1

Béziers : Quand comprendront-ils que ce sont des actes de guerre ?

Des écoles ont été incendiées à Béziers, il ne faut pas croire que ce sont de simples actes de délinquance.

Jamais, des « délinquants classiques » ne s’étaient attaqué à des écoles, mais de jeunes musulmans s’opposent à l’enseignement d’un pays laïque.

Ils ne peuvent accepter que l’enseignement du Coran.

Ce que nos écoles enseignent contredit ce que leur enseigne le Coran.

Mais de toutes les façons, il est d’autres actes de guerre, menés par de jeunes musulmans, qui se régalent parce qu’il n’y a pas de riposte.

Ils provoquent des incendies, ce qui fait venir les pompiers ; pendant que ces pauvres diables s’acharnent a éteindre l’incendie, les combattants d’Allah les agressent.

Tant qu’une réaction proportionnée ne leur sera pas opposée, nos pompiers et policiers vont encore en baver.

Alors que deux à trois morts dans le camp des agresseurs leur montreraient que l’on ne joue plus, et les agressions cesseraient.

Je suis sûr de ce que j’écris ; né en Algérie, j’ai pris des vacances au Maroc, je sais que si l’on oppose la force aux jeunes musulmans, ils arrêtent leur agression.

Je le sais depuis mon enfance. Un jour, alors que j’avais 11, 12 ans, un jeune musulman m’a donné un coup de tête en plein nez. Je savais qu’il me fallait réagir, si je ne voulais pas être considéré un lâche.

Je l’ai retrouvé et je lui ai mis mon poing à travers le visage, pour ne plus avoir a subir ces agressions.

Pourquoi ai-je mentionné mes vacances au Maroc ? Simplement pour expliquer que les jeunes qui venaient mendier une petite pièce se sauvaient dès qu’ils apercevaient des policiers au loin.

Voila pourquoi tant qu’une réaction brutale ne sera pas opposée, réaction qui devrait laisser sur le carreau deux à trois jeunes, la France ne sera pas respectée.

Bernard Atlan