Benalla remis en liberté : Guignol, ça continue !

L’affaire Benalla est de plus en plus guignolesque. Chirac aurait dit « abracadabrantesque ». Allons donc ! Roulez, jeunesse, il n’y a rien à voir. Rien ? Vraiment ?

Le 26 juillet dernier, Benalla et Crase avaient été placés sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de communiquer, le temps de mener l’instruction. Mais le 31 janvier, Mediapart qui décidément fait ses choux gras de l’affaire, publiait des enregistrements d’une conversation entre les deux hommes. Comme il fallait s’y attendre, les avocats de Benalla ont fortement protesté, estimant illégale la production de ces documents ne découlant pas d’écoutes officielles, et l’une de ses avocates protestait d’une telle incarcération pour de « prétendus » faits vieux de sept mois. Faux argument puisqu’en matière pénale, la loyauté de la preuve n’a pas à être apportée. Comme si avocats et magistrats ne le savaient pas. De qui se moque-t-on ? Une telle « ignorance » permettant de déposer le 14 février plainte pour « détention illicite d’appareils ou dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interceptions, […] atteinte à l’intimité de la vie privée [… et] atteinte à la représentation de la personne », faisant par cette pirouette passer le statut des deux hommes de présumés coupables à présumés victimes. Il n’en reste pas moins que Benalla et Crase ont violé leur contrôle judiciaire.

Le 19 février, Benalla et Crase étaient donc placés en détention provisoire, Benalla mieux loti que Crase dans une cellule privée avec tout le confort possible : douche et WC privés, frigo, télévision et même téléphone d’après ce qui a été dit. On n’est pas pour rien le protégé du grand chef. Or, avant l’audience, le mail qui devait transmettre les consignes des magistrats se serait perdu (sans blague !) et du coup on a laissé durant une heure les deux hommes seuls, ensemble dans le même boxe, avec la possibilité d’échanger autant qu’ils le voulaient durant ce laps de temps, alors que justement… ils se trouvaient dans ce boxe pour avoir communiqué sept mois avant. Abracadabrantesque, on vous dit ! Punis par la justice pour avoir communiqué, mais mis en position de communiquer par cette même justice le jour même de la punition. Ce serait  à hurler de rire si l’affaire n’était pas l’un des nombreux symptômes de la désagrégation de notre justice et de l’incapacité coupable de nos magistrats qui ne méritent plus de l’être. Parce que, lorsqu’on à juger une affaire aussi médiatique et aussi grave qui concerne la sécurité de l’État autant que la corruption au plus haut niveau,  on a de sacrées responsabilités à assumer. Cette légèreté n’est pas admissible. Mais peut-être était-elle voulue.

Et puis aujourd’hui, sept jours après, la cour d’Appel de Paris décide de remettre en liberté les deux sacripants dans cette… sous contrôle judiciaire. Sans doute avec l’interdiction de se parler. Trop tard, Messieurs, c’est fait. Et puis, il y a un tas de moyens de se parler, quand on le veut. Par téléphones à cartes, comptes Skype, Whatsapp, ou autres, pris à d’autres noms, ou encore en se rencontrant chez des amis communs mais non connus des services officiels (du moins en principe, parce qu’avec les complicités dans cette affaire, il y a fort à dire), etc.  Mais c’est encore plus facile lorsque  la Justice organise elle-même la réunion, comme on vient de le voir. Est-ce la raison de tout ce cirque ? Remettre en contact les deux individus ?  J’entends d’ici le petit Macron et son égérie pouffer de rire. On a encore  bafoué le peuple !

Louise Guersan

image_pdf
0
0

30 Commentaires

  1. Il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup pour beaucoup moins que ça ! France carnaval.

  2. Déjà écrit ici, le chef d’inculpation était douteux. (enregistrements non validés).
    Il en restait tellement d’autres…(coffre, passeports, etc..).
    MAIS LE PLUS FORT ? Peu en ont parlé !
    En attente de parution, puis de libération le soir, ils ont été mis, ENSEMBLE, dans la même cellule, une heure durant !!
    « Erreur » dit Belloubet, mais autrement plus grave !!! AVANT PARUTION !!!
    Mais la « Justice » a toujours raison !! De quoi gerber !

