Béziers, c’est le contraire de Nuit Debout

Newly elected mayor of Beziers, supported by the French far right Front national party (FN) Robert Menard, poses after his first municipal council on April 4, 2014 in Beziers. AFP PHOTO / SYLVAIN THOMAS
Newly elected mayor of Beziers, supported by the French far right Front national party (FN) Robert Menard, poses after his first municipal council on April 4, 2014 in Beziers. AFP PHOTO / SYLVAIN THOMAS

Les 26, 27 et 28 mai 2016 se tiendront à Béziers des rencontres de tous les patriotes, quelles que soient leurs sensibilités politiques, qui vont pouvoir échanger, discuter, se rencontrer, former des projets pour sauver la France.

Ces rencontres avec des patriotes et des acteurs de la société civile sont salutaires et rafraichissantes.

Toutefois, tout le monde connait les rencontres et colloques, qui restent sans lendemain ne servent pas à grand-chose. C’est le pire piège qui menace ces rencontres de Béziers.

Il y a plusieurs conditions pour que les fruits de ces rencontres puissent être les plus fructueux et constructifs possibles.

1) Ces rencontres ne doivent pas être uniquement une alternance de beaux discours de personnes plus ou moins médiatiques et connues, qui vont prendre la parole les unes après les autres, en qualité « d’experts », pour dire ce que chacun sait ou ressent déjà.

Tout le monde sait déjà ce qui ne va pas…pas la peine de perdre trois jours à en parler…

Il serait totalement stupide, qu’il y ait « ceux qui savent » et « ceux qui écoutent »…

2) Il ne s’agit pas de réfléchir « à la Française », c’est-à-dire de faire des colloques pour évoquer et parler des problèmes, mais « à l’américaine », à savoir, faire un colloque et des rencontres pour, évoquer, chercher, discuter, argumenter, avec les avantages et les inconvénients sur des résolutions datées, et des solutions concrètes à mettre en œuvre sur tous les sujets qui préoccupent les Français.

Il faut surtout en sortir avec un agenda de mesures concrètes, pour les mettre en application, si possible avant même les prochaines élections, et en se fondant sur un timing précis d’objectifs à accomplir, d’associations à constituer, d’actions à mener par région et par ville, de manifestations à faire, de pétitions à organiser, de demandes par courrier à adresser, de questions à poser par voie de presse, d’interpellations, de campagnes virales sur facebook, twitter, par E-mail etc.

Pour ceux qui prétendent aux plus hautes fonctions dans notre pays, rien ne doit être gratuit. Il faut non seulement qu’ils s’engagent, mais aussi qu’ils donnent des garanties, et disent clairement quelles seront les mesures précises qu’ils prendront si ils veulent recevoir le soutien des patriotes.

3°) On constate à Rennes et à Paris, que les « antifas » sont en forme. Il faut donc absolument avoir des caméras, des camescopes, des téléphones pour pouvoir filmer, mettre en ligne et montrer les perturbateurs qui pourraient être tentés d’intervenir de manière plus ou moins violente. La communication est essentielle. Que chacun s’aperçoive de quel côté sont les « fascistes ».

4°) Il faut un compte rendu écrit le plus exhaustif possible de toutes les propositions qui sont évoquées, qu’elles soient ou non retenues, et qui sera accessible sur Internet avec un site dédié.

En effet, même pour celles qui ne sont pas retenues, il faut que l’on sache qu’elles ont été évoquées, car cela donnera peut-être d’autres idées plus tard, et il ne faut jamais perdre ce capital d’idées sur des actions.

De plus, ces débats n’ont pas vocation à rester uniquement la « chose » des participants à ces rencontres, ou d’être uniquement des shows d’auto satisfaction. C’est le principe des minutes des débats parlementaires lorsque l’on veut connaitre l’esprit d’une loi qui a été votée.

Par ailleurs, il ne faut décourager aucune initiative, ce qui pourrait être le cas, si ces propositions ne sont pas évoquées. Certains les reprendront peut être à leur compte au niveau local. Par conséquent, toutes les idées d’actions sont bonnes à prendre. Ces rencontres doivent être des boites à idées ou l’on pourra, individuellement, ou en groupe, piocher pour agir à son niveau.

