cartons pourrissants. Ces gens étaient d’une crasse sans nom et d’une paresse révoltante !

Mais comment procéder pour les chasser sans recourir à la force ni perdre mon temps à convaincre des autorités lasses et impuissantes, car, comme en France, elles sont muselées par ceux qui n’ont qu’une idée en tête : le Grand Remplacement prédit par Renaud Camus.

Je résume la situation ainsi. Je ne peux pas les faire chasser de là. Aucun moyen légal pour cela, mais personne – locataire ou squatter – ne peut empêcher un propriétaire d’exécuter des travaux à l’extérieur de son immeuble qui ont pour but de protéger les accès et d’interdire ceux-ci à d’éventuels cambrioleurs ou vandales.

Fort de cette réflexion, me vient une idée cependant opposée à toutes celles que d’autres appliquent ou tentent d’appliquer. Si je ne peux pas les obliger à partir, dans les faits, il m’est possible de les empêcher de sortir !

Je décide de faire poser de lourds grillages en fers à béton aux portes et fenêtres afin d’interdire les accès de manière radicale. Sur le haut du mur qui cerne la cour arrière, on posera des barbelés du type « concertina », ce qui rend ce mur infranchissable. Mon but inavoué étant – non pas d’empêcher les squatters d’entrer –, mais bien au contraire de les enfermer pour que, en fin de compte, ils nous prient de les laisser sortir… de leur plein gré.

À tout cela, rien d’illégal, car les apparences sont sauves !

Je demande rapidement devis à trois entrepreneurs avertis de la situation. J’accepte le devis médian et nous convenons d’une date rapprochée à une heure matinale pour exécution du travail.

La veille des travaux, en fin de journée, afin de ne pas leur laisser le temps de la réflexion, je m’arrange discrètement pour que les squatteurs soient informés du fait que leur squat allait devenir leur prison, sans nourriture ni possibilité de sortie…

Le matin du jour prévu, l’entrepreneur arrive avec sa solide équipe et bien que paré à toute éventualité, il constate avec soulagement que les squatteurs ont disparu. Il m’en informe immédiatement, mais sur mon ordre il exécute quand même le travail, car j’étais certain que si ça n’avait été le cas, les squatteurs furieux seraient revenus en force avec cette fois la ferme détermination de ne pas céder.

Voilà comment – à Bruxelles dans un quartier gagné par une immigration débridée – j’ai pu rapidement et sans casse, résoudre ce délicat problème…

L’entrepreneur en bâtiment a pu commencer les travaux à la date prévue.

Jamais je n’ai reçu la moindre forme de remerciement de la part de mon employeur. Pour cette affaire comme pour toutes autres, pour lui, le simple fait qu’il me confiait de telles responsabilités ne pouvait être sanctionné que par la réussite sans bavure de celles-ci…

Toutefois, avant d’appliquer cette amusante « recette » en France, d’une part, je vous invite quand même à consulter un avocat spécialisé dans ce domaine, mais sans insister sur vos véritables intentions ; votre unique but étant de protéger votre immeuble contre les voleurs et les vandales. D’autre part, faut-il porter à la connaissance de l’avocat, officiellement, la présence de squatteurs ? Peut-être faut-il formuler cette précision en la présentant « à titre strictement confidentiel » ?

À vous de voir…

Pierre Malak

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
mjolnir

Curieux comme ces histoires n’arrivent pas en Corse
Ni des histoires d’immigrés sinon………………..pan !
Si vous écoutez bien , la Corse n’existe pas en ce moment , elle ne subit pas les flux , n’attrape pas la Covid , n’est pas emm…… par nos lois liberticides …………………..

mjolnir

Autre solution , venir avec des potes + caméras en prévision des gauchos :
attendre que les cassos sortent……………….
entrer en force !
démonter wc +lavabos+porte + fenêtres (c’est + marrant en hiver)
et hop !

sylvestre

il y a une autre solution = couper l’eau et l’électricité

le gaulois

moi j’ai pris leur affaire mis dehors dans des sacs poubelle et Mis un écriteaux que le molosse dedans attaque a la gorge donc risque a toute personne qui se risquerait de rentrer donc parti sans plus rien dire voir ailleurs

adrien

Non mais c’est pas compliqué: avant que ces salopards ne rentrent, il faut que soient déjà posées ces grilles et grillages . Puis, de l’extérieur, il faut les enfermer dedans via des gros cadenas . Il n’y a personne à prévenir ni d’avocat etc. Une fois enfermés dedans, comme vous l’avez fait, ils seront faits comme des rats .