  3. et le tariq ramadan libéré qui porte plainte pour diffamation contre 3 des personnes qui l’accuse de viol, elle est pas belle la vie ?
    il doit lui rester pas mal d’argent de la cagnotte muslim ouverte pour sa défense, cagnotte non interdite évidemment! c’est visiblement plus grave et plus violant de taper à mains nues dans un casque de policier équipé d’une visière résistant aux balles que de violer des femmes !
    et schappia elle est où ? elle écrit un nouveau livre porno ?

  4. Elle est pas belle notre justice pourri a l’image de nos dirigeants. Le moncon ne peut pas se passer de son ben halal.

  5. Ce matin, sur un site de désinfo, castaner insultait le Sénat, qui « met en danger la République », pas moins, en cherchant pourquoi l’élysée recrute des barbouzes à la Benalla, coups de poings faciles, affairistes, téléphones cryptés et faux passeports en poches.
    Et ce sont les sénateurs les vilains.
    Après les insultes de macron hier, contre les GJ coupables de réclamer une vie décente, ça continue. La provocation et la violence comme système de gouvernement.
    Qui les arrêtera?

  6. le boxeur lui est condamné
    pourtant il n’avait fait que défendre une femme à terre, le benalla lui , non seuement a tabassé quelqu’un mais a passé des contrats juteux avec deux puissances étrangères
    et ensuite ils s’étonnent que les gens n’aient aucune confiance dans la « justice » à deux vitesses

  7. Après un tel scandale d’Etat, comment Macron peut-il rester à l’Elysée ? D’ailleurs ce n’est pas le seul scandale : la France qui a commis des crimes contre l’humanité, ceux qui ne sont rien. Et j’oublie son exhibition avec des délinquants, etc.

      • Ce n’est pas la France, mais ces représentants illégitimes qui la représentent si mal et bafouent toutes ses lois.

    • oui , résumons :
      – financement opaque de sa campagne
      – presses , TV , radios à sa botte et utilisées contre ses adversaires de manière malhonnête et diffamatoire
      – fausse déclaration d’impôts (12 millions disparus)
      – insultes répétitives du peuple français à l’étranger
      – 18 personnes ayant perdu un oeil, 5 une main, 1 la vie…
      – collaboration active avec les black blocs et anti-fa qui dévastent les villes et attaquent les policiers
      – souillure de l’élysée lors de la fête de la musique
      – embauche comme ministres une romancière porno et un mec gangster à ses heures perdues
      – mise en place de barbouzes
      – bafoue régulièrement la constitution et les lois françaises
      – pédophile à l’envers (aime les vieillards)
      etc
      il faut quoi pour destituer un président dans notre pays ?

  8. Eh oui, c’est vraiment une farce, une forme de… théâtre (!?) si on veut … avec des revirements aussi burlesques que cousus de fil blanc, où les honnêtes gens passent toujours pour des buses.
    Bref, les seuls qui puissent encore porter remède à cette honteuse pantomime ce sont les électeurs français. Alors euh: « Aux crayons les Citoyens ! « 

  9. Je me demande si Macron n’est pas lui-même menacé par ce groupe de barbouzes qu’il a fait entrer à l’Elysée .  » tu fais sortir Benalla et Crase ou c’est la bastos , nos frères vont s’occuper de ton cas « .

  10. Le cirque va se poursuivre tant que CHOUPINET n’aura pas été viré du château avec sa secte et mis au trou .la justice, le gouvernement, l’assemblée dite nationale, les partis  » d’opposition »les syndicats, les médias… jouent la comédie, les français paient et rien ne change .Il faut une révolution , une vraie , pas une opérette ou un enfumeur tient le role de prima dona .

  11. On ne sait toujours pas qui a fait l’enregistrement « en cours d’analyse ». J’opte pour Crase.

  12. Ce n’est pas ce genre de message envers deux magouilleurs qui va lui faire redorer son blason !!! le complotisme a de beaux jours devant lui ….qui s’en étonnerait ?

    • CRI
      Les GJ qu’il vient d’accuser de complices des casseurs vont surement lui peindre une banderolle adéquat !!! lol

  13. Allez les enfants:
    -« Le gendarme ! Le gendarme ! Le gendarme ! »

    Benalla est sorti du quartier…des personnes vulnérables, rendez-vous compte !
    Tellement vulnérable ce raboin que tabasser des gens au sol ne lui pose aucun problème de conscience. C’est à vomir.

  14. ces fausses arrestations, pures comédies, programmées pour faire remonter la côte de ce petit président

Les commentaires sont fermés.