Bien entendu, cela demande de l’organisation, notamment au niveau des rapporteurs, qui doivent prendre des notes, de l’informatique, des caméramans, mais peut-être y aurait-il quelques sténotypistes, informaticiens, caméramen patriotes pour se dévouer, et qui permettent de rendre un peu plus tard une sorte de livre blanc ou livre d’actions, facilement accessible sur un site internet dédié.

5°) N’est pas un leader et un organisateur qui veut. Par conséquent, il faut que les personnes de bonne volonté qui sont prêtes à donner leur énergie, mais qui ne savent pas comment faire, puissent à terme recevoir des missions précises, (plus ou moins grandes selon leurs possibilités), locales, ponctuelles mais suivies pour agir afin de « mettre en œuvre les idées ».

Après un ou deux mois, il sera intéressant de faire le point sur les actions qui ont fonctionné, bien ou pas, pour soit les améliorer, soit pour les modifier, soit pour les dupliquer et les étendre, soit pour penser à de nouvelles actions. Ce n’est que comme cela que l’on progresse. Et il n’y a aucun projet qui réussit sans date butoir.

Ce sont les idées auxquelles je pense spontanément, mais il y en a probablement beaucoup d’autres.

Il faut à mon humble avis, ne pas hésiter à les soumettre aux organisateurs de ces rencontres, et si possible encore moins hésiter à se proposer de se rendre disponible et volontaires et se relayer pour les mettre en œuvre de façon concrète.

N’en doutons pas, les médias Mainstream vont tout faire pour étouffer et discréditer ces rencontres qu’ils qualifieront allègrement « de fascistes » et « d’extrême droite ». Il y aura probablement quelques reporters cool et bien pensants du Petit Journal, de Libération et de Médiapart entre autres, qui n’hésiteront pas à prendre des bribes d’interview, de paroles pour trafiquer leur petits montages de propagande bien pourris, comme eux seuls savent les faire.

Il faut donc également réfléchir à la façon de les recevoir…et de ne pas tomber dans tous les pièges et toutes les provocations qu’ils tendront.

Il faut penser en termes de marketing de Guérilla, hors des cadres (« outside the box »), et créer un circuit parallèle d’information et d’actions, indépendant des médias mainstream, qui n’en doutons pas, vont tout faire pour étouffer et discréditer ces rencontres et ce pour deux raisons.

1) pour exister

2) pour leur montrer qu’ils ne représentent plus grand-chose et qu’ils sont dépassés.

Ces rencontres sont des anti « Nuit debout ». Elles seront un succès. Tous les Patriotes le veulent.

Albert Nollet

 

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. aucune presse ne parle de l’INCIDENT’ intervenue le 17 mai au conseil municipal envahi par les gochiés et leur copains muz avec les cris de allahakbar par d’extrème droite à BEZIERS or ROBERT MENARD n’est en rien extrèmiste de droite par contre il le FUT d’extrème gauche IL A BIEN EVOLUE lui? PAS COMME D AUTRES QUI NE FONT QUE S ENFONCER UN PEU PLUS DANS LEUR CONNERIE il a réAlisé que l’avenir de la PATRIE est de NOTRE COTE DROIT BRAVO ROBERT A VENDREDI TOUS AVEC TOI paule di Malta

  2. Le contraire de Nuit debout, c’est « Jour couché »…
    Pas la peine de faire un article pour dire que Ménard va faire la sieste.

    • pov c kss toi …..tu ne vois vois pas que tes commentaires n’interessent personne, va écrire sur un jour de gooooche tu auras des lecteurs pour sur ou alors tu est mazo t’aime te faire cogner dessus il faut de tout pour faire un monde paule di Malta

  3. Haaaaaaan !! J’ai bu cet article comme un seau d’eau dans le désert ! Quel bonheur. Puissent des gens ayant un potentiel d’action ou d’influence vous avoir lu M. Nollet.

    Mais oui, voilà, c’est comme ça qu’il faut raisonner à chaque fois. En terme de « qu’est-ce qu’on peut faire de positif, de constructif ? A quoi on n’a pas encore pensé ? Quel sont les pièges ? quelles sont les objections qui pourraient m’être faites à juste titre ? etc… ».

    Parmi les idées que je voudrais bien voir mises sur la table des débats est comment organiser les fameuses patrouilles de veille citoyennes auxquelles Ménard avait lui-même pensé et qui lui ont été refusées, afin que la loi ne puisse pas s’y opposer.

