Ben Bilal, un candidat dangereux pour la Nation

Publié le 28 janvier 2017 - par - 56 commentaires - 5 320 vues
Share

Dernière ligne droite pour la primaire de la gauche mais le petit Hamon a déjà gagné, Valls ne sera que dauphine dans ce prix du candidat le plus délirant. Ce que beaucoup, y compris Valls devenu un instant lucide, reprochent à Bilal c’est cette idée loufoque de revenu universel et son financement plus qu’improbable. Il faut avouer que la promesse est généreuse avec je crois 750 euros par mois à ne rien faire. Le smicard qui se lève tôt peut se poser des questions métaphysiques à ce sujet surtout s’il utilise un véhicule personnel qui coûte la peau des fesses pour se rendre au travail. Au lieu de se geler les miches au petit matin et rentrer le soir récupérer les factures dans la boite aux lettres, la solution Hamon a l’air sympathique. Grasse-mat tous les jours, manque juste le ptit-déj au lit servi par sa porte parole femen Marguerite Stern (voir mon billet d’hier http://ripostelaique.com/recyclage-des-femen-une-pour-hamon-une-pour-valls.html/comment-page-1#comment-182660 ).

Bilal Hamon pratique une forme de populisme en faisant appel aux instincts les plus bas de l’homme gauchiste : La fainéantise et la veulerie. C’est la raison de son succès mais cette promesse ne verra jamais le jour parce que financièrement intenable. Les grands banquiers ont déjà assujetti la France et ne mettront plus un kopeck dans cette histoire. L’autre idée majeure de son programme est de courtiser l’électorat musulman. Rien de nouveau me direz-vous et en effet c’est une constante chez les socialistes mais chez Ben Bilal Hamon c’est annoncé très clairement en particulier dans cette vidéo :

 http://www.dailymotion.com/video/x59sd4y_primaire-de-la-gauche-je-suis-fier-qu-on-m-appelle-bilal-declare-benoit-hamon_news

Chez ce candidat à la présidentielle fier de se voir attribuer un prénom étranger, le natif de Saint-Renan, est même allé plus loin. Scolarisé un temps dans une institution religieuse en Afrique, ce dernier raconte son retour à Brest quelques années plus tard : « La rupture a été terrible : la température, la culture, la manière de vivre, les odeurs, tout était trop différent. Quand je suis rentré à Brest, j’ai trouvé la ville très blanche. Pour être très honnête, j’ai même trouvé qu’il y avait trop de blancs puisque Brest est une ville sans immigration. Cette attirance pour les autres cultures a certainement favorisé mon engagement politique ».

Bien ! Avec tout ça on peut se dire que leur Bilal est un doux rêveur pas bien méchant et que l’on peut le laisser dans ses délires aromatisés, et puis on peut aussi penser que le PS est à l’agonie et que l’animal ne passera jamais au second tour. Oui mais sauf que j’aurais bien envie de le faire traduire devant la Haute Cour pour trahison de la Nation. Le gentil Hamon est loin d’être un doux dingue un peu foufou mais pas méchant si on prend le temps de lire ne serait qu’un fragment de son programme. Celui-ci est lisible sur le site : https://www.benoithamon2017.fr/thematique/pour-une-republique-bienveillante-et-humaniste/#6erepublique

On y trouve comme idée « suppression de l’article 40 de la constitution ». Et que dit cet article : Les propositions et amendements formulés par les membres du Parlement ne sont pas recevables lorsque leur adoption aurait pour conséquence soit une diminution des ressources publiques, soit la création ou l’aggravation d’une charge publique. Ben Bilal veut enlever un garde-fou pour permettre à ses partisans de se lancer dans les plus extraordinaires gabegies comme l’est, entre autres, le revenu universel. Personne n’en a parlé, c’est pourtant grave.

Autre idée destructrice de son programme: « Suppression de l’article 16 de la constitution« . Le voici: Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des Présidents des Assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel.

Il en informe la Nation par un message.

Ces mesures doivent être inspirées par la volonté d’assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d’accomplir leur mission. Le Conseil constitutionnel est consulté à leur sujet.

Le Parlement se réunit de plein droit.

L’Assemblée nationale ne peut être dissoute pendant l’exercice des pouvoirs exceptionnels.

Après trente jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels, le Conseil constitutionnel peut être saisi par le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Sénat, soixante députés ou soixante sénateurs, aux fins d’examiner si les conditions énoncées au premier alinéa demeurent réunies. Il se prononce dans les délais les plus brefs par un avis public. Il procède de plein droit à cet examen et se prononce dans les mêmes conditions au terme de soixante jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels et à tout moment au-delà de cette durée.

Ce que je note c’est que les pouvoirs exceptionnels de l’exécutif en cas d’atteinte à l’indépendance de la Nation ou de l’intégrité de son territoire veulent être abolis par Hamon. Mais justement le problème de cœur est là et cet article jamais invoqué est le seul à répondre à l’abandon de nos territoires qui prennent pour certains la taille d’un département. Les socialistes veulent désarmer l’exécutif après avoir désarmé les patriotes, c’est la capitulation en rase campagne. C’est même pire, c’est le sabordage organisé de la France.

Sous ses airs de gentil idéaliste ce candidat est extrêmement dangereux. Il est temps de mettre fin à cette trahison.

Philippe Legrand

Print Friendly, PDF & Email
Share

56 réponses à “Ben Bilal, un candidat dangereux pour la Nation”

  1. Ernst Rudiger dit :

    En « Hamon » ou en « Laval », le fleuve France produit parfois des traitres à la Patrie. Mais quand ces traitres rencontrent la RESISTANCE d’un barrage, ils finissent le bec dans l’eau… ( Ou avec douze balles dans la peau! )

  2. UltraLucide dit :

    Voilà la preuve, la joie de ses amis et supporters islamiques:
    http://www.fdesouche.com/816305-les-islamistes-fete-la-victoire-de-hamon

  3. batman dit :

    Si de plus ce fanatique est pour l’entrée de la Turquie dans la communauté Européenne,
    ce seront 200 millions de musulmans qui se précipiteront vers l’Europe et vers la France,
    et les faux immigrés de 2015 parvenus jusqu’en Allemagne et jusqu’en France, n’auront été qu’une petite répétition de principe, avant le grand anéantissement programmé de l’Occident.

  4. batman dit :

    imaginez surtout qu’avec le
    « Visa Humanitaire » et les 750 euros d’office par personne, les musulmans vont rappliquer en « Smala complète » par 50 immigrés à la fois, avec appart gratuits, subventions partout, ect, ect…..
    En clair pour eux :  » la Volonté d’Allah »,
    etre payés à engrosser leurs multiples femmes et autres concubines,
    A ce rythme avant 10 ans la France deviendra forcément et mathématiquement « une république islamique » de par le nombre de votes musulmans en faveur d’un futur candidat islamiste à l’élection présidentielle,
    et il sera élu dès le 1er Tour à la majorité absolue,
    Les vrais Français de souche, n’auront plus comme choix que  » la valise  »
    ou bien  » l’égorgement « …

  5. batman dit :

    Vous dites juste lorsque vous dites que la situation en France est « Orwellienne »…

  6. batman dit :

    Me AUBRY, remariée à un avocat qui a défendu la scolarisation à l’école publique de
    17 jeunes filles portant le foulard islamique,
    et qui a défendu « Hocine Bendaoui », un membre du gang de Roubaix, bande criminelle responsable de plusieurs braquages, d’un meurtre et d’une tentative d’attentat .