1

BFM-Macron, LCI-TF1 et les antifas : tous unis contre Zemmour !

BFM-Macron, LCI-TF1 et les antifas : tous unis contre Zemmour !

BFM-Macron, LCI-TF1 et les antifas sont à la tête d’une campagne de calomnies et de diffamation contre Zemmour. Des faux documents tronqués et les mensonges de la propagande forgée par les services soviéto-LREM circulent sur toutes les télés vulgaires de l’Anti-France pro-Macron. BFM-Macron, LCI-TF1 et les antifas sont les agents de la police politique du totalitarisme sectaire du petit dictateur socialiste à la tête du pays. BFM-Macron et LCI-TF1 ont depuis des années des fausses cartes de police médiatique. Ils sont les organes de la police politique de la macronie vulgaire. La calomnie contre Zemmour est introduite dans les médias de gauche par Macron qui aime à se placer lui-même sous la bannière du progressisme vulgaire.

Le journalisme collabo pro-Macron est dépourvu, dès l’origine, de toute conscience professionnelle. C’est pourquoi BFM-Macron et LCI-TF1 servent chaque jour la soupe pro-Macron en forme de laissez-passer officiel du mensonge. À BFM-Macron et LCI-TF1, le reportage d’investigation et le devoir d’informer consistent à traiter Zemmour de fasciste, assassin, tortionnaire, humanoïde, faux prophète de l’extrême droite inventé de toutes pièces. Devant ces insultes, BFM-Macron et LCI-TF1 ne sont pas en reste. C’est pourquoi le 20 h 00 de TF1 a fait évidemment un procès politique contre Zemmour dès le soir de l’annonce de sa candidature.

À ce procès politique, les élus socialo-gauchistes et même les ministres du gouvernement socialiste de Macron sont venus témoigner en faveur du journal de TF1 pourtant insulteur, diffamateur et calomniateur contre Éric Zemmour qui vient d’annoncer sa candidature à l’élection présidentielle. On lui reproche d’avoir occupé abusivement l’actualité médiatique depuis des mois, alors que la France est gravement menacée par le déconstructivisme civilisationnel de Macron. Notre mode de vie et nos valeurs chrétiennes sont menacés par la montée en puissance de l’islam politique, quand le Grand remplacement est En Marche avec Macron.

Devant ce danger, il convient de mettre en avant les vertus de l’assimilation des individus et non des masses. Mais pour la macronnie, la vision progressiste de l’Homme passe par le concept utopique d’égalité avec les peuples étrangers pour imposer l’indifférenciation des peuples européens, la négation de leur histoire et leur disparition en tant qu’entités civilisationnelles et politiques. Pour Macron, il n’existe pas de culture française. Selon lui, il faut déconstruire jusqu’à nier la grandeur de la France tant dans sa mission civilisatrice que dans l’éducation nationale socialiste. Pour les gauchistes racialistes décolonialistes, l’idée nationale française se confond avec l’idée raciale de blancheur. Car, pour les gauchistes, l’assimilation qui est proposée aux migrants est le devoir de se plier aux traditions françaises, celles-ci étant colonialistes par essence. C’est selon eux sous-estimer la brutalité de l’assimilation, et le fait de la discrimination et l’exclusion des migrants.

Selon la macronie, l’histoire française n’a pas de substance avant l’instauration de la République En Marche qui annonce la République islamique qui résultera de cette propagande déconstructiviste LREM.

Selon Éric Zemmour, BFM-Macron et LCI-TF1 se fourvoient jusqu’à vider de toute substance le retour de l’identité nationale qui est en réalité la boussole du combat des patriotes face à une conception dévoyée des valeurs de la république par les gauchistes racialistes décolonialistes à la soupe de Macron.

Le candidat prophétique Éric Zemmour attire l’attention sur le caractère inhumain et dangereux et sur les effets délétères du wokisme promu par la macronie vulgaire et par BFM-Macron et LCI-TF1 pro-Macron qui font la propagande du Grand remplacement tout en niant sa réalité en se proposant de servir de relais aux grands patrons qui sont les profiteurs de l’immigration par la submersion contre la civilisation de la France.

Les fondements idéologiques du Grand remplacement et les raisons de son refus sont énoncés par Éric Zemmour avec sobriété, lui seul qui se tient dans la continuité de l’histoire de France quand bien même TF1 pro-Macron se limiterait dans une chronique de l’ignorance dépourvue du sens de l’histoire de la France.

Une haine de la France et des Français sur BFM-Macron et LCI-TF1 pro-Macron qui veulent se vêtir des habits des belles âmes antifascistes contre Éric Zemmour. Ce faux journalisme dissimule en réalité une haine de Zemmour qui puise ses racines dans la propagande de la macronie vulgaire. De la même façon, LCI-TF1 pro-Macron décrit un monde au sein duquel doit prévaloir la haine de Zemmour et l’assujettissement des Français pour l’extinction de la nation, des patriotes et des classes moyennes. Tout cela est digne de ce monde que décrit Orwell dans 1984, par l’intermédiaire d’un wokisme macroniste sectaire et manichéen.

Le tribunal médiatique partisan pro-Macron considère que le journal de 20 h 00 de TF1 très largement diffusé n’aurait montré aucune animosité partisane contre Éric Zemmour et n’aurait même jamais eu l’intention de l’offenser. Ben voyons ! TAKAYCROIRE ! C’est ce qui a soulevé l’indignation des téléspectateurs.

Il est vrai que le totalitarisme de la propagande partisane de TF1 contre Éric Zemmour est justifié car il incarne et assume seul la résistance nationale contre la gauche mondialiste progressiste. De là, il est traité de réactionnaire par le totalitarisme de la macronie vulgaire. Pourquoi ? Car le totalitarisme de la macronie vulgaire incompétente ne sait plus ce qu’il faut faire pour contrer la submersion du pays réel par l’immigration sauvage ! Malgré cela, la gauche caviar demande que l’on ne critique pas le totalitarisme, ni d’un point de vue démocratique, ni d’un point de vue sanitaire. Car, même quand l’on ne fait rien contre l’immigration sauvage, cela ne suffit pas. Ce qu’elle demande, c’est qu’on ne critique pas du tout l’immigration sauvage, bien que le présent n’offre guère d’espoirs d’amélioration. Partialité justifiée par le déni de ceux qui en sont les victimes.

Dans ce débat sur l’immigration, l’information honnête est censurée par le système LREM répressif. La possibilité d’acquérir une connaissance précise du phénomène est rendue impossible par la fausseté des notions communiquées dans les médias qui ne font aucune vérification minutieuse des éléments fournis par la propagande officielle. Le problème, c’est que le candidat Zemmour se refuse à jouer un rôle marginal dans la critique de l’accueil bienveillant réservé à l’immigration sauvage par le totalitarisme de la macronie vulgaire.

Moralité : BFM-Macron, LCI-TF1 et les antifas : tous unis contre le candidat Zemmour !

Thierry Michaud-Nérard