    En 6°) peut-être aussi veiller à ce que des correspondants du suivi des idées soient affiliés à chaque région ( au sens traditionnel ) afin de pouvoir être en contact avec la presse locale patriote ( en espérant qu’il y en ait une dans chaque région, sinon c’est l’occasion d’en créer, style Breizh. )

  4. Nuit debout ne sont que les derniers râles des intellectuels de gauche en voie de disparition. Les media en font leurs choux gras mais en vain. Ces quelques paumés ne représentent que 0,05% des Français et de plus,ils n’ont plus rien à dire. Mais voir que les quelques pseudo-intellectuels de gauche restant veulent leur donner la parole c’est plus que cocasse.

  5. L’objectif semble être de remettre un peu de droite au sein du néo FN, Il y a trois ans cela m’aurait paru tout a fait pertinent mais à ce stade de la nouvelle composition de ce parti devenu marxiste, libertaire et assimilationniste, cela me paraît vouloir, d’une part, tenter une nouvelle fois de faire boire un âne qui n’en a pas envie et ,d’autre part, faire cohabiter la carpe et le lapin ou un identitaire libéral avec un communiste

    https://lesquen2017.com/le-programme/

    http://partagedialoguejeanloup.blogspot.com/2015/09/sondage-cache-stupefiant-dans-valeurs.html

    • l’union fait la force, pensez-vous que seuls nous gagnerions ? LA FRANCE est en danger TOUS LES CITOYENS DONC GAUCHE DROITE ENSEMBLE NOUS VAINCRONS libre à vous de voter ou pas je voudrais que vous me donniez un exemple de « marxiste » nous aimerions aussi que la « droite » enfin ? celle que nous espérions parle, écrive comme PHILIPOT or je n’ai rien vu ni entendu de ce genre (lire le VALEURS ACTUELLES dernier pour s’en convaincre) je ne l’ai pas entendu non plus donner des ordres à NOTRE ARMEE comme s’est permis ALIJUPE devant un parterre de jeunes étudiants (j’espère qu’ils soient plus intelligents et surtout plus patriotes que celui qui brigue la magistrature suprème dans laquelle il « serait chef des ARMEES( c’est un simple lapsus ma langue a fourché) non nous n’avons entendu ni lu de telles sornettes chez Philipot or je me déplace pour l écouter que je ne ferais pas pour le calif de bordeaux (si ce n’était pour lui envoyer quelques tomates et oeufs pourris) paule di Malta

      • Quelle différence voyez-vous entre la droite molle marxisée de Juppé et cie,
        les marxistes revendiqués de l’internationale socialiste et le programme du FN ?
        Je vous rappelle que le marxisme c’est la lutte des classes et l’Etat qui dirige tout
        comme le Coran qui définit la façon de se torcher le cul
        Vous semblez dire comme tout bon gauchiste « la gauche ça ne fonctionne pas donc il faut plus de gauche »

      • ww.ndf.fr/nos-breves/05-11-2014/le-fn-inonde-de-courriers-delecteurs-perturbes-par-les-recentes-prises-de-position-de-marine-le-pen-et-florian-philippot#.V0AtdyF8Mgg

  6. vu l’interet de la démarche faite par ROBERT MENARD et le travail fourni par son équipe à l’écoute, NOUS FERONS EN SORTE QUE DE CE COLLOQUE SOIT UNE REUSSITE ET EN TOUT CAS UN GRAND PAS EN AVANT DONT NOTRE FRANCE A GRAND BESOIN SALUT A TOI ROBERT nous souhaitons que les intervenants aient la qualité voulue pour nous sortir de ce titanic Oh nous n’en doutons pas il y aura quelques sous-marins mais nous avons nos scaphandriers AVIS AVIS ….paule di Malta

    • Bien dit Pauledesbaux;Je partage ce point de vue.
      Pour en revenir à Albert Nollet, c’est un bon texte à suivre sans hésitation.
      Mais il faut dire (pour aller dans son sens), il suffit d’entendre : »la droite », « la gauche », « le centre » et le reste. Ceux qui utilisent ces mots ne pensent qu’à leur carrière politique et la France est secondaire pour eux. :
      L’idée est excellente et c’est un devoir pour le patriote de la mener à bien.
      Cordialemet.

Les commentaires sont fermés.