Benoît Hamon, caricature du politicard impuissant

Hamon3.jpg

Benoît Hamon ne le sait peut-être pas mais il est réfutable. Sa connerie vraie ou supposée supporte la contradiction par la vérité vraie avérée. Alors que les arlequins de la Macronie actuelle présentent une nouvelle loi sur l’immigration, le non-révérend père Benoît s’est écrié :  « 22 lois en 30 ans sur l’immigration et toujours la même impuissance à reconnaître qu’il est aussi absurde d’être pour ou contre les migrations que d’être pour ou contre le soleil. Les migrations sont un fait. Notre force future dépend de notre capacité à inclure. »

Partiellement il a raison quand il parle d’impuissance, depuis 40 ans les Français votent pour des impuissants. Curieux qu’ils n’aient pas remarqué, pendant toutes ces décennies, cette particularité physiologique qui habite une grande partie de la classe politique française.
Ou alors les Français ont vraiment un faible pour les handicapés du système reproductif.
Toujours est-il que l’on commence d’en voir sacrément les effets : 40 ans d’impuissance et il n’y a plus de force publique pour faire régner l’ordre dans les rues, dans les campagnes, partout tout va à vau-l’eau, plus d’industrie, plus d’agriculture, et maintenant plus d’électricité alors qu’il paraît que c’est l’énergie de demain ; ils nous l’assurent, les crétins, faut-y être au moins aussi crétins qu’eux pour y croire, aux boniments !

C’est le propre de l’impuissant, qu’il soit républicain, communiste, socialiste, centriste ou écologiste, de n’être capable de rien.
Du coup, on est largement étonné quand nos élus de la députation viennent se plaindre de burn out, comme s’ils travaillaient trop.
On le saurait, le pays ne serait pas dans cet état s’ils travaillaient réellement vraiment trop.
Ou alors ils travaillent effectivement trop à détruire la Nation ; là on peut être d’accord et il serait peut-être temps de les exterminer avant qu’il ne reste plus rien du pays France : j’y arrive plus loin, il existe déjà des textes qui autorisent l’élimination des nuisibles.

Pour en revenir aux propos de notre petit père Benoît, bénédictin du Grand Remplacement et forcené de l’immigration créolisante, quand il nous assène qu’il s’agit d’un phénomène naturel comme le soleil ou autre contre lequel on ne pourrait rien faire, je me permets de le détromper : si le parallèle entre phénomène naturel et immigration peut être soutenable en thèse socialo-écologiste, on fera remarquer que le soleil nuit à la santé quand on s’y expose trop et trop longtemps.

Si l’immigration est comme le soleil, alors trop s’y exposer peut conduire à de graves conséquences en matière de santé, tant personnelle que publique, puisque ce serait toute une nation qui serait soumise aux effets néfastes d’un phénomène naturel qui, par trop-plein, devient calamité.
Tous les scientifiques et médecins, y compris à l’ONU via l’OMS et autres organismes internationaux, alertent régulièrement les populations sur les risques générés par les éléments de la nature quand ils se déchaînent. Il faut impérativement se protéger du soleil, il faut donc impérativement se protéger de l’immigration pour les mêmes raisons de santé et de bien-être.

On prend des ombrelles contre le soleil, pourquoi n’érigerait-on pas des miradors et des digues contre le déchaînement des vagues migratoires qui déferlent sur nos côtes jusqu’à mettre en danger des millions de citoyens ??
Cette prévention vitale contre les effets létaux des éléments naturels ainsi rappelée, il faut alors inverser la phrase du père Benoît. « Notre force future dépend de notre capacité à inclure » pour l’adapter au bien public en « Notre force future dépend de notre capacité à exclure ».

Il est utile ici de rappeler que l’arsenal législatif français dispose déjà de textes qui permettent de réguler les espèces susceptibles d’occasionner des dégâts, ainsi du pigeon ramier et du sanglier à titre d’exemple :
« La destruction des animaux classés nuisibles est un droit de protection contre certains animaux, conféré aux propriétaires, possesseurs ou fermiers, mais encadré par l’administration. Depuis le 1er juillet 2012, la procédure de détermination des espèces d’animaux nuisibles a évolué conformément au décret du 23 mars 2012 ».
https://www.maine-et-loire.gouv.fr/la-regulation-des-especes-susceptibles-d-a3399.html

Certains esprits particulièrement éclairés comme à Versailles, nonobstant le merdier EDF, auront déjà fait le rapprochement entre le pigeon ramier et la partie grosse et grasse de la classe politique française, inutile que j’en fasse une page pleine, il est parfois des pages vides et blanches plus éloquentes qu’un discours macronien.
Il suffit de rajouter à la liste des nuisibles les phénomènes migratoires naturels afin de conférer aux propriétaires réels du pays le droit de protéger les animaux français blancs de souche, et la chasse pourrait être déclarée ouverte.

Bien entendu le pigeon ramier politicien fera l’objet d’une inscription spécifique dans la liste des nuisibles tant l’espèce a proliféré que c’est toute une nation qui est maintenant en danger grave.
Outre les campagnes, et à titre tout à fait exceptionnel mais indispensable compte tenu du danger létal que fait courir cette espèce envahissante, les battues pourraient être étendues aux territoires urbains aux fins d’éradication totale.
Père Benoît bénirait alors les armes des chasseurs comme il se faisait dans l’ancien temps, quand tout le pays était en danger mortel comme à Verdun.
Amen.

Jean d’Acre

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. Hamon politicard impuissant ? C’est une aimable plaisanterie. Cette véritable ordure s’est reconverti en PDG de l’ONG Singa dont l’objet principal consiste à produire du migrant. D’ailleurs, l’ordure se paie sur la bête des revenus faramineux. Avec notre pognon, bien sûr, ladite association étant largement subventionnée. C’est bien toi et moi qui payons l’Hamon. Alors, toujours politicard impuissant ?

    • Si quelqu’un sait quelle relation Benoit Hamon a avec WILLIAM HAMON, le mari de la tarlouze Pierre Serne, Saigneur de Riposte Laïque? Serne était directeur de campagne de Benoit Hamon, pour info.

  2. mais que fait la dame de ce petit monsieur ? ha oui grosse situation chez les milliardaires !! un vrai mec de « goche » quoi !

  3. Ce petit minable voulait donner 800 euros par mois par personne avec son idée de « revenu universel ». Financé d’après sa pauvre tête par le montant de « la fraude fiscale ». Il a paraît il fait des études. Il n’en continue pas moins à raisonner d’une façon tellement primaire et sommaire.
    Sa campagne a couté au PS 16 millions d’euros…Et oui,une banque a payé à hauteur de cette somme pour cette petite ordure. Résultat : le PS a dû vendre le siège du PS rue de Solférino.
    On le voit bien : homme politique intègre et compétent, sachant compter,
    même capable d’estimer le montant de la « fraude fiscale ».
    Il n’a rien trouvé d’autre comme boulot qu’une ONG où il va pouvoir continuer à bouffer le pognon des autres.

  4. tout le fric du pays va dans les poches des emplois fictifs et des milliers d’organisations qui servent à la diversion. il est pas impuissant, il fait chier le pays comme les autres, ne sert à rien mais il encaisse et c’est pas chez lui qu’on ira faire une perquisition.

  5. ils sont tous recyclés dans des postes pépères et grassement payés par nos impots

  6. Ben-Oït Hamon, le pote de Montebourg dont certains ont cru qu’il était de notre bord parce qu’il mettait des maillots rayés made in France…(peut-être).

Les commentaires sont fermés.