Benalla s’en tire avec un an de bracelet électronique!

Comme ils ne sont jamais venu chercher le « coupable », tel que le préconisait Macron, c’est Benalla qui a trinqué!

Le petit chouchou de Manu a été condamné vendredi à trois ans d’emprisonnement, dont un ferme sous bracelet électronique, notamment pour avoir commis des violences en réunion et usurpé la fonction de policier lors de la manifestation du 1er mai 2018.

« Vous avez été investi d’une certain pouvoir, réel au regard de vos fonctions, supposé du fait de votre proximité avec le président de la République », a déclaré la présidente du tribunal Isabelle Prévost-Desprez. « Vous avez trahi la confiance qui vous a été faite par cette nomination », a-t-elle poursuivi, soulignant le « sentiment d’impunité et de toute-puissance » du prévenu. Le tribunal a choisi cette peine « au regard de la gravité des multiples faits, des missions que vous exerciez, qui exigeaient de vous rigueur et exemplarité, de votre comportement insupportable au corps social ».

Il a été aussi reconnu coupable d’avoir utilisé frauduleusement ses passeports diplomatiques après son licenciement, d’avoir fabriqué un faux document pour obtenir un passeport de service et d’avoir illégalement porté une arme en 2017.

En septembre, l’accusation avait requis dix-huit mois d’emprisonnement avec sursis à l’encontre d’Alexandre Benalla et des peines de deux à douze mois avec sursis à l’encontre de ses coprévenus, l’ex-employé d’En Marche! Vincent Crase et deux policiers.

Vincent  Crase, ancien gendarme réserviste,  a été condamné à deux ans d’emprisonnement avec sursis. Les policiers, Maxence Creusat et Laurent Simonin, se sont eux vus infliger respectivement 5.000 euros d’amende et trois mois de prison avec sursis, sans inscription au casier judiciaire, pour avoir transmis des images de vidéosurveillance à Benalla.

Et nous sommes toujours sans nouvelle du coffre fort, mystérieusement disparu, et surtout de son contenu…

Au milieu du brouhaha actuel, ce jugement ne fera pas grand bruit. L’amnésie de la plupart de nos concitoyens servant d’amnistie pour Macron qui, pendant des mois,  avait tout fait pour préserver ce simple conseiller ayant tabassé des manifestants… laissant ainsi entendre qu’Alexandre Benalla bénéficiait d’un traitement privilégié, en remerciements d’on ne sait quels services dépassant peut-être ses fonctions officielles…

Il n’est plus qu’à suivre l’Appel qui ne devrait pas nous en apprendre davantage quant aux étranges liens de Benalla et Manu.

Mitrophane Craopussin

image_pdfimage_print
15

22 Commentaires

  1. attendez ! il fait appel, donc rien n’est fait.
    une peine pour rassurer l’opinion, peut avec le temps se diluer…la mémoire populaire s’effiloche avec le temps.

  2. Et le coffre????? Ce type a des magiciens à sa disposition!

    Il a fait appel, donc le voilà libre comme l’air pendant les prochains mois!
    Son acolyte a pris plus cher?

  3. condamné à la prison chez lui !
    ne trouvez vous pas ça ignoble de transformer une jolie villa en taule?

  4. Benalla, à ce jour, n’est condamné à rien du tout. Il fait appel, sa condamnation est suspendue. Et quand bien même elle serait confirmée en appel, un an de bracelet électronique c’est EFFECTIVEMENT moins de six mois REELS (compte tenu des remises de peines obligatoires et autres)

    • Tant que frelucron sera aux manettes, benmachin, par ses actions qui auraient valu bien plus qu’un bracelet à un souchien ne sera jamais ‘coffré’ par la ‘justice indépendante’.

  5. Pour son action lors de la manifestation du 1r mai il aurait dû recevoir une médaille! Or c’est pour ça qu’il est puni! Par contre pour toutes ses magouilles avec ses passeports diplomatiques, là il doit être puni!