Gerard

Ce que je voudrais dire, ça ne serait pas convenable…….! dans le pays de liberté pour les autres mais pas des vrais citoyens

le gaulois

un tracto pelle un trou de 5.5m de profond vous les enterrez dedans et remettez des souches d’arbres dessus pas de traces pas de soucis les squatter sont officiellement repartis regardez les films le nettoyeur et autres un squatter par définition ont ne sais pas qui il est et si il part personne pour le rechercher !

fripouillon 5

Chers français et autres, si vous n’avez toujours pas compris le rôle des envahisseurs, ne vous en prenez qu’à vous même pour ce qui vous arrivera très bientôt !!!

adrien

Les gens présents ici l’ont bien compris, mais malheureusement la plupart des veaux de ce pays, manifestement, non .

poiropardix

merci Adrien

Anton Bruckner

Ya 2 autres autres solutions : kalachnikov ou gaz toxique. Oui je sais, c’est pas tres coule mais c’est efficace.

Jerem

Étant donné que le propriétaire ne peux rien faire pour récupérer son bien sans être attaqué, je ne vois qu’une solution:
La création de milices, on réunis 200 personnes autours de la maison, ils rentrent, virent les nuisibles, et le tour est joué. Le propriétaire reste dans un hôtel dans une autre ville pour ne pas se faire accuser, il rentre chez lui après, on l’aide à construire un mur+porte blindée.
Va falloir être solidaires un jour sinon on va se faire bouffer!

grougnach

Essayez de trouver 200 personnes!!! Si vous en trouvez 10 c’est déjà énorme , les gens ont peur de s’investir, les couillus disparaissent !!!

meulien

et si on utilsait les boules puantes….en grand nombre

Mio

Ils mangeaient parmi leurs excréments, alors les boules puantes ..

KAFIR

C’est bizarre mais certaines catégories de personnes peuvent virer les squatteurs sans avoir trop de problème avec la police et la justice (ils se permettent même de filmer leurs interventions).
https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/garges-les-gonesse-les-squatteurs-de-la-maison-deloges-par-des-jeunes-du-quartier-31-01-2018-7534278.php

gael

il faut virer les squatteurs et ne pas se laisser faire

Paoli

La. Meilleure solution les renvoyer d’où ils viennent …..ainsi moins de problèmes ,,,,ou arrêter l’invasion .

François BLANC

En France c’est une manif immédiate organisée par les putes marxistes importatrices des bledards, EELV ou LFI, Mais comme on enfume les abeilles on peut aussi enfumer les criquets

selena78

et avec toutes ces conneries qui ne menent a rien c’est quand que vous faites du vrai journalisme qui consisterait a nous donner quelques jours avant , la liste de toutes les manifestations anti merdacron anti masque anti vaccin etc ?????????????????????????? ça ce serait du journalisme informatif , pas de la branlette a grivois ! que ceux qui sont d’accord avec moi relayent donc ce message pour nos redacteurs de bluettes merci!

pluton

suite…où ils passent un hiver atroce…pas d’eau courante, ni de sdb, juste un chauffage d’appoint et le vieux monsieur est malade ! Après des mois, ils obtiennent enfin que la justice fasse sortir les squatteurs mais leur maison est saccagée de haut en bas d’une manière indescriptible ! Les travaux de rénovation vont leur coûter un bras et finalement, ils sont contraints de vendre leur bien à bas prix ! Putain de justice !

Marc

Un ami avocat m’a dit un jour, la justice n’est pas là pour défendre les honnêtes gens. Une démonstration de plus avec cette histoire sordide.

pluton

“La Belgique plus respectueuse du droit de propriété…” ??? J’en doute fort ! Rappelez-vous ce qui est arrivé à ce vieux couple de Bruxellois qui, une fois revenus de leur séjour en caravane dans les Ardennes, ne peuvent plus ouvrir la porte de leur maison modeste à Bruxelles et se retrouvent nez-à-nez avec des squatteurs qui s’y étaient installés et avaient changé la serrure ! “Vous êtes chez nous” leur enjoint le vieux monsieur”…”Ben, maintenant c’est plus chez vous !” déclare la racaille derrière la porte ! Les septuagénaires se dirigent vers un poste de police…après déposition, le policier leur déclare, goguenard ; ” nous ne pouvons rien faire…en attendant (?), vous pouvez dormir dans votre voiture !” SURREALISTE ! Retour de ces personnes dans les Ardennes…

jeannot lapin

on peut aussi enlever le compteur électrique sur le palier ou mieux encore (j’ai censuré mais c’est radical)

