Benalla aurait fait une recrue de choix pour Al Quaida ou l’EI

 

L’affaire Benalla n’est pas encore terminée, mais il y a certaines questions que l’on ne peut éviter de se poser :

Il est tout à fait loisible, à mon sens, pour le chef de l’Etat, de donner sa confiance et/ou son amitié à des personnalités qui ne font pas nécessairement partie de la hiérarchie administrative, militaire, ou politique.

Cela est également aisément concevable, pour des missions de conseil. Quel président, dans quel pays, n’a pas eu son éminence grise ?

Toutefois, en matière de sécurité, on est largement au-delà de ce devoir de conseil.

En effet, les policiers ou gendarmes chargés de la protection du chef de l’Etat, sont des « super policiers », qui ont été spécialement sélectionnés et entrainés de façon très rigoureuse, un peu comme le sont les gendarmes et policiers du RAID, du GIGN, et du GIPN.

Ils ont fait tester de manière dure et durable : Ce sont des combattants d’élite qui ont dû passer avec succès une série de batterie de tests physiques, psychiques, mentaux et autres pour savoir garder leur sang-froid, prendre la bonne décision, dans un domaine où il n’y a pas de place pour l’amateurisme, l’imprévu étant déjà bien suffisant.

https://www.youtube.com/watch?v=u3VIoocgf7E

https://www.dailymotion.com/video/x99eq5

https://www.youtube.com/watch?v=mUAALG9Up6k

C’est pourquoi, mettre au-dessus de leur tête un Benalla, qui n’a que 26 ans, bien qu’il ait probablement participé à certaines formations, mais sans subir la sélection longue et draconienne des forces d’élite françaises, est non seulement une hérésie, mais surtout une insulte pour elles. Il est certain qu’il n’est pas au niveau et qu’il constitue même un danger, non seulement pour le Président, mais surtout pour les « vrais policiers ».

C’est comme si on donnait le rôle de « chef », et de dirigeant au cancre de la classe pour faire travailler, à son profit « les bons élèves »…

Par ailleurs, vous pouvez être certain, que eu égard à ses fréquentations et aux causes qu’il soutient, dixit l’avocat Karim Achoui, Benalla était suivi de très près par tous les chefs religieux et terroristes européens du Maroc au Pakistan.

http://www.valeursactuelles.com/societe/benalla-est-tres-sensible-la-cause-musulmane-selon-lavocat-karim-achoui-97524

Une fois bien infiltré, au cœur du réacteur de la sécurité française, imaginez-vous la recrue de choix qu’il aurait fait pour Al Quaida, l’Etat islamique, et tous les groupes de salopards du même genre.

Un « envoyé », serait gentiment venu lui rappeler son devoir envers la « oumma », contre les mécréants et les infidèles, que c’est Allah, qui a voulu qu’il ait cette place pour accomplir la volonté divine, que sa famille et tout le peuple arabe serait fier de lui jusqu’à la fin des temps etc.

Bref, de quoi rapidement lui faire tourner la tête, et je suis persuadé, qu’il n’aurait même pas résisté, ou alors pas bien longtemps….

L’imagination est sans limite à imaginer les dégâts qu’il aurait pu faire :

  • Liste de policiers, militaires ou patriotes à éliminer ;
  • Liste de policiers ou militaires à favoriser ;
  • Liste de policiers ou militaires à faire chanter ;
  • Livraison des failles des dispositifs de sécurité français ;
  • Fourniture des vidéos ou renseignements confidentiels, contre les patriotes (les membres de Riposte Laique, et tous les autres…), les juifs, et tous les mécréants susceptibles de s’intéresser à la volonté d’Allah ;
  • Piston accéléré pour les « houyas », ou les « sœurs » type Belkacem, ou Sihem Souid,…
  • Informations confidentielles pour perpétrer et réussir des attentats.
  • Disparition des preuves, éliminations, brouillage des pistes etc…

Eu égard à son ascendance « de voyou » sur les gens normaux (et probablement, notamment, les fonctionnaires lambda des ministères), à sa détermination mêlée de menace et de persuasion, il aurait pu faire des dégâts considérables, autrement plus graves, que de donner deux claques à des militants gauchistes qui ne les ont surement pas volées…

