Belgique : Vers plus de tolérance pour le port de la Burqa!

J’y étais ! Ceci fait partie de l’un de mes pires souvenirs. Des milliers de harengères en chaleur, contre trois contestataires (Les 2 autres et moi). Les Belges s’en foutent. Ils ont mieux à faire. Ils veulent « vivre », ne plus entendre parler sans cesse des musulmans, qu’on les laisse vivre, après-tout ! Ce dimanche-là, ils jouaient au tennis, déjeunaient chez des amis ou étaient en randonnée avec leurs enfants qui, d’ici quelques années, devront eux aussi s’escamoter ou s’accroupir cinq fois par jour pour invoquer Allah.

Les Français réélisent le foutriquet qui les emmerde. Voilà que les Belges se mettent aussi à déjanter ! Je ne sais pas vous, mais personnellement, j‘appelle cela de l’autodestruction.

Certains « conseillers“ du gouvernement fédéral, je suppose qu’il s’agit de ceux qui ne mangent pas de porc, égorgent leurs moutons dans la cuisine du logement mis complaisamment à leur disposition, font de 8 à 10 enfants et ne parlent pas français malgré 7 ans de séjour.

Le gouvernement belge semble disposé à alléger les sanctions pour non-respect de la loi 2011 interdisant le port de tout vêtement cachant le visage dans l’espace public. Le sujet fait à nouveau l’objet de discussions. Comme si nous n’en avions pas déjà assez de leurs déviances !
En Belgique, toute porteuse de burqa dans l’espace public est passible d’une amende de 15 à 25 euros et d’un emprisonnement d’un à sept jours. « certains politicailleurs de second ordre, issus de l’immigration mais se croyant en pays conquis, travaillent à revoir le principe.
« Lors de discussions en intercabinet, certains boulimiques de merguez ont proposé que le masquage quasi-intégral ne soit plus aussi sévèrement sanctionné (Dernière Heure).

15 € pour provocation manifeste des citoyens du pays qui vous accueille, c’est cher payé ? Faites donc la même chose dans un de leurs pays rébarbatifs !
Ces discussions interviennent dans un contexte de révision du Code pénal. L’un des volets a pour objectif de classifier les infractions selon huit catégories, « 8 étant la catégorie s’appliquant aux crimes les plus sévères, comme un meurtre ou un attentat avec plus de 80 victimes, une pose de bombe ou la mise à feu d’une cathédrale pour ne citer que quelques exemples, et 1 étant la catégorie relevant des faits les moins graves».

Des conseillers de « gauche“ auraient proposé que le non-respect (la violation !) de la loi – adoptée à la quasi-unanimité à la Chambre en 2011 – visant à interdire le port de tout vêtement dissimulant le visage dans l’espace public passe en catégorie 1. Infraction mineure……
Heureusement, cette proposition ne reçoit pas l’assentiment de tous.
Le PS veut maintenir l’interdiction de se présenter masquée dans les lieux accessibles au public.

Pour l’heure, le débat n’est pas encore tranché. « On travaille dans le cadre d’une interdiction du port de la burqa dans l’espace public. Nous attendons du ministre de la Justice qu’il nous revienne avec la meilleure solution juridique. C’est ensuite que le gouvernement décidera de la nature précise de la sanction », déclare le parti Ecolo. Comme si on n’en avait pas assez supporté ! Faut en plus qu’elles se fassent remarquer…..Insupportable ! Les ordures qui sont censées nous gouverner, au cours de leurs études, avaient-elles imaginé devoir palabrer des semaines, des mois au sujet d’un fanion, d’un étendard ennemi plaqué sur le visage de celles qui vident allègrement les caisses de l‘Etat ?

La Haute École Francisco Ferrer a relancé la procédure judiciaire contre le port de signe convictionnel à l’école. Quelque 70 professeurs ont décidé d’introduire un recours en tierce opposition. Les potaches full-packed dénoncent un acharnement.
En novembre dernier la décision du tribunal de première instance donnant gain de cause aux „étudiantes“ privées de leur torchon dans l’école, n’est pas du goût des professeur. Un collectif a souhaité leur interdiction et introduit un nouveau recours en ce sens, avec le soutien du Centre d’Action Laïque (CAL).
OU : comment occuper des dizaines de têtes-pensantes avec un bout de chabraque !

De leur côté, les enveloppées du Collectif les « 100 diplômées“ (photo plus haut, ce sont celles qui sont couronnées d’une graduation cap en carton) se sont dites inquiètes. Selon Saida, l’une des 100, les arguments ne sont pas valables. Les professeurs dépasseraient le cadre de leur mission (enseigner) en donnant leurs avis sur l’expression religieuse de leurs élèves, a-t-elle déploré. Qu’elles soient diplômées, je n’en sais rien, en tous cas, elles méritent avec certitude le certificat de gémisseuses tous terrains.

Anne Schubert

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. les belges sont plus atteints que les français, ils sont atteint du syndrome de stockholm avant nous, mais en pire

  2. Comment pourrait-il en être autrement avec toute la partie francophone du pays qui se dirige droit vers le communisme ! Même le MR, que d’aucuns qualifient de « droite », est en réalité un parti de centre mou !Le Belge, bruxellois ou wallon, a du sirop dans les veines…il ne pense qu’à son ventre, son portefeuille et sa pension !C’est bien pire qu’en France où les réactions contre l’islamisation sont nombreuses !D’ici 10 ans, la Belgique sera bouffée et ne comptez pas sur des soubresauts comme au Danemark ou en Suède !

  3. je suis BELGE et hélas je constate que mes compatriotes sont de plus en plus lâches ils critiquent râlent etc mais ne font rien pour changer les choses au contraire ils s’aplatissent prenant s’en doute de l’avance sur ce qui les attend dans moins de 10 ans

  4. l’occident est une motte de beurre : y entrer pour détruire est ultra facile, et les islamos ne s’en privent pas c’est bien pour cela qu’ils envahissent l’europe, du moins certains pays plus « mottes de beurre » que d’autres

  5. La Belgique… que les intervenants et commentateurs belges sur ce site me pardonnent si je les choque… est un état artificiel créé de toutes pièces de par la volonté britannique de pouvoir accéder à un grand port (Anvers) pour leur petit confort commercial vers le continent…

    Ce sont deux communautés qui se regardent de travers depuis 1830, et après que les Wallons francophones aient longtemps tenu le haut du pavé, les Flamands neerlandophones aimeraient bien vivre leur vie…

    Et malgré tout le respect que j’éprouve envers nos lignées royales européennes, et que la très belle reine Mathilde me pardonne, mais c’est pas son Flupke 1er de mari de Saxe-Cobourg-Gotha (ils sont partout ceux-là !) qui va tenir tout l’bazar pendant des années ! Je souhaite bonne chance à la future reine Elisabeth quand son tour viendra…

Les commentaires sont fermés.