1

Batley : 3 musulmans racistes agressent Nikki, la police étouffe l’affaire…

Tommy Robinson démontre, durant ces dix minutes d’interview, la duplicité de la police avec des agresseurs musulmans.

https://www.youtube.com/watch?v=lBnWXHBrPf0&feature=youtu.be

Le deux poids deux mesures qu’applique la police devenue police politique est ici évident : cette femme trentenaire a le triple handicap d’être anglaise de souche et de classe sociale ouvrière. Elle n’a pas une éducation académique, ça se voit.

Et enfin, le chef de la police locale est musulman, et son adjoint également !

Bref, tout contre elle !

Mais Tommy a décidé de ne pas laisser cela là. Après la vidéo, il a lancé un appel à témoins (ce que la police n’a pas fait) et une pétition. Avec pertinence, il fait le parallèle, en laissant les internautes imaginer ce qu’aurait été la réaction de la presse et de la police si la victime avait été une voilée musulmane. Mais là, pour une Anglaise blanche, cela n’intéresse personne !

Dès le lendemain de la publication de la vidéo, trois journaux nationaux ont parlé de cette affaire, sans citer la vidéo de Tommy, qui manifestement venait de commencer à faire du bruit.

Il n’est pas encore allé trouver le chef de la police de Batley,

Betley, c’est l’endroit où une députée de gauche britannique (la députée locale, donc) a été assassinée par un abruti « d’extrême-droite » paraît-il, 3 jours avant le vote sur le Brexit. Je me suis dit que ça tombait « sacrément bien », pour inciter à voter contre le Brexit, ce pour quoi cette députée, Jo Cox, s’était personnellement engagée. En me demandant à qui profitait le crime, la réponse m’a semblé évidente : elle allait contre le Brexit, pour inciter à rester dans l’UE.

Mais peut-être suis-je un peu paranoïaque, c’est possible que ce soit juste une coïncidence. Je pense qu’on ne le saura jamais.

Heureusement, son meurtre n’a pas influé sur le résultat final.

Richard Friand