Bref, comme les grands services secrets, Al Quaida, ou l’Etat islamique auraient eu un espion au cœur de la République…

https://www.amazon.fr/SAS-173-Al-Qaida-attaque-1/dp/284267880X

Benalla est parfaitement complémentaire d’un Meklat, ou d’un Yassine Bellatar, sur d’autres registres…

Pour finir, en un mot comme en cent, force est de constater que Macron le mondialiste est cerné par les agents de l’Islam…et il semble adorer ça…

L’Orient rend fou…

Albert Nollet

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Benalla aurait dû être licencié quand on a su qu’il avait engagé un garde du corps qui jouait à la console avec le logeur des terroristes.C’est une faute grave, cela prouve que de là à engager carrément un terroriste il n’y a qu’un pas. C’est inacceptable qu’un président se retrouve entouré de racailles pour sa sécurité. Un président devrait se tenir aussi éloigné que possible de toute cette fange de la société, mais il semble que Macron aime s’y vautrer.

  2. Je considère que c’est de l’incompétence de la part d’un président d’accorder sa confiance et de donner un tel pouvoir à cet homme d’origine étrangère, sensible à la cause des musulmans, alors qu’il ne le connaît pas vraiment, la preuve est qu’il n’est pas au courant de ces agissements, juste parce qu’il veut paraître favorable à la diversité. Il donne accès à cette personne à des informations confidentielles sur la sécurité de notre pays. Inadmissible!

  3. A côté le fugitif Faid Redoine est un farceur (avec le sang d’une policière municipale sur les mains quand-même).
    Un « garde du corps  » copain avec un autre vigile le mastodonte Makao(2m13) qui jouait à la play station avec Jawad le logeur des tueurs du Bataclan (affaire encore plus grave).
    Macron devrait être destitué pour une quantité de motifs et pourtant il n’est pas un Deschanel qui était plutôt un brave type dépassé.

    • « On a tout de suite vu que c’était un Monsieur, il avait les pieds propres ! » déclara aux gendarmes l’épouse du garde-barrière qui avait recueilli Paul Deschanel, Président de la République en exercice, tombé de son train en pleine nuit, pieds nus et en pyjama.
      Le pauvre Deschanel n’a sûrement pas laissé dans l’Histoire la trace qu’il aurait souhaitée…
      Le jour venu, quand Macron dégringolera de son Olympe « gay-friendly », qui s’assurera qu’il a les fesses propres ?

    • À la différence de Macron, Paul Deschanel avait le sens de l’État et de la dignité de sa fonction.
      Conscient des graves troubles psychiatriques dont il était atteint, il présenta sa démission après sept mois seulement de mandat.
      Il ne fut donc pas nécessaire de le destituer.
      Son lointain successeur, Macron 1er, fera-t-il preuve de la même élégance ?
      J’en doute fortement…

  4. Tout cela reste à prouver, même si qq pistes se font jour…
    Le plus évident reste dans les limbes ! Pourquoi une telle proximité en Tout ?

  5. Je voudrais savoir après le mépris et l’insulte de Macron par rapport aux forces de securité avec cet affaire , ne serait pas le moment avec l’Armée et la Légion etrangère de ce poser la question pour envisager un coup d’Etat avant que soit trop tard ?

    • Je suis contre un coup d’Etat qui serait très malvenu et dangereux, il faut arriver à une apllication de l’article 68 de la Constitution et une destitution dans les règles.
      Ce qu’à fait ou laissé Macron est du niveau de ce que fit un Nixon en son temps.

  6. Avez-vous remarqué que pendant la campagne électorale de Macron il était imberbe, rasé de prés et qu’ensuite on ne le voit que barbu moustachu ?

    • Ce sont les rois de la takkia et pret a tout pour s’infiltrer et nuire quand ils sont en minorité ….beaucoup de niais se laissent avoir ,pourtant dans leur gestuel et leur comportement en les observant bien il est possible apres un bon moment de discerner leurs traitrises !!! (meme avec un nom chrétien d’emprunt)

Les commentaires sont fermés.