  6. Qu’en pense Lecornu qui fut son instructeur à la gendarmerie ?

    Lecorniau, ministricule qui ne sait plus quoi faire pour être assis à la droite de dieu-macron…

    Le pire pour Benalla serait d’effectuer son temps de « prison » avec bracelet à Evreux comme j’ai entendu à la radio. Cette ville est un cimetière.

    • En fait il pourrait passer son « emprisonnement » chez sa môman à Rugles (27) d’après 27actu.
      Pour l’instant il est libre ayant fait appel.

  7. Alors, on apprend ce matin que cette merde fait appel.
    Une fois de plus, on est interpellé par l’attitude et la décision de la juge sabelle Prévost-Desprez. Spécialiste des procès de personnalités en tout genre. Et de la presse, et de ses déclarations « lâchées » aux médias lors de précédentes affaires et…de celle-ci.
    Autrement dit, nous sommes tranquilles. Nous avons une juge politique qui vient de rendre un jugement sur des faits qui sont politiques puisque directement dans l’entourage de Macron. Ouf…

  8. J’aurais commis la moitié de ce qu’il a fait, j’aurais pris huit ans! Les hommes politiques ne sont pas punis à la hauteur de leurs exactions!selon que vous serez petit ou grand…

    • Oui. Sans aucun doute Argo. Mais, vous n’avez pas eu la chance de connaître Hollande ainsi que la mère Aubry et ensuite d’être salarié par Macron, toujours sensible à un jeune éphèbe…

  9. Aucune sympathie pour le fier à bras Benalla. J’avais trouvé scandaleux que l’énergumène ait pu être bombardé au grade de colonel de gendarmerie , à 24 ans je cois, (mais peu importe). Fort bien qu’il ait été sanctionné pour ses pratiques illégales. Mais je ne peux m’empêcher que le couple de bobos qui lancé des cendriers et autres pièces de vaisselle sur les policiers, méritaient bien une bonne branlée !!

    • Une bonne branlée, peut-être, mais pas par un voyou ayant usurpé la fonction de policier.

    • Oui, et l’un des deux était un étranger (grec, sauf erreur de ma part (.
      Le système met le focus sur cette petite raclée administrée à deux gauchiasses, ce pour éviter de le mettre sur des affaires bien plus graves mettant en cause Benalla.

  10. 1 délit : 1 avertissement
    10 avertissements: 1 blâme
    10 blâmes: 1 avertissement n.2
    10 avertissements n.2: 1 blâme n.2
    10 blâmes….
    A non, depuis il y a une une amnistie.
    1 délit : 1 avertissement
    ……

  11. Un an de bracelet, c’est trop injuste. Ben Allah devait être déclaré innocent car il a agi par amour pour Macron. Pendant plusieurs années, son discernement a été altéré, voire aboli, par cet amour sans limite. Heureusement, il a décidé d’interjeter appel de cette condamnation infâme qui fait honte à la France et à tous ceux qui sont attachés aux valeurs « républicaines ». Il ne fait pas de doute que la Cour d’appel reconnaîtra son irresponsabilité et lui ordonnera seulement une période de « soins » de quelques jours !

  12. Au fait, on en est où avec les 4 passeports diplomatiques et l’affaire du coffre fort. La vie de Benmachin est palpitante….
    Un temps, il voulait s’installer à Genève pour faire des affaires.
    Et hop, dehors gentiment car pas de permis……

  13. Comme elle doit être contente la castafiore de l’Elysée: elle va retrouver sa part de racaille quotidienne dans l’arrière train car le bracelet n’empêche les rapports humains, n’est ce pas, pas même les porteurs d’aller assassiner des prêtres. Alors c’est cela la définition d’une année de prison ?

  14. On peut gazer des mères de famille mais avec un protégé de macron il faut de la douceur …

  15. Sous macron, il est tout à fait admis de brutaliser et de gazer d’inoffensives mères de famille et d’user de douceur avec un délinquant qui s’avère être un protégé du président.
    Précision : A fortiori quand les premières sont catholiques et le second musulman.

Les commentaires sont fermés.