Besancenot s’en fout de nos travailleurs et paysans, il préfère les djihadistes

Publié le 21 juillet 2014 - par - 2 318 vues
Share

besancentvoiléePourquoi j’admire ce type : James Dyson

A lire ici :

http://www.paperblog.fr/3529087/histoire-de-l-aspirateur-dyson/

Un jour de 1979, un britannique rage contre son Hoover tout neuf, super puissant et son système de sac : « Il dégageait une odeur affreuse, il se bouchait très vite et je devais en plus ramasser les saletés qu’il n’arrivait pas à aspirer. En plus, il faisait un bruit énorme. J’ai vite compris que l’aspirateur était une machine incroyablement inefficace. ». James Dyson réinvente l’aspirateur et s’installe à Malmesbury. Il est désormais l’un des entrepreneurs les plus riches de Grande-Bretagne. Il a eu l’idée de se passer du sac. En passant devant le cyclone géant de la scierie voisine il a une révélation. « J’ai couru à la maison et j’ai fait un petit modèle en carton ». Il lui faudra 5 ans et plus de 5000 prototypes pour créer une machine conforme à ses exigences.

Et pourquoi je l’admire ?

Parce qu’un homme seul, avec une idée en tête, un but à atteindre, et une obstination hors du commun va réussir !

Alors sa motivation est loin d’être glamour, il veut juste inventer un aspirateur sans sac. Mais ce qu’il faut retenir c’est qu’un homme seul peut changer une partie de son environnement et le nôtre par contre-coup !!!

Les chiffres à retenir (s’ils devaient être vrais) tirés de son histoire sont éloquents. 5 ans. 5000 prototypes. Un seul cerveau.

A partir de ce constat, rattachons-y  trois notions importantes:

1° Si un homme solitaire armée de sa seule volonté peut modifier de façon visible somme toute un outil banal d’utilisation mais à la technologie poussée, combien il devrait être possible pour un groupe de personne motivées en utilisant la même technique de tâtonnement, les fameux essais/erreurs, et en mettant en commun leur matière grise, devraient pouvoir obtenir des changements  dans notre vie.

2° Si l’on observe la pérennité des sociétés, il apparaît deux causes de changement. Les brutaux, quelquefois sanglants, j’ai nommé les révolutions. Les doux, les changements de mentalités, facilités par les changements de générations et le lobbying.

3° Juger un arbre à ses fruits. Après cette brève introduction passons à la CRITIQUE.

Que fait le NPA dans la manifestation interdite de ce week-end avec les pro-palestiniens ? Et au travers du NPA, que font tous ces militants d’extrême gauche à soutenir ce conflit.

Posons-nous les questions :

Quels sont les fruits de lutte ouvrière, du NPA et des autres groupuscules ?

Depuis tant d’années d’existence, quelle a été leur participation ou leurs inventions qui auraient amélioré le quotidien des citoyens à l’instar du sieur DYSON pour l’aspirateur ?

L’argument trop peu nombreux ne peut être retenu, là où un homme seul peut le faire, un groupement motivé de cerveau en ébullition devrait aussi y arriver !

Quelle loi, quel changement de société porte leur empreinte, leur combat ?

Ils veulent la mort du capitalisme, mais ils sont comme les USA trop contents de garder le plus longtemps possible leur meilleur adversaire, on ne tue pas Ben Laden tant qu’il peut encore servir, on le garde…

Surtout ne pas chercher les évolutions et y participer de peur de perdre sa raison de vivre.

Et toujours hurler CONTRE ; mais ne jamais réaliser POUR.

Pourtant ils avaient avec cet homme un combat tout trouvé contre le capitalisme

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/03/13/bruno-boulefkhad-continue-son-combat-contre-la-societe-generale-a-paris/

Ce monsieur Boulefkhad aurait pu bénéficier de leur soutien massif et médiatique.

Ils auraient, comme James Dyson après 200 ou 300 essais infructueux, fait changer notre monde par leur volonté et le traitement de ce cas si emblématique !

Et en plus en promouvant cette cause au niveau nationale ils auraient obtenu l’adhésion d’une majorité de Français (trop contents de rappeler aux banques qui est le client !).

C’était sans compter que celui-ci était un ancien capitaliste, patron de surcroît qui a été mangé par le même capitalisme qu’ils honnissent  !!!!

Ou comment oublier l’être humain et ses souffrances pour ne garder que des concepts, des idéologies ou des mantras.

Ces mêmes idéologies, ces mêmes mantras les poussent à prendre partie dans un conflit qui n’est pas le nôtre, mais qui provoque chez nous des effets pour le moins contestables. (Émeutes urbaines; destructions de biens, le tout payé par qui ???).

Notre culture judéo-chrétienne, qu’on y adhère ou pas, nous laisse quand même des points de repères pour évaluer ces donneurs de leçon d’extrêmes gauche.

Quels sont les fruits qu’ils ont portés ?

Sont-ils toujours présents sur des causes favorables à des ruptures brutales type guerre ou révolution ou amènent-ils dans la société de profonds changements demandés par tous ?

La majorité des citoyens adhèrent-ils spontanément à leurs idées ?

Quand verrons-nous le NPA et Besancenot participer aux funérailles d’un agriculteur qui a cédé au suicide parce que saisi par le CREDIT AGRICOLE ?

Quand verrons-nous le NPA défendre les salariés en manifestant devant la cour de cassation qui autorise les avenants au contrat de manière unilatéral pour diminuer le salaire de manière raisonnable ?

Quand verrons-nous le NPA se mobiliser sur le traité transatlantique en bloquant des rues de Paris ?

Bref quand s’occupera-t-il, ce NPA, des gens, ceux qui vivent juste à coté de lui ?

A coté d’eux ?

Je crois que j’ai déjà la réponse… On a la même ?

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.