Blackjack

Dites nous pourquoi censurer on est pas sur fb

reuri

Vous dites en 2003 , c’était possible à l’époque mais en 2020 avec la putréfaction à vitesse grand V qui atteint toutes les institutions européennes,

Gisèle Hartmann

C’est la recette belge .Elle est aussi débile que la blague belge! Ici on a Jacquou le croquant en Belgique Pierre le mou!

mabelle

Moins de discussion qu’en France probablement…ça doit étonner !

Patricia Pierre

En effet…..Le français a la critique aisée mais l’action difficile..MDR

Ivan Greindl

Quelle réponse ‘débile’ ! Qu’auriez-vous proposé comme idée créative ?

Miryna

On en a l’habitude des réponses de débiles de la Gisou mais là elle s’est surpassée.

Joël

Faire de même en France, même pas la peine d’y penser, la police est du côté des squatteurs :
Ferrières-en-Brie (77) : Des familles roms s’installent dans les locaux neufs d’une entreprise et y aménagent chambres à coucher, salle à manger…

https://actu.fr/ile-de-france/ferrieres-en-brie_77181/ferrieres-en-brie-des-familles-s-installent-dans-le-batiment-inoccupe-d-une-future-entreprise_36137522.html

Le concours de la police a été refusé… au motif que des vidéos des occupants illicites prouvant qu’ils étaient dans les locaux depuis plus de 15 jours avaient été fournies !

amandinelonchamp

💔Qu’au fil des générations les gens soient remplacés pars d’autres qui leur ressemblent un peu est normal mais que les nouvelles générations soient d’origine étrangère est ANORMAL . Jusqu’à ma mort je ne verrai jamais un citron comme une orange même si on m’oblige à le dire , dans ce cas, je mentirai .
Je n’ai qu’un regret , celui de n’avoir pas assez profité de la vie pendant que la France était encore la normale . C’est mon grand regret .😌

amandinelonchamp

Etait encore normale

Mantalo

Très beau commentaire Amandine.

Amandinelonchamp

Merci beaucoup Mantalo, bonne journée.🙂

Lisianthus

Il y a plein de petites villes et villages en France où la vie est encore normale, ne perdons surtout pas espoir, il faut croire en la victoire finale, bon courage à vous, avec mes meilleures pensées. L.

patphil

un de mes beau frère avait un petit terrain ( dans le village de ses parents en guyane) un jour nous étions convié à venir en nombre pour procédé à l’expulsion d’un squatteur, toutes ses affaires ont été mises sur le bord du chemin, , comme nous étions peu enclins à être trop mouillés (en saison des pluies) on n’a prit aucun soin ni du matériel ni de la télé, etc.
comme dit zemmour, le nombre compte!

amandinelonchamp

Les gouvernements successifs depuis une cinquantaine d’années👿 ont préparé notre pays , l’ont modifié , abaissé pour que les colonisateurs d’aujourd’hui y soient t à l’aise , qu’ils ne s’y sentent pas inferieurs .
Ils arrivent aujourd’hui dans une France au peuple non-Blanc , à a saleté et aux dangers omniprésents qui au fond ,ressemble à leur pays d’origine . On voit encore sous le nouvel aspect de la France transparaître son ancienne beauté, parfois .C’est tragique . .Aujourd’hui, les colons disent aux français ; ▫ MAINTENANT , C’EST LA FRANCE DE LA NDA ! ▫ ce ne sont pas de bons peuples intellectuellement et moralement , hélas ! ils sont inesthétiques , pour comble de malheur 😒

amandinelonchamp

😨C’est ATROCE ce qui arrive à l’ Europe de l’Ouest ! Quand je me promène par Street Wiew dans la ville de mon enfance, je reconnais à peine les lieux tellement l’urbanisme a bouffé l’ancien paysage et les maisons d’avant.🏡 Quant à la population, même floutée..
Avec l’arrivée des migrants ajoutée à la population d’origine étrangère déjà nombreuse , la France va devenir UN PETIT PAYS SURPEUPLÉ qui sera invivable
.Les Blancs devenus TRÈS MINORITAIRES seront épiés par les autres et maltraités .Ils sont déjà dépaysés dans leur ( ancien) pays .

