Belkacem créée une licence d’islamologie à l’université de Strasbourg

av beretz

av bere

Répondant à la demande du Président de l’Unistra, le professeur de pharmacologie Alain Beretz (https://ripostelaique.com/islam-a-luniversite-de-strasbourg-la-drole-de-potion-du-dr-beretz.html), qui veut « former des cadres pour l’islam » et déclarait en 2015 dans Libération « Nous sommes prêts », la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem a annoncé la création d’une licence d’islamologie à l’université de Strasbourg… L’initiative « potion magique » en faveur de l’Islam du bon docteur Beretz « détourne » les règles strictes du Concordat, car le texte du Concordat parle clairement des religions qui doivent en bénéficier : le catholicisme, le protestantisme, et le judaïsme. Et c’est tout ! Donc utiliser les passe-droits que le Concordat accorde à ces trois religions, pour l’islam, qui n’en fait pas partie, est une violation du Concordat !

Cette annonce fait suite à la visite et aux promesses de Manuel Valls le 3 mars 2015 à Strasbourg. Ce jour là, à l’occasion de ce déplacement à Strasbourg avec Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve portant notamment sur la formation des imams, Manuel Valls avait annoncé la certification et la multiplication des diplômes universitaires (DU) liés à la connaissance de l’islam et rattachés à l’islamologie.

av migrantsL’université de Strasbourg veut former les imams qui encadreront les centaines de milliers de migrants musulmans qui arrivent sur notre sol.

 

Pour «bâtir enfin l’islam de France», selon ses propres propos, le Premier ministre Valls avait indiqué que le gouvernement « a fait le choix de s’appuyer sur l’excellence de l’université française. La formation est une des clés, sinon la clé. Il faut une reconnaissance pleine et entière de ces diplômes. »

Najat Vallaud Belkacem  n’a pas caché ses motivations en « souhaitant renforcer la recherche dans les domaines de l’islamologie » et a annoncé, avec le secrétaire d’Etat Thierry Mandon, vendredi 19 février 2016, la création de postes dans six universités ou écoles dès la rentrée 2016.

Parmi les établissements sélectionnés, sur 27 universités ou grandes écoles candidates, figure l’université de Strasbourg (Unistra) où sera créée une licence d’islamologie à la prochaine rentrée de 2016.

Cette décision ministérielle fait suite à d’autres initiatives qui ont choqué les Alsaciens, à l’image de la modification des affichages d’accueil à l’entrée des gendarmeries Alsaciennes. (https://ripostelaique.com/alsace-la-gendarmerie-francaise-adopte-la-langue-arabe.html)

Dès aujourd’hui, nous adressons cette mise en garde au Président Alain Beretz (né en 1954 à Strasbourg), universitaire français,  élu en 2008 et réélu en 2012 président de l’université de Strasbourg (Bas-Rhin) pour une durée de 4 ans, également président de la ligue européenne des universités de recherche : nous serons extrêmement attentifs et vigilants au choix et au passé des responsables et des enseignants choisis comme chargés de cours au sein de la licence d’islamologie à l’université de Strasbourg.

Francis GRUZELLE
image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. Je présume que les fouets, poignards, épées, et galets calibrés viendront abonder la ligne comptable « PETIT MATERIEL DE BUREAU » ?

  2. Citer dans une même phrase  » université et islam  » revient à mélanger astrologie et astronomie, science et croyance. Comment peut-on être dévoyé au point d’amener cette idéologie barbare au niveau universitaire tels le droit, la médecine, la philosophie ? Si tous ces dégénérés cherchaient à nous montrer le vide sidéral qui règne dans leur cerveau, c’est réussi. Bientôt un doctorat de lapidation, un professorat de décapitation ou de pédophilie…

  3. Je propose Pierre, Christine, Pascal, Salem ….. pour passer une licence d’islamologie, qui j’en suis sûre ne répondra pas aux critères de la bien pensance actuelle, ni au formatage idéologique de ces collabos socialauds islamo soumis.

  4. « Mais, c’est bon sang bien sûr »!!!…
    Tarek Ramadan y aura un poste d’enseignant, et les étudiants iront se spécialiser dans la fameuse Université du Caire ( je ne peux retenir le nom en arabe!)…
    Tout cela en violation totale avec notre principe de laïcité …
    Incroyable mais surtout très GRAVE.
    Pas d’Islam en France, nous le rejetons vigoureusement.
    Pas de Ministres arabes musulmans (es): la double nationalité doit leur interdire l’accès aux hauts postes de la France (comme en Algérie ).
    C’est clair et simple. Ces aveugles inconscients ne savent pas encore ce qu’est la RÉALITÉ de l’Islam…

    • Il faut diffuser cette vidéo à tous les JT du midi et du soir pendant une semaine

  5. Ce n’est pas surprenant de la part de cette mahométane et de ses potes maçons anti-chrétiens islamo-collabos de l’umps en quête du vote musulman. Sans oublier, par exemple, le maçon cazevide selon qui, évoquer les racines chrétiennes de la France, c’est « faire une relecture historique frelatée » qui a « rendu la France peu à peu nauséeuse », c’est « brader l’héritage laïque de la France».
    Oui, c’est de la laïcité à géométrie variable en fonction de leurs intérêts idéologiques et électoraux et aux dépends du peuple français non-musulman qui ferait bien de se réveiller et qui est encore majoritaire.

    • c’est avec des personnages comme Cazeneuve que la France devient nauséabonde, puante de Vichy cuvée 1940 et souillée par l’islam rétrograde !

  6. Je ne comprends plus ce qui se passe en FRANCE . Fervent supporter de Marine et Marion pour leur attachement à nos valeurs on ne les entends pas beaucoup alors que les arabes qui nous gouvernent accélérent au maximum pour détruire nos valeurs …notre civilisation …tout ce qui fait de la FRANCE un grand pays. Je doit étre trop agé pour pouvoir suivre , peut étre heureusement pour ne pas voir ce qui arrivera si ce tas d’immondices repasse en 2017

  7. Le leader de Daesh/ISIS a un Doctorat en Islamologie. (PHD in Islamic Studies).

    C’est de là que l’inspiration de Belkacem vient?

  8. mais quant va t’on arrêter de lecher le cul de cette saloperie qu’est l’islam, il faut pas la flatter ni lui faire des rond de jambes, il faut la détruire totalement et définitivement comme on a détruit le nazisme, la peste verte a empester tous ces collabos, il va falloir un jour, que j’espère tres prochain, s’occuper de leur cas facon Laval a tous ces traîtres!

  9. Les « élites » socialopes maçonnes de l’umps mettent les bouchées doubles pour garantir un maximum de votes musulmans et la réalisation de leur projet de destruction de la nation française judéo-chrétienne. Vient s’ajouter aux innombrables actes de collaboration cette « licence d’islamologie » qui contribuera aussi à la propagande officielle selon lequel cette religion serait d' »amour et de paix ». Vous pouvez être sûrs qu’il ne sera pas enseigné que son prophète indiqua à ses disciples le chemin à suivre lors de la 2nde et dernière phase de sa fondation, la période médinoise: convertir de force, dhimmiser, tuer les insoumis (juifs, chrétiens, apostats, opposants, gays, etc.) et que ces instructions médinoises ont été suivies depuis le siècle VII jusqu’à maintenant. Je m’excuse d’avance auprès de Madame la ministre pour les nombreux accents dans mon commentaire qui pourraient choquer ses coreligionnaires qui l’auraient lu.

    • jusqu’au bout : la France, phare du monde, pays des droits de l’homme devenu le 58e pays islamique gouverné par la charia !

  10. Six universités ou écoles vont accueillir, dès la rentrée prochaine de nouveaux cursus pour renforcer la recherche en islamologie et sur la radicalisation, selon le souhait du ministère de l’Éducation. Six établissements ont été choisis: dans les universités Panthéon-Sorbonne, où sera créé un poste de maître de conférences autour du thème de la «radicalité islamique», à Strasbourg, qui accueillera la création d’une licence d’islamologie, ou encore à Aix-Marseille avec la création d’un poste d’enseignant-chercheur sur l’islam dans la cité en temps de mondialisation. A l’université de Lyon, un poste d’ingénieur de recherche sur l’histoire de la pensée islamique sera créé, quand l’Ecole pratique des hautes études verra la création d’un poste de directeur d’études en islamologie, exégèse et théologie de l’islam sunnite. «Au total, ces nouveaux moyens représenteront 650.000 euros pour l’année universitaire 2016», est-il précisé.

Les commentaires sont fermés.