Belkacem, l’école de nos gosses n’est pas un laboratoire

Publié le 3 décembre 2014 - par - 1 941 vues

– Bjour, j’veux çà

– Bonjour jeune homme, voilà, c’est tout ce qu’il vous faut ? Ca fait 19 euros 95.

– Et comment qu’tu me cause là ! C’est quoi çà 19 truc 95 ?

– Ah oui, pardon, ça fait A+

– A+ ??? Et ! Tu m’embrouilles la teté là !

– Oui pardon ça fait 19 gommettes vertes et 3 gommettes oranges

– Ben c’est cher

Scène surréaliste me direz-vous. Pas si sûr à entendre Najat Belkacem, la note sur 20 points serait un redoutable ennemi de nos écoliers dans la mesure où elle peut punir l’élève. Alors une note sur 10 points ? Non et encore moins que 2 points, c’est encore trop binaire. Donc on teste dans une école du Gers la méthode des gommettes soigneusement colorées en vert avec sans doute quelques dégradés. On est dans les cinquante nuances de vert au pays des bisounours avec tatie Najat qui contemple vos enfants tous bien notés dans la vision de l’évaluation positive. Grossomodo t’es nul parce que tu n’as pas travaillé mais c’est pas grâaaave on a un stock de gommettes et on t’en filera bien une ou deux. T’es content ?


Elle a de longues dents la Najat (photo non retouchée)

C’est beau, c’est très bisous … sauf que l’abandon des notes c’est l’équivalent de faire tourner une centrale nucléaire sans capteurs de pression et de température. Dans un process correctement établi on a des retours d’informations, ce qui est appelé “feed-back”. Ces retours permettent une correction du tir pour atteindre l’objectif fixé. Il semble que dans l’école des fans tout le monde obtient l’évaluation positive, tout le monde il est beau, tout le monde il est content mais l’objectif n’est certes pas atteint. Dans la foulée frénétique de la socia-lie reste à trafiquer les notes du bac et on a presque 90% de bacheliers. Cé Bô !

C’est beau au point que le rapport PISA nous rétrograde au 25ième rang mondial. Belle chute en quelques années. Il est évident qu’avec un non retour d’information, l’élève se sent conforté d’autant qu’il sait que le redoublement n’existe plus sauf dérogation.

Ce n’est pas tout. Quand les soviétiques ont décidé de conquérir le monde spatial ils ont envoyé Laïka dans l’espace. Laïka était une chienne, pas un enfant de CM1. Laïka s’en est bien sortie, avant elle deux autres chiens sont morts, c’était des essais. Idem côté américain, le premier humanoïde était un singe (Non Taubira, je parle d’une guenon, pas d’un politicus-taubiracus-vulgaris). En France on expérimente sur nos enfants, combien vont succomber ?

L’école ne doit pas être un laboratoire d’expérimentation, nos enfants ne sont pas des rats blancs aux yeux rouges, ils ont besoin de repères, de savoir où ils sont, de connaître leur niveau, de pouvoir s’améliorer en fonction d’un système de notation.

Il faut noter que les enseignants sont majoritairement opposés à ce nouveau système, les associations de parents d’élèves semblent l’être également. A les entendre le système est ingérable.

On a déjà des territoires de la République perdus, on aura des enfants de la République perdus.

Najat Vallaud-Belkacem (photo originale non retravaillée)

Najat Vallaud-Belkacem (photo originale non retravaillée).

Philippe Legrand

 

PS: Pour mon rédac chef, je gagne combien de gommettes vertes pour ce billet ?
Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi