Bévue de Di Maio, qui a rencontré la liste Ric de Tapie-Macron…

Publié le 8 février 2019 - par - 18 commentaires - 970 vues
Share

Je l’avoue, habituellement, je n’apprécie pas trop Maxime Nicolle, ni ses propos, que je ne comprends pas toujours, ni son aspect. Pour autant, je trouve excellente sa réaction de se déplacer en Italie, pour clarifier les choses avec le gouvernement italien, et notamment avec Luigi Di Maio.

https://francais.rt.com/france/58898-pas-leader-dans-mouvement-fly-rider-denonce-rencontre-gilets-jaunes-di-maio

Je ne suis absolument pas dérangée par le fait que le chef du mouvement 5 étoiles ait rencontré des Gilets jaunes, je trouve même savoureux ce pied de nez fait à Macron, qui, tellement excédé, a rappelé son ambassadeur à Paris, rien de moins. Macron ne peut pas se permettre d’insulter régulièrement le gouvernement italien, d’évoquer les années 1930 et la peste brune, la lèpre populiste, de faire la leçon au monde entier, et ne pas se faire reprendre de volée.

Par contre, pourquoi Di Maio a-t-il rencontré des Gilets jaunes qui sont justement devenus des marionnettes de Macron, et font son jeu, avec Tapie aux manettes, pour aider les LREM à rester le premier parti de France, en affaiblissant le RN, adversaire principal du parti du président de la République ?

J’ose espérer que ce n’est pas un minable calcul politicien pour affaiblir un parti soutenu par son partenaire – et néanmoins rival – la Lega, aux prochaines européennes…

Il va être intéressant de suivre la suite de ce feuilleton, et de vérifier si Di Maio s’est laissé rouler dans la farine, ou s’il s’agit réellement d’une stratégie mûrement réfléchie.

Réponse dans quelques jours, puisque le ministre italien avait promis de recevoir, sur ses terres, Ingrid Levavasseur en personne.

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
saurer

En bon Italien, Di Maio a mal compris qui il devait rencontrer à Montargis.
D’ailleurs, déjà du temps de Mussollini, les carabinieris comprenaient mal les ordres de leurs officiers : chaque que fois que ceux ci criaient « à la baïonnette », les soldats comprenaient : à la camionneta …

Henri

Mon niveau d’anti macronisme est au plus haut sur toutes les échelles de mesure que vous voulez.. mais le comportement de Di Maïo est absolument intolérable.. résumons : il est venu en France de sa propre initiative sans en rendre compte à son premier ministre (appelé président du conseil là-bas, ou très curieusement « premier ») sans prévenir son ambassadeur à Paris, avec ses gardes du corps armés (!), l n’est pas un simple chef de parti mais membre de 1er plan d’un gouvernement soit disant « ami » et vient rencontrer des dissidents de ce même gouvernement, un tel irrespect pour la France… lire la suite

DUFAITREZ

J’avais cru comprendre que Di Maio était venu en France….Erreur ?
Peu importe !
Curieux que le Venezuela n’ait pas rappelé son Ambassadeur en France…
Jamais en France depuis… Mussolini ! La Lèpre monte !!!
Macron en mourra ?

André Léo

Di Maïo est venu mardi à Montargis, rencontrer Levavasseur et Chalençon, cornaqués par Tapie. Quand on connait l’opportunisme vénal de Tapie, les deux compères jaunes devraient se méfier. Et puis Di maïo et ses 5 revendications -étoiles n’est pas même un populiste. Il refuse d’accueillir des clandestins, mais ne serait-ce pas une posture face à Bruxelles pour obtenir des pépètes ? Les politicards européens n’ont pas le courage de Thérésa May. Les grandes gueules on en a connu en Irlande, au Portugal, en Espagne et la dernière en Grèce, et tous se sont écrasées devant les prébendes distribuées par Bruxelles…… lire la suite

André Léo

Enfin, l’anarchie conduit à la dictature. Nous l’avons avec le ni droite-ni gauche de Macron. L’anarchie dictatoriale, nous l’avons depuis 40 ans avec les droites molles et les gauches de compromission, qui font exactement la même politique européaniste. Restaurons d’abord la LAÏCITÉ, ou, pour résumer la pensée de F.Buisson:  » le droit d’avoir des idées déviantes de la pensée dominante, le droit de les exprimer et de les défendre. Toutes les autres Libertés découleront de là! L’état chez lui, les croyances à la niche! Enfin débarrassés des obscurantismes religieux imposés en public, avec leurs rituels dans les rues, à la… lire la suite

