Belkacem met l’Education nationale au service de la conquête migratoire

tchobelkacemprof

Je suis réserviste de l’éducation nationale.

Cette fonction a été créée fin 2015 et propose aux gens désireux d’intégrer ce groupe d’aider les élèves dans les établissements de l’éducation nationale ou en participant à des débats, ou en participant à des forums métiers ou même donner des cours de soutiens. Au départ ma motivation c’était d’aider les jeunes de tous les horizons et une volonté d’apporter une aide à ceux qui en ont besoin. Je ne suis pas un saint, loin s’en faut, mais à moment donné je me suis dit que c’était quelque chose de bien et d’intéressant d’aider à progresser ou remonter leur niveau à ceux qui en ont vraiment besoin et qui ne sont pas toujours forcément responsables de ces problèmes. Pour ceux qui sont à la traîne je pouvais apporter une aide non négligeable dans certaines matières ou mieux encore participer à l’intégration de ceux qui peuvent avoir  problèmes d’intégration justement. Quand je dis ça bien sûr c’était pour travailler avec ceux qui veulent s’intégrer bien sûr..

Jusque-là ça pour moi ça n’avait pas donné grand-chose : quelques mails, quelques réunions des échanges au téléphone. Un peu de ma faute aussi car je n’avais pas forcément le temps nécessaire les dates où on me demandait d’intervenir où ils me proposaient des interventions loin très loin en Ile de France

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir ce soir un mail du ministère de l’éducation nationale signé de la Ministre Najat VALLAUD-BELKACEM. J’en suis resté pantois.

L’art de se servir des services de l’état pour assouvir une politique et assumer une idéologie. Le gouvernement actuel qui n’en a plus pour très longtemps, 6 mois tout au plus, semble vouloir, jusqu’au bout, utiliser les leviers à sa disposition pour enfoncer le clou.

En clair ils veulent utiliser des ressources de l’éducation nationale pour assurer la formation des migrants .. Voici la copie du mail :

Objet: [Reserve citoyenne] Mobilisation pour l’apprentissage du français aux publics migrants et réfugiés

Date: 2016-11-21 17:25

De: Najat Vallaud-Belkacem <xxxxxxx>

Mesdames et messieurs les réservistes citoyens de l’éducation nationale,

Depuis mai 2015, vous avez été près de 6000 à manifester votre volonté de mettre votre expérience et votre temps au service des élèves et à être retenus pour intervenir dans les écoles, dans les établissements et dans le cadre d’activités périscolaires.

Je vous remercie sincèrement de votre engagement à faire vivre les valeurs de la République dans le quotidien des salles de classe aux côtés des enseignants.

Ce sont ces mêmes valeurs qui constituent aujourd’hui le moteur de l’effort national pour l’accueil des populations de migrants, auquel les services de l’Etat, les collectivités, les services associatifs mais aussi les citoyens sont appelés à contribuer.

Un travail de structuration et de renforcement de l’accompagnement linguistique des migrants déjà mené par les acteurs associatifs est en cours sur l’ensemble du territoire national. Par son expertise en matière de formation en français langue étrangère à destination des publics allophones, l’éducation nationale a vocation à y contribuer pleinement.

Dans ce cadre, il m’est apparu souhaitable d’inviter chacun et chacune d’entre vous à participer à cette mobilisation. En effet, une grande partie d’entre vous a exercé ou exerce une activité d’enseignant, de formateur ou d’éducateur.

Vous pourrez désormais, si vous le souhaitez, prolonger votre engagement de réserviste soit en devenant formateur soit en formant les bénévoles désirant le devenir.

Je vous invite, dès aujourd’hui, à vous manifester auprès du référent réserve citoyenne de votre académie pour lui faire part de votre souhait de contribuer à l’accompagnement linguistique des migrants (consultez la liste des référents sur le site du ministère).

Toutes les indications nécessaires vous seront alors délivrées et un temps de formation préalable vous sera proposé.

Je vous témoigne de toute ma reconnaissance et vous adresse, Mesdames et Messieurs les réservistes citoyens de l’éducation nationale, mes salutations les plus distinguées.

Avec mes chaleureux remerciements pour votre engagement si précieux.

Najat VALLAUD-BELKACEM

Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Vous remarquerez qu’il est explicitement dit que les citoyens sont appelés à contribuer. Moi je ne suis absolument pas d’accord que l’on utilise, que l’on détourne  les ressources de l’éducation nationale pour aller former des migrants alors qu’il y a tant d’enfant qui ont de problèmes scolaires, tant d’enfants qui sont en retard ou qui ont de vrais problèmes d’intégration –à cause de leurs imbéciles de parents qui détestent notre pays – et tant d’enfant qui n’y arrivent pas dans des classes surchargées alors que le système scolaire se casse la figure et devient paradoxalement une bonne machine à broyer.

En clair la priorité c’est nos enfants, les enfants de France quels qu’ils soient et sûrement pas des hommes célibataires qui ont choisi de déserter leur pays et qui en prime viennent avec des exigences toujours plus nombreuses, n’ont qu’une envie c’est de faire venir leurs familles et en conséquence vont se hâter d’aller prévenir tout le ban et l’arrière ban de cette fichue planète que oui, venez en France c’est tout bon, on vous donne tout, c’est gratuit ..

Et même si je suis pour que l’on s’occupe, que l’on intègre correctement et en priorité  tous les gens qui sont en France (mais en stoppant au préalable toute immigration) je refuse que l’on utilise notre appareil d’état , notre système administratif, nos ressources pour le seul bon plaisir de gens dont le but est plus de s’assurer de nouveaux électeurs et au bénéfice de population –de croyances aussi – dont le but avoué est de nous coloniser.

Nous coloniser ? Mais il est fou direz-vous !

Regardez cette vidéo qui date de la semaine dernière dans l’émission de Thierry Ardison « salut les terriens » . L’air stupéfait d’Ardison est un plaisir (4 ème minute). Oui ils veulent nous coloniser. Oui tous les moyens sont bons. Oui l’enseignement de l’Arabe à l’école est un vecteur de cette colonisation.


Et oui ils utilisent l’appareil d’état pour structurer, développer et banaliser cette conquête.

Plus que 6 mois à tirer. On dirait que ça fait 30 ans qu’IL est là avec ses comparses.

Vivement mai 2017

Pierre Bleven

image_pdfimage_print