François Desvignes

Je propose une autre méthode.
La désinfection.
l’Arrêté de péril pour cause d’invasion de poux et de cafards
Au zyklon B
C’est très efficace contre les poux
Ca les fait sortir et en plus, ça laisse le bâtiment intact.

Clamp

Malak le malin ! Dommage qu’ils soient partis avant d’avoir envie de pleurer à force d’avoir faim, ça leur aurait fait les pieds. A suivre pour ce qui concerne la France, mais il y a fort à parier que le droit a dû rendre la méthode inapplicable.

Tom

En France c’est rigoureusement impossible, vous ne pouvez pas entraver la liberté d’aller et venir de vos gentils squatters installés dans LEUR domicile.
Vous n’avez pas non plus le droit de leur couper l’eau et l’électricité, car ce sont des droits fondamentaux.
Et si par hasard il y avait une fuite dans la toiture qui inonde l’habitat, vous seriez mis en demeure de procéder aux réparations sous peine d’astreinte très élevée.
Le système français sépare bien les deux principes :
– d’une part le “droit au domicile”, qui garantit aux squatters le droit de vivre sereinement dans le lieu qu’ils occupent depuis plus de 48h.
– d’autre part le “droit à la propriété”, qui garantit au propriétaire… le droit de payer des taxes foncières.

Tom

Le droit au domicile prime sur le reste (surtout avec les les lois gauchistes type Dalo), et il sera activé par les associations de soutien aux parasites puis sévèrement appliqué par les juridictions.
Le droit à la propriété sera traité beaucoup, mais alors beaucoup plus lentement.
Au final, il sera lui aussi appliqué, mais aura coûté très cher au propriétaire qui en supportera tous les frais sans en bénéficier pendant de longs mois ou années (et ne vous avisez surtout pas d’arrêter de payer la taxe foncière !).
Bien sur la juridiction civile infligera aux squatters le versement de dommages-intérêts, qu’ils contourneront facilement en organisant leur insolvabilité (facile pour des français, encore plus facile pour des doubles nationalités).

Omer Dalor

Sans compter les frais de remise en état à l’issue, puisque messieurs les squatteurs aurons tout salopé consciencieusement avant de s’en aller

Fabiola FERRANTE

BRAVO !
Sinon, vous avez le droit de murer toutes les entrées de votre propriété, y compris l’entrée du jardin s’il y en a un, non ?
Quand il y a un problème, il faut essayer de retourner la vapeur et souvent si c’est possible, çà marche du tonnerre !
BRAVO !
Là il fallait les piéger à leur propre piège. Vous avez été gentil de les avertir…..
Saloperies de rats infects !!

yvank

Pour être humanitaire on à ouvert la France à l’invasion africano islamique. Je ne vois pas beaucoup de réfugiés parmi les immigrés. Ils ne viennent pas s’assimiler, ni partager quoi que ce soit. Pour un peu, ils nous chasseraient à coup de pieds au cul. On ne leur inspire aucun respect, avec nos lois qui prostituent le droit de propriété. et qu’on leur paye l’hôtel aux frais des contribuables. On doit leur paraitre un pays de dingues. Mais ils seront les électeurs de Macron pour son deuxième mandat de destruction de la France. Cette crapule aura ses nègres à tripoter. Qu’il fasse attention les stigmatisés miséricordieux, lui préparent une fin de mandat prématurée depuis le haut d’une montagne.

phil hurzi

“Pour un peu, ils nous chasseraient à coup de pieds au cul” en général. ils jouent plus facilement du couteau que… du pied…
“On doit leur paraitre un pays de dingues” absolument pas !! s’ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent en tout impunité et au mépris de nos lois, c’est, dans leur esprit, la volonté d’allah. Car TOUT est dirigé par allah…alors…

Amandinelonchamp

👏🏻👏🏻👏🏻

Mantalo

Bravo Pierre. Très bien et intelligemment joué.
Mais aussi quelle chance d’avoir obtenu une sorte de “complicité” de la part d’artisans.
Vous aviez sans doute un “réseau”, ce qui est très difficile en France.

Caughnawaga

Très bonne idée.

philibert

les RATS pris dans la ratière excellente idée 💡

maujo

Vous oubliez toutes ces associations de m…de qui souvent sont à l’origine de ces squattes et qui portent assistances aux squatters avec des avocats mis gracieusement à leur disposition.

Lire Aussi