Denys

Ne confondez pas une forme de dictature de la pensée et l’autoritarisme qui conduit notamment les opposants en prison. Pour le reste, d’accord avec vous. Il faut ré affirmer la laïcité. Concernant le port des signes religieux, Chahdorrt Djavann avait proposé de demander aux croyants de s’en abstenir en dehors des lieux de culte, avec les juifs pour donner l’exemple. Ca couperait l’herbe sous le pied des islamistes qui dénoncent toujours l’islamophobie par rapport au port du voile. On verra alors clairement s’ils sont pour ou contre la République. Donc pas de grand débat, ni de énième loi mais un… lire la suite

André Léo

Désolant! Des « patriotes » qui s’accrochent aux basques de deux anarchistes italiens? L’Italie n’a aucune envie de quitter l’europe du fric, mais, comme la Grèce, elle veut que les autres pays européens payent-cher- pour ses frasques économiques et ses inconséquences sociales. Et ça va marcher, avec les deux anars. Di Maio et ses 5* veut des transports publics, zéro déchets, la gestion de l’eau, les énergies renouvelables et la WI FI gratuite. Un programme écolo-gauchiste absurde. L’autre Salvani de la Ligue veut l’autonomie de 10 provinces du nord de l’Italie. Vous vous moquez des Français en exigeant que les gilets jaunes… lire la suite

Denys

D’accord avec vous. Sachant que l’Italie est rentrée en récession, je trouve Salvini et Di Maio assez mal placés pour donner des leçons et montrer la voie.

Ylorb. V

Je suis choqué qu’on puisse trouvé l’ingérence italienne bénéfique pour les citoyens. Salvini ne veut qu’une chose c’est la tête de macron et il est trop lâche pour s’en prendre à lui directement il préfère que nous faisions sa sale besogne.
Aucun politique ne prend des décisions avec le cœur si les italiens se bougent ainsi c’est qui ont des intérêts à faire valoir…

Denys

Vous avez raison. On trouve ici des gens prêts à encenser des opposants étrangers à Macron, au risque d’oublier les intérêts de la France. Pour donner dans la grandiloquence ambiante, je pourrais même dire qu’ils donnent dans la trahison, avec leur « foi » idéologique aveugle.

Markorix

Bien entendu que le chérubin Di maio sait qui est Levavasseur. Ces gens ont des services qui s’occupent de suivre l’actualité ailleurs qu’en Italie. Et je pense effectivement qu’il se laisse bercer et berner volontairement. Il se trompe et il le comprendra peut être trop tard . L’esprit profondément gile-jaunesque risque de se faire dérouter. Ce serait dommage. Salvini, fais gaffe !

senechal

Il faut une cuillère avec un très long manche pour diner avec le diable!.

Yohann le debattant

Pour ma part, l’Alliance entre la Ligue du Nord et les cinq étoiles est une alliance de circonstance, ces deux formations n’ayant pas grand chose en commun sur le fond. Et les Gilets jaunes qui ont été reçus à Rome sont plus proche des 5 étoiles que de la lega. Possible que Di Maio ait voulu couper l’herbe sous le pied de Salvini. A suivre…

Eric des Monteils

L’insupportable Micron dans son numéro de lèche Bretons. Pathétique ! Mais je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout : çà me donne des boutons.
Difficile de trancher sur le comportement de Di Maio.

Aux Armes Citoyens

Les GJ sont foutus. Accepter de débattre, ne pas exiger la démission (pas la destitution) la démission immédiate du gouv., ne pas mettre en avant l’invasion migratoire.
Bref, ce n’est pas avec des manif’ pacifistes qu’on va pouvoir renverser la vapeur…

Malou30

Onfray a raison de dire que cette levavasseur a donné le baiser de Juda aux GJ et Di Maïo a-t-il fait de même envers Salvini ?
En outre qui va payer le voyage de levavasseur en Italie ? Macron ? Tapi ? Di Maïo ? Elle n’a pas fini de prendre la grosse tête !
Salvini faites gaffe à vos arrières.

Jigsaw

Je crois bien que c’est un règlement de comptes entre les 2